La colère du personnel des Hôpitaux de Paris contre la suppression des 35 heures

La colère du personnel des Hôpitaux de Paris contre la suppression des 35 heures

Martin Hirsch, les infirmiers de l’AP-HP et les 35 heures, l’urgence est au dialogue !

Martin Hirsch, directeur général des Hôpitaux de Paris, a décrété l’état d’urgence pour les comptes de l’AP-HP. Il a ainsi proposé en mars dernier, entre autres, de supprimer les 35 heures pour le personnel afin d’éviter les jours de repos accumulés par le dépassement des heures. Le personnel, dont les IDE, ne voit pas comment revenir sur cet acquis. Une proposition qu’ils jugent injuste et inacceptable face à la charge déjà très lourde que leur impose leur travail quotidien. Pour l’instant, aucun accord n’a été trouvé et le dialogue est sourd entre les deux parties.

Les Hôpitaux de Paris en déficit, Martin Hirsch impose ses solutions

Sachant que les hôpitaux doivent économiser 3 milliards d’euros en trois ans au vu des déficits actuels et que les Hôpitaux de Paris sont concernés à 10 % par le budget national des hôpitaux, il devenait vital de faire des économies. Reste à savoir sur quel point économiser les deniers publics ?

Martin Hirsch, directeur des Hôpitaux de Paris a annoncé en en mars dernier une série de mesures, dont certaines étaient déjà établies depuis 2014, afin de maîtriser les dépenses de santé avec pour objectif de rééquilibrer la situation économique de son organisation en 2016. Jusqu’ici, malgré certains grincements de dents, les économies réalisées n’avaient pas faites scandale. L’annonce de la suppression des 35 heures pour tout le personnel hospitalier de l’AP-HP a signé la fin du dialogue et le début de la « guerre ».

« Nous ne demandons pas de modifier la réglementation, mais nous reprenons l’accord AP-HP de 2002 sur la réduction du temps de travail, qui n’est plus adapté aux enjeux d’aujourd’hui. La majorité des personnels travaillent aujourd’hui 7h36 ou 7h50 par jour, dépassant 35 heures hebdomadaires. Les minutes accumulées font des milliers de jours à rattraper, en récupérations, en RTT » Martin Hirsch.

Bien évidemment cela signifie pour le personnel, dont les IDE, moins de temps de repos pour toujours plus de patients, tout en prenant le risque de perdre une qualité de soin qui se doit d’être irréprochable.

La colère et la fatigue des IDE de l’AP-HP : une infirmière publie un message de détresse sur le net

Suite à cette annonce plusieurs mouvements de grèves ont été lancés, dont le 28 mai où la manifestation a réuni plus d’un millier des employés de l’AP-HP. Le mot d’ordre est le même pour tous : « Les RTT sont vitales » !

Infirmier en hôpital ou infirmier libéral, la pression du nombre d’heures de travail accumulées est énorme sans compter le stress causé par le manque de personnel et de matériel en milieu hospitalier ou l’agressivité et la susceptibilité des patients pour l’IDE ou l’IDEL.

Tous les personnels des Hôpitaux de Paris se disent donc inquiets de se voir supprimer des temps de repos indispensables à l’équilibre psychique et mental de chacun. «On est débordés et inquiets. Je ne connais pas une seule personne qui travaille avec moi qui est pour cette réforme, on n’y voit rien de positif » explique Pauline, infirmière depuis trois ans au service endocrinologie adulte de l’hôpital Bicêtre au magazine Allo Docteur.

Ainsi, une infirmière Clémentine Fensch de l’AP-HP, a rendu public son appel à Martin Hirsch : « Comment osez-vous penser une seule seconde à raccourcir notre temps de travail quotidien et à supprimer nos jours de congés si précieux pour nous ressourcer ? N’avez-vous donc jamais mis les pieds plus d’une heure ou deux dans un service hospitalier ? »

Elle rappelle aussi dans son témoignage la crainte de tous : perdre la qualité des soins au profit d’une cadence encore plus effrénée. Elle évoque d’ailleurs son burn-out suite au décès d’une patiente de 60 ans qu’elle n’a pas pu rassurer faute de temps, trop occupée par la multitude d’autres tâches à accomplir. La patiente est décédée quelques jours après d’un arrêt cardiaque de stress… Bien triste réalité de l’hôpital au quotidien…

Le témoignage de cette infirmière est disponible sur le site vimeo.com. Il rejoint les très nombreux commentaires et constats analogues de ses collègues eux aussi désespérés tant par la fatigue que par la peur de perdre l’essence même de ce qui fait leur métier : la qualité de soin aux patients…

Martin Hirsch a déclaré récemment revenir sur ses propositions et reprendre le travail de négociations en septembre, à l’instar de Marisol Touraine qui, si elle lui affiche son soutien, souhaite que cette situation ne reste pas bloquée. « Le statut quo n’est pas possible, Martin Hirsch a raison, il est dans son rôle de vouloir adapter les conditions de travail, mais il faut le faire par le dialogue »Marisol Touraine, 14 juin 2015, RTL.

Toutefois n’oublions pas que : « Le patient c’est vous demain, l’un de vos proches, votre bien aimé, vos enfants » Clémentine Fensch, infirmière à l’AP-HP.

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, vous sentez-vous solidaires de la cause de vos collègues infirmiers des Hôpitaux de Paris ? Que pensez-vous des différents témoignages, dont celui de Clémentine Fensch ? Avez-vous vous aussi cette impression de ne plus pouvoir parfois passer le temps qu’il serait optimal au chevet de votre patient ?

By |2018-04-12T15:31:55+00:0016 juin 2015|Actualité Albus|196 Comments

196 Comments

  1. Cécile Dureux Le 16 juin 2015 - Répondre

    Bien entendu que nous sommes solidaire, nos problèmes sont les mêmes nous sommes ensemble devant la dégradation de la considération à l’égard de notre profession

    • Laet Godard Le 16 juin 2015 - Répondre

      Solidaire ??? ? qd tu lis des com plus bas … Je ne sais même pas comment elle a pu faire pour écrire des inepties pareilles …

    • Émilie Bulteau Le 19 juin 2015 - Répondre

      Tt le monde n’a pas la même conscience professionnelle car être solidaire envers les collègues pr moi cela fait partie de la conscience pro!!!

    • Muriel Luciani Le 19 juin 2015 - Répondre

      être solidaire c’est être pro

  2. Lise Robin-Ray Le 16 juin 2015 - Répondre

    Moins ça bosse et plus ça se plaint. Pas croyable. Elles ont tous les patients au même endroit, tout le matériel, médecin interne chef de clinique et j’en passe et ça…. chouine. Punaise pour passer des heures en salle de pause boire le café là il y a du monde! Je te mettrai tout ça au travail moi et plus vite que l’éclair. Lamentable. Pendant ce temps les patients attendent pour pisser, restent sans antalgiques, ou pire (et c’est du vécu lors d’un remplacement à l’aphp) se cogne 1mois non stop de clamoxyl parce que ces pauvres filles font du recopiage des ordos les unes apres les autres sans même vérifier ce qu’elles font! Par contre pour ce qui s’agit du maquillage coiffure et savoir que l’aide soignante de l’aile b gauche est sortie de telle heure à telle heure avec truc muche alors là elles sont au top! AUCUNE PITIÉ POUR CES PERSONNES QUI JOUENT AUX INFIRMIÈRES TOUTE LA JOURNEE.

    • Un peu dur le commentaire. Il faut pas generaliser?

    • Marie Robledo Le 16 juin 2015 - Répondre

      Moi j’ai bossé 13 a l’hôpital et on était une équipe soudée dans la mesure du possible on prenait nos pauses ensemble IDE ash as quand les une avaient terminees leur taff elle venaient a la rescousse des autres jamais on se serait permis de prendre une pause pendant que le collègues bossent on fesait notre boulot d’IDE on aidait aux toilettes on fesait les départs et ouiiii ya des journées ou on prenait des pauses plus longues mais oui aussi on passait des journées sans boire et verre d’eau ni pisser alors non il ne faut pas généraliser !!!!!

    • François Dol Le 16 juin 2015 - Répondre

      Tu ne te prends pas pour une merde toi

    • Jérôme Richard Le 16 juin 2015 - Répondre

      Et moi je n’ai aucune pitié pour toi… T’es juste pathétique ma pauvre… Change de travail car quand on lit ça je n’imagine même pas l’empathie dont tu dois être capable de donner à tes patients…

    • Bab Ouch Le 16 juin 2015 - Répondre

      Ton p´tit surnom dans le métier c’est « connasse » non?!

    • J’ai halluciné en vous lisant vous faites une généralité ça fait peur j’ai bossé en service et maintenant je fais des remplacement en libérale mais si déjà entre nous infirmière on se soutient pas comment voulez-vous que nos conditions de travail s’améliorent c’est déplorable une telle mentalité

    • Mari On Le 16 juin 2015 - Répondre

      Faut pas vous épuiser à prêter attention au commentaire de Lise Robin-ray. La méchanceté ne gagne jamais. Ne nous rabaissons pas a son niveau. Certaines personnes ont besoin de dénigrer les autres pour exister ca en est lamentable au plus haut point.

    • Bab Ouch vous pouvez exprimer votre avis mais restez correcte svp. Si je vous y reprends vous serez bannie de la page.

    • Mari On Le 16 juin 2015 - Répondre

      Et le commentaire de Lise Robin Ray il est correct peut être?

    • Laet Godard Le 16 juin 2015 - Répondre
    • Valérie Bdn Le 16 juin 2015 - Répondre

      Je suis une « pauvre fille » qui fait 10 000 pas par nuit, qui pisse une fois si elle a le temps, qui ne mange quasiment jamais car les nuits calmes aux urgences sont devenues rares, qui a des pb de dos, de circulation, etc… Et qui trouve encore le moyen de sourire aux patients, leur accorder le peu de temps qu’elle a et garder la lucidité nécessaire pour bosser avec les médecins au lieu de recopier bêtement les prescriptions !

    • @ Infirmières Libérales Les propos de Bab Ouch me choquent beaucoup moins que ceux de l’autre névrosée . Ca va là c’est pas un gros mot?

    • Laet Godard Le 16 juin 2015 - Répondre

      Valerie , elle est encore bien capable de te répondre q tu ne donnes pas le clamoxyl un mois Pasq les patients ne restent pas un mois aux urg ?

    • Bab Ouch Le 16 juin 2015 - Répondre

      Non mais j’hallucine la! Moi je vais être bannie d’une page pour avoir juste dit la vérité?!
      Et wonderwoman elle reste, ça vous choque pas?
      Ben en effet bannissez moi tout de suite alors

    • Bab Ouch Le 16 juin 2015 - Répondre

      En plus je voulais dire pire..la je suis correcte je pouvais pas moins…

    • tu as eu raison moi je suis libérale aussi et jamais je me permettrai de dire des trucs pareils , c’est une sorcière la gonzesse :p

    • Kev Lab Le 16 juin 2015 - Répondre

      Pauvre conne … Viens 5 mn faire ce qu’elles font et on en reparle

    • Audrey Vinckel Le 16 juin 2015 - Répondre

      Elle a pas pris ses gouttes la dame Lise ?

    • Caroline Guilbert Le 16 juin 2015 - Répondre

      Laissons cette femme en manque d autorité dans la vie de tous les jours, marqué son coup de gueule sur facebook.. Pour une fois qu elle peut s exprimée en plus en public , s est un grand jour pour elle …

    • Marie Robledo Le 16 juin 2015 - Répondre

      Audrey Vinckel je sais pas si elle a prit ses gouttes mais elle devrait consulter 😉

    • Moi je suis en libérale maintenant je bosse beaucoup plus qu’a l hosto mais au moins la paye suis. A l hosto on est qu un matricule. Je compte pas les jours où j’avais pas le temps de bouffer alors qu’au derniere nouvelle in est employée on a le droit de bouffer pisser comme n importe quel salarié. Heureusement que la plupart ne pensent pas comme cette personne. 1500 e pour bosser 1 week-end sur 2, les nuits, se lever a 5h du matin… C est pas cher payé!

    • Angelique Tujek Le 16 juin 2015 - Répondre

      Qu’elle nous dise juste alors pkoi elle n’est pas restée en milieu hospitalier si c’est si simple MDR!!! L’appât du gain???

    • Kev Lab : pas d’insultes ici svp, c’est la règle. Vous valez tous mieux que ça.

    • Sloan Mhdb Le 16 juin 2015 - Répondre

      Et bien… Chapeau. Solidarité entre collègues = 0
      Un peu de respect, et ne faites pas de généralités je vous prie.

    • Angelique Tujek Le 16 juin 2015 - Répondre

      Je parle de lise qui salit toute une profession

    • Non Angélique Tujek, elle en avait marre de ne rien faire et a fait une overdose de café et de potins. C’est bien ça Lise Robin-Ray?

    • Comme dans tout métier … Il y a de toutes personnes …. Donc que ce doit en libérale ou en hospitalier il y a des bonnes et …. Moins bonnes infirmières …. Mais je reste convaincu qu’on n’a pas choisi notre métier au hasard … Alors oui je suis solidaire de toutes ces infirmières qui triment pour donner le meilleure de leur personne …. Que ça soit sur 35 heures ou 70 heures ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte … Bien a vous ..

    • Marie-Ange Taddei Le 16 juin 2015 - Répondre

      Très chère Lise Robin-Ray, tu dois avoir un très gros souci par rapport aux infirmières, une sorte de phobie… Tu devrais te soigner sans déconner …

    • Virginie Joubert Le 16 juin 2015 - Répondre

      Je viens de quitter pr mise à dispo…la fonction publique…9 années IDE smur de nuit…mes semaines étaient moin d être aux 3 5h…plutôt aux 72h de base…sans compter les heures sup à rallonge…et oui…Le bip du matin à 7h…nous emmene facilement jusqu a 10h…. sans compter les nombreux trous dans les plannings par manque de personnel…et j en passe.
      Des nuits non stop à courrir partout…à manger en 5 minutes à 4h ou 5h du marin ou pas du tout….
      Non les hospitalières St loin d être des feignasse…il faut dépasser ce cliché  » mawie thewese  » ridicule… à chacune sa peine….

    • Prends des gouttes ma biche ou alors devient mgen au moins on saura pourquoi t’es névrosée…..

    • Soizic Gueguen Le 16 juin 2015 - Répondre

      Quelle mentalité pathétique …c’est effrayant…

  3. Lise Robin Ray : vous êtes super dure dans vos propos..toutes les infirmières travaillant en chu ou cliniques ne sont pas des branleuses et HEUREUSEMENT!!!la majorité aiment leur métier, travaillent dans des conditions parfois difficiles, et n’ont aucune reconnaissance.SI on doit écouter les mauvaises langues, la réputation des Ide libérales est : qu’elles sont des fraudeuses a la sécu et qu’elles passent en coup de vent chez les patients… et je précise je SUIS IDE A DOMICILE…faut pas généraliser pour toute une profession…y a des cons partout
    A bon entendeur

    • bien parlé ! je suis liberale aussi

    • Marie Robledo Le 16 juin 2015 - Répondre

      Je suis libérale aussi ce qui me fait doucement rire c’est qu’on nous accuse de frauder mais par contre l’État nous ponctionne bien 55 pour cent de nos fraudes 🙂

    • Marie Robledo Le 16 juin 2015 - Répondre

      Et la retraite a 67 ans avec une retraite inférieure au minimum vieillesse on en parle seront nous les coudes au lieu de nous tirer dans les pattes harggg je vais aller prendre mes gouttes mou suis vénère !!!!!!

    • Laetitia Bezanger Le 16 juin 2015 - Répondre

      La retraite parlons -en: une infirmière libérale gagne peut être mieux sa vie mais travaille plus…
      On Ne compte pas nos heures… Qd on
      Es malade on doit aller travailler, nous sommes prises en charge par la carpimko au bout du 91 eme j d arrêt …mieux vaut avoir de bonnes assurances et encore la plupart ne prennent pas en charge le burn out …
      J adore mon métier mais tout ça pour dire qu une fois en retraite nous touchons bcp moins qu une infirmière hospitalière … Est ce normal ? Et nos conditions de travail ne sont pas mieux …
      A bon entendeur ….

    • Juste une question… c’était pas un choix de votre part ? Quelqu’un vous a obligé à travailler en libéral ?

    • Nicole Di Vittorio je ne sais pas si la question est pour moi vue que votre question est dans mon commentaire : je suis partie en libérale de mon propre gré et tout va bien!!des avantages et des inconvenientS comme partout

    • Laetitia Bezanger Le 17 juin 2015 - Répondre

      Nicole Di Vittorio si la question est pour moi si c est un choix libéré après 8 ans aux urgences pédiatriques d un hôpital parisien!!! Où je travaillais en 12h et que j adorais… Mais un moment il faut faire des choix de carrière et de vie … Et je suis très satisfaite de mon choix actuel ….

    • La question s’adresse a tous ceux qui ralent … Je travaille de nuit en 12 heures depuis plus de 15 ans… c’est un choix… et le peu de libéral que j’ai fait ne me convenais pas… le travail de nuit ne me permet pas non plus d’avoir des avantages pour ma retraite… et c’est comme ça… c’est un choix de vie ! Avec ses avantages et ses inconvénients…

    • Chouquette Duf Le 19 juin 2015 - Répondre

      Très bien dis

    • Alizée B-c Le 20 juin 2015 - Répondre

      Un choix de vie peut être mais il faut bien faire avancer les choses! Le fait d’avoir choisi le métier d’infirmière dans tel ou tel domaine est une chose mais si rien ne bouge ça va devenir de plus en plus difficile! C’est pas parce que l’on a fait le choix d’être infirmière que l’on doit se taire. ..

    • Je ne me tais pas… ma réponse s’adressai à celles qui estiment que les hospitalières ou les cliniciennes se plaignent pour rien et passent leur temps à l’office. Ça m’horripile !

  4. Mahye Ly Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je soutiens ! !

  5. Ladymum Austral Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je suis de tout cœur avec vous . Le lieu d’exercice de notre métier importe peu : nous faisons partie d’une seule et même corporation.

  6. Coucou Ide Le 16 juin 2015 - Répondre

    Il faut plus se lever? ..
    Les conditions de travail était 10 fois mieux du temps des 35 qu aujourd hui à 35
    Donc remetons les 35 et la retraite à 40 ANS DE COTISATIONS
    Car à 20 ans on a la pêche pour bosser 35 par semaine
    Mais arriver en fin de carrière et bosser 2 voir 3 ans en plus à cause des 35 non merci
    Et ne venez pas me dire le contraire car oui j ai bosser à l usine et à la chaîne alors la ou c est fatiguant
    Oui j ai bossé 12ans à l hosto avec des journée à rallonges
    Du soir et r attaquer du matin
    Faire nuit et continuer la matinée
    MAIS JAMAIS MES CONDITIONS DE TRAVAILLE ON ÉTÉ PLUS LAMENTABLE A CAUSE DES 35H QUE QUAND JE BOSAIS A 359h
    Alors si vous voulez rester à 35 ET BIEN IL VOUS FAUDRA BOSSERT JUSQU A 65 ANS, !!!

  7. Coucou Ide Le 16 juin 2015 - Répondre

    Plus se lerer

  8. Mar Ge Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je bosse en clinique et en libéral, je serai toujours solidaire de tous les statuts de notre métier. Il le faut pour qu’un jour, on arrive enfin à s’unifier pour stopper ce manque de respect de la part des administratifs et politiques…..

  9. on se doit d’ètre solidaire pour notre profession , mais bon j’ai fait aussi l’hopital et c quand mème moins fatiguant que le libéral , il faut le dire aussi , donc les 35 h ça m’amuse un peu car je les fait en 2 jours et demi 🙂

    • Sophie Lezeau Le 18 juin 2015 - Répondre

      Moi il y a des semaines où on en fait 60 mais en 12 h on choisit. Mais je pense que ton revenu n’est pas le même qu’une hospitalière !

    • Tata Gane Le 18 juin 2015 - Répondre

      Moins fatiguant que le libéral….. Mmmmmm, si vous voulez on échange une journée et on compare!
      Je pense etre autant fatigué que vous à la fin de ma journée!!

    • Laet Godard Le 19 juin 2015 - Répondre

      Retournez donc à l hôpital alors !

    • Mais je ne me plains pas je dis juste que ça m’amuse les 35 h j’ai le droit non???

    • Elo La Belette Le 19 juin 2015 - Répondre

      Non

    • Cé Line Le 21 juin 2015 - Répondre

      Navrant….

    • Selysette AV Le 21 juin 2015 - Répondre

      C qd même bizarre les 35h en 2 jours… je ne connais aucune collègue libérale qui le fait . Et les longues journées sont surtout des journées coupées… et compensées par des semaines de repos et un meilleur salaire…

  10. Eliane Bonnardel Le 16 juin 2015 - Répondre

    moi aussi je vous soutiens et vous lise robin vous pourrier étre plus correcte car on a bien besoin des infirmieres

  11. Elodie Didi Le 16 juin 2015 - Répondre

    Soutient total!on est tous dans le mm bateau!si les conditions de soins se dégradent a l hopital!nous en subiront aussi les conséquences a domicile!

    • Géraldine Urban Le 16 juin 2015 - Répondre

      Nous les subissons déjà lorsque les patients(âgés, dépendants…) sont éjectés du service veille au soir d’un we ou d’un jour férié, et que rien de correct n’est organisé pour leur retour à domicile. Qui est ce qui subit après le patient? L’infirmier libéral!

    • Elodie Didi Le 16 juin 2015 - Répondre

      Oui c vrai geraldine!jen ai mm vu renvoyé en pleine nuit après un aller retour aux urgences!et ils nallaient pas mieux!ils faudrait arriver a se souder entre infirmière pour faire bloc contre se systême qui nous detruit!

  12. Marie-Ange Taddei Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je suis libérale et dans ce cas on choisit de faire 35h en 2 jours. Perso je travaille 5h par jour et 15 jours par mois. Je gagne mieux ma vie qu’à l’hôpital et je bosse moins… et tout ça sans hiérarchie ni contraintes… Tout est question de choix. Je ne suis pas riche mais j’ai une vie facile et du temps libre. Alors oui je suis solidaire de mes collègues qui travaillent plus que moi, gagnent moins et tout ça dans des conditions loin d’être optimales.

    • Del Ph Le 16 juin 2015 - Répondre

      Tu fais bien de préciser « pas riche » , car beaucoup pensent qu’on est blindée de tunes!…
      En tout cas , pareil pour moi. Le libéral a vraiment beaucoup d’inconvénients mais on n’a pas la hiérarchie…

    • Bab Ouch Le 16 juin 2015 - Répondre

      Ouah 5 h par jour? Comment fais tu, dans notre cabinet c’est du 10h quand Ca va bien..
      Et je te rejoins tout est question de choix 😉

    • Ide en psychiatrie . Merci pour ton com je suis tt à fait d accord avec toi .

    • Couly Momi Le 16 juin 2015 - Répondre

      Meeci du soutien. ..

    • Sophie Lezeau Le 18 juin 2015 - Répondre

      Merci de ton témoignage ! Comme si on ne faisait que 35 h ! Moi perso en 12 h le temps de transmission n’est pas dans le temps de travail alors les heures supp ! C’est à chaque garde !

    • Stéphanie Marie Le 19 juin 2015 - Répondre

      Chez nous c’est 14 à 15h 17 jours par mois et financièrement c’est juste ce qu’il faut pour vivre. Alors 5h par jour 15 jours par mois, il ne faut faire que de la perf. …

    • Sybil Charbonneau Le 20 juin 2015 - Répondre

      Tout à fais d accord dans le libérale on est pas obligé d’aligner pour plus gagner on a le choix de refuser les patients tout en les redirigeants vers les collègues qui commencent une patientele et tout cela pour une meilleure qualité des soins… j’ai ouvert mon cabinet pour soigner les patients comme il se doit et non pour aligner le maximum de patients pour gagner le maximum d argent et prendre des vacances les poches bien remplis… Je suis contente de savoir que certaines idel pensent comme moi 😀 ce qui est déjà le cas de ma collègue

    • Pauline Bringuez Le 20 juin 2015 - Répondre

      Tt pareil Sybil Charbonneau!!

  13. évidemment nous sommes solidaire !!! boulot différent mais pénibilité identique !!!

  14. K'ryne Domergue Le 16 juin 2015 - Répondre

    Solidaire de ces Ide dont je n envie pas la place sinon je serai restée salariée de l hôpital!
    Elle a le mérite de prendre la parole, de faire entendre les difficultés de l hôpital de son personnel!
    C est grâce à ce genre d initiative que les infos circulent en dehors des murs de l hôpital
    L hôpital est en danger, la rentabilité à pris une place trop importante dans les services!
    Trop peu de personnel et toujours plus a faire!

    qui ne s est jamais plaint à titre personnel du manque de disponibilité des soignants et du tps d attente dans les hôpitaux ?
    Et ce n est pas parce qu elles traînent toutes a l office comme en insinuent certaines ?!!

  15. Nathalie Hauguel Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je suis solidaire..25 ans dans le milieu hospitalier..depuis 2 ans en libérale..certains commentaires me semblent non fondés..et d une agressivite évidente..

    • Nathalie Hauguel Le 16 juin 2015 - Répondre

      Quand on voit ce genre de commentaires haineux on comprend pourquoi nous sommes une profession si peu fédérée..

    • Shippuden Dout Le 18 juin 2015 - Répondre

      Et tu regrette pas ton choix?

    • Nathalie Hauguel Le 18 juin 2015 - Répondre

      Non..meme si ce n est pas toujours facile..et parfois mois « confortable »(pas d ‘arret maladie…..etc..)..mais le contact avec les patients est tout a fait différent..une autre approche du soin..

  16. Valérie Follea Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je soutiens les collègues salariees car j’ai fait 15 ans a l.hôpital et j’ ai vécu la dégradation des conditions de travail surtout avec la venue des 35h qui n’a rien arrangé!! Avec des heures a gogo en fin d’année qu’on ne pouvait pas prendre, des rappels sur les repos ou congés!! Je pense que cette decision a été vraiment délétère pour les soignants!! Je suis en libéral depuis 9 ans et je ne regrette pas ce choix même si il ne faut pas compter ses heures, on soigne autrement en tenant compte des besoins de nos patients et en tissant des relations plus humaines!! Ce qui n.est plus le cas en établissement car les soignants n’ont plus le temps… ils sont devenues des

  17. Injustices folies

  18. Josiane Lavagna Le 16 juin 2015 - Répondre

    Je suis solidaire 40 ans hôpital

  19. Bruno Laborel Le 16 juin 2015 - Répondre

    Restons groupés a chaque poste ses avantages et inconvénients , par contre tout les soignants soufrent et les patients trinquent Donc oui pour un combat solidaire.

  20. Anne-sophie Lopes Le 16 juin 2015 - Répondre

    Vous êtes bien aigrie Lise pour tenir un discours pareil!
    Vous êtes libérale j’imagine? Eh bien il fallait rester à l’hôpital si le boulot était aussi cool, personne ne vous a forcé à changer je pense!

  21. Annie Brenda Le 16 juin 2015 - Répondre

    Agressivité vulgarité dans vos commentaires pour qu’elle raison?????

    • Laet Godard Le 17 juin 2015 - Répondre

      Car le 1 er com était celui d une inf lib qui disait q les inf de l hosto se plaignent pour rien et ne pensaient q au café et se recoiffer ( et je reste polie )

    • Sophie Baudrin Le 18 juin 2015 - Répondre

      je suis inf libérale depuis plus de 13 ans , j ai travaillé dans un service de nephro pendant plus de 5 , je dois faire un commentaire meme si il y en a bcp, preuve qu il y a encore BCP de boulot pour s entendre!! hôpital ou libéral meme combat! le combat de vouloir soigner , être présent pour le patient, faire ce pourquoi nous avons voulu passer ce diplôme . je garde un super souvenir de l hôpital mais bien sur que c était difficile aussi! combien de midi ou on ne mangeait pas faute de temps, combien d heures supp qu on ne notait pas tellement on en faisait , combien de dossiers a faire au dépend du pansement du patient pas fait la veille car faute de temps… et maintenant je travaille pour moi, oui si on peux dire…les heures de travail et ce n est pas forcement notre choix pour gagner plus , c est qu il y a bcp de malades et qu ils nous appellent nous et pas une autre , parce qu on ne sait pas leur dire non car nous les apprécions , les heures de papiers a la maison… on ne fait pas du libéral pour le fric , venez faire une semaine avec nous et vous verrez … arrêtons de nous taper dessus si on veut un MINIMUM de respect de notre profession ,inf hôpital ou libéral , ensemble pour un meme métier, merde alors……

  22. Nathalie Rapita Le 16 juin 2015 - Répondre

    Solidaire !!

  23. Pierre Jonqueur Le 16 juin 2015 - Répondre

    Difficile de se faire un avis…Néanmoins quand je ne bossais pas en libéral, je me sentais moins fatigué…Le problème des hôpitaux et cliniques privées est surtout celui de l’organisation des soins..Et là dessus il y a beaucoup de choses à dire.

    • Selysette AV Le 21 juin 2015 - Répondre

      Le pb à l’hôpital public C qu’on a supprimé des postes de soignants, donc au lit du malade, par des postes de cadres, de faisant fonction de cadre, des cadre sup pour ceci et cela

    • Pierre Jonqueur Le 21 juin 2015 - Répondre

      Le problème de l’HP n’est pas un manque de moyens humains mais d’organisation des services..et donc un problème au niveau des cadres…

  24. Pie Rre Le 16 juin 2015 - Répondre

    David Ollitrault Raf D’Or Lando Funda Durmaz mdr les 35h … Izi

  25. Jb Lardon Le 16 juin 2015 - Répondre

    Solidaire pourquoi? Ya le public le privé le liberal l’infirmière scolaire etc etc….chacun a un diplôme et choisit son mode d’exercice. Alors comparer mes conditions de travail à une ide salariée ben non je brasse plus d’argent en gagne plus surement mais j’ai d’autres inconvénients. Idem l’ide salariée doit avoir d’autres inconvénients et d’autres avantages que moi. Non pas plus solidaire juste pour un diplôme partage que avec un médecin un prof ou autre…déjà bien content d’avoir un diplôme et un métier

    • Kcivrev Guillaume Le 18 juin 2015 - Répondre

      Solidaire comme le serait un être humain avec un autre ça te va ??!!
      Le message est clivant, ta réponse est clivante !!
      J’espère que le jour où il t’arrivera une bonne grosse merde, l’être humain qui n’aura pas la même couleur favorite que toi ne passera pas son chemin et t’aidera histoire de te montrer ce que c’est l’indifférence de la différence !
      #tgrilleaparlerdebrasserdelargent
      #blablabla
      #cliché

    • Jb Lardon Le 19 juin 2015 - Répondre

      je ne suis pas solidaire simplement du fait que l’on ai le même diplôme, un point c’est tout. Si certaines infirmières protestent contre quelque chose ou je ne suis pas d’accord alors faut il que je sois solidaire? c »est trop corporatiste pour moi, donc non pas solidaire ( et pas syndiqué surtout lol!!!)

  26. Bab Ouch Le 16 juin 2015 - Répondre

    Il est passé ou le fabuleux commentaire de Lise Robin Ray?!

  27. Je suis parfaitement solidaire de mes collègues hospitalières, si je suis libérale c’est du fait des contraintes et de la pression insoutenable du travail au sein de l’hôpital, le burn out me guettait et j’ai décidé de partir…. Et lorsque j’entends les conditions dans lesquelles elles bossent je fais un bon en arrière de 8ans et je pleure. Je suis de tout cœur avec elles, il faut tenir.

  28. Nathalie Le 16 juin 2015 - Répondre

    Hey lise !! T’es une idiote..prie de ne jamais en avoir besoin de ces bonnes qui jouent à l infirmière !

  29. Bien sûr qu’on est solidaire
    On sait très bien la charge de boulot qu’elles ont
    Qu’on soit hospitalière ou libérale nous sommes avant tout des INFIRMIERS ET INFIRMIÈRES

  30. Je vois qu’on avancera jamais les infirmières hospitalières ont ça oui mais les infirmières libérales vous vous avez ça….. On est pas plus considérer les unes que les autres !! Vous savez pourquoi les medecins sont écoutés c’est qu’ils font l’unité ! Libéraux ou pas.

  31. Guillaume Zamzam Le 16 juin 2015 - Répondre

    Solidaire oui bien-sûr mais bon 35h c’est pas énorme lol

  32. Anne Marafon Le 16 juin 2015 - Répondre

    .Nous rencontrons au quotidien ce que vit cette infirmière en milieu hospitalier. !!!!!

  33. Gilles Armspach Le 16 juin 2015 - Répondre

    Pas de renoncement des 35 heures à l’hôpital. Solidarité totale pour que les soignants ne devienne pas une sous-catégorie de la population qui n’aurait pas les mêmes droits sous prétexte que les « 35 heures posent problème à l’hôpital ». Ce qui a posé problème à l’hôpital lors du passage aux 35 heures, c’est qu’il n’y a pas eu d’embauche.
    Faire plus en moins de temps.

  34. Sofia Julia Le 16 juin 2015 - Répondre

    Faut être solidaire pour se faire respecter et valoir nos droits

  35. Voilà encore une volonté de cliver notre profession. De nous monter les unes contre les autres. De cette façon, bien que nous soyons une corporation parmi les plus importantes en France, aucun mouvement ne se fait car il y a les.clivages hosto, libérales, cliniques privées. Et en attendant nous sommes toutes mal loties mais chacune de notre côté. On perd de ce fait notre pouvoir de se défendre et de faire évoluer favorablement nos conditions de travail à toutes !!!!
    À bon entendeur, salut !
    Ps : je suis idel .

  36. Nadine Astruc Le 16 juin 2015 - Répondre

    SOLIDAIRE !!!!!

  37. Faf Monteque Le 16 juin 2015 - Répondre

    35 h en deux jours mdr !!!! Plutot 10 h en 2 jours non?

  38. Betty Fontana Le 16 juin 2015 - Répondre

    35heures en 2 jours je n’aimerai pas être soignée par ces IDEL ….. On est pas des machine!!!! …..Peut être un porte monnaie??!

    • Bab Ouch Le 17 juin 2015 - Répondre

      Ça n’a rien a voir avec un nombre de patients, le nombre d’heures travaillées.
      Et 35h en 2 jours me semble exagéré
      On peut bosser 12h dans sa journée et bien bosser vous savez
      😉
      Vous saurez qu’une libérale, si elle fait 3 soins chez un patient, est payée pour le 1er, a 50% pour le second, et fait le 3 eme gratuitement
      Alors les patients sont toujours des porte monnaie Betty?!
      Qui aujourd’hui accepterait de travailler ainsi?

    • Betty Fontana Le 17 juin 2015 - Répondre

      35 h par jours me semble également exagéré le but reste quand même de faire beaucoup d’heures par jours pour travailler 10 jours par mois et les actes faut en rentrer pour manger a la fin du mois

    • Bab Ouch Le 18 juin 2015 - Répondre

      Bien sûr qu’il faut faire des actes pour manger, comme vous dites, mais rien ne nous empêche de les faire bien! Et tout dépend de l’organisation du cabinet aussi, si on est seul ou 6 dedans ça change beaucoup la donne 😉

    • Betty Fontana Le 18 juin 2015 - Répondre

      On est bien d’accord!

    • Frédouille Ide Le 18 juin 2015 - Répondre

      je dirai plutôt 35 h en deux jours et demi, trois jours… pour ma part je n’ai absolument pas l’impression de mal soigner mes patients à domicile contrairement à mes anciennes expériences en tant que salariée …je ne considère pas non plus mes patients comme des « portes monnaies »

    • Oulala.. on est là pous se serrer les coudes ou pour se tirer dessus.. pas de jugement svp.. je ne me justifirai pas quant au nombre d heure effectué par jour. Ni le nombre de patients. Ni la qualité de nos soins. Petit rappel nous sommes assez visés en ce moment par les cpam par rapport à tout ça, donc cela me fait mal au coeur quand nous répondons que nous sommes solidaires et qu en contre parti on nous dénigre.. idem dans le sens inverse.. ne sommes nous pas à la base tous des infiemiers? Et dernier rappel, les dirigeants prennent la température en lisant facebook. Là ils doivent se dirent que pendant que nous réglons des pseudos comptes, eux ils peuvent avancer….

  39. Yann le Golgoth Le 16 juin 2015 - Répondre

    Evidemment que nous devons tous être solidaires! Vous en avez pas marre de vous cliver les un(e)s contre les autres? Les ide en psy boivent du café les idels roulent en bm blablabla… on n’est plus à l’age de pierre. A chaque situations ses avantages et inconvénients… et au final c’est le patient qui trinque.

  40. Aurore Waldura Le 16 juin 2015 - Répondre

    Bien sûr qu il faut les soutenir c est un métier dur…après c un choix chu ou libéral. …

  41. Liliane Lecuyer Le 16 juin 2015 - Répondre

    il ny a pas que nous qui travaillons autant / alors arretons de nous plaindre et arretons les 35 heures on veut sortir nos jeunes de la merde ou quoi

    • Crik Menard Le 18 juin 2015 - Répondre

      Non mais c’est sur nous qu on tape en ce moment… Et à salaire égal pour le même niveau de formation, faites la liste de ceux qui travaillent plus… Que je rigole… Bien sur qu on veut aider nos goss, mais certainement pas les pousser à travailler pour la gloire… Vous vous avez l air d être une superbe infirmière meilleure que les autres. J voulais juste vous mettre en garde quand à votre santé psychique, ça marche qu’un temps.

    • Liliane Lecuyer Le 18 juin 2015 - Répondre

      40 ans infirmiére et vous ma santé psychique va v bien /méme apres de terribles épreuves /

  42. Isabelle Bailleux Le 16 juin 2015 - Répondre

    Ce n’est pas une remise en question des 35h que Hirsh veut nous imposer! Ils veulent qu’on bosse moins par jour pour pouvoir nous sucrer environ 5 RTT par an, parce qu’on arrive pas a les poser et qu’ils s’accumulent sur nos CET… Ils en concluent donc qu’on en n’a pas besoin! On va donc devoir faire le même travail en moins de temps, alors qu’on a déjà du mal a finir a l’heure, et avec moins de jours de repos… La grosse carotte quoi!

  43. Isabelle Bailleux Le 16 juin 2015 - Répondre

    Si vous pensez que cela va créer de l’emploi et des embauches vous êtes bien naïfs! On est déjà en sous effectif tous les jours, ils le savent très bien mais n’en n’ont clairement rien a foutre! Économies un point c’est tout! La qualité des soins ils s’en tappe!

  44. Julien Vaccarello Le 16 juin 2015 - Répondre

    Punaise quand je lis certains commentaires, je saigne des yeux… Quelle ignorance, quel mépris, quelle mentalité de m…, pour certain(e)s…
    Bref, merci à ceux/celles qui sont solidaires!

  45. Lau Ra Le 16 juin 2015 - Répondre

    Il a jamais été question de supprimer les 35 h !

  46. Sahra Kapler Le 16 juin 2015 - Répondre

    Of course !!!

  47. Benoît Guignon Le 16 juin 2015 - Répondre

    Salarié ou libéral : nous sommes tous et toutes infirmiers et infirmières ! On a pas le même maillot mais on a la même passion ! Tous solidaires et tous ensemble !

  48. Katia Drouin Le 17 juin 2015 - Répondre

    plus que necessaire le personnel fait des gardes de fous engendre des heures comme c’est pas possible respecter les se sont avant tout des humains on est pas au gouvernement la pas le temps de faire sa sieste a l’assemblée

  49. folie

  50. Bon courage les Filles et les Garçons ?

  51. Céline Antelme Le 17 juin 2015 - Répondre

    Ma pauvre Sophie Audeoud !

  52. Corine LE Quellec Le 17 juin 2015 - Répondre

    Bien dit Stéphanie

  53. K'ryne Domergue Le 17 juin 2015 - Répondre

    Ce que certains/ certaines ne comprennent pas c est que Ca va plus que se plaindre de la remise en cause des 35h!! C est que le système de sante ne tient plus le patient comme priorité pour le remaniement des lois, la priorité est a l économie et à la rentabilité!
    Et que l on soit salariée du publique, du privé, en libéral ou en structure nous sommes tous/toutes touchées!
    Non seulement pour notre travail mais aussi parce que nous sommes tous de futurs patients potentiels!

    Comment voudriez vous que l on vous soigne?
    Serez vous en confiance face à un soignant qui cumule les gardes sans repos suffisant pour être réactif en cas de soucis?

    Il est important pour protéger nos emplois et notre sante d apporter à notre profession une solidarité!

  54. Anne Le 17 juin 2015 - Répondre

    1/ Lise, tu es un fardeau pour la profession. Ton commentaire ressemble à une critique d’étudiant de première année n’ayant pas compris grand chose…….. Je ne sais pas où tu as été pêcher cette expérience malheureuse mais pas dans les CHU où j’ai bossé c’est certain. Je t’invite à venir dans mon service de médecine interne quand tu voudras, faire 35h, et tu me diras ensuite si tu as eu le temps de commérer.
    2/ Merci à tous les IDEL ayant déclaré leur soutien, ça nous fait du bien de savoir que vous êtes là. Sachez que pour ma part, j’admire votre courage au travail et ai bien conscience que votre savoir faire en dehors de toute structure nous apporte beaucoup pour mettre en place la suite des PEC.
    3/ Je déplore pourtant certains posts qui manquent cruellement de bon sens, à comparer les modes d’exercices……. Euh bah c’est le principe en fait. C’est différent ! Notre seul point commun à tous: la qualité passe à l’as, nos salaires avec. Calculés au taux horaires, je ne connais pas d’infirmière qui roule sur l’or. Dans tous les cas, les politiques de santé ignorent le soin au sens global du terme. Il faut faire vite vite vite, tout vite vite vite…. Que ça coûte moins cher….. Perso il y a une petite étude qui m’a troublée: 1/2 jeune diplômé est prêt à changer de métier, tout modes d’exercices confondus. Ne serait-il pas temps de se mobiliser ensemble pour faire valoir toute la profession? Parceque question retraite, on n’est pas prêt de la prendre si personne ne veut prendre notre relève!!! Comment se fait-il que ce métier, une fois appris, ne plaise plus? Je crois qu’on est tous d’accord la dessus.
    Continuez messieurs mesdames les politiques! Fermez les lits, réduisez les budgets, renvoyez les patients chez eux, sous payez les IDEL en rendant les actes professionnels gratuits, mettez nos jeunes IDE au chômage….. Bientôt il n’y aura plus de quoi se faire soigner en France. On pourra fermer quelques maisons de retraite, seront morts avant d’avoir une place!

  55. Charles Gauter Le 17 juin 2015 - Répondre

    Qui peut encore croire que, parce que les 35 heures sont statutaires, elles sont appliquées à l’APHP…

    C’est comme si on disait que, parce que les libéraux sont libres de leur temps de travail, ils étaient millionnaires…

  56. Patrick Gourdon Le 17 juin 2015 - Répondre

    c tous le personnels hospitalier qui a mal et en danger et sa se répercute sur les patients et leurs familles ouvraient les yeux l etat veux supprimer le public

  57. Carole Paul Le 17 juin 2015 - Répondre

    Je suis solidaire ….profession infirmiet dans sa globalite mal reconnue mal jugee …mal payee ..et on en demande tjs plus et encore …et bientot lles dispensaire de sante …nouvelke loi sante qui va de pzir avec le tiers payant …alors buentot adieu les infirmiers liberaux aussi …et bientot …on aura plus personne pour nous soignet …tellement ns sommes pressees comme des citrons toujours et encore

  58. Anne-Marie Poggi Le 17 juin 2015 - Répondre

    Nous les patients vous soutenons aussi et vous remercions pour tout ce que vous faites pour nous, a l,hôpital comme en libéral, je sais de quoi je parle plusieurs personnes dans mon entourage proche sont infirmières dont ma fille, et franchement chapeau pour ce que vous faites!!!

  59. Je fais plus de 35 H en 3 j mais au moins j ai pas de collègues qui récoltent les lauriers le c… Sur la chaise. Et un c…art de cadre qui se fait lécher le derche par les faineants

  60. Jeanne Boyer Le 17 juin 2015 - Répondre

    Merci à vous tous infirmiers libéraux!!! Oui tous ensemble!!!

  61. IDE APHM, je vous remercie pour autant de solidarité , j ai aussi exercé en libéral à une autre époque, et je témoigne du non respect des 35h pour lesquelles nous sommes payées.
    Nous sommes obligées de dépasser les quotas sinon les patients restent seuls et les heures sups ne sont plus payées à partir de la 15 eme
    II nous arrive aussi de doubler car la relève n a pas été prévue. Les patients présentent de grosses pathologies n étant pas géres en privé ou en ambulatoire, et les services sont de plus en plus lourds, alors merci encore à ceux qui nous soutiennent, les RTT, C est juste ce qui nous est du en récupération des dépassements d horaire

  62. Vir Starck Le 17 juin 2015 - Répondre

    A fond solidaire!!!!!

  63. Bonjour à tous.
    Pour ma part je suis ide depuis 5 ans dont 3 en EHPAD (on pourrait même dire service gériatrique car vu la charge de travail et les nombreuses pathologies que je dois panser…).
    Pour moi peut importe le lieu de travail dans lequel on exerce, notre métier en général est difficile moralement et physiquement.
    On l exerce seulement cat on aime ce que l on fait.

    Mais une question est sûr qui d entre vous part tout les jours a l heure?
    Car moi en 5 ans d exercice je peux compter ces jours sur les doigts de la main.
    Que l on réduise nos temps de travail? Laissez moi rire on partira jamais sans avoir fais une heure de plus au minimum.
    Bien souvent je pars du travail sans avoir l esprit tranquille en me disant « est ce que j ai réussi aujourd’hui à faire mon travail correctement? »

    Soyons tous ensemble solidaire face ces gens qui ne connaissent pas grand chose a notre métier…

  64. Ils se foutent du monde a l’époque tout le monde avait dit que c’était de la folie a l’hôpital les 35 h !!!

  65. Sabrina Drancourt Le 17 juin 2015 - Répondre

    J’ai fait 10 ans a l’hôpital, j’ai du cumulé avec le liberal à un moment de ma vie car oui nous n’avons aucune reconnaissance et encore moins de reconnaissance financière….aujourd’hui je ne fait que du liberal a temps complet… j’aime mon metier du moins je l’aimé mais aujourd’hui après 12ans de services, je suis moi même épuisée, physiquement et psychologiquement….mais voila jai une famille a nourrir…des charges a payer….je travail aussi pour tout cela….les conditions en milieu hospitalier sont déplorables mais croyais moi en libéral nous ne sommes pas mieux loti…on se retrouve démuni et seul face à de grosses complications parfois au domicile du patient….aujourd’hui les urgences sont en difficultés…les lits sont rarement vide dans les services… »merci la T2A » ….on retrouve au domicile des patients angoissés des familles qui n’ont plus confiance a l’hôpital…bref… oui nous devons être solidaire avec nos collègues en milieu hospitalier oui nous devons rester unis et aller dans le même sense….je sais qu’il est important de penser aux patients mais j’espère sincèrement que les IDE n’accepterons pas d’effectuer le même travail en 35h par semaine! Quelqu en soit les consequences…Ce n’est plus possible!

  66. Maga Li Le 17 juin 2015 - Répondre

    Solidaire !

  67. Arnaud Duquesnoy Le 17 juin 2015 - Répondre

    Connerie

  68. Bak Alexandra Le 17 juin 2015 - Répondre

    C’est de la folie certains commentaires. 15 ans que j’exerce ce métier, si peu de temps en fait j’ai vu les conditions de travail se dégrader . Je pense que notre problème majeur à nous les soignants c’est que nous n’avons plus d’unité . Nous ne sommes pas comme les médecins , les sages femmes… qui, lorsqu’il y a un problème se réunissent et ne font plus qu’un pour se battre… car oui même pour eux, des différences existent, certains bossent plus que d’autres font plus d’heures boivent peut être plus de café … Mais au bout du compte, ils agissent ensemble. Nous devons être tous solidaires . En 1988 les infirmières se sont rassemblées en masse et elles ont eu gain de cause. Alors oui, il faudra peut être perdre un peu d’argent , les temps sont durs, je le sais. Mais l’union fait la force.
    Parfois, dans mon sommeil, je rêve de révolution des personnels soignants , je rêve de faillite des grands groupes privés qui se font du fric sur les patients et surtout sur nos aînés ( les poules aux œufs d’or des privés lucratifs) ce que les pouvoirs publics n’ignorent pas. ( en même tant ,comment « cracher  » sur des entreprises cotées au cac 40???)
    Et, pour en revenir aux 35h bien sur que les rtt sont mérités et ils nous en doivent bien plus …
    En ce qui me concerne, je me couche en pensant à mon boulot, je me lève et j’y pense aussi. Et quand je pars en vacances il me faut une bonne semaine pour décrocher . On ne vends pas des barres chocolatées ni des Bisounours , notre quotidien c’est la souffrance, la mort, et ça, ça ne vous laisse pas indemne . A bon entendeur .

  69. Marie-ange Rolle Le 17 juin 2015 - Répondre

    Oui solidaire . même métier même combat!

  70. Solidaire. De tour coeur avec vous.. je suis libérale, mais infirmiere avant tout.. je reste et resterai solidaire…

  71. Muriel Luciani Le 18 juin 2015 - Répondre

    Voilà un problème fait pour diviser le corps infirmier.mais je rêve. Ce qui serai le meilleur c’est que nous descendons tous et toutes dans la rue.

  72. Elise Brolly Le 18 juin 2015 - Répondre

    Solidaire oui car le système de soin est pyramidal… Si la base de la pyramide devient branlante et c’est le cas le reste se casse la gueule… Il suffit de voir dans quelle condition les patients sont renvoyés à domicile. Ce qui fait la force d’un groupe c’est la solidarité . On ne peut pas réduire les idelibérales à des fraudeuses et les hospitalières à des tirs au flanc!
    Moi aussi ´ai choisi le libéral pour échapper à la hiérarchie puante hospitalière , à la désorganisation… Et pour avoir du temps pour mes enfants. Je suis loin de m’enrichir mais je m’epanouis même si c’est pas toujours simple.

  73. Peggy Meil Gandit Le 18 juin 2015 - Répondre

    Solidaire il faudrait embaucher plutôt que de crever un personnel déjà bien fatigué!!!

  74. Solidaire…hasta la muerte !!!

  75. Emilie Lauters Le 18 juin 2015 - Répondre

    Solidarité ❤❤❤

  76. Bien sûr que oui
    J’aurais beaucoup de mal à retourner travailler à l hôpital surtout sans les 35 h

  77. gaelianne Le 18 juin 2015 - Répondre

    MORALE DE TOUT CECI…
    IL Y AURA DE MOINS EN MOINS D’INFIRMIERES..

    UN HUMAIN QUI NE MANGE PAS ET NE PEUX ALLER AUX TOILETTES..NE SE SOIGNE PAS: BESOINS
    VITAUX QUE CE SOIT POUR LES SOIGNANTS OU LES SOIGNES.

    SE SOIGNER SOI-MEME POUR SOIGNER CORRECTEMENT AUTRUI!
    QUEL DECRET PERMET-IL DE NE PAS ALLER AUX TOILETTES ET MANGER QD ON EST INFIRMIER(E)?
    EST-CE INSCRIT DS LE CONTRAT DE TRAVAIL? EVIDEMMENT NON..

    LE PROBLEME EST LE MANQUE DE SOLIDARITE ENTRE SOIGNANTS QUI FAIT QUE L’ON ACCEPTE
    DES CONDITIONS INHUMAINES DE TRAVAIL DS TOUTE L’ EUROPE..

    SIGNE:UNE INFIRMIERE

  78. Laetitia Beltrami Le 18 juin 2015 - Répondre

    Je suis solidaire nous faisons toutes et tous le même métier par choix, il me plait de le croire encore…peu importe le service, le lieu, INFIRMIERE c’est plus qu’une profession c’est un état d’esprit et des valeurs munis de plusieurs mains,alors c’est ensemble qu’il faut combattre !! restons soudés

  79. Gina Hornain Le 18 juin 2015 - Répondre

    les 35 heure une merde qui dure !

  80. Chouquette Duf Le 18 juin 2015 - Répondre

    Ohhhh oui on n toutes ensemble dans la même souffrance

  81. Celine Honorin Le 18 juin 2015 - Répondre

    Ils parlent beaucoup de qualité d soins,d bientraitantes !!!??vous croyez q ça va perdurer après l’abrogation d 35h !! C d la maltraitance organisée

  82. Julie Dumont Le 18 juin 2015 - Répondre

    Il ne faut rien lâcher

  83. Kimberley Leray

  84. David Akn Le 18 juin 2015 - Répondre

    Bien sûr que je suis solidaire. J’ai quitté l hospitalier car les conditions se sont dégradées et la charge de travail ne fait qu’augmenter avec aucune reconnaissance. Je suis en libéral ou je n’ai pas de hiérarchie et j’ai la chance d’avoir de superbes collègues. Total soutien a mes collègues hospitalier !!!!

  85. Arnaud Seibel Le 18 juin 2015 - Répondre

    200% solidaire, on voit bien le but affiché: s’ils refusent la réforme, ils fermeront des hôpitaux. S’ils cèdent, il y aura un retard de 3-4 ans dans la réforme. Et la réforme voulu et quî se fera, c’est de mettre la santé en France au niveau du Portugal. Il y a trop de lits par habitant, nous sommes quelque chose comme le 12ème rang mondial. Ils veulent qu’on chute vers les 50-60. Donc le but c’est justement que les Ide des hôpitaux gueulent pour faire passer ca comme normal. Et franchement, si les Ide cèdent, la chute ne sera que plus brutale. 200% solidaire

  86. Phine Le 18 juin 2015 - Répondre

    Moi, j’ai bossé 12 ans en hôpital dans un service d’urgences avant de faire mon brun out, je revis depuis que je suis partie en libérale .
    L’avantage du libérale c que c toi qui choisi ton temps de travail , plus tu bosses plus tu gagnes, certain , faut juste pas être trop gourmand et profiter de la vie, chose que tu ne peux plus faire en hôpital avec les conditions de travail actuelles.
    Alors solidaire de toutes les collègues dans la galère !

  87. Pour montrer votre colère et votre solidarité montrez vos seins

  88. De tout cœur avec mes collègues hospitalières !!

  89. Guielletta Roméo Le 19 juin 2015 - Répondre

    C est une connerie excusez les 35h !!! Ét je suis de l hopital

  90. Cynthia Michaux Le 19 juin 2015 - Répondre

    Complètement solidaire !!!

  91. Émilie Bulteau Le 19 juin 2015 - Répondre

    Solidaire oui!!!!!

  92. Pascal Joly Le 19 juin 2015 - Répondre

    Solidaire avec eux …!!!

  93. Delphine Ginioux Le 19 juin 2015 - Répondre

    Sûrement surtout lorsque l ‘ on reprend en charge des sorties d ‘hospi c’est parfois ça ta voire pire.

  94. Anastasia Marbach Le 19 juin 2015 - Répondre

    Bravo.

  95. Les 35 heures sont une aberration… Par contre, améliorer les conditions de travail, là est la vraie problématique. Si vous vous sentez bien au travail, vous avez moins de difficultés à travailler.

  96. Albert Poisquet Le 20 juin 2015 - Répondre

    ou à fond bien sur

  97. Delphyne DG Le 20 juin 2015 - Répondre

    Solidaire à 100%

  98. Saadia Bud Le 20 juin 2015 - Répondre

    Les 35h sont une aberration Infirmiere ou pas ..

  99. Delphine Bardon

  100. Evidement nous sommes infirmiers

  101. chez les l1beraux, ce sont eux qu1 s 1mpose le temps de trava1l celu1 qu1 veut mo1ns , peut …….heureusement, tout ceux qu1 repndent ne vo1ent aucune d1fference entre nos fonct1ons, pourquo1 ouvr1r un debat en posant une mauva1se quest1ons…..

  102. Didier Lüönd Le 21 juin 2015 - Répondre

    (y) (y) (y)

Laisser un commentaire