Revalorisation de la rémunération des infirmières libérales, un enjeu collectif !

Revalorisation de la rémunération des infirmières libérales, un enjeu collectif !

Revalorisation de la rémunération des infirmières libérales, un enjeu collectif !

Depuis le 05 aout dernier, les infirmières libérales intervenant en maisons ou en centres de santé peuvent bénéficier d’une revalorisation de leur rémunération. Elles devront néanmoins veiller à ce que les établissements de santé concernés respectent des conditions définies précisément par la loi.

Les infirmières libérales et leurs relations avec les établissements de santé

 

On connait les problématiques liées à la désertification médicale mais aussi les querelles récurrentes existant entre les infirmières libérales et plus généralement les professionnels de santé d’une part et les établissements de santé d’autre part. Au cœur de l’été, et plus précisément le 05 aout, le Journal Officiel a officialisé un accord signé le 21 avril 2017 entre plusieurs syndicats et l’Assurance Maladie. Cet accord, devenu effectif, prévoit la revalorisation de la rémunération des professionnels de santé, parmi lesquels les infirmières libérales. Bien que cette revalorisation semble, en apparence, satisfaire aux demandes des IDEL(s), elle reste néanmoins conditionnée à plusieurs critères, rendant l’accord plus difficilement acceptable par certains.

En Avril, l’Assurance Maladie a en effet signé un accord avec une dizaine d’organisations de représentations des professionnels de santé, parmi lesquels le SNIIL (Syndicat National des infirmières et infirmiers libéraux). Cet accord devait consolider la coordination des soins et favoriser les soins en organisant des équipes de professionnels de santé au sein des maisons de santé pluridisciplinaire. Pour les infirmières libérales, comme pour les autres professionnels libéraux de santé, l’accord apparaissait nécessaire et bénéfique. Mais il aura fallu attendre l’élection présidentielle et la nomination du nouveau gouvernement pour le voir resurgir au cœur de l’actualité.

 

La lutte contre la désertification médicale, une priorité pour la politique de santé

 

Si les maisons de santé pluridisciplinaires participent, depuis plusieurs années, à la lutte contre les déserts médicaux, elles bénéficient, depuis plusieurs semaines, d’un net regain d’intérêt de la part des pouvoirs publics. Or la lutte contre la désertification médicale fait partie des priorités du gouvernement d’Edouard Philippe. Ce dernier s’est ainsi engagé à en doubler le nombre dans les 5 années à venir. C’est pour accompagner cette ambition, que la ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès Buzyn, a œuvré pour officialiser les termes de l’accord précédemment évoqué.

 

Les infirmières libérales comme tous les professionnels de santé intervenant en maisons de santé peuvent désormais percevoir un forfait supplémentaire. Ce forfait s’ajoute à la rémunération à l’acte mais n’est possible que si l’établissement de santé concerné respecte certaines conditions, comme par exemple, l’organisation de réunions pour la prise en charge d’un malade chronique. Cette revalorisation de la rémunération des infirmières libérales et des professionnels de santé est évaluée à 10 millions d’euros pour la seule année 2017.

Une revalorisation de la rémunération, la réponse parfaite aux demandes des infirmières libérales ?

 

La rémunération complémentaire est versée aux structures et reste modulée en fonction de l’atteinte de 3 indicateurs (l’accès aux soins, le travail en équipe et l’utilisation d’un système informationnel partagé). Le travail en équipe et donc la coordination deviennent ainsi des enjeux prioritaires. Les infirmières libérales, comme chaque professionnel concerné, ne percevront cette rémunération forfaitaire qu’en participant activement à ce travail en équipe repensé et réorganisé.

Même si il faudra attendre plusieurs mois pour appréhender les conséquences et les impacts de cette nouvelle réglementation, il faut également souligner que certaines organisations représentatives n’ont pas ratifié le texte originel. Pour les Infirmières libérales, Convergence Infirmière a expliqué son refus de cautionner un tel dispositif par son opposition farouche au système visant à développer les maisons et centres de santé. Ghislaine Sicre expliquait ainsi la décision du syndicat, qu’elle dirige :

Nées pour pallier à la désertification des professionnels de santé dans certaines zones, ces maisons de santé sont loin d’être la panacée ! D’autant que certaines sont implantées dans des zones déjà… surdotées ! Très couteux pour la société, elles n’ont pas fait la preuve irréfutable de leur utilité. Ni pour améliorer la qualité des soins, ni pour faciliter l’accès aux soins, ni même pour développer la permanence des soins dans ces secteurs.

Cette mesure sera-t-elle suffisante pour attirer les infirmières libérales notamment afin de pouvoir répondre à cette ambition de doubler les maisons de santé en 5 ans ? Les mois à venir nous donneront déjà de précieuses indications à ce sujet.

Et vous, comment jugez-vous cette revalorisation de la rémunération pour les professionnels de santé ? Une revalorisation en échange d’une réorganisation du travail pour donner plus de place à l’équipe de soins ?

 

 

 

 

By | 2018-04-12T15:14:56+00:00 28 août 2017|IDEL au quotidien|86 Comments

86 Commentaires

  1. Pascal Brulé Le 31 août 2017 - Répondre

    Ah bon ? Et moi je suis en groupe médical…privé et je fais le même travail ! J’ai le droit à quoi ?

    • Claire Bord Le 31 août 2017 - Répondre

      Euh b ….. rien …. euh Si ! Leur reconnaissance éternelle !

    • Astrid Poupette Le 3 septembre 2017 - Répondre

      La satisfaction personnelle ?

    • Carole Commaux Le 3 septembre 2017 - Répondre

      À rien car on ne rentres pas dans la bonne case MSP … en fait ils n’arrivent pas à ce qu’ils veulent alors ils donnent la carotte pour que toutes les idées s’y mettent… pauvre France en fait on est indépendant mais bientôt soumis à des obligations telles que les salariés

  2. Sophie Amrc Le 31 août 2017 - Répondre

    Elle est bien bonne celle là !!!! Je trouve ça discriminatoire par rapport aux idel qui ne sont pas en maison de santé et font tout aussi bien leur travail

  3. Manon Levet Le 31 août 2017 - Répondre

    Graziella Argentieri

  4. Aurélie Escalié Le 31 août 2017 - Répondre

    Ben tiens! Et les idels qui travaillent en équipe, se déplacent après leur journée de travail (déjà bien remplie) pour participer aux réunions concernant leurs patients chroniques, font des pieds et des mains pour communiquer avec les médecins traitants, assument entièrement les charges de leurs locaux (conçus pour accueillir du public, et donc aux normes) et de leur secrétariat… celles ci elles font moins bien leur travail et sont donc moins rémunérées? ^^

    • Mareen Cordier Le 1 septembre 2017 - Répondre

      Parce que tu crois que parcequ on intègre une maison de santé on a pas de réunion, qu on fait pas des pieds et des mains pour que le patient bénéficie d’une prise en charge pluridisciplinaire et tu crois que pour nous les locaux sont gratuit ?! Je pense qu’il est juste temps de se tirer dans les pattes… après j’ai beau l’installer avec mes collègues en msp je ne suis pas favorable à cette différence donc vous voyez pas besoin de jouer à qui fait pipi le plus loin

    • Cedric Milène Le 2 septembre 2017 - Répondre

      Je pense que la personne voulait juste dire que tout le monde fait le même travail!! Dommage que les différences soit faites 😉

    • Aurélie Escalié Le 2 septembre 2017 - Répondre

      Exactement… à travail équivalent rémunération équivalente… ^^
      Le tutoiement immédiat est fortement gênant et agressif!

    • Astrid Poupette Le 3 septembre 2017 - Répondre

      Il n’est pas dit que vous n’avez pas le même investissement. … juste que vous avez une rémunération en plus pour le même investissement ( bon et faut admettre que chacune des parties le veuille ou non …. que le regroupement dans un même lieu facilite les choses )

  5. Yannick Autret Le 31 août 2017 - Répondre

    La prochaine étape c’est quoi ? L’idel salarié ?

  6. Claude Gerard Le 31 août 2017 - Répondre

    Ca n a pas de sens @

  7. Jess Dav Gervais Le 31 août 2017 - Répondre

    Pas si simple ces histoires quand on veut se lancer…..ya de Quoi se gratter la tête 5min!

    • Carole Commaux Le 3 septembre 2017 - Répondre

      N’hésitez plus… les Idel sont sur la fin du métier en tant que purs indépendants

  8. Gladys Mopa Le 31 août 2017 - Répondre

    À quand une revalorisation de toutes (et tous) les idels tout simplement?????

  9. Bao Nguyen Le 31 août 2017 - Répondre
  10. Sabrina Leudiere Le 31 août 2017 - Répondre

    Laetitia Bezanger

  11. Marie Mederlet Le 31 août 2017 - Répondre

    Diviser pour mieux régner …

  12. Raphaelle Agostino Le 31 août 2017 - Répondre

    Mais bien sûr, profession libérale et indépendante c est claire non comme notion??? Maison médicale pour développer un business et devenir salarié …. n’importe quoi! Si il faut revaloriser les actes c est pour toutes et tous.

  13. Alain Chapon Le 31 août 2017 - Répondre

    Cet mairite il aurais pu le faire avant bise à vous ✌

  14. Anthony Waouu Le 31 août 2017 - Répondre

    la bonne blague

  15. Aurore Bouchet Le 31 août 2017 - Répondre

    Ils se foutent de nous

  16. Audrey Cabourdin Le 31 août 2017 - Répondre

    Et sinon pourquoi ne pas se serrer les coudes on a le même diplôme a la base. Qu’on soit idel, ide en milieu public,privé, hepad,santé publique et j’en passe. Il faut rester soudé car leur jeu c’est diviser pour mieux régner.

    • Nath Rss Le 1 septembre 2017 - Répondre

      Ils n’ont pas besoin de ca pour nous diviser …les Ide le font tres bien elles mêmes sans l’aide de personne.
      Malheureusement …

    • Audrey Cabourdin Le 1 septembre 2017 - Répondre

      C’est bien la le problème. Et c’est ce que je ne comprends pas

    • Nath Rss Le 1 septembre 2017 - Répondre

      Audrey Cabourdin
      Vous savez quand en tant que titulaire vous faites appel à une remplacante qui vient pour  » vous niquer vos patients  » c’est grave … sans parler de la concurrence entre les idel … certaines sont capables du pire …..la situation n’est pas pres de s’arranger ..

    • Audrey Cabourdin Le 1 septembre 2017 - Répondre

      Je sais. J’ai eu la chance de tomber sur 2 supers collègues mais je vis dans mon monde de bisounours tout ça me révolte. C’est tellement dommage.

    • Audrey Cabourdin Le 1 septembre 2017 - Répondre

      Le pire c’est que la majorité trinque à cause d’une minorité.

    • Marjorie Achard Le 4 septembre 2017 - Répondre

      Comme partout ???

  17. Adeline Morel Le 31 août 2017 - Répondre

    Oh superbe

  18. Sébastien Lebris Le 31 août 2017 - Répondre

    C débile !

  19. Nicole Bernard Le 31 août 2017 - Répondre

    Isabelle Rouzé,Elise Loïck Sueur

  20. Joelle Arcidiacono Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Diviser pour mieux régner

  21. Claudine Dumazet-Vergne Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Gaelle Berrué?

  22. Carole Wolniak Le 1 septembre 2017 - Répondre

    l’arnaque !

  23. Laura Evano Dziuba Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Il faudrait revaloriser la rémunération des infirmières en générale!!!!!

  24. Véronique Rnd Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Pour donner + de place à quelle équipe de soins ????
    HAD ? SSIAD ?

  25. Magalie Martin Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Mareen Cordier Priscille Léart Laetitia Lacoste Brossard Karine Sottil Aurélie Dauba

  26. Ghislaine Cuello Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Ben voyons !

  27. Pauline Chouraqui Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Julie Druesne Douay

  28. Véronique Bourrel Le 1 septembre 2017 - Répondre

    Le cabinet dans lesquels je travailles viens d integr8une maison de santé, mais pour l instant pas de rémunération supplémentaire.
    Mais quelques frais suplemantaires, et aussi des super locaux et le rapport avec les médecins plus simple(mais pour les autres médecins c est pareils qu’ avant).

  29. Tony Druard Le 2 septembre 2017 - Répondre

    Aucun chiffre aucune explication concrète…

  30. Gwendalina Carmela Le 2 septembre 2017 - Répondre

    Sabrina Heitz Convert Jocelyne Le Normand

  31. Nadine Allari Le 2 septembre 2017 - Répondre

    Attrape nigauds

  32. Sabrina Lustre Le 2 septembre 2017 - Répondre

    Honteux merci aux syndicats qui du coup favorisé et valorise ces structures

  33. Audrey Bralley Le 2 septembre 2017 - Répondre

    Honteux !!!
    Maison de santé ou pas , on fait le même travail non ???

  34. Cecile Eugone Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Avec les frais exorbitants lorsqu on part en maison de santé à mon avis leur augmentation c est de la poudre aux yeux….
    Quant a celles qui n adhérent pas elles continuent sur le rythme du premier soin taux plein du second a moitié et des autres gratis pour sa pomme…

    • Nous payons 320 euros pour notre cabinet de 21 m2 on profite des parties communes nous avons un statut de LIBERALE et non salarié comme certains s’imagine moi je suis ravie d’avoir intégré une msp

    • Cecile Eugone Le 3 septembre 2017 - Répondre

      Vous etes combien dans le cabinet inf??

  35. Christine Garcia Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Comme d’hab la sécu tend une carotte pour faire adhérer un maximum d’ide mais le résultat est le meme : nous nous faisons couilloner pour quelques centimes d’euro!!! Ils veulent économiser? Qu’ils aillent taper chez des personnes qui se font entretenir par les francais!! Vous voyez ce que je veux dire?

  36. Martine Routier Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Honteux, encore diviser pour mieux régner. Mais attention. . .

  37. Aurelie Roy Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Pas de discrimination entre ide on a toute le même diplôme!!!!

  38. Julie Cersosimo Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Clémentine Lacoste

  39. Soaz Zen Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Perso suis en maison de Santé et je n’ai jamais eu vent de cette revalorisation

    • Astrid Poupette Le 3 septembre 2017 - Répondre

      Ben vu que ça a l’air d’un forfait pour la msp… faut voir avec le trésorier qui touche et comment vous repartissez

    • Astrid Poupette et bien moi non plus pas encore entendu parlé pourtant je suis cogérante de la sisa et pas de trésorier mais un comptable car c’est une société et l’autre cogérant qui est medecin et qui s’occupe des subventions n’en a pas entendu parle non plus

    • Soaz Zen Le 5 septembre 2017 - Répondre

      Je pense que l’article confond avec les NMR qui sont destinés à la SISA et NOn aux IDELS …. pour le coup c’est complètement différent

  40. Astrid Poupette Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Aaaahhhhh la carotte forfaitaire. … et donc il y en a encore qui ne voit pas le salariat pointer le bout de son nez ?

  41. Carole Commaux Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Et sinon on se rebelle quand ?

  42. Sandie Gaudin Le 3 septembre 2017 - Répondre

    Il faudrait penser pour une fois au métier d’infirmière en général et NOn selon les différents postes .tous les boulots sont difficiles mais de manière différente Ça fait des clans dans un même métier je trouve cela dommage vraiment!!! Alors que l’on est tous IDE Si on peut revaloriser le métier d’infirmier ça serait bien ! et NOn un poste stop à la guerre des clans un peu de solidarité dans notre métier svp merci!oui à la revalorisation des ide

  43. Bonsoir tt le monde
    Travaillant dans une maison medical que j ai egalment creer avec mes associes je voudrais clarifier certains point
    Non je ne suis pas salariee. J ai le mm statut que vous. Je fais juste partie d une sisa (societe interprof de soins ambulatoir) avec toute les personnes qui ont monte cette msp (doc ide sage femme….)
    Je ne gagne pas plus que vous. Nos cotations sont les memes nos charges aussi (heuu nn en fait j en ai plus je vous explique par la suite…) le tarif degressif est egalement le mm. En fait tt est pareil! Ce dont parle cet article (tres mal explique et peu renseigne d ailleurs) ce sont les nmr soit nouveaux mode de remunerations. Ce sont des remu octoye par la secu contre certains criteres (donc travail en plus) reunions tt les mois avec tt les prof, creation et mise en place de protocoles, partage d un secretariat et d un logiciel (d ou les charges en plis cites plus haut) permanence tel (de tt les patients en pas seulement des notres), traitements de statistiques, formations etc….. nous ne sommes pas oblige dy participer mais ne percevons rien en plus si refus.
    Voila juste pour infos et arreter les debats houleux…. bonne soirees les collegues

    • C’est important de clarifier ! T’as bien raison !!! Il ne faut pas se laisser piéger et influencer par un titre jeté sur la table !!!!
      Arrêtons de nous tirer dans les pattes !!!! On dirait que l’on ne fait pas le même métier !!! Ca m’est insupportable ces réactions débiles et stériles !!!!

    • Sandra Dupuis Le 6 septembre 2017 - Répondre

      Merci… Parce que la critique est si facile … et l’article tellement mal ecrit

  44. Sonia Paineau Le 4 septembre 2017 - Répondre

    Julie.

  45. Cecile Seg Le 4 septembre 2017 - Répondre

    Gaelle Dissaux

  46. Brie De La Treille Le 4 septembre 2017 - Répondre

    Je lis dans cet article que les maisons de santé sont nées pour pallier la désertification. Ok. Alors pourquoi on en trouve en zones surdotees ?

  47. Agnes Bercier Le 6 septembre 2017 - Répondre

    Tu en a entendu parlé Stéphanie Pitault????

  48. Xavier Cabiro Le 6 septembre 2017 - Répondre

    Arnaud Rossi

  49. Sophie Zig Zag Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Aurélie Frery Coudret

  50. Marie Mathys Nolhan Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Nath 😉

  51. Claude Mittelstaedt Le 9 septembre 2017 - Répondre

    Votre grand tort c’est de ne pas être enfant, conjoint, concubin d’un élu ! Changez de prénom pour .. Pénélope

Laisser un commentaire