Les maisons de santé, le nouveau cadre de travail des infirmières libérales

Les maisons de santé, le nouveau cadre de travail des infirmières libérales

 

Si les problèmes liés aux structures d’hospitalisation à domicile sont récurrents pour les infirmières libérales, la question des déserts médicaux l’est tout autant. Pourtant les deux situations impliquent des réactions différentes, et qui peuvent parfois apparaitre comme contradictoires.

Les maisons de santé, un remède efficace pour lutter contre les déserts médicaux ?

Alors que l’on évoque les négociations à venir sur l’installation des infirmières libérales en zone sur-dotées, d’autres se préoccupent des zones à l’opposé sur cette échelle de densité : les zones sous-dotées. De nombreuses communes et même des départements entiers sont concernés par ce que l’on a tendance à appeler les « déserts médicaux ». Infirmières libérales, médecins généralistes, … les professionnels de santé sont absents de ces zones, qui cherchent à pallier cette désertification médicale. Les maisons de santé représentent une des voies suivies par un nombre toujours plus important de territoires.

C’est cette démarche, qu’a initiée la région de Villeneuve-sur-Lot dans le département du Lot et Garonne. Le journal régional, La Dépêche, est parti à la rencontre des acteurs des 3 maisons de santé, qui ont été créés en quelques années dans le Grand Villeneuvois. Pour faire réussir l’ensemble du projet, l’association des espaces de santé du Grand Villeneuvois a été créée et Danick Blandinière, coordinatrice de l’association et infirmière libérale, confirme que le projet est certes passionnant mais que «c’est un travail permanent que d’inventer ici la médecine libérale du futur».

L’infirmière libérale au cœur d’une équipe, un changement à imaginer

Il ne s’agit pas uniquement d’attirer des professionnels de santé mais de penser une offre de soins globale et répondant aux attentes des patients. C’est le patient qui est au cœur du projet à Villeneuve-sur-Lot comme partout ailleurs en France. L’infirmière libérale, fraichement installée, pourra aider à convaincre le jeune médecin généraliste à s’installer dans ces déserts médicaux. Les maisons de santé sont appelées à rendre ces territoires délaissés par les infirmières libérales comme par les autres professionnels de santé, attractifs et séduisants. Les locaux (le plus souvent neufs ou rénovés et proposés à des prix défiant toute concurrence) ne représentent qu’une partie de l’investissement des collectivités.

Ainsi Danick Blandinière insiste sur efforts en matière d’infrastructures et « en particulier au niveau des équipements logiciels. Les données des patients sont totalement sécurisées, mais chaque spécialiste de l’équipe peut avoir accès à la partie qui le concerne. C’est un progrès énorme. C’est un véritable travail en équipe, un travail pluridisciplinaire ».

C’est en répondant à toutes les problématiques des professionnels de santé, que les déserts médicaux peuvent à nouveau se montrer sous un meilleur jour aux yeux des jeunes médecins ou des candidates au métier d’infirmière libérale.

Le retour d’une médecine de proximité avec une place réservée aux infirmières libérales

A une époque où on parle beaucoup de la généralisation des services ambulatoires dans les hôpitaux publics ou encore de services d’hospitalisation à domicile (HAD), les maisons de santé font le chemin inverse en rapprochant l’équipe soignante des patientes et des patients. Danick Blandinière l’explique très bien : «Quand on décide de venir travailler au sein de cet espace, il y a une règle commune, chacun est respecté par sa, ou ses compétences. Le but de la structure est d’avoir pour les patients cet accès aux soins à travers un parcours global. La médecine de demain sera basée sur l’accompagnement».

D’un côté, les maisons de santé redonnent une véritable place au médecin de famille, qui devra alors être entouré de professionnels, parmi lesquelles figure l’infirmière libérale. De l’autre, l’hospitalisation à domicile se heurte aussi à ces déserts médicaux, puisque l’absence de professionnels de santé rend difficiles voire impossibles le principe de continuité des soins.

Faut-il voir dans le succès de ces maisons de santé, le développement d’une médecine à deux vitesses. La prédominance écrasante des services hospitaliers et centralisés dans les agglomérations et les zones urbaines et le retour d’une médecine de proximité dans les secteurs ruraux. L’égalité d’accès aux soins pour tous les patients et les patientes sera-t-elle obtenue ainsi ?

Avez-vous déjà travaillé dans des maisons de santé implantées dans des déserts médicaux ? Que pensez-vous de ces initiatives locales ? Ne sont-elles pas à contrecourant des grandes orientations de la politique de santé en France ?

 

 

By | 2018-04-12T15:15:41+00:00 7 juillet 2017|IDEL au quotidien|103 Comments

103 Commentaires

  1. Eric Patenay Le 7 juillet 2017 - Répondre

    Ouvrir un magasin d articles de plage …. la voilà la solution

  2. Don Phenix Capone Le 7 juillet 2017 - Répondre

    La fin du système de soin français est acte

  3. Serge Payeur Le 7 juillet 2017 - Répondre

    Pourquoi investir dans des maisons de santé quand Burzorg arrive en France avec Soignons Humains ?

  4. Christel Cabezon Le 7 juillet 2017 - Répondre

    Je fais partie d un maison de santé !personne n est sous les ordres de qq d autre !bien au contraire c est un travail d equipe pour les patients en commun et un enrichissement intellectuel qui n a pas de prix !et le sebtiment de pouvoir trouver une écoute en cas de probleme !l isolement n a jamais fait avancer personne ! Ca m a permis de m ouvrir à d autres choses comme l education therapeutique en atelier par exemple !sincèrement que du bon !

    • Nad Eige Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Fanny Denel ?

    • Fanny Denel Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Nad Eige ?????

    • Chris Tobal Le 13 juillet 2017 - Répondre

      Bla bla bla bla bla bla et bla bla bla….

    • Lyria MksDh Le 13 juillet 2017 - Répondre

      Ca me rassure de lire votre publication également en maison de santé, je ne me reconnaissais pas du tout dans les autres publications. C’est un réel travail en équipe pour les patients communs. Les charges sont un peu plus importantes pour nous, qu’auparavant mais pas non plus à nous assommer. ETP qui débute en septembre, une nouvelle expérience qui prouve encore une fois que notre métier nous permet de faire tout plein de choses différentes
      MSP j’adhère !!!! ❤️

    • Muriel Salvo Le 14 juillet 2017 - Répondre

      Bravo!!! Pareil pour moi. Les gens qui parlent au dessus ne connaissent rien au maison de sante!!!???

  5. Sylvie Lemaire Le 7 juillet 2017 - Répondre

    Entièrement d’accord avec Christel Cabezon. Maison de santé veut simplement dire regroupement de divers professionnels de santé sous un même toit. Que des avantages, véritable travail d’équipe. Je ne changerai pour rien au monde.

    • Audrey Ok Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Parce que quand on va rencontrer les médecins de ces maisons de santé ils nous expliquent qu’ils font d’abord travailler celles de leur maison de santé car c’est plus logique…
      Oui du comperage!

    • Brie De La Treille Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Du compérage légal ^^

    • Sylvie Lemaire Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Pas du tout. Les 2 cabinets d’IDEL étant installés à la MSR. Je pense qu’il faut arrêter de psycoter et écoutez le retour des professionnels qui travaillent ainsi.
      Après chacun est libre de d’installer où il veut.

    • Brongniart Stf Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Oui bien sûr qu’on peut s’installer où on veut… ceci dit, quand une maison de santé vient s’implanter sur le secteur où tu bosses, tu peux aussi t’attendre à moins de boulot que tu le veuilles ou non. Donc je dis non au MSP en dehors des secteurs de désertification médicale ET paramédicale et stop aux installations à tout va et partout… ?

    • Sylvie Lemaire Le 8 juillet 2017 - Répondre

      C’est ton sentiment pas le mien et en aucun cas je n’essaierai de te convaincre. J’ai l’expérience des 2 situations et mon choix est vite fait. Je ne parle pas argent mais travail d’équipe, PEC plus réactive pour le patient en cas de soucis, etc etc. Mais bon, voilà voilà……
      A contrario beaucoup sont installés avec un kiné, une diététicienne, une podologue…. Ça ne gêne personne.

    • Brongniart Stf c’est tout à fait ça !! et là on demande pas l’avis aux IDEL en place lol

    • Brongniart Stf Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Sylvie Lemaire
      Mon expérience est à priori celle de beaucoup d’autres. Le travail d’équipe existe sans MSP, on communique, SMS, appels, messages via le secrétariat……….. quand on veut on peut. Inutile de vouloir faire penser que c’est mieux avec une MSP.
      Quant aux IDEL installés avec d’autre pro (kiné, diet,..) c’est souvent de partager les frais du cabinet et pas forcément de travail d’équipe qu’il s’agit

    • Sylvie Lemaire Le 9 juillet 2017 - Répondre

      Perso je peux comparer ayant fait les 2 expériences. Est ce votre cas Brongniart Stf? On ne peut réellement critiquer que ce que l’on a vécu. A bon entendeur salue.

    • Audrey Ok Le 9 juillet 2017 - Répondre

      Lorsque je me suis installee la MS m’a très bien fait comprendre que j’étais une persona non grata

  6. Nicole Bernard Le 7 juillet 2017 - Répondre

    Isabelle Rouzé,Elise Loïck Sueur

  7. Ils ont toujours voulu nous piquer notre boulot tous les moyens sont bons

  8. Bao Nguyen Le 7 juillet 2017 - Répondre
  9. Nicolas Georges Le 8 juillet 2017 - Répondre

    C est surtout payer un loyer + charges + secrétariat pour le porte monnaie du médecin qui finalement après décompte des loyers des divers paramédicaux n a presque plus de charges à son actif et peut ainsi diminuer des heures de travail pour un plus grand confort de vie LUI qui commencera plus tard que toi finira plus tôt que toi et aura des WE et qui aura un doublon de hiérarchie puisque la clientèle suivra si l ide se positionne comme une salariee à des exigences du donnant donné puis entubé en fin de mois cash

    • Christel Cabezon Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Completement faux !je ne paye que mon loyer je continue a avoir mes appels sur mon num propre et il n y a pas de comperage chez nous !!

    • Nicolas Georges Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Une blague : comment on appelle un chien en chiffre anglais ? Un toutou
      Sur ce bonne journée

    • ce n’est pas au medecin qu’on paye c à l’Etat !! tout com eux et à la structure impôt sur les sociéte , masse salariale …

    • Christel Cabezon Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Libre a vous mr Nicolas Georges de ne pas m entendre !j ai une vie progessionnelle tres epanouie et enrichissante et tellement loin de me sentir un toutou !mais he vius laisse à votre petite ouverture d esprit !bob week end

    • Emelyne Tytgat Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Pas du tout. Je paye un loyer en pourcentage de mon CA et des m2 occupe de meme pour les médecins.

    • Nora Assi Ibdri Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Nicolas n a pas tort un pourcentage de ca je trouve ca pas normal pour ma part les doc veule nous maquer pour se la couler sur notre compte

    • Nora Assi Ibdri Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Mais je pense que ca depend des régions je parle de marseille que je connais très bien….

    • Nora Assi Ibdri ah !! Marseille c un monde à part à vous de ne pas vous laisser avoir perso je connais des IDE qui essaient d’entuber d’autres IDE horripilant et c’est à Toulouse !! je pense que ces gens là ne pensent qu’au fric !!

    • Nora Assi Ibdri Le 9 juillet 2017 - Répondre

      C pour ca que je reste seule j ai pris une collaboratrice lorsque j avais assez de patient et pas plus c un milieu assez degoutant car ne nous voilons pas la face nous gagnons bien….et certains n ont pas de scrupule….moi j aime mon metier et le jour ou je me leverai avec un degout ça sera basta bonne continuation nelly

    • Nora Assi Ibdri idem j’ai trouve mon truc avec mes 2 collegues et je n’ai pas du tout envie de replonger dans une structure je fais les formations q je veux et je ne suis pas moins efficace face à un patient qui va mal en plus ça merde souvent le week end dc allo le 15 bonne continuation à toi

    • Stéphanie Lieury Le 12 juillet 2017 - Répondre

      J’exerce en maison de santé, je paie le loyer à la mairie qui a mis à disposition le bâtiment pour les soignants ( médecins, Idels, kiné, podologue…). Je n’ai pas de secrétariat. Le travail en maison de santé permet une vraie prise en charge pluridisciplinaire à domicile. C’est un véritable bonus et la patientèle apprécie !

    • Lily Jeanne Le 13 juillet 2017 - Répondre

      J’exerce en maison de santé et mon loyer est moins élevé que celui de mon cabinet précédent. . . Et dans ce loyer le salaire de la femme de ménage est compris. Les médecins kinés orthophoniste et secrétaires sont devenus des amis. Meilleurs prise en charge des patients. Pas de secrétariat à payer pour moi ce sont les secrétaires des médecins donc leurs charges.

    • Claude Kus Le 14 juillet 2017 - Répondre

      avoir son cabinet dans une MSP, c’est pas mal, mais de là à faire partie du personnel de l’équipe médicale, non, c’est faire marche arrière, se transformer en salarié avec les charges Urssaf, Carpimko et impots toujours présentes. Travailler en collaboration, oui, mais pas avec une hierarchisation. Pour les medecins exercant en maison de santé, cela permet d’obtenir des subventions de l’etat, de l’ARS, si elle respecte un cahier des charges précis, concernant le nombre de pluriprofessionnel, le nombre de réunions et formations faites, le nombre de médecin y exercant. Donc c’est benefique aux medecins qui voient leurs charges nettement baissées, permettant un secrétariat, le remplacement du mobiler etc… ainsi que les loyers payés par les pluriprofessionnels. MAIS pour le professionnel (ide, kine, dieteticienne, psy, dentiste, ostéopathe), cela ne rapporte guère plus. Le libre choix du patient restant de vigueur. L’HAD, les centres de soins, les SSIAD sont déjà présent sur le terrain, parfois imposé par l’hopital à sa sortie. Egalement les association subventionné qui s’y rajoute type ASALEE sous employé par les medecins pour le travail de secretariat et tenu des fichiers patients qui jusqu’à présent n’ont rien apporté de plus dans l’amélioration des pathologies existantes (à mes yeux organismes de statistiques ; sous couvert de protocole, empiètent petit à petit le terrain des liberaux (d’ailleurs des libéraux travaillant pour eux ne semblent pas s’en rendre compte). ALORS UN GRAND NON A LA DEVALORISATION DU METIER D’INFIRMIER et A L’AIDE A SA DISPARITION

  10. Brice Aurélien Le 8 juillet 2017 - Répondre

    Rien à voir le libéral !!! Non et re non !!!

  11. Gilles Boullenger Le 8 juillet 2017 - Répondre

    Si c’est pour être payé au SMIC comme en Angleterre (qui sert de modèle aux politiques) autant changer de job…

  12. Les IDE en maison de sante sont dans le salariat , dans l’intitulé c’est un article à charge contre le libéral qui dit »l’idée de rompre l’isolement du libéral »Est ce que les IDE en libéral se plaignent en général d accomplir des soins ide solo ?? On travaille différemment ; pour ma part je garde des moments sympas avec les équipes pour un salaire médiocre en structure quelle quelle soit et en libéral un salaire très correct mais avec des contraintes liees à la fonction de » chef d’entreprise « charges sociales, credit , chiffre, etc

    • Christel Cabezon Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Mais je ne suis pas salariée et j ai gardé toute mon autonomie !

    • après il suffit de s’y retrouver au plan personnel moi je bosse avec 2 ide on s’entend toutes les 3 on s’entraide qd la tournée est plus lourde et aujourd’hui je prefere composer avec 2 personnes et non plus 10 , il y a bp moins de conflits … ap je n’idealise pas ma profession notre job est dur et partout !!

    • Emelyne Tytgat Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Je suis ds une maison de sante et je ne suis pas salarié

    • Sylvie Lemaire Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Moi non plus je ne suis pas salariée. Les gens parlent de choses qu’ ils ne maîtrisent pas. Affligeant.

    • Sylvie Lemaire parlez vous pour moi ?

    • Laurence Mojica Le 9 juillet 2017 - Répondre

      Je ne suis pas salariée non plus et complètement autonome dans mon exercice.

    • Elina Elina Le 10 juillet 2017 - Répondre

      Je ne suis pas non plus salariée , quand le projet c est monté il n a jamais été question de cela !

    • Aurélie Idel Le 10 juillet 2017 - Répondre

      Je bosse dans une maison de Sante J était installé sur la commune avant. On est 2 cabinets idel dans la maison de Sante et aucunes de nous n est salariés de qui que ce soit. On a une secrétaire et seuls les médecins la paient les autres professionnels ne la paient pas car ne S en dm »servent  » pas

  13. cependant la liberté gagnée fait que je resterais en libéral

  14. Claudia Ondobo Le 8 juillet 2017 - Répondre

    il nest pas question que je rende ma liberte du liberal cest un etat desprit cest une responsabilite moi je travaille jai toujours un lien avec la structure hospitaliere mais je suis plus epanouie en liberal et moins stressee que quand je tavaillais en ambulatoire ou autre service de pointe
    Liberons nous « vive le.liberal
    liberal comme libre!

  15. Laurent Delaunay Le 8 juillet 2017 - Répondre

    Je n’ai aucune envie de devenir salarié d’un medecin.

    • Jeanine Montagne Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Vous l êtes malgré tout les prescriptions c
      Est le médecin les fait à reflechir

    • Emelyne Tytgat Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Je suis en msp et je travaille avec 3 medecins et je ne suis en aucun cas leur salarie au contraire on comprend mieux les difficultés de chacun les echanges sont plus faciles

    • Nora Assi Ibdri Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Emelyne retrocede un medecin c une forme de salaria pour moi….

    • Neena Sootycream Le 10 juillet 2017 - Répondre

      Certes l’IDE libéral travaille tjs sur ordre du médecins mais elle et quand même plus libre dans ses activités qu’une idée salarié sa c’est indéniable avec le médecin en libéral on travaille en collaboration en tt que salarié on travail sous sa responsabilité mais ds ts les cas ce ne sont pas les médecins le soucis

    • Laurent Delaunay Le 11 juillet 2017 - Répondre

      Au vu de toutes les dernières discussions et décisions qui se font en haut lieu, j’ai bien l’impression qu’on a décidé la mort de notre profession à plus ou moins brève échéance. Nous sommes la dernière génération.

  16. Martine Routier Le 8 juillet 2017 - Répondre

    Argent public pour exercer en libéral ! Ça ne durera pas ? Nous n avons pas eu besoin de cela avec ma collègue ! Que c’est bon d être libérales et libérées

  17. Pascal Brulé Le 8 juillet 2017 - Répondre

    À terme. Plus de libéraux et des ide salariés !

  18. Thierry Isa Bo Le 8 juillet 2017 - Répondre

    La maison de santé ,j’étais septique au début et maintenant cela fait trois ans que nous travaillons tous ensemble et c’est un véritable plaisir je ne reviendrais jamais en arrière …
    Que des avantages ,nous formons une équipe cela a changé nos pratiques ,que du positif pour nos patients et pour nous praticiens libéraux …
    Vraiment n’hésitez pas à être tous ensemble c’est un plus et nous conservons notre liberté puisque nous sommes restés libéraux!

    • Nathalie Chtlt Le 8 juillet 2017 - Répondre

      Pour l’instant !!!! Bientôt ce sera une enveloppe par maison de santé à dispatcher entre pros. .. Et pas en parts égales cela va s’en dire… ? enfin j’espère me tromper. .

  19. Raphaël Lévy Le 8 juillet 2017 - Répondre

    un jour….vous deviendrez salariés de vos maisons de Santé…c’est juste une question de temps…

  20. Karine Moisan Le 8 juillet 2017 - Répondre

    C est la mort du libéral jsuis contre

  21. Fred Caron Le 8 juillet 2017 - Répondre

    Le libéral est menacé par ce genre d office [médicale]

  22. Sylvie Lemaire Le 8 juillet 2017 - Répondre

    Tu as tout dit Thierry Isa Bo. Je partage entièrement ton ressenti. Que du positif.

  23. Coco Calo Le 8 juillet 2017 - Répondre

    MSP … faut un minimum de 2 médecins pour qu’elle vive…et des statuts correctement rédigés et pas par un charlot !
    Mais sinon c bien !

  24. Mylène Escapoulade Le 9 juillet 2017 - Répondre

    Il y a de tout! Ça nous renseigne pas trop ! Réponse fin aout

  25. Malia Tu'u Lucky Le 9 juillet 2017 - Répondre

    Pourquoi pas ?

  26. Barbara De Maestri Le 9 juillet 2017 - Répondre

    Les maisons de santé gérées par des réseaux mutualistes ? Ahahah

  27. Laurence Mojica Le 9 juillet 2017 - Répondre

    Je suis en MSP avec 3 autres IDE, et nous ne sommes absolument pas sous les ordres des médecins.

  28. Aurélie Scherer Le 9 juillet 2017 - Répondre

    Ça pourrait me plaire

  29. Kler Ooy Le 9 juillet 2017 - Répondre

    Arrêtez de vouloir nous salarié bordel !!!

  30. Amand Ine Le 10 juillet 2017 - Répondre

    Un projet chez nous pour fin 2019…. et un regroupement de 4 cqbinets ide dedans…. j ai peur perso….

    • Lyria MksDh Le 13 juillet 2017 - Répondre

      Bonne continuation. C’est une superbe expérience pour moi perso

    • Amand Ine Le 13 juillet 2017 - Répondre

      merci. vous êtes combien d ide ? et combien de cabinets ? nous 4 cabinets soit 11 ide

  31. Un NOn foutage de gueule encore pour nous oui! Et dire que certains d entre nous vont y courir tête baissée ca m enerve! Ils nous font faire un bon en arrière et on va se retrouver sous la coupe d un Medecin qui va déléguer un Max de choses à ses larbins… NOn c est bon pas pour moi

    • Lyria MksDh Le 13 juillet 2017 - Répondre

      Vous dites ca, parce que vous n’avez pas tenté l’expérience. Il faut aussi choisir ses partenaires. Nous, nous sommes une équipe jeune qui travaillons dans la même direction. Il n’y a pas chef,….
      mais une équipe qui travaille ensemble sur un projet commun tout en gardant sa liberté pour les patients, dans ses soins, dans son organisation,….. tout est une question d’entente

  32. Laurent Raidi Le 10 juillet 2017 - Répondre

    Il serait quand même temps, que les sites spécialisés dans les IDE arrêtent de véhiculer l’idée que les IDE sont sois les ordres des médecins !!!!!

    • Lolo Trion Le 14 juillet 2017 - Répondre

      Le soucis c’est qu’il y a bcp de collègues qui se mettent dans une posture « inférieure » voir soumise aux médecins alors qu’il n’y a aucun lien hiérarchique. Tant que certains d’entre nous aurons cette état d’esprit…..

  33. Neena Sootycream Le 10 juillet 2017 - Répondre

    Bonne idée mais pk faire appel à des ide libéral pr cela?

  34. Chloé Mahon Le 10 juillet 2017 - Répondre

    Ema Mm-Gozh

  35. Veronique Saby Le 10 juillet 2017 - Répondre

    Moi ca ne me déplairait pas ! Effectivement ca romprait l isolement de l infirmière libérale ! Ca nous permettrait de garder le contact !

  36. Miimi Danoff Le 10 juillet 2017 - Répondre

    Nelly Nanou

  37. Annabelle Jones Le 11 juillet 2017 - Répondre

    Milad Nist

  38. Marine Gomes

  39. Il y a bien longtemps que même à l’hôpital les infirmiers ne sont plus aux ordres des médecins. Question de positionnement!!!

  40. Fa Bien Le 12 juillet 2017 - Répondre

    Marie Alexandre

  41. Damien Dumas Le 12 juillet 2017 - Répondre

    Quelqu’un peut il m’expliquer en quoi le fait de travailler en maison fait que tu gagnes moins que liberal?
    Tu factures toujours tes actes non?
    Je comprends pas tout
    Pouvez vous m’expliquer
    Merci

    • Lyria MksDh Le 13 juillet 2017 - Répondre

      Y’a rien à expliquer !!! Vous avez tout compris et les autres rien!!!

  42. Petrel Cyrille Le 12 juillet 2017 - Répondre

    Retour en arrière évidemment

  43. Zahia Bouchene Le 13 juillet 2017 - Répondre

    Non non et non

  44. Isabelle Carayon Le 13 juillet 2017 - Répondre

    Quelle étrange vision de la maison de santé

  45. Fatima Leverdusoleil Le 13 juillet 2017 - Répondre

    A oui Isabelle Carayon. Drôle de vision. Pour ce qui nous concerne étant en lien avec plusieurs maisons de santé je n’ai que des retours extrêmement positifs. Entre se retrouver seul (ou se plaindre de cela) et travailler et penser en pluridisciplinarité il ne devrait pas y avoir photo. Après évidemment si la cohabitation ne fonctionne pas c’est exactement pareil en cabinet à deux ou trois non?

    • Isabelle Carayon Le 13 juillet 2017 - Répondre

      ma réaction était surtout liée au fait d’imaginer les IDE salariées, une MSP n’est pas un centre de santé. Le problème de ces structures c’est que beaucoup sont appâtés par les locaux aux normes, enivrés par la taille surdimensionnée, et ensuite assommés par les charges…

  46. On se fait avoir pour la facturation des actes via l’HAD alors là je me demande ce qui nous attend

  47. Aurélie Chélik Le 14 juillet 2017 - Répondre

    Quelqu’un peut m’expliquer précisément le but et l’organisation d’une maison de santé s’il vous plaît Merci??

  48. Sandrine Bahr Le 14 juillet 2017 - Répondre

    Si nous avons choisi le libéral ce n’est pas pour aller nous enfermer et s’aliéner à des médecins. Pour moi c’est la fin de notre mode d’exercice…

  49. Christelle Vinci Le 14 juillet 2017 - Répondre

    AH ILs essayent pas tous les moyens de nous remplacer !!! Mais A 6 H Du mat’ IL y a Que Nous Sur les routes en paramédicales ! Laissez les dire de toute façon. Nous sommes irremplaçables ! Regardez les aides ménagères et les autres aides à domiciles des qu’il y a soucis appelez votre ide ! Les médecins pour les faire venir c’est tout un cirque ! Donc imaginez 5 Minutes plus d’Idel , les hôpitaux et cliniques seraient envahis , Et vu tout ce qu’on Fais hormis notre rôle propre Et prescrit uniquement pensez vous que nous sommes payés réellement pour tout ce que. Nous faisons !!!! Pharmacie , Aller chercher matériel , déposer patient à leurs rdv Qd Pas taxi Et aps de famille , monter le pain , les cigarettes , les resultats d’analyses , prise de rdv ,aller chercher ordo bon de transport et changer la bouteille de gaz les ampoules ! Ramasser le linge dehors , leurs jeter les poubelles et tout le reste Les vrais idel se reconnaîtront Car Moi c’est MON quotidien au milieu de tout Notre travail , donc qu’ils arrêtent avec leurs conneries laissez Nous travailler ON A aps Besoin de tous , nous sommes organisés Nous ! ON Arrive A faire ce que deux personnes peuvent faire ds une journee . Qu’ils viennent Sur le terrain un peu !

Laisser un commentaire