Installation en infirmier libéral : votre comptabilité

Installation en infirmier libéral : votre comptabilité

Je vais démarrer mon activité d’infirmière libérale en juin prochain. Quelles sont les charges comptables et fiscales à prévoir ?

La réponse de Patricia, responsable de Defisco Expertise Comptable, Cabinet spécialisé en comptabilité libérale.

Sachez que vous serez soumis à des cotisations sociales obligatoires dès le début de votre activité.

 Dès votre installation en profession libérale, vous êtes redevable des cotisations obligatoires auprès de l’Urssaf de votre département et de la Carpimko.

La comptabilité des infirmières libérales

 

Auprès de l’Urssaf vous cotisez au titre de :

  • de l’Allocation Familiale : 5,40%. Cette cotisation est intégralement déductible de votre revenu professionnel. Elle constitue la contrepartie d’un droit éventuel aux prestations familiales.
  • de l’Assurance Maladie maternité : 0,11%,
  • de la Contribution Sociale Généralisée : 7,50%. Cette taxe de solidarité est déductible du revenu professionnel à hauteur de 5.1 %
  • de la Contribution au Remboursement de la Dette Sociale : 0,50%, non déductible.
  • de la Cotisation à la Formation professionnelle : 52 € en 2011
  • de la Cotisation aux Unions Régionales des Professionnels de Santé 0,10%, déductible.

 

Auprès de la Carpimko vous cotisez au titre de votre retraite :

 

Si vous débutez votre activité en 2011, vos revenus professionnels n’étant pas connus, les cotisations sont calculées sur des bases forfaitaires. La première année d’installation vous cotisez sur la base d’un revenu forfaitaire de 7.006 € et la deuxième année sur une base de 10.508 €.

Lorsque les revenus de la première année d’activité sont connus, vos cotisations sont recalculées par les organismes sociaux et vous devrez en acquitter le complément. Pour l’URSSAF ce rattrapage se fera en novembre de la deuxième année.

Notre conseil

Ces régularisations peuvent être importantes. En effet, les cotisations forfaitaires des 2 premières années peuvent s’avérer faibles au regard des revenus que vous percevrez réellement. Il est donc prudent et fortement conseillé de vous rapprocher de votre expert comptable afin d’anticiper le versement de cette importante sortie d’argent.

 

Vous vous posez des questions sur la tenue de votre future comptabilité d’infirmier libéral ? N’hésitez pas à prendre contact avec nos experts, nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.

N’oubliez pas que vous aurez également besoin d’un logiciel de gestion pour votre activité d’IDEL. La gestion de votre comptabilité en toute simplicité fait bien évidemment partie des fonctions essentielles d‘Albus, le logiciel infirmier, au même titre que votre fichier patients, vos tournées ou la télétransmission de vos feuilles de soin électroniques.

Si vous voulez en savoir plus au sujet de votre logiciel de gestion pour infirmière libérale, n’hésitez pas à nous contacter ou à télécharger une version d’évaluation gratuite d’Albus !

 

By |2018-04-12T15:53:05+00:0015 novembre 2011|IDEL au quotidien, Installation Infirmière libérale|1 Comment

One Comment

  1. Véro Le 1 mai 2014 - Répondre

    Bonjour à tous,

    Moi j’ai tenu moi même ma comptabilité pendant près de 3 ans mais ensuite, j’ai malheureusement eu mon premier contrôle fiscal…. J’ai beaucoup moins rigolé (amende, …). Je pense que chacun doit avoir son métier et le métier d’infirmière est un métier très rentable (du moins en Belgique). Le temps que l’on peut gagner en ayant un bon comptable est intéressant et je ne regrette pas d’avoir arrête de la faire moi même…

    Cela a été une réelle plus value pour moi car je suis passé du statut d’indépendante en société avec les économies d’impôt qui s’en suivent.

    Pour ceux et celles qui cherchent un comptable ou expert comptable compétent et spécialisé dans notre domaine, j’ai été très contente de ce site et je vous le donne cela vous servira sans doute !

    http://www.comptable-infirmiere.com

Laisser un commentaire