Du statut de libéral au statut d’employé : l’inquiétude des infirmiers

Du statut de libéral au statut d’employé : l’inquiétude des infirmiers

Choisir d’être infirmier libéral, c’est avant tout choisir un statut. Le fait de voir se profiler la restriction de ce dernier au profit d’un regroupement massif de tous les infirmiers dans des structures closes attise la peur au sein de notre profession.

Quel avenir pour les infirmiers libéraux ?

La question des déserts médicaux, soulevée par Madame Marisol Touraine, ministre de la Santé, a mis le feu aux poudres du côté de la branche libérale des infirmiers. Face à la menace grandissante de devoir combler à la hâte des régions médicalement sinistrées, des centres de santé vont être mis en place dans les plus brefs délais. Pour faire fonctionner ces centres, la solution est toute trouvée : faire réintégrer aux infirmiers libéraux une structure fixe.

infirmier, infirmiers, libéraux, infirmier libéral, statut libéralAutant dire que ce processus va à l’exacte encontre de ce pourquoi les infirmiers libéraux ont choisi leur façon d’exercer leur métier. La perspective de travailler dans des structures privées ou semi privées agace les syndicats qui voient se profiler la fin de toute la branche libérale du métier d’infirmiers. Face à cette hypothèse, plusieurs solutions sont évoquées : l’adoption d’un système anglo-saxon avec au choix le salariat des infirmiers par des médecins libéraux ou le salariat intégral de tout le personnel médical au sein d’une structure unique.

Le refus du salariat

Les infirmiers libéraux sont 80.000 aujourd’hui en France et ne peuvent accepter la rétrogradation de leur statut vers le salariat. Contrairement aux idées reçues, les infirmiers libéraux choisissent de travailler en indépendant moins pour un idéal financier que pour une volonté de liberté et d’affranchissement de structures médicales contraignantes.

Le fait de devoir se replonger dans tous les ennuis inhérents aux hôpitaux et aux centres de santé apparaît comme un retour à la case départ pour beaucoup d’infirmiers libéraux qui se gèrent de façon autonome grâce à un logiciel de gestion infirmier. Pour l’instant, il est hors de question de supprimer ce statut mais la désorganisation du secteur de la santé français ouvre les portes de la crainte pour les années à venir.

L’idée même de tomber (ou de retomber) dans le salariat pourrait faire envisager à nombre d’entre eux de stopper purement et simplement leur carrière pour s’orienter vers une toute autre branche. Les chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) prouvent que seul 1,4% des infirmiers libéraux se tournent vers un autre mode de fonctionnement contre le double (2,8%) chez leurs homologues salariés.

Il apparaît comme urgent de revendiquer haut et fort les droits et les devoirs des infirmiers libéraux qu’aucune structure médicale ne pourra remplacer, pour les travailleurs comme pour les patients. En effet, tant au niveau des rapports privilégiés entretenus par les libéraux avec leurs patients qu’à  celui de la qualité des soins prodigués, les structures médicales seront toujours en deçà des attentes et des résultats. Le statut de libéral est en danger, sauvegardons-le !

Et vous, quel est votre avis ? Seriez-vous prêt à vous tourner vers le salariat ? Envisageriez-vous d’abandonner votre métier d’infirmier si tel était le cas ? Quelles solutions proposez-vous pour conserver le statut d’infirmier libéral ? À vous de vous exprimer !

By |2018-04-12T15:45:10+00:0019 mai 2013|IDEL au quotidien|93 Comments

93 Comments

  1. Pascal Le 1 mai 2013 - Répondre

    Aucun je préfèrerai abandonner cette profession!

  2. Pigeon Le 1 mai 2013 - Répondre

    Aucun risque j’aime trop ma liberté …. Toute relative certes mais la …..

  3. Bousquié Le 1 mai 2013 - Répondre

    Hopital

  4. Leignier Le 1 mai 2013 - Répondre

    Plutôt l’ enfer !!!!!;-)

  5. Poirier Le 1 mai 2013 - Répondre

    non ,je pars avec MSF ,j’en ai envie depuis longtemps

  6. Billon Le 1 mai 2013 - Répondre

    Même pas en rêve, on va où là ?

  7. Lerat Fortin Le 1 mai 2013 - Répondre

    Hôpital

  8. Roperch Le 1 mai 2013 - Répondre

    Moi non plus j y retourne pour rien au monde préfère vendre des glaces a la plage !!

  9. Madelaine Le 1 mai 2013 - Répondre

    oh que non

  10. Delanoy Le 1 mai 2013 - Répondre

    AH MOI NON, fini l’hosto ! travailler à l’usine reviendrais au même, ambiance france télécom, c’est bon j’ai donné ! On trouvera bien une solution !

  11. Pierre Le 1 mai 2013 - Répondre

    Surtout plus a l hôpital!

  12. Arahmane Le 1 mai 2013 - Répondre

    Le cauchemar!!!

  13. Vaulot Le 1 mai 2013 - Répondre

    Je change de métier dans la seconde! hors de question de perdre ma liberté!

  14. PX Le 1 mai 2013 - Répondre

    Je change de métier, pas moyens de retourner dans une usine à gaz

  15. Poncharreau Le 1 mai 2013 - Répondre

    Recourir apres le chariot! certainement pas!

  16. Le Digabel Proust Le 1 mai 2013 - Répondre

    Jamais jamais !!

  17. Duarte Le 1 mai 2013 - Répondre

    si jamais…je quitte la france..

  18. Viboud Le 1 mai 2013 - Répondre

    Salariée d’un médecin de campagne cela rapporterai plus de soin si chaque dr avait son IDE… Cela serait bcp plus simple de recup ordo et dsi plus besoin de courir des semaines après

  19. Previtali Le 1 mai 2013 - Répondre

    Juste pas possible !!!!!

  20. Bardon Le 1 mai 2013 - Répondre

    Pourquoi on se fait tj taper dessus ?? Qu est ce qu on a contre nous ?? MARRE

  21. Anonyme Le 1 mai 2013 - Répondre

    hors de question, je suis a 2 doigts de lâcher mon cabinet, cette mesure sera le détonateur !!

  22. Gnito Le 1 mai 2013 - Répondre

    Le gouvernement estime qu on leur coûte trop cher!! Voilà la vraie raison.
    La santé des français il s en moque, alors si cela devait arriver ns seront obligé de faire grève et de descendre dans la rue…

  23. Ldine Le 1 mai 2013 - Répondre

    Plutôt aller planter des carottes!!!!!!

  24. Riemenschnitter Le 1 mai 2013 - Répondre

    idem, j’irais faire tout autre chose

  25. Retourner à l’hôpital pour se retrouver sous anti déprésseurs non plus jamais !!

  26. Annick Le 1 mai 2013 - Répondre

    Mais pourquoi maison de santé voudrait forcément dire salariat des IDE, on ne peut pas repenser le truc avec des libéraux indépendants (médecins, IDE, AS, AM kiné etc)regroupés sans notion de hiérarchie et de salariat des uns envers les autres mais travaillant en partenariat choisi pour le confort du patient, pour la facilité des transmissions, avec des réunions régulières sur les dossiers.

    • rinaldo Le 4 mai 2013 - Répondre

      Pure utopie,vous rêvez.

      • Annick Le 4 mai 2013 - Répondre

        alors dans ce cas la maison de santé c’est niet catégoriquement. Je n’ai pas quitté l’hopital pour retrouver la meme hiérarchie pesante et le travail de larbin des médecins.

    • solimene Le 21 mai 2013 - Répondre

      D’accord avec vous.
      Mais la dérive est si facile…
      Il va falloir être très prudent.
      Isabelle

    • Anonyme Le 24 mai 2013 - Répondre

      N’appelle t on pas ceci une structure en « exercice de groupe »?…C’est à mon avis le seul moyen pour sauver notre spécificité: un regroupement de cabinets d’IDEL pour diminuer les charges, les frais annexes,le stress lié à la circulation, pour recentrer la tournée au niveau géographique, la possibilité d’engager une secrétaire ect ect avec un médiateur à l’écoute des désiratas de chacun chacune…c’est légal et ça existe déja…

      • Annick Le 24 mai 2013 - Répondre

        regroupement d’IDEL oui mais là je parlais du regroupement de plusieurs professionnels différents (IDEL , kiné, médecin etc)et cela sans notion de hiérarchie ce qui ne me semble pas etre le cas des maisons médicales.

  27. David Le 1 mai 2013 - Répondre

    Je pars direct a l’étranger !!! Pas question de retrouver stress, critiques, moi je … , ect

  28. Beaudelot Le 1 mai 2013 - Répondre

    Jamais, je pars a l’étranger ! J’ai pas quitté l’usine et son ambiance pourrie pour y retourner !!! Puis retrouver des filles encroutées qui se prennent pour dieu pas moyen !

  29. El Masbahi Le 1 mai 2013 - Répondre

    Même pas en rêve !!!!

  30. Most Maillard Le 1 mai 2013 - Répondre

    Plutot changer de metiers….

  31. Decelle Le 1 mai 2013 - Répondre

    Carrément pas!!!

  32. Schubetzer Le 1 mai 2013 - Répondre

    Oh non, tout mais pas le retour a la case « départ  » ! Je choisirais très probablement une autre branche !

  33. de Redonda Le 1 mai 2013 - Répondre

    Honteux ! Et les études suivies pour être IDE on les met où ?!…

  34. Ravat Le 1 mai 2013 - Répondre

    Et puis quoi encore??????? Foutez nous la paix le trou de la secu c’est pas nous bien au contraire.

  35. Durot-Renaudin Le 1 mai 2013 - Répondre

    Dans mes pires cauchemars alors?!!!

  36. Maucherat Le 1 mai 2013 - Répondre

    Aucune chance, plutôt changer complètement de métier . Je me recycle dans les médecines alternatives

  37. Robillard Le 1 mai 2013 - Répondre

    Qu’elle horreur, plus jamais ça … Je préfère rester à m’occuper d mes enfants plutôt que de retourner dans ce genre de structure…

  38. Ben Messaoud Le 1 mai 2013 - Répondre

    Jamais !!

  39. Beaudelot Le 1 mai 2013 - Répondre

    Albus, je vous aimes bien mais y a des infos qu’il vaut mieux ne pas avoir, vais déprimer maintenant lol

  40. Benkhedidja Le 1 mai 2013 - Répondre

    Jamais !! Jamais !! Plutot changer d metier !!

  41. Colom Le 1 mai 2013 - Répondre

    Hors de question !

  42. Hertz Le 1 mai 2013 - Répondre

    y a rien de désonorant de redevenir salarié…vaut mieux ça que de travailler dans un cabinet entouré de collègues connes et mal b

  43. Marchand Le 1 mai 2013 - Répondre

    je suis pas infirmier mon oncle l’était et je me sent concerné par votre statut: vous n’êtes pas des esclaves et si Madame Marisol Touraine, ministre de la Santé,veut remplir les déserts médicaux elle n’a qu’a les rendre attractifs humainement et finnancierement

  44. Bousquié Le 1 mai 2013 - Répondre

    Pour les mal baise on peut s arranger

  45. Marrouat Cogez Le 1 mai 2013 - Répondre

    je ne veux pas redevenir salariée !!!! hors de question !

  46. Chaduc Le 1 mai 2013 - Répondre

    Pouah!!!! Aucune envie de retourner bosser dans te telles conditions…..!!!!! D être considérée comme un pion Parmi tant d autre, d avoir aucune reconnaissance,!!!!!!! De toute façon je crois que notre métier en libéral n est pas prêt de disparaître……

  47. Cérémonie Le 1 mai 2013 - Répondre

    Jamais, je change de métier !

  48. Duma Le 1 mai 2013 - Répondre

    vive notre liberté…..vivre notre liberté…vite notre liberté…

  49. Di-Gaspero Le 1 mai 2013 - Répondre

    c le pire pour moi que de retourner à l’hosto avec des cadres pourris qui nous prennent la tête et se la jouent…..je préfère encore changer de branche que de revenir salariée ….!!!!!Madame la Ministre arrêtez de vous en prendre à nous, car nous sommes la solution de la prise en charge à domicile, bien moins onéreuse qu’une hospitalisation…

    • Anonyme Le 24 mai 2013 - Répondre

      et bien moins honéreuse que l’HAD ou un SSIAD ! ! !qui nous « pique » nos patients au détour d’une hospitalisation ou lorsque la situation s’agrave avec bien sûr l’appui si ce n’est la directive de « monsieur le docteur »!!

  50. Ju Le 1 mai 2013 - Répondre

    Je change de branche !

  51. perrin Le 1 mai 2013 - Répondre

    plus jamais quelle horreur!!! quel cauchemard aucun regret je préfère de loin ma LIBERTE!!!

  52. Flamion Le 1 mai 2013 - Répondre

    le probleme pose n’est pas de nous faire retourner a domicile..si g compris l’article…c’est de creer des maisons medicales…et de nous y salarier…

  53. Idel Le 1 mai 2013 - Répondre

    je pars a l’etranger mais hopital non sans facon

  54. Carole Le 1 mai 2013 - Répondre

    Plutôt changer de métier que de revenir à l’hôpital !!!!!

  55. Anonyme Le 1 mai 2013 - Répondre

    Restez zen, faites votre travail et arrêtez de vous prendre le choux…!!!!

  56. Basson Le 1 mai 2013 - Répondre

    ah non surtout pas

  57. Roussel Le 1 mai 2013 - Répondre

    C’est un non sens à l’heure du maintien à domicile. J’y crois pas une seconde :-).

  58. Skrzypczyk Le 1 mai 2013 - Répondre

    Niet! Je ne retournerais pas à l hôpital. Hors de question.

  59. Kipleurepa Le 1 mai 2013 - Répondre

    Qui est de saint Étienne? Je cherche un local

  60. Million-pujol Le 1 mai 2013 - Répondre

    au lieu de tous dire que pour rien au monde on ne retournera bosser en tant que salariés, ne faudrait il pas que nous commencions à nous bouger pour faire comprendre à madame Touraine qu’il n’est pas question que nous nous laissions faire sans broncher?! il faut qu’on réagisse sans attendre.

  61. Dourthe Le 2 mai 2013 - Répondre

    je suis d’accord avec la personne au dessus de mes ecrits si vous voulez garder vos statuts bouger vos culs ne vous plainiez pas on dirais que vous ne voyez rien part raport as un ophhamo qui ce gave sans arret un dentiste qui sur facture ces prestation un genyco un ans pour un rendez vous et j’en passe dans ce millieux vous savez que l’on est obliger de passer par vous ce ne sont pas les denunie qui vont vous sauver,qui as une mutuelle a la hauteur oui ca existe qui peut payer maintenant votre statut c’est un fait regarder ce qui doivent ce faire soigner et qui n’y vont pas , alors ce n’est pas le peuple qui vous sauveras infirmier infirmiere un peut humilite c’est a vous de vous en sortir!!!!!!!!

    • Anonyme Le 20 mai 2013 - Répondre

      Suis-je en train de lire un courrier écrit par une IDE? Quel niveau de français et d’orthographe!!!! C’est hors sujet mais je ne peux qu’être scandalisée!

  62. Maillet Le 2 mai 2013 - Répondre

    Bien moins honereuses que les HAD par exemple et surtout plus efficace

    • Anonyme Le 20 mai 2013 - Répondre

      IDEM pour l’orthographe

  63. Schinkel Le 2 mai 2013 - Répondre

    Et oui, bouger vous! Adhérer et éventuellement investissez vous dans votre syndicat 😉

  64. Squilbin Le 2 mai 2013 - Répondre

    Et voilà, madame la Ministre va nous rabattre les oreilles avc ses maisons médicales : NON NON NON ; je veux garder ma liberté, je coûte bp moins cher qu’une HAD(et ça on ne le dis pas assez ds les médias et pourtant je fais la même chose et bien souvent mieux car j’ai la proximité du patient, du médecin traitant et une meilleure connaissance des conditions de vie…..il faut se mobiliser avant qu’on nous oblige à disparaitre…

  65. Fournier Le 2 mai 2013 - Répondre

    l idée vient de qui?

  66. Armspach Le 2 mai 2013 - Répondre

    Visiblement cette ministre a des difficultés avec l’indépendance de notre profession, c’est une attaque de plus faite au métier en 10 jours.

    Pour mémoire : « Lors d’un débat au Sénat sur la politique vaccinale, mardi 23 avril, Marisol Touraine a annoncé son intention d’élargir le nombre de professionnels de santé pouvant prescrire et effectuer des vaccinations. La ministre de la Santé a évoqué la possibilité d’autoriser les infirmières à vacciner « au sein d’une pharmacie » » (source : http://www.espaceinfirmier.com/actualites/detail/65322/des-organisations-infirmieres-reclament-le-droit-de-vacciner.html )

  67. Bousquié Le 2 mai 2013 - Répondre

    plus efficace ca depend des IDEL’s

  68. Squilbin Le 2 mai 2013 - Répondre

    vacciner au sein d’une pharmacie???mais ça n’a ni queue ni tête!!!!

    • jannin Le 6 juin 2013 - Répondre

      une fois de plus,on peut noter que ces gens qui nous gouvernent plannent à 15 000!
      vacciner dans une pharmacie !!!!suis pas devineresse mais j espere que dans les bleds ou il y a une pharmacie ,il y a au moins un cabinet d’ide !Si ce n’est une question de lieu,ce serait donc que la ministre compte faire piquer les pharmaciens !gratos peut etre???m’étonnerait fort!faut dire qu’ 6.30 la scut pour passer 3 plombes en paperasse ,tla et autre trans. on est vraiment surpayée !!!!foutaises!!!nul comme dans tous les autres domaines !plutôt que de faire chier celles qui se tuent la santé ,ces braves politiques feraient mieux de regarder d’un peu plus près le prix des médocs et autres fournitures médicales…mais c’est pas la meme de s’attaquer aux puissants lobi pharmaceutiques….ont devraient peut etre nous aussi se cotiser pour leur faire une belle enveloppe !!!nous prennent pour des aveugles !!!

  69. Poncharreau Le 2 mai 2013 - Répondre

    ce qui me fait plaisir c’est que vous tous comme moi n’avons pas choisi le liberal par hasard nous aimons notre job c’est une évidence! quant à cette ministre de pacotille elle ne marquera pas l’histoire de notre profession elle est bien trop incompétente face a nous! ca c’est dit!

  70. Marrouat Cogez Le 2 mai 2013 - Répondre

    Que proposes tu ?

  71. Legru Le 2 mai 2013 - Répondre

    Je ne retournerais jamais à l’hôpital!!! Je me battrais, manifesterais et changerais de branche si ça devait vraiment se faire!

  72. Zambardi Le 2 mai 2013 - Répondre

    surement pas

  73. Andrieux Le 2 mai 2013 - Répondre

    plutôt vendre des beignets sur la plage …..

  74. Salkowsky Le 2 mai 2013 - Répondre

    Hors de question !!

  75. Jallon Le 2 mai 2013 - Répondre

    Impensable ! tous dans la rue !!!

  76. Autin Le 3 mai 2013 - Répondre

    Plutôt mourir ( ouchanger de branche). Salarié… vous croyez vraiment qu’ils vont nous payer les 70 h par semaine qu’on fait ?

  77. Stephane2b Le 3 mai 2013 - Répondre

    Je change de métier c’est tout, il ne me forceront pas a réintégrer une structure contre mon grès

  78. rinaldo Le 4 mai 2013 - Répondre

    Je cultive mon jardin bio et je vais pointer au pôle emploi.J’ai l’impression que l’on dérange,mais pourquoi?
    Ce gouvernement a encore 4 ans pour nous supprimer
    alors vigilance!

  79. Christel Le 20 mai 2013 - Répondre

    Lamentable !!!! On nous tape encore dessus, mais qu’avons nous fait????

  80. Ginahembre Le 20 mai 2013 - Répondre

    25 ans de structure….ah non ,je n’y retourne pas!! je vais avec Roperch vendre des glaces sur la plage…..

  81. chnapouff Le 21 mai 2013 - Répondre

    et bien d’apres les commentaires ce n’est plus un desert madame la ministre mais un no-mans land que vous risquez de créer sauf mon respect…

  82. benoit Le 22 mai 2013 - Répondre

    il fallait s y attendre!!! depuis le debut de mon activitee je dit a mes patients que tout ce qui est regroupement, maison medical,… c est un piege honteux tant pour nous que pour eux!!! l etat et la secu aurons tous les pouvoirs sur nous, plus de libre installation possible, faits et gestes surveilles,… j ai deja travaille en maison medicale c est la prison, le monopole est installe de ce fait(le terrain recevant la structure n est pas extensible a souhait) pas de choix possible tu veux t installe et bien soit tu rentre dans le moule soit tu es mort! les medecins orienteront vers leurs collegues ide des structures et pas vers les vrais independant et oui les charges lies au fonctionnement de la structure se partage au prorata des professionnels! les patients seront egalement soumis car au fur et a mesure des annees le nombre de cabinet va fondre donc les regroupements restant feront regne leurs loies comme ce que j ai connu « non madameX je ne veux pas venir car trop de KM! mais je n ai pas de voiture? et bien prenez un VSL! donc comptant pas comptant les patients n auront pas le choix de ceder! de toute facon les seuls vraiment libre et non inquiete dans notre « profession » ce sont les medecins!!

  83. le coq Le 24 mai 2013 - Répondre

    Il y a peut-être une mauvaise lecture des textes de votre part, Madame Marisol Tourraine souhaite développer les centres de santé polyvalent ou mettre en place des maisons médicales mais je n’ai pas entendu qu’elle oblige les IDE libéraux à devenir salariés.
    Je dirige un centre de santé infirmier, en Bretagne, qui est associatif, toutes les infirmières y sont salariées et bénéficient de tous les avantages du salariat et elles ne travaillent pas moins bien qu’une infirmière libérale. L’existence sur le territoire des centres de santé infirmiers et polyvalents n’entraînent pas la disparition des infirmiers libéraux, les centres ne demandent qu’à se développer là où il n’existe pas de cabinet installé. En ce qui nous concerne, nous travaillons en bonne intelligence avec les libéraux ,respectant ainsi, le choix des patients sur nos communes et parfois même s’entraidant. Associons nous plutôt pour défendre notre profession et faire reconnaître nos compétences et notre professionnalisme.
    A noter, j’ai été IDE libérale pendant 15 ans…

  84. kathe91 Le 25 mai 2013 - Répondre

    Au moins ce que je gagne a la force de mes petits bras musclés par mois est pour moi et ne sert pas à entretenir tous les peigne cul de l’administration et autres piques assiettes plus enclin à surveiller la pendule et la cafetière ainsi qu’à supputer sur leur RTT
    De toute façon le jour ou cette utopie arrive sur le marché j’arrète les frais

Laisser un commentaire