L’utilisation des réseaux sociaux par les infirmières libérales

L’utilisation des réseaux sociaux par les infirmières libérales

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui largement utilisés par les Français au quotidien. Pratiques pour rester en contact avec ses amis, partager des photos ou des vidéos ou tout simplement échanger, ils ont su s’imposer dans une majorité des foyers. Cependant, il faut savoir que les réseaux sociaux peuvent aller au-delà de l’usage personnel et s’avérer particulièrement utiles à un niveau professionnel. Et il semblerait que les infirmières libérales l’aient bien compris !

Les chiffres concernant les infirmières sur les réseaux sociaux

Grâce à l’observatoire SanteConnect 2012, on sait que les professionnels de santé ont bien pris en main les réseaux sociaux et pas seulement pour discuter de tout et de rien avec leurs amis. Les infirmières sont par exemple près d’une sur trois à utiliser les réseaux sociaux pour des raisons professionnelles et une sur quatre le fait quotidiennement. Le type de plateformes sur lesquelles elles se connectent est très varié. Il s’agit en majorité de réseaux généralistes comme Facebook, Twitter, Viadeo ou encore LinkedIn, même si certains réseaux spécialisés concernant les professionnels de santé, ou plus spécifiquement les infirmières, ne laissent pas leur part du gâteau.

Cependant, si elles semblent familiarisées avec ce type d’outils, il semblerait que les infirmières y soient moins actives que leurs compères les pharmaciens, les sages-femmes ou encore les kinésithérapeutes. Peut-être parce que les infirmières libérales s’avèrent particulièrement prises par leur travail et ne trouvent pas toujours le temps de se connecter…

Pourquoi les infirmières libérales utilisent-elles les réseaux sociaux ?

Si les infirmières se connectent régulièrement sur les réseaux sociaux dans un cadre purement professionnel (ou pour parler boulot entre deux anecdotes informelles), ce n’est pas pour rien. En effet, cela leur permet de discuter plus facilement avec d’autre infirmières, ce qui est d’autant plus vrai dans le milieu libéral puisqu’on travaille seul la plupart du temps et que l’on n’a pas toujours de collègue avec qui il est possible de discuter de vive voix tous les jours. Les IDEL peuvent alors obtenir des conseils d’autres infirmières libérales sur des situations un peu délicates, échanger des infos au sujet des protocoles de soins, ou bien trouver plus rapidement une remplaçante par exemple. Les réseaux sociaux permettent aussi d’échanger sur les nouvelles pratiques (nouveau logiciel de gestion infirmier, nouvelles mesures liées aux cotations dans la nomenclature, etc.), les dernières actualités du métier, etc. Facebook a également permis aux infirmières d’organiser un mouvement de contestation dans toute la France lundi dernier grâce au groupe « Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes » qui rassemble plus de 28 000 personnes. Enfin, Albus a été le premier éditeur à proposer à toute la communauté des libéraux une page qui leur est dédiée, accessible très simplement sur http://www.Facebook.com/Infirmieres.Liberales. Sur cet espace, près de 10.000 infirmiers libéraux échangent chaque jour des centaines de messages sur leur pratique professionnelle au quotidien.

Mais si les réseaux sociaux s’avèrent très pratiques pour certaines, d’autres n’ont pas toujours le temps de s’y connecter ou leur reprochent un manque de sécurité. Il est vrai que les échanges ne sont pas toujours aussi confidentiels que l’on pourrait l’espérer et que les informations récupérées ne sont pas toujours de la meilleure justesse. Mais en faisant la part des choses et en faisant attention de ne pas divulguer des informations sensibles comme les noms des patients, les réseaux sociaux peuvent s’avérer très bénéfiques dans la pratique du métier d’infirmière libérale.

Et vous, utilisez-vous les réseaux sociaux dans un cadre professionnel ? Pourquoi les utilisez-vous ? Avez-vous des anecdotes qui prouvent qu’ils peuvent être vraiment utiles ? Au contraire, ceux-ci vous ont-ils déjà porté préjudice ? Quels conseils pourriez-vous donner pour que leur utilisation soit un véritable outil d’entraide ?

By | 2018-04-12T15:47:17+00:00 10 janvier 2013|IDEL au quotidien|2 Comments

2 Commentaires

  1. Anonyme Le 11 janvier 2013 - Répondre

    N’oubliez pas que pour avoir l’assurance de recevoir tous nos articles sur l’actualité de la profession, vous pouvez vous inscrire gratuitement à notre newsletter « Actus Libérales » : -> http://eepurl.com/nKUI5

  2. claire Le 11 janvier 2013 - Répondre

    il n’y a que comme ça que je trouve des remplaçants…

Laisser un commentaire