Quand les infirmières libérales doivent se rapprocher de l’hôpital !

Quand les infirmières libérales doivent se rapprocher de l’hôpital !

Alors que les négociations conventionnelles entre Assurance Maladie et infirmières libérales se poursuivent, un autre enjeu s’impose pour l’avenir du système de santé en France : le renforcement (certains évoqueront même la création) d’un lien entre l’hôpital d’un côté et les infirmières libérales et autres professionnels des soins de ville de l’autre.

 

Les infirmières libérales, un des piliers pour le développement de l’ambulatoire en France

 

Si le virage ambulatoire, pris ces dernières années, par la politique de santé en France est appelé à se renforcer encore ces prochaines années, cela implique notamment, que l’hôpital soit remplacé par les soins dits de ville. Du médecin généraliste aux infirmières libérales, en passant par tous les professionnels libéraux de santé, ces soignants de ville doivent prendre le relais du monde hospitalier. C’est déjà ce qui se passe au vu de l’analyse des dépenses de santé, publiée en juin dernier par la Caisse Nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). Cette analyse a permis de souligner, pour plusieurs pathologies, que la baisse du coût moyen des séjours hospitaliers entre 2012 et 2015 pouvait être corrélée à l’augmentation des soins de ville pour ces mêmes pathologies. Concrètement, une des conséquences de cette généralisation de l’ambulatoire se traduit par une hausse de l’activité des professionnels libéraux de santé, dont les infirmières libérales bien évidemment. Même si cela peut apparaitre comme une évidence pour certains, celle-ci est enfin mise en avant de manière chiffrée. On peut s’étonner, dans ces conditions même si ce n’est pas le propos du jour, de voir la Cour des Comptes notamment, stigmatiser les infirmières libérales en pointant la hausse des honoraires facturés.

La nécessité pour l’infirmière libérale d’être un relais de l’hôpital

 

En la matière, les mentalités ont évolué en profondeur depuis plusieurs années, puisque les initiatives se multiplient pour améliorer les relations entre soins de ville et hôpital. Mais pour les infirmières libérales, le chemin à faire est encore immense. C’est du reste un sentiment partagé par l’ensemble des professionnels de santé. La Fédération Hospitalière de France (FHF) a ainsi interrogé plus de 800 professionnels de santé, tant en milieu hospitalier qu’en soins de ville. 35.9 % des personnes interrogées seulement, soit un peu plus d’une sur 3, reconnaissent une « coopération régulière et fluide », alors que 10 % des sondés affirment qu’il n’existe aucune coopération.

Pourtant, les médecins, les IDEL(s) et tous les professionnels de santé se retrouvent pour confirmer que cette relation est essentielle, et lorsqu’on les interroge sur les priorités à dégager pour avancer sur ce terrain, il en ressort les éléments suivants :

  • Pour 50 %, la volonté commune de l’hôpital et des soins de ville est essentielle
  • Des « solutions informatiques de pointe assurant la sécurité des données des patients» doivent être mises en place pour 26 %
  • 11 % estiment que la loi doit imposer des contraintes pour le partage des dossiers
  • 9 % demandent « plus de temps à y consacrer».

 

Les infirmières libérales comme tous les professionnels concernés espèrent donc un renforcement de ces liens, tout en pointant les lacunes de l’organisation actuelle.

 

Des pistes pour les IDEL(s) et les hôpitaux avec un objectif commun : le bien-être des patients

 

On n’en est pas encore aux fiches de liaison entre infirmières hospitalières et IDEL(s), comme le demandent certains syndicats, mais l’importance de la problématique progresse de part et d’autre. L’ambition du Dossier Médical Partagé (DMP), dont la mise en œuvre a été confiée à l’Assurance Maladie, intègre cet objectif de réunir ville et hôpital. 75 % des professionnels interrogés reconnaissent que le DMP « faciliterait considérablement la coordination des soins au quotidien ». Un professionnel sur deux estime même que ce DMP serait en définitive un gain de temps considérable.

Pour y parvenir, l’hôpital doit avant tout connaître et identifier les infirmières libérales et tous les soignants de ville de la zone géographique concernée. Tant que cette identification ne sera pas effective, les patients continueront d’être systématiquement orientés vers des structures de soins à domicile et non pas vers les IDEL(s) ou autres professionnels de santé.

C’est alors, et alors seulement, que les problématiques financières (le financement de ce temps consacré à la coordination et au partage des sonnées) et matérielles (quelle solution concrète pour faciliter et sécuriser ces échanges de données) pourront trouver une réponse. C’est ce que réaffirme le Livre Blanc de l’interprofessionnalité en Santé : « la coordination entre l’hôpital, la ville et le médico-social est un prérequis ».

 

Et vous, pensez-vous que le DMP pourra à lui seul rapprocher les infirmières libérales de l’hôpital ? Quelles pistes souhaiteriez-vous voir suivies par les autorités sanitaires pour progresser en la matière ?

 

 

By | 2018-04-12T15:14:16+00:00 21 octobre 2017|IDEL au quotidien|69 Comments

69 Commentaires

  1. Valérie Sugg Le 21 octobre 2017 - Répondre

    « ca fait 20 ans qu on depense un fric fou pour ce DMP regulierement abandonné sur le bord de la route ! » Extrait de « L hôpital sans tabou ni trompette  » V. Sugg

  2. Delphine DE Clercq Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Et que font-ils pour nous ceux qui travaillent à l’hôpital on ne sait jamais ce qui s’est passé pendant le séjour d’un patient à l’hôpital par contre on les récupère toujours dans un état lamentable….

  3. Sarah De Becker Le 21 octobre 2017 - Répondre

    On ne l utilise pas par manque d infos on ne sait meme pas comment l utiliser!

  4. Fred Andrieux Le 21 octobre 2017 - Répondre

    l’hopital c’est l’élite ! on est de la m…
    c’est le DMP qui devrait être amélioré , c’est l’être humain … mais c’est pas gagné

    • David Clerc Le 21 octobre 2017 - Répondre

      Tout à fait vrai!!
      L’hôpital nous considère comme de la m—e!
      Mais dans la grande majorité des cas, mes patients hospitalisés reviennent avec un état cutané dégradé ++ et des plaies agravées alors il n’y a pas de quoi fanfaronner !

  5. Delphine DE Clercq Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Je ne critique pas les gens qui travaillent à l’hôpital je critique le système une fiche de liaison pour les infirmiers hospitaliers et une fiche de limaison pour lrd infirmières libérales suffirait ça serait déjà pas mal je trouve

  6. Delphine DE Clercq Le 21 octobre 2017 - Répondre

    C’est les médecins qui sont informés alors que les médecins ne voyais le patient qu’une fois de temps en temps nous on les voit tous les jours c’est quand même fou

  7. Zou Zout Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Nous l utilisons et des fois il ne revient pas avec le patient

  8. Pascal Brulé Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Pourquoi plus de fiches de liaison (c’était obligatoire à mon époque pas si loin que ça!), pourquoi plus d’ordonnance ou une prescription où il manque la moitié des choses…?

  9. Sophie Amrc Le 21 octobre 2017 - Répondre

    On mettre en place n’importe quel support de transmissions infirmières médicales quand le personnel n’a pas le temps de le remplir ou ne veut pas le remplir on ne peut rien y faire …

  10. Sev Sev Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Quand les patients sortent sans même un courrier de sortie ou mieux une directive du médecin de ne pas faire appel à l’ide et de se débrouiller avec ses piqûres & pansements ou encore de retourner faire ses pansements dans le service ts les 2 jours et en ambulance ! !. ..Il faudrait déjà réduire ce fossé entre l’hôpital et la ville. Les idels viennent toutes de l’hôpital, connaissent les difficultés de l’hôpital, c’est souvent la raison de leur départ..Elles ne sont pas devenue pour autant des sous infirmières ayant l’appât du gain (cliché total au vue des charges//temps de travail )..Travaillons main dans la main pour le bien des patients, mais donnez nous les moyens cohérents tant à l’hôpital qu’en ville..

    • Pascal Brulé Le 23 octobre 2017 - Répondre

      J’ai même eu une patiente qui est venue me voir au cabinet 1mois après son opération.
      Personne ne lui avaient dit de faire des pansements et surtout de retirer les ……agrafes !

    • Sandrine Cht Le 25 octobre 2017 - Répondre

      Je n’aurai pas dit mieux

    • David Clerc Le 25 octobre 2017 - Répondre

      Ben oui, c’est bien connu..
      Nous ne faisons ce métier que pour le fric!!
      S’il fallait ramener ce que l’on gagne par rapport aux heures effectuées et aux à côtés qui ne nous incombent pas normalement…?

    • Rbt Anne Le 27 octobre 2017 - Répondre

      C’est com cela ke sa devrai se passer…. Un travail main dans la main… Nous les idel on est souvent mal vu et mal jugé (un patient une fois ma dit vous êtes des pompe à fric de toute façon il y a que le fric ki vous intéresse)… C dommage kil nous voie comme sa alors con sait très bien ke si c’est ke pour le fric c’est même pas la peine…. On a aussi l’amour de notre métier avant tout

    • Irene Utzeri Le 27 octobre 2017 - Répondre

      David Clerc acheter le pain aller à la pharmacie pour ne pas déranger la fille poster le courrier régler la télé l’ordinateur et j’en passe et les cotisations qui augmentent on en parle !!!!

    • Sev Sev Le 27 octobre 2017 - Répondre

      Il y a toujours des brebis galeuses pour conforter ce cliché, ainsi que les médias qui en rajoutent sans savoir.. Heureusement il y a des idels, comme Charline qui arrivent à fissurer cette mauvaise image. . parce que c’est pas simple!

  11. Virginie Martin Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Le dmp doit être créé par le médecin a la demande du patient. Tant que le médecin ne sait pas faire et que le patient ne connais pas ce dossier. On risque pas d’y avoir accès et encore moins l’enrichir…

  12. Serge Payeur Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Tant que la procédure d’ouverture d’un DMP sera plus complexe que s’installer a son compte, que pour y accéder il faudra utiliser une carte qui est dans note lecteur et que le patient aura une procédure plus compliquée que pour accéder a son compte en banque… il restera inutilisé.
    Dans ce pays, on préfère que les patients meurent en ayant garantit la confidentialité de leurs données plutôt que les sauver en ayant quelques rares accidents de divulgation.

    • Olivier de Chaunac Le 22 octobre 2017 - Répondre

      Au niveau le plus important, du moins à mon sens, c’est à dire la santé et la vie des patients, les données concernant les patients on est d’accord que la confidentialité est relativement respectée et, par contre, pour ce qui est des solutions, il n’y a plus personne ! En parallèle, les systèmes informatiques spécifiques de gestion des-mêmes patients (et imposés aux I. D.E) ne font que rapporter les données que les I. D.E libérales et libéraux aux services hospitaliers !

  13. Amal Marion Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Seuls les IDEL s’ intéressent réellement au suivi des personnes dépendantes dans leur milieu de vie.Seuls les IDEl s’ investissent au delà de leur misérable rémunération ,à leur propre frais(temps,transport,téléphone,recherches…)afin de répondre au plus juste aux besoins des personnes laissées sur le carreaux après une hospitalisation,entre autres experiences vécues.

    • Marie-noelle le Breton Le 21 octobre 2017 - Répondre

      ■■Misérables rémunération■■■ madame se sont vos propres termes  »’j’aurai honte ?de dire cela  » vous qui faites un travail formidable qui l’avait choisit pour venir en aides à des gens malades qui souffrent,je n’aurai pas aimée être une de vos patiente car avant de parler fric ?penser à ceux qui justement vous en donnent ,quand même franchement pas la peine d’en se cas là de s’être mise en libéral,il fallait ds se cas restée es mode hospitaliers ,?est là vous n’auriez pas était déçu car la oui !!!!!vous auriez pu employez les mots «  » »faibles rémunérations ? »je n’aurai pas aimée être une de vos patiente , je pense qu’avant de penser à votre salaire ,et aux malades non pris en charges ?? je vous imagine très bien à réclamer votre dû,si vos patients se comptent par € la c’est sûr vous devez rien GAGNER …???…faites un autre métier fabriqué des diam’s ? vous en aurai à manipulé des ?des € heureux ……? c’est grave de voir ça !!! écrit de la part d’une IDE qui ne parle que de fric ? vous devez être une personne née avec un porte monnaie ds la ? cela me fait hurler de colère adieu madame. ? une personne trop sociale pour vous ? qui aurai tout donne pour être une IDE ..MAIS UNE BONNE IDE …COMME MOI J’AI DE LA PART DE MES IDES ILS SONT AUX NRB DE 3 MAIS UNE VÉRITABLE ÉQUIPE QUI S’ENTRAIDE POUR ETRE PRESENT AUPRÈS DE LEURS PATIENTS ,MADAME MOI JE VOUS DIT DE FAIRE ?

    • Marie-noelle le Breton Le 21 octobre 2017 - Répondre

      Honteux de voir ça

    • David Clerc Le 22 octobre 2017 - Répondre

      Exact ! J’ai parfois l’impression que les hôpitaux se débarassent de leurs patients..
      Et que les IDEL se démerdent avec des ordonnances foireuses pour le matériel et inexistantes ou erronées pour les soins infirmiers..!!??

    • Amal Marion Le 22 octobre 2017 - Répondre

      Ce n’ est pas une impression,David.c’ est une réalité abjecte.?????

    • Nath Rss Le 24 octobre 2017 - Répondre

      David Clerc on peut le dire qu’ils se débarrassent de leur patient ….
      j’ai récupéré un de mes patients âgé de 87 ans opéré en urgence pour la fuite de son endoprothese pour AAA au bout d’une semaine seulement d’hospitalisation …. pendant cette semaine on se demande s’il a été lavé .. il est revenu avec une barbe de 7 jours et est sorti de l’hôpital en blouse d’opéré ..! Une honte !!

    • David Clerc Le 25 octobre 2017 - Répondre

      Nath Rss, je vois..
      Et on n’a pas fini!
      Et après, c’est nous qui sommes accusés de bosser comme des cochons ??

    • Nath Fontaine Le 25 octobre 2017 - Répondre

      Euh..c vrai. Chapeau..
      Mais oserais je ajouter un bémol. Il n est pas dans la fonction d idel. De remplacer la famille. De materner ses patients outre mesures. D accepter de pallier aux auxiliaires de vie. De cumuler les casquettes.
      Certaines le font par vocation. Ok mais elles le veulent bien.
      D autres par craintes de perdre de la patientéle…elle travaille sur une valeur ajoutée.
      Il faut savoir poser des limites. Des cadres. SF cas exceptionnel d isolement et c est pas une généralité…bref…je vais m attirer des foudres mais soyons honnete avec nous même…
      Personne n obligent personne que soit meme.

    • David Clerc Le 26 octobre 2017 - Répondre

      Nath Fontaine, tout à fait d’accord avec vous!
      Quand nous devons palier les carences des familles (notamment les enfants) qui habitent à quelques km, voire m des patients, là, j’y mets le frein. Il ne faut pas exagérer !
      Sans parler des piluliers pour lesquels nous sommes parfois appelés alors que la famille peut très bien gérer !

    • Mary O'fret Le 27 octobre 2017 - Répondre

      Marie-noelle le Breton le temps des cornettes est terminé. Nous travaillons pour gagner notre vie comme tout le monde. Faut arrêter l’hypocrisie. Cela ne nous empeche pas d’être de bons soignants. Venez interroger nos patients si vous voulez.
      Mais pour dire ca vous ne devez pas connaitre le milieu du domicile. Quand on ne sait pas on se tait.
      Idioties!

  14. Marie-noelle le Breton Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Entièrement d’accord ,mais milles moi même souvent de passage à l’hôpital je sors tjrs avec des ordonnances ,même si je dit à l’interne que pour le moment je n’en ai pas besoin ,tjr sortie avec ordi pour leur signifié les nouveaux médocs ou l’arrêté de ça et ça….de même pour refaire une prise de sang ,hors que déjà en ma possession ,car souvent à réaliser,mais ne sont pas avare de papiers……trois interne s de cette trempe effectivement cela se voit de. _en _ mais eux aussi il y en a qui bosse super bien en penssant au retour des patients et d’autres qui vous disent Je vais écrire à votre médecin …mais lui le doc souvent ne reçoit le courriers 2 à 3 mois après ….sachant que les idel prennent la suite a ma dernière hospitalisation ,fait i.n.r juste activer de sortir ,est bien pour éviter à ce que mon ide perso relique ma tel pour me donner le résultat ,je trouve ça très sympas pour les deux ( PATIENT et IDEL ) …..??ÇA C’EST UNE ENTRAIDE SUPER ….

  15. Marie-noelle le Breton Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Il y en a que les internes font .tout dépends ou vous êtes et à l’interne ???? Est suis entièrement ok faire comme l’équipe du matin et du soir font une pause pour parler du services ,des news patients ,de malades +~- difficiles de part leurs maladies ,ce qu’a prescrits le doc et ts changements ds le service et font de même pour celles de nuits ,une fiche de liaison par patients,et pour ide ,cela facilitera le travail de toutes une équipés médicalisé,qui s’occupe de malade,souvent en médecine ,se sont les mêmes patients ……a réfléchir et à débattre de même sur face book avec des patients . Ou leur famille qui demande des news … et qui ont leurs mots à DIRE ,eux aussi car sachez QUE ce n’est pas idéal non plus de voir votre I.D.E..QUI A UN SES PATIENTS ET QU’ELLE SE TROUVE DEVANT LUI a SA SORTIE AVEC AUCUNE CONSIGNE DE SOINS EST Là FRANCHEMENT SE N’EST PAS NORMALE DE VOIR ÇA …..A L’HEURE ACTUELLE…EST EN CE MOMENT ET CELA PERDURE ENCORE de jour en jour DE VOIR CERTAINS SE BOUFFER LE NEZ ENTRE ELLES SUR UN PIQUAGES DE PATIENTELES OU UN DIFFERENTS DS UN CABINET OU L’UNE VEUT RESTE MAIS EN SOLO …..LA CAUSE UNE MÉSENTENTE SOYEZ UN PEUT PLUS COURTOISE ,À REGLER ENTRE VOUS …..PENSÉS À CELLES QUI SE BATTENT POUR AVOIR LE DPM …..VOTRE CABINET CE QUI S’Y PASSE NOUS PATIENTS ONT S’EN FOU ….PAR CONTRE C’EST VRAI QUE DITES VOUS BIEN QUE VOUS ETES TOUS À LA MÊME ENSEIGNE ET QUE LÀ VOUS DÉFENDEZ VOTRE MÉTIER QUE VOUS AVEZ CHOISIS SI CERTAINES NE SEMBLES PLUS AVOIR LA NIAQUE de CONTINUER DE FAIRE CE TRAVAILLE CAR ELLE NE RETROUVENT PAS SUFFISAMMENT DE CLIENTS ,OU ..ECT….QU’ELLE LAISSE LEURS PLACES IL Y EN A QUI N’ATTENDENT QUE ÇA ET QUE CELLES QUI SE PLAIGNENT RETOURNENT À L’HÔPITAL ,ELLES NE VONT PAS ETRE DÉÇUES DU VOYAGE VU LES HORAIRES SI ELLES PENSENT ETRE TRANQUILLE TANT MIEUX AVEC TOUTES LES REFORMES QUE LE GOURVERNEMENT ANNONCES EST BIEN BONNE CHANCES À TOUTES

    • Ma Laga Le 24 octobre 2017 - Répondre

      Achète un bescherelle , revois tes classiques et après ouvre là!!!! Ton com est à chier!!!!

  16. Marie-noelle le Breton Le 21 octobre 2017 - Répondre
    • Ma Laga Le 24 octobre 2017 - Répondre

      Je confirme tu n’as rien compris ma pauvre……

  17. Sébastien Lebris Le 21 octobre 2017 - Répondre

    C quoi DMP ?

  18. Nicole Bernard Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Isabelle Rouzé,Elise Loïck Sueur

  19. Audaline Trinez Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Clémentine Pcq pour ton mémoire.

  20. Stephanie Michel Le 21 octobre 2017 - Répondre

    Elodie Fert

  21. JeremAurele TerArch Le 21 octobre 2017 - Répondre

    c’est sans compter sur l’intervention de Salomé Rch

  22. Marie-Pascale Ledoux Le 22 octobre 2017 - Répondre

    Parce qu’ils savent qu’on existe ?????? À voir les conditions de sorties de certains patients, j’ai de gros doutes !

  23. Daisy Daiz Le 22 octobre 2017 - Répondre

    Je travaille en réseau de soins palliatif et le DMP est juste impossible à mettre en place à domicile . De 1 car les cartes vitales des patients sont souvent en possession des idel, de 2 pârce qu’on arrive dans un contexte particulier de fin de vie et faire un entretiens derrière un ordinateur bonjour l ambiance , de 3 car en campagne bonjour l accès à internet !

    • David Clerc Le 22 octobre 2017 - Répondre

      Les cartes vitales chez les IDEL??
      Elles n’ont rien à faire chez les IDEL normalement.

    • Déborah Delos Le 22 octobre 2017 - Répondre

      La carte vitale aux mains des idel c’est une blague…?!

    • Daisy Daiz Le 22 octobre 2017 - Répondre

      malheureusement je le vois très fréquemment .

    • Sev Sev Le 23 octobre 2017 - Répondre

      Les seules fois où j’ai pris une carte vitale c’est pour aller chercher des traitements pour des patients à la pharmacie..Trop peur de la perdre! Par contre on arrive souvent pour un soin et le médecin,parfois le kine l’a emprunté pour sa facturation et on se retrouve à faire une feuille de soins alors pas mieux de notre côté. . On fait tous comme on peut, arrêtons de stigmatiser tel ou tel professionnel.

    • Carte vitale toujours chez le patient sauf quand renouvellement ttt à la pharma ! Et oui c’est nous qui le faisons !

    • Patricia Camps Le 26 octobre 2017 - Répondre

      Je vois que c est très important d avoir la carte vitale?car c est en 1!!Pas d internet et alors on peut écrire sur du papier et le faire suivre et le téléphone ça existe!!de toute façon il n ya pas de coordination entre CH et domicile les patients sortant le samedi soir ou dimanche sans même une injection d avance quand la pharmacie de garde est éloignée et que le patient ne peut se déplacer et personne pour l aider c est toujours l IDEL qui doit se débrouiller pour trouver le médicament car l hôpital n en à rien à foutre du devenir du patient lâché dans la nature sans scrupule=HONTEUX ?

  24. Muriel Muriel Le 22 octobre 2017 - Répondre

    Les résultats de différents examens styles inr Euhhh je donne koi comme dose ce soir comme anticoagulants

  25. Marie Dhievre Le 22 octobre 2017 - Répondre

    Looool c’est qui « tout le monde » ???

  26. Marie-Laure Charreau Le 22 octobre 2017 - Répondre

    C’est difficile de prouver nos compétences mais il ne faut pas céder. Il y a des médecins qui sont étonnés de voir arriver un patient avec Nos transmissions,car on se donne la peine de faire un lien entre nous et l’hôpital car au milieu c’est le meme patient il me semble!?le lien avec les médecins de ville fonctionne à peu près ,avec internet(surtout les noiveaux medecins),car il y a les secrétaires aussi qui font barrage.On se sent démunis mais je n’abandonnerai pas ,au moins par respect pour ces gens que l’on soigne.

  27. Moi ce que j’adore le plus ce sont les sorties d’hôpital le vendredi après-midi !!

  28. Sandrine Fadda Le 23 octobre 2017 - Répondre

    Anne Perez

  29. Karine Sevin Gicquel Le 25 octobre 2017 - Répondre

    Pas de transmission sur Nantes
    Ceux sont les assistantes sociales qui font le forcing pour la sortie à domicile sans se soucier des conditions de vie …..et surtout ne sachant rien du patient ou sinon ne rien dire du moment qu’on peut s’en débarrasse ….

  30. Nathalie Kozlowski Le 25 octobre 2017 - Répondre

    C’est quoi le DMP ?

  31. Camille Roy Le 25 octobre 2017 - Répondre

    « TOUT LE MONDE s’accorde à dire que l’utilisation du DMP serait la solution miracle »
    Non mais ALLO???

  32. Annie Lopeteguy Le 25 octobre 2017 - Répondre

    Systématiquement..depuis quelques temps mes patients hospitalisés se voient proposer de partir en HAD…..
    Je précise que nous faisons toujours une fiche de liaison avec notre identité et num telephone..de plus nous telephonons pour avoir des nouvelles…
    Heureusement les familles font bloc et refusent…mais c’est très déstabilisant..je n’ai rien contre l HAD quand c’est justifié mais la….c’est de pire en pire

  33. Gilbert Jacquemard Le 26 octobre 2017 - Répondre

    Je pense que ce n est pas ENCORE aux infirmière de faire cette effort

  34. Patricia Camps Le 26 octobre 2017 - Répondre

    C est l hôpital qui doit se rapprocher des libéraux pas l inverse…logique

  35. Rbt Anne Le 26 octobre 2017 - Répondre

    On va dire que c’est difficile…. J’ai une fois fait une fiche de liaison ville hôpital et figurez vous que ça n’a même pas été pris en compte… Le patient sort de l. Hôpital sans ordo ou compte rendu… Et pour couronner le tout si problème dans la prise en soin ils ne prennent même pas le temps de nous appeler… Et bam courrier de blâme pour le médecin traitant… On est là au quotidien pour le patient faut kan même pas déconner…. Elle est où la collaboration ville hôpital ?

  36. Rbt Anne Le 27 octobre 2017 - Répondre

    Le dmp ? Ben déjà que pour chaque patient la plupart du temps nous n’avons pas de dossier de soins à domicile… J’ai essayé de mettre en place un cahier mais je fini par être la seule à remplir . C’est malheureux mais c’est la réalité. Et nous les remplaçante nous n’avons souvent même pas accès aux cartes vitale car nous n’avons même pas de lecteur et de carte professionnelle… Toute les idel n’auront pas accès au dmp. Ki va remplir ce dossier au jour le jour ? Étant donné ke beaucoup d’idel n’ont pas le temps déjà de remplir un simple dossier de soin ?

Laisser un commentaire