Coups durs pour les infirmières libérales polynésiennes

Coups durs pour les infirmières libérales polynésiennes

Si les infirmières libérales se plaignent souvent de leurs conditions de travail et de leur rémunération, il faut savoir que la situation n’est pas plus favorable en Polynésie française, surtout au niveau rémunération. Des tarifs d’actes en baisse, des indemnités kilométriques qui n’en sont plus vraiment et en prime le coût de la vie qui n’a cessé d’augmenter. Que vont devenir les malades polynésiens ?

Une rémunération en chute libre

En Polynésie française, on dénombre 180 infirmières libérales. Mais tout n’est pas rose pour elles. En effet, ces derniers temps les choses ont été un peu mouvementées.

Il faut savoir qu’en 2010 les infirmières libérales polynésiennes ont dû baisser le tarif de leurs actes de 3% pour combler le déficit de l’Assurance Maladie. La pilule avait été dure à avaler mais les IDEL avaient encaissé le coup étant donné que cette baisse était censée être ponctuelle. Bien entendu, cela n’a pas été le cas. Mais comme si cela ne suffisait pas, récemment une nouvelle baisse a été annoncée. Et cette fois on ne parle pas de 3%, mais de 5%. Une annonce qui s’affiche comme une injustice pour les infirmières libérales puisque du côté des médecins rien n’a bougé et que les sages-femmes ont quant à elles pu profiter d’une hausse du tarif de leurs actes de 2%.

tahitietiles_polynesieEnfin, comme si le sort s’acharnait sur les IDEL de la Polynésie française, les baisses qu’elles doivent supporter ne s’arrêtent pas seulement au tarif des actes puisque leurs indemnités kilométriques sont aussi touchées. Depuis 4 ans, celles-ci ont en effet été divisées par 9 pour atteindre aujourd’hui 0,08€/km. Un chiffre auquel on peut avoir du mal à croire quand on sait que les indemnités kilométriques minimales en France s’élèvent à 0,35€/km. Un véritable manque à gagner pour les infirmières libérales polynésiennes donc.

Heureusement qu’en France les actes (que l’on peut facturer via un logiciel de gestion infirmier) ne connaissent pas une telle baisse de tarifs.

Des répercussions lourdes pour la santé publique

Avec des revenus qui ne cessent de diminuer, il se pourrait bien que les infirmières libérales de la Polynésie française ne réussissent plus à vivre de leur activité, d’autant plus que le coût de la vie en Polynésie ne cesse d’augmenter. Il est d’ailleurs en moyenne 40% plus élevé qu’en France.

Déjà en difficultés financières, les IDEL risquent de mettre la clé sous la porte. Mais si cela s’avérait être le cas, c’est la santé des habitants qui serait mise en  jeu. En effet, il est important de noter qu’en Polynésie les infirmières libérales jouent également le rôle de médecin à domicile et font office d’hospitalisation à domicile. Aux Marquises par exemple, les médecins ne se déplacent pas et si l’hôpital le plus proche ne peut pas accueillir tout le monde, les patients devront supporter 4 heures de trajet.

Et vous, que pensez-vous de la situation des infirmières libérales de Polynésie française ? Trouvez-vous normal qu’elles ne bénéficient pas des mêmes avantages qu’en France ? Et si les mêmes baisses venaient à arriver en France, pensez-vous que vous pourriez continuer à vivre du métier d’IDEL ?

By | 2018-04-12T15:46:17+00:00 21 février 2013|IDEL au quotidien|41 Comments

41 Commentaires

  1. Cavelier-Jolibois Le 28 février 2013 - Répondre

    où va t on?

  2. Skrzypczyk Le 28 février 2013 - Répondre

    La honte!

  3. Idel Le 28 février 2013 - Répondre

    ppppppppfffffffffffffff c honteux que les sages femmes et medecins eux ne soient pas touchés et meme augmenté !!! mais ou va t’on !!!!!

  4. Morand Le 28 février 2013 - Répondre

    Quelle p…. de société, je sais pas où on va mais on y va, c’est sûr…. /5

    • Anonyme Le 1 mars 2013 - Répondre

      on vas dans la mer……

  5. Skrzypczyk Le 28 février 2013 - Répondre

    Ils devraient plutot baisser nos charges de 50% c est n impirte quoi et le pire c est que ca risque de nous arriver!!!!!

  6. Gestone Le 28 février 2013 - Répondre

    C honteux c tjr sur les memes qu on ponctionne, ca me degoute

  7. Tchô Le 28 février 2013 - Répondre

    Y’a vraiment de quoi être dégoûté de la profession, et toujours les mêmes qui morflent!!

  8. De Babath Le 28 février 2013 - Répondre

    heu … comment est ce possible ?? les idels polynesiennes n’ont elles pas signée une convention avec la cpam ??

    • m josé Le 21 mars 2013 - Répondre

      Réponse à  » Babath »: j’ai travaillé en Polynésie il y a pas mal d’années, remplaçante salariée à l’hopital de Taoihaé aux Marquises ( 1 des 5 archipels de la Polynésie ): il n’y a pas de CPAM la bas. La caisse d’assurance maladie est la CPS ( Caisse de Prévoyance et de Solidarité ) et la convention n’est probablement la même qu’en Métropole. Nombreux dispensaires gratuits à l’époque.

  9. Halter Le 28 février 2013 - Répondre

    Comme quoi l ordre pourrait être utile si nous étions très nombreuses….
    Mais qd chacun veut rester dans son coin..

  10. Stéph NiBon Le 28 février 2013 - Répondre

    Les Idels ne sont pas des bonnes sœurs si ils veulent pas payer le juste prix alors l’état de se démerder d’organiser les choses
    Si ça bouge pas c notre sort en France dans peu de temps
    Le changement c maintenant mais lol

  11. Bx Le 28 février 2013 - Répondre

    Les sages femmes augmentées et on baisses les Ide !!!!!! De qui se moque-t- on ?

  12. Marguerin Comel Le 28 février 2013 - Répondre

    la misère

  13. Texier Le 28 février 2013 - Répondre

    bien venue dans le monde reel sister et se n est que le debut

  14. et ce n’est pas fini les bonnes réformes de notre Flamby ! vive ceux et celles qui ont voté pour lui mais il a quand même plus de 48 % de la population qui subissent maintenant sans avoir voté pour lui

  15. Billoué Le 1 mars 2013 - Répondre

    … Ha oui et le ptit nain il aurai fait quoi lui ?

  16. Espla Le 1 mars 2013 - Répondre

    Tout ce qui se passe actuellement était prévu depuis un an, et Si Sarko était au pouvoir, il serait dans une belle merde qu’il a voulu.

  17. Falcone Le 1 mars 2013 - Répondre

    Je rappelle aux ignorantes que l augmentation MAU et MCI c mr Sarkosy, l augmentation carpimko aussi certes mais dans le but d augmenter nos retraites.

  18. Anonyme Le 1 mars 2013 - Répondre

    Peace & love les amis.

  19. Skrzypczyk Le 1 mars 2013 - Répondre

    Non trop c est trop . On en a vraiment marre de tout ce qu ils nous prennent alors qu on bosse comme des malades ts les jours!!!.

  20. Letienne Le 1 mars 2013 - Répondre

    I <3 les Vahinées ! 😉

  21. Lemaire Le 1 mars 2013 - Répondre

    c’est dégueulasse courage les filles !!!

  22. Douyere Le 1 mars 2013 - Répondre

    La classe moyenne est paupérisée et ce jusqu a sa disparition programmée…
    Les esclaves de l argent….font de nous …..des esclaves.sans argent

  23. Flamion Le 1 mars 2013 - Répondre

    encore une info anxiogene…pffff….

  24. Lechat Le 2 mars 2013 - Répondre

    c moche, juste o moment où je me préparais dans le but de m’installer…

  25. Roudergues Le 2 mars 2013 - Répondre

    On redevient connes et nonnes!!!

  26. Mandead Le 2 mars 2013 - Répondre

    ah le paradis n’est plus terrestre alors? boh, hey hein bon! z’ont pas le chauffage a payer , ni l eau chaude hein ! sont encore plus heureux que nous !

  27. Marrouat Cogez Le 2 mars 2013 - Répondre

    c pas pire qu’avec hollandouille

  28. Marrouat Cogez Le 2 mars 2013 - Répondre

    regarde bien le prix de ton litre de gasoil maintenant ..parce qu’il veut largement l’augmenter !!!

  29. Prieur Le 2 mars 2013 - Répondre

    c’est pas faux pour le beau temps !! mais je défend les infirmières libérales et je les embrasse toutes !! car à travers vous tout le corps médical se fait baiser !! ( pas mal dit ! ) TheDoc10

  30. Leloup Le 2 mars 2013 - Répondre

    pourtant vous travaillez beaucoup et ce n’est pas un métier ou lesmalades ne sont pas toujours au top j’en fait partie et vous etes toujours agréaglesmerci a vous trois bz merci

  31. Morales Le 2 mars 2013 - Répondre

    quand on parle d un petit.nain regarder le suivant ils ont la meme grandeur la seule difference un disait la verite meme brutale et l autre ment sans arret

  32. Morales Le 2 mars 2013 - Répondre

    et on ne peut pas toujours fait passer cela sur le precedent prenez vos responsabilites et n accuser pas toujours les autres les infirmieres sont exploitees et bientot il n y aura personnes pour vous soigniez vous feriez mieux de les epauler

  33. Thompson Le 2 mars 2013 - Répondre

    La qualité des soins est déjà une catastrophe en métropole…

  34. Morales Le 2 mars 2013 - Répondre

    pourquoi mr hollande ne veut plus descendre son salaire de 30/100ainsi que son premier ministre parait il il n a pas le droit de le descendre mais pour les infirmieres il peut il le savait nouveau mensonge et je ne suis pas une infirmiere mais je les ai vu travailler et je leur tire mon chapeau

  35. Bongiibault Le 3 mars 2013 - Répondre

    Si c kom les instituteurs ki se plaignent et ose montrer leur feuilles de paye !! C honteux dse plaindre les instit avec de tels salaires

  36. Morales Le 3 mars 2013 - Répondre

    mais ce n est pas les inst les responsables ,c est les responsables politiques ne vous diviser pas

  37. carole Le 22 mars 2013 - Répondre

    Il y aurait beaucoup de choses à revoir…
    petite histoire
    Dernièrement, je suis allée chez le garagiste afin de procéder à un change de pneus. Il m’a fait payé le premier pneu à 100 pour 100, le 2ème remise de 50 pour 100. Et croyez-moi si vous le voulez, le 3ème et le 4ème étaient gratuits. Cela ne vous rappelle pas quelque chose ?
    Et les MCI et MAU ne sont pas de trop ! C’est de plus en plus difficile de se garer en ville…
    Personnellement, je vais arrêter. Les soins sont de plus en plus lourds. Il n’y a aucun respect du chu qui renvoie les malades comme il renverrait un colis. Allez hop, rattrapez – le !
    Nous ne portons plus de cornette…
    Les infirmières polynésiennes se retrouvent seules, face à une population souffrante, qu’elles ne peuvent pas laisser tomber puisqu’il y a un défaut de médecin, en plus. Quel que soit l’organisme de paiement, c’est dégoutant. Pendant ce temps, certains continuent de s’en mettre plein les poches. Et ce, que soit le naimbus exité ou la grande chique molle…

  38. Soumolina Le 22 mars 2013 - Répondre

    C est dégoûtant d en arrive la .. Les idels polynésiennes doivent manifester ou arrêtaient de travailler pour montrer leur mécontentement , les sages femmes sont et seront toujours mieux vu que les idels, les Kine ne sont jamais touchés, les idels font l effet tampon et se font toujours avoir.. Y en a marre!!!!! Appel a toutes les idels:ne plus se laisser faire !! Revendicons nos droits! Faites les DSI, ne pas se laisser par les contrôles, tarifier vos actes en toute légitimité sans abuser biensure, former et informer vous car la connaissance et les avenants a la NGPA nous aide…courage a tte les IDELS et surtout aux polynésiennes ..

  39. esnault Le 15 avril 2013 - Répondre

    il n ‘ y a pas que les ide de la bas… c’est un problème actuel qui touche toutes les ide ou presque …même de FRANCE métropolitaine!!!! on ne fait que payer des impôts … revenus qui baissent et toujours des impots élevés !! il y en a marre !!!!je travaille que pour mes impôts j’ai du mal à subvenir à ma famille et j’ai du mal à l’accepter !! courage à toutes et tous !

Laisser un commentaire