HAD et IDEL(s), contrat type ou relation apaisée, il faut choisir !

HAD et IDEL(s), contrat type ou relation apaisée, il faut choisir !

En décrétant sans aucune concertation l’expérimentation d’un contrat type devant régir les relations entre établissements d’HAD et IDEL(s), la FNEHAD a mis le feu au poudre et déclenché les réactions des infirmières et infirmiers libéraux. Il n’est pas certain que le calme relatif, entretenu par les chaleurs estivales, soit encore de mise en cette rentrée 2015.

 

Les infirmières et infirmiers libéraux contraints de se soumettre ?

Depuis le 30 juillet dernier, les établissements d’hospitalisation à domicile ont donc à disposition un contrat type, qui sera proposé aux professionnels de santé. En première ligne, les IDEL(s) se retrouvent coincés entre la signature de ce contrat (et donc l’acceptation des décisions prises unilatéralement) et l’impossibilité de poursuivre leur mission en cas de refus de signature. S’agit-il réellement d’une liberté de choix, lorsque l’on apprend qu’en cas de mise en place de cet accord par un établissement, « l’intervention de l’infirmière libérale auprès d’un patient sera subordonnée à sa signature ». ?

La mise en place de cet accord a beau se faire dans le cadre d’une expérimentation de 6 mois, les IDEL(s) savent que le temps est compté jusqu’au jour où ce contrat type sera officiellement et durablement instauré, à moins qu’infirmières et infirmiers libéraux réussissent à se faire entendre.

 

Des mesures contestables et contestées pour faire face au manque de moyens de l’HAD ?

Quelles que soient les polémiques, suscitées par ce contrat type de l’HAD et les questions, qu’il soulèvera dans les semaines à venir, les infirmières et infirmiers libéraux se doivent désormais de se conformer à ces nouvelles dispositions, parmi lesquelles il convient de souligner :

  • Coordination de tous les interventions des IDEL(s) par les établissements de HAD
  • Dégressivité des actes
  • IDEL(s) à disposition 24/7
  • Plafonnement à 120 €/jour pour la rémunération journalière (hors majoration nuit et jours fériés et indemnités kilométriques)

A la lecture de ces mesures, n’est-on pas en droit de se demander si les IDEL(s) compensent le manque de résultat de ces établissements d’HAD ? Les gains de productivité, exigés en vain de la part de ces établissements, ne vont-ils pas passer par l’application de cet accord type ?

Le contrat-type pour les IDEL(s), négociation ou décision unilatérale ?

La Fnehad explique l’indispensable nécessité de faire évoluer l’accord cadre, datant de 2008. Ce dernier apparaît en effet aux yeux d’Elisabeth Hubert, présidente de cette fédération, dépassé et inapproprié, puisque sans aucune adaptation en rapport avec les évolutions de réglementation et de rémunération des professionnels concernés. Après avoir dénoncé l’inadaptation de cet accord en décembre 2014, la Fnehad a donc, contre toute attente, diffusé un nouveau contrat type, que ses adhérents sont invités à proposer aux infirmiers libéraux. Les infirmiers et infirmières libérales se retrouvent donc face à un contrat, qu’ils n’ont jamais négocié.

Pourtant, aucun des 4 syndicats d’infirmières et infirmiers libéraux n’avait approuvé le texte lorsqu’il leur avait été soumis, à la fin du mois de juillet dernier. C’est donc à ce véritable passage en force, qu’a souhaité réagir la FNI, soulignant les lacunes de l’argumentation de la Fnehad.

La FNI appelle donc à une « large négociation », devant viser à régir l’intervention des infirmiers libéraux dans le cadre de l’hospitalisation à domicile. Cette exigence de la FNI intervient alors que deux autres syndicats, Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL) et l’Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux (ONSIL) ont fait connaître leur accord pour cette période d’expérimentation.

Vers une remise à plat des modalités de l’accord ?

Dans un communiqué daté du 14 aout dernier, la FNI appelle donc à « l’ouverture d’une concertation réunissant enfin l’ensemble des parties prenantes. », se permettant au passage de souligner que si la Fnehad dispose d’une légitimité incontestable, la grande majorité des HAD (65 %) concerne les établissements publics ou associatifs sans but lucratif, qui eux ne dépendent pas de la Fnehad.

La FNI dénonce même la position du « SNIIL, peu avare de contradiction », qu’il accuse d’avancer masqué dans cette histoire.

On comprend mieux, que ce dossier, épineux si il en est, soit à l’origine d’un tel imbroglio, amenant les syndicats d’infirmiers libéraux à s’invectiver à tour de rôle. La chaleur de l’été n’est pas propice à l’apaisement. Cependant si ce dossier est resté dans l’ombre médiatique notamment avec la mise en avant du combat entre agriculteurs et industriels, il devrait vite revenir sur le devant de la scène et les relations entre les différentes parties devraient alors s’apaiser ou s’enflammer…

Infirmières et infirmiers libéraux, faites-nous connaître votre position et votre avis sur le sujet ? Estimez-vous pallier au manque de réactivité des établissements d’HAD et être considérés comme les « dindons de la farce » ? Le plafonnement à 120 euros vous semble-t-il adapté et approprié ? Et surtout, que ferez-vous demain si on vous propose la signature d’un tel accord ?

 

Quelques définitions, pour ceux qui débutent vraiment
FNEHAD : Fédération nationale des établissements d’HADFNI : Fédération nationale des infirmiersHAD : Hospitalisation à domicileSNILL : Syndicat National des infirmières et infirmiers libérauxONSIL : Organisation nationale des Syndicats d’infirmiers libéraux

 

 

By |2018-04-12T15:30:36+00:0030 août 2015|IDEL au quotidien, Populaire|259 Comments

259 Comments

  1. Caroline Martin Le 30 août 2015 - Répondre

    Et faut leur rentre des comptes tous les soirs …??!?

  2. Bruno Autin Le 30 août 2015 - Répondre

    Non je refuse

  3. Même pas en rêve !!!

  4. Ange Lovert Le 30 août 2015 - Répondre

    Sûrement pas!!!!!

  5. Sally Gelot Le 30 août 2015 - Répondre

    Hors de question.

  6. Laurence Wahart Le 30 août 2015 - Répondre

    Certainement pas

  7. Sandrine Cangiano Le 30 août 2015 - Répondre

    Morgane Vettorel Galvès…. Jette un œil là dessus

  8. Valérie Gramont Le 30 août 2015 - Répondre

    Non jamais de la vie

  9. Carole Pomarede Le 30 août 2015 - Répondre

    De mieux en mieux! Et leur forfait journalier il baisse!!! On nous embête pour des broutilles et quand on voit leur forfait….certaines HAD prennent même des patients en charge pour un simple pansement post op!! Ça coûte pas cher là….

  10. Bah on travaillera plus avec eux…

  11. Yvette Lise Jeandet Le 30 août 2015 - Répondre

    Tout est dis pour moi !

  12. Caroline Btx Le 30 août 2015 - Répondre

    Je n’ai jamais accepté une seule de leur proposition.

  13. Gaelle Garcia Rothe Le 30 août 2015 - Répondre

    Même pas en rêve

  14. Claire Ferriz Le 30 août 2015 - Répondre

    Le gros problème c’est que les Had privés cherchent à faire des bénéfices de plus en plus gros. Ils n’ont qu’à prendre des salariés, et arrêter de mettre la pression aux Idels. Pour avoir fait les 2 (salarié en HAD et maintenant Libérale), je ne comprends pas pourquoi nous devrions servir des établissements qui se moquent du bien être des patients et qui ne voit que par les chiffres.

    • Edouard Gioanetti Le 30 août 2015 - Répondre

      ils ont leurs salariés ! et je cois pas qu’il moins d’had que de liberaux quise moquent du « bien etre » du patient

    • Claire Ferriz Le 30 août 2015 - Répondre

      Certaines HAD ont des salariés, d’autres, que des Ide coordonateurs. Autrement dis, qui ne font pas de soins. Et quand je parle du bien-être, je parle de la direction (vous savez, ce qui ne voit jamais les patients, qui leur attribue une pathologie et ce que ça va leur rapporter).

    • Edith Malzac Le 30 août 2015 - Répondre

      Tout a fait d accord!!!

    • Ma Laga Le 30 août 2015 - Répondre

      Idem!!!!!

    • Florent Garcia Le 31 août 2015 - Répondre

      Idem. Experience a l appui.

  15. Steph Pique Le 30 août 2015 - Répondre

    L arnaque déguisé par la forme l’égal mais la y a personne pour crier à la fraude

  16. Carole Di Benedetto Le 30 août 2015 - Répondre

    Et pis quoi encore pour qu ils s enrichissent encore plus NON

  17. Claire Ferriz Le 30 août 2015 - Répondre

    Après, je comprends que pour la traçabilité, par exemple, nous devons nous plier à certaines exigences. Ce n’est pas une prise en charge standard, à domicile. Mais qu’ils nous obligent à etre disponible 24h/24, ça c’est hors de question! Pour etre une Had, ils doivent remplir cette exigence… Qu’ils s’en débrouillent, ou qu’il nous payent, mais je ne laisserai pas mon portable allumé gratuitement toutes les nuits, avec le stresse que ça engendre, pour que l’Had rentre dans les cases juridiques!

  18. Christine Jourdain Le 30 août 2015 - Répondre

    ça ne pourra pas fonctionner de cette façon, on nous prend pour des idiotes avec des conditions d’exercice pareilles!!!!

  19. Veronique Gilli Le 30 août 2015 - Répondre

    Val Gentes

  20. Delphine Ginioux Le 30 août 2015 - Répondre

    Je n’ai déjà pas signé le précédent concernant ma ville ce n ‘est pas pour signer le prochain. …!

  21. moi je refuse !!!! c’est nous prendre pour quoi ? c’est se foutre de nous. ….

  22. Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

    hors de question ! si on accepte ça nous sommes mort ! le problème est que ce sont les services qui feront intervenir les HAD ! et donc on sera dans la M….. ! et on aura que peu de choix qu’accepter ! quand tu fais des prises en charges lourdes et fin de vie le prix de journée avec les perfusions les soins infirmiers les déplacement , la nuit et les jrs fériés et les week end ! je peux vous assurer que le tarif et bien supérieur ! qui va intervenir la nuit ? qui va intervenir la journée en cas de problème ? qui va assurer la coordination ? déjà qu’ils nous suppriment les MCI ! alors non ! mais quel choix peut on laisser aux patients puisque les HAD ont le monopole pour les retours à la maison . comment le patient pourra refuser son retour à la maison ! ils se serviront de Ca pour obtenir ce qu’ils veulent !!

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Il y a une réponse : informer les patients. Le patient n’a pas à refuser le retour à domicile, il a juste à refuser le retour avec l’HAD. Un de mes patients vient de le faire. Il faut juste informer les patients qu’ils ont le LIBRE CHOIX. C’est encore un droit dans notre pays, à eux de le prendre.

    • Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

      oui je comprends seulement qu’elle possibilité laisses tu au patient ? car certains patients nécessitent une Had !! et la tu peux rien faire …

    • Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

      Ca va si tu peux transformer l Had avec un prestataire de service mais celui ci est limité dans la prise en charge !

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Je ne comprends pas ce que tu veux dire par certains patients nécessitent une HAD. Ils ne nécessitent pas une HAD, ils nécessitent des soins. Et c’est notre métier. Si ces structures ont pris tant d’ampleur, c’est parce que certaines infirmières libérales s’isolent, se cantonnent à un petit rôle de simple penseuse. Si tu développes ton réseau, avec des médecins toujours joignables, des prestataires, d’autres paramédicaux, etc, je te promets que l’HAD ne peut pas te remplacer. Mais cela nécessite de s’impliquer. De s’impliquer au quotidien.

    • Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

      le problème Ç est que certains patients nécessitent une astreinte médicale ! avec un matériel adapté ! le week end et la nuit tu fais comment sans astreinte médicale ?

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Je te l’ai dit, il faut avoir le réseau qui va bien avec des gens qui s’impliquent autant que toi, j’ai la chance d’avoir cela, et quand je ne l’ai pas, je provoque la chance : je bouscule les gens, je les force à s’impliquer. Il suffit de leur demander ce qu’ils aimeraient avoir pour eux-mêmes ou un membre de leur famille. Et on trouve toujours une solution.

    • Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

      je t ai répondu en message privé

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Je n’ai rien reçu

    • Francis Sztimer Le 30 août 2015 - Répondre

      Entièrement d’accord!

    • Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

      je t ai répondu sûr Facebook messenger

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Heu non

    • Pipo Bz Le 31 août 2015 - Répondre

      Tt a fait daccord!je ne braderai jamais la valeur de mon travail!

    • Jennifer Hamel Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Heu une astreinte médicale je rigole car déjà confronté la nuit à téléphoner à HAD et j’ai jamais eu de médecin….appeler le 15,heu oui mais non

  23. Pascal Brulé Le 30 août 2015 - Répondre

    Jamais ! Je veux bien un partenariat mais je garde ma liberté !

  24. Joelle Capdeville Le 30 août 2015 - Répondre

    je suis en retraite maintenant ,mais j’ai toujours refusé d’etre infeodée à ces structures .Bon courage à vous tous et toutes

  25. Fabien Lancelot Le 30 août 2015 - Répondre

    Je refuserai toute PEC qui nivèlera vers le bas mais conditions de travail. Imposer l’HAD aux patients est déjà très limite (sachant qu’on peut se faire les PEC de meilleur qualité avec des prestas extérieurs) Si l’HAD veux imposer ses conditions alors qu’ils assurent eux même les soins.

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Je partage totalement ce point de vue. Ils ne peuvent nous utiliser que si nous le voulons bien. Sans nous, les HAD, qui n’ont d’hospitalisation à domicile que le nom, ne peuvent pas assurer les soins aux patients qu’ils prennent en charge, tellement ils sont en déficit de personnel soignant. Le pouvoir n’est pas entre leurs mains, mais entre les nôtres, il suffit juste d’en avoir conscience et de refuser de se brader.

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      Leur façon de faire est souvent obscène, faisant croire aux patients qu’ils n’ont pas d’autre choix que l’Hospitalisation à Domicile, ou croire qu’ils seront moins bien pris en charge par des libéraux. Une fois qu’ils ont fait cela et qu’ils ont dans la poche le forfait journalier, les HAD nous demandent d’assurer les soins. Moi, j’ai pris le parti d’en informer mes patients, après, je leur laisse le libre choix de me choisir ou de prendre l’HAD. Je pars du postulat que je n’ai pas besoin de l’HAD pour vivre, je ne vends pas mon âme au diable !

    • Del Ph Le 30 août 2015 - Répondre

      Leur méthode > kidnapping !
      Sinon no comment….j’arrête le libéral en décembre et c’est tant mieux !

    • Estelle Peltier Le 30 août 2015 - Répondre

      C’est un choix lié à tout cela?

    • Pipo Bz Le 31 août 2015 - Répondre

      Estelle Peltier ns travaillons exactement comme toi!

    • Philippe Amadei Le 2 septembre 2015 - Répondre

      LES HAD TRAVAILLENT AVEC DES LIBERAUX ALORS POURQUOI LES FAIRE VIVRE A NOS CROCHETS

  26. Sofia Julia Le 30 août 2015 - Répondre

    Non je n’accepte pas

  27. Sofia Julia Le 30 août 2015 - Répondre

    Et se taper les astreintes de nuit NON MERCI

  28. Marlyse Dld Le 30 août 2015 - Répondre

    Claire Ferriz : cela veut il dire que pour vos patients non HAD, vous n’êtes pas joignable ?
    Je connais beaucoup d’idel qui n’ont pas attendu des prises en charge en HAD pour être joignable de jour comme de nuit…. Ca me pose question…

    • K'ryne Domergue Le 30 août 2015 - Répondre

      Perso je suis joignable la nuit pour les perf qui sonnent sinon ce n est pas avec mes sets à pst et mes seringues que je v aider/ soulager un patient la nuit…
      Nous n avons aucun droit à la prescription, donner des consignes par téléphone c est dangereux tout ca gratos ?? alors inutile de culpabiliser me ferriz…

    • Marlyse Dld Le 30 août 2015 - Répondre

      Je crois qu’on ne fait juste pas le même métier…

  29. Yann le Golgoth Le 30 août 2015 - Répondre

    Qu’ils aillent au diable…

  30. Philippe Butin Le 30 août 2015 - Répondre

    Et Si personne signe….

  31. Viva Mafalda Le 30 août 2015 - Répondre

    Stéphanie, Veronique, Betty, Patricia … De mieux en mieux !

  32. Stephanie Hars Le 30 août 2015 - Répondre

    Pas question de signer ils nous prennent déjà nos patients et en plus on serait sous paye c est une blague

  33. Caroline Jehl Le 30 août 2015 - Répondre

    Une journée en HAD est très bien payé par la CPAM donc l’HAD peut payer les soins au tarif CPAM aux IDEL.
    Ils prennent déjà des mois à rétrocéder aux IDEL et en plus ils se font de l’argent sur leur dos, tout ça pour que le médecin de l’HAD passe une fois par semaine au domicile du patient. Je trouve ça honteux.

    Pour ce qui est de laisser son téléphone allumé la nuit, j’espère bien que vous le faite si votre patient à une NP la nuit ou une PCA… Sinon bonjour la conscience professionnelle.

    Son médecin traitant, ses IDEL, un prestataire de service s’il faut une pompe, et ça suffit !

    • Dominique Bonischot Le 30 août 2015 - Répondre

      Ok ok mais le médecin de l’HAD est un médecin coordinateur qui a un rôle tout autre que de se rendre au domicile des patients. Le pivot de toute prise en charge en HAD est le médecin traitant qui lui passe une fois par semaine . Par ailleurs aucune prise en charge de patient en HAD ne se fait sans l’accord préalable du médecin traitant.
      Après si vous voulez, on compare les revenus d’un IDE en HAD avec ceux d’un IDE Lib, et ne vous inquiétez pas pour vos nuits de sommeil, les astreintes c’est toujours pour les IDE HAD.
      Tout le monde se plaint tout le temps cela devient lassant !

    • Claire Ferriz Le 30 août 2015 - Répondre

      Bien entendu pour la nuit. Le gros « NON » c’est d’être d’astreinte de nuit pour l’had. Car il faut savoir que moi j’étais en HAD, ils ont supprimé nos poste d’ide salariés en se disant, les Idels feront les astreintes, sans que l’on est besoin de les payer… En tout cas, dans notre clinique, ça c’est passé comme ça.

    • Caroline Jehl Le 30 août 2015 - Répondre

      Dominique Bonischot me suis-je plainte de mes nuits de sommeil ? Je pense que vous avez mal compris mon post…
      Pour ce qui est des revenus, je suis d’accord avec vous, il y a un gouffre.
      Pour ce qui est des plaintes : chacun défend son bifteck, et le mien n’est pas l’exercice libéral. J’ai travaillé chez un prestataire de service, et j’ai côtoyé HAD et IDEL. Les 2 m’ont beaucoup déçus, mais trop souvent la prise en charge par l’HAD complique la prise en charge du patient, et en plus l’HAD rogne sur les rétrocessions de tous ses partenaires alors qu’ils sont payés grassement par la CPAM.
      L’HAD était une bonne idée au départ …

    • Dominique Bonischot Le 30 août 2015 - Répondre

      Ok, connaissez vous toutes les cotations des prises en charge HAD ? Savez vous que ce tarif CPAM est très vite dégressif ? Savez vous que cet argent sert à payer toute une équipe de soignants, à payer des montagnes de matériel dits « consommables » , à payer les locations de matériel ( lit médicalisé, lève malade, extracteur à O2 ……), à payer la visite hebdomadaire du médecin traitant, les 3 ou 5 passages semaine du kinésithérapeute, la secrétaire qui gère tout cela et oui les actes réalisés par les IDE libéraux aussi. Y a pas un IDE Lib qui peut concevoir que c’est un travail en collaboration, à durée déterminée puisque lorsque le patient n’est plus dans le cadre réglementaire d’une HAD, sa sortie est organisée avec le relai fait avec ses IDE Lib ?????

    • Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

      et personnellement je n ai jamais vu les infirmières des HAD se déplacer les week end et la nuit !! Ç est nous qui nous déplaçons ! alors oui je suis d accord ! prestataire infirmier libéral et médecin traitant ! Ca se passe beaucoup mieux d ailleurs !

    • Caroline Jehl Le 30 août 2015 - Répondre

      L’HAD est une entreprise, et je sais comment fonctionne une entreprise, merci tout de même de me le détailler.
      Je ne cautionne pas, pour que l’HAD puisse payer ses charges, que ses collaborateurs (IDEL, prestataires de services, loueur de matériel, …) soient obligés de baisser leur rémunération alors que la prestation reste la même.
      Savez-vous que ces personnes et entreprises ont également des charges, du consommables, des prêts contractés pour acheter du matériel, un loyer, LOA, TVS et des employés à payer ?

      Il n’y a pas un employé d’HAD qui peut concevoir que dans 2 tiers des prises en charge tout se déroulerait plus facilement sans les gros sabots des HAD qui ont souvent l’art et la manière de compliquer les prises en charge.
      Sans parler des nombreux patients qui ne sont pas satisfaits de cette prise en charge.

    • Vivi Sylvie Le 31 août 2015 - Répondre

      Tjrs etre consciencieuse oui mais etre abuse ds ses droits familiaux etc non marre d’être le dindon pdt que tout le gratin s’en fou plein les poches…!!!! L’idée cet d’être professionnelle pas etre cuite au four et ce metier l’est…!!!!!!! Un grand remerciement a vs tous qui faites ce metier Ac passion sinon on ne serait pas aussi bien soigné … Tant de choses à en dire… Il faudrait des millions de pages Vs etes formidables….

    • Emilie Schilling Le 31 août 2015 - Répondre

      Quand j aurai le temps je verserai une larme pour l had et tous les frais qu ils ont, les pôôôvres….???

    • Dominique Bonischot Le 31 août 2015 - Répondre

      J’en verserai une autre (larme) quand un IDE Lib pourra passer 2h sur sa tournée chez un patient pour une prise en charge palliative …. pour le 1er acte à 100%, le second à 50 et le 3ème gratuit !!!

    • Emilie Schilling Le 31 août 2015 - Répondre

      Tu serai bien surprise des heures passées chez certains patients non pas pour la rémunération, juste pour le côté humain.
      Après c est certain que passer 10 min de plus pour l Had certainement pas.

    • Céline FAuc Le 31 août 2015 - Répondre

      Bien répondu Dominique bonischot! Malheureusement les personnes qui témoignent n’ont certainement jamais eu d’expérience dans un service had oui on parle d’une structure et non d’une personne physique. L’argent qu’elle brasse n’est pas le salaire de l’ide à la fin du mois !!A croire que seul les idelib sont à plaindre alors que nous travaillons tous pour la même cause mais nous ne recevons pas le même salaire ! Ét moi j’me lève la nuit pour faire les décès chez des patients en SP alors quand on veut prendre en charge on le fait jusqu’au bout!!!De plus chaque had fonctionne différemment alors halte aux généralités .A ceux qui disent qu’un prestataire+MT+ idelib servent à prendre en charge un SP alors qu’ils revoient la définition (ah oui ca paie l’enveloppe SP!!) Vous êtes content de nous trouver dans certaines situations difficiles mais vous ne voulait rarement des inconvénients

    • Céline FAuc Le 31 août 2015 - Répondre

      Ét certes la structure ne plait pas à tous les patients et d’ailleurs nous ne sommes pas une obligation pour eux mais un choix ! Ils existent des had public et privés d’où les écarts aussi

    • Stanis Devictor Le 1 septembre 2015 - Répondre

      @ Dominique Bonischot

    • Stanis Devictor Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Nous voulons bien vos grilles tarifaires ainsi que sa dégressivité. La rémunération des IDEL est transparente. Celle des HAD, introuvable.

    • Stanis Devictor Le 1 septembre 2015 - Répondre

      On peut aussi discuter de vos fiches de paie et du tarif horaire des IDEL mais vous devez être mal informé de notre rémunération.

    • Stanis Devictor Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Dans la NGAP, il existe l’article 11 bis.Ce dernier permet de brider nos rémunérations : 1er soins à 100%, le 2 ème à 50 et le reste c’est gratos. Concrètement un IDEL pour gagner sa vie et atteindre la rémunération qu’il souhaite doit bosser sur une amplitude horaire oscillant entre 12 et 15h par jour. C’est un choix, une façon de vivre. La majorité des soins effectués sont payés aux alentours de 8 euros sur lesquels il faut ôter 50 % de charges obligatoires. La caisse nous impose donc implicitement de faire énormément de soins en peu de temps car autant vous dire que pour générer un chiffre d’affaire journalier acceptable, vous devez acquérir une importante patientèle et effectuer pas mal de soins. Les HAD via un accord cadre signé en 2008 s’engageaient à nous rémunérer nos actes à taux pleins. Exception faite pour les prises en charges exceptionnellement lourdes ou un accord devait être trouver pour que les 2 parties y trouvent leur compte. Nous avions là un partenaire idéale pour travailler dans le confort avec une rémunération à la hauteur de nos compétences. Mais rapidement, les prix furent dégressifs et notre rôle au domicile ne fût plus reconnu. A ce jour, les HAD rémunèrent les IDEL en dessous du tarif de l’UNCAM. Est ce honnête ? Je ne pense pas. Si les HAD ne peuvent pas rémunérer les différents acteurs d’une prise en charge au domicile, ils n’ont plus lieu d’être. Mais ils prospèrent et continuent de se développer. Preuve que leur activité reste rentable. Ils refusent de payer nos interventions de nuit, ne respectent pas le libre choix du patient de conserver l’infirmier qu’il connait depuis de nombreuses années au profit d’un IDE de garde connaissant partiellement le dossier. Est ce cela l’avenir du domicile ?

    • Morgan Nieto Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Je vais encore faire mon rabat-joie (comme à chaque fois qu’on parle d’HAD), mais j’aimerais que des nuances soient comprises. Vous parlez et vous plaignez de VOS HAD.
      Dans notre cabinet, exerçant sur la côte Vendéenne, nous n’avons pas à nous plaindre de l’HAD et encore moins de la rémunération qu’elle nous apporte. Notre CA est plus élevé lorsque nous avons des PeC HAD, si cela peut le prouver….

      Et ici, nombreux sont les médecins traitants qui travaillent un jour sur deux, deux semaines sur quatre etc. Donc une prise en charge IDEL + MT + prestataire n’est pas toujours meilleure qu’une prise en charge HAD où, personnellement, nous trouvons toujours interlocuteur et réponse médicale si nécessaire.

      Je ne me fais pas l’avocat du diable, je tiens juste à rappeler qu’il ne faut pas mettre toutes les structures HAD dans le même panier !

    • Dominique Bonischot Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Stanis Devictor, la rémunération des HAD est un forfait hospitalier/ journée versé par la CPAM, facile à trouver sur net. Quant à ma fiche de salaire elle est à votre disposition ! Je n’aime pas ses « affrontements » entre HAD et IDE Lib et si vous lisez mes réponses vous comprendrez que je connais aussi les rémunérations des libéraux . Les 100/50/0 c la CPAM qui vous l’impose. La journée de travail à 15/16h j’ai aussi fait en rempla Lib. Les IDE ont tous le même diplôme, le même souci d’une bonne prise en charge d’un patient, et au domicile, de son entourage. Un patient peut changer d’Ide Lib, d’HAD aussi. Certaines prises en charge sont réussies dans l’intérêt du patient, d’autres moins, c’est pareil quelque soit le mode d’exercice.
      Nous sommes peut-être complémentaires non ?

    • Grégoire Gautier Le 1 septembre 2015 - Répondre

      N’oubliez pas que sans HAD il n’y a pas d’assistante sociale ni psychologue réactive qui interviennent au domicile ! Moi je pense que nous avons plutôt intérêt à travailler tous ensemble. L’had a tout intérêt à solliciter les professionnels de proximité afin d’être plus réactif pour les patients. Concernant l’aspect financier il me paraît en effet nécessaire de faire du cas par cas et ne pas faire de généralité car chaque patient est différent cela s’appelle la prise en charge individualisée. Et je ne peux pas entendre qu’une PEC iDeL+presta+MtT suffit, pour avoir récupéré bon nombre de patient dans des situations des plus catastrophiques !!! Il faut voir l’HAD comme une plus value pour vos patients et ne pas voir votre point de vue personnel.

    • Grégoire Gautier Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Et j’ajouterai ne faites pas votre métier pour la paye je pense qu’il y a plus malheureux qu’une IDEL, faites simplement votre métier par passion et tout ira mieux .

    • Stanis Devictor Le 2 septembre 2015 - Répondre

      Après 2h de recherche j’ai enfin trouvé une formule de calcul mais pas de chiffres. Je réaffirme que le financement des HAD est opaque.

  34. Annick De Brito Le 30 août 2015 - Répondre

    Non , ne signons pas !! nous avons une competence certaine !!! faisons la reconnaître !!!!

  35. hors de question de signer………………. ça suffit, HAD avec un patient, mais après nous avons aussi tous les autres non HAD………….merci de nous laisser nous reposer la nuit c est a dire entre 23h et 05 h

  36. Bruno Gomis Le 30 août 2015 - Répondre

    Ne faut plus bosser pour les had ! Laissons les se demerder..

  37. je commençe a en avoir ras le bol……………………………….de toute cette non reconnaissance de notre travail, on nous presse de tous cotés……………………………..CA SUFFIT

  38. Vincent Masson Le 30 août 2015 - Répondre

    N’allez pas tout réformer avant que j’ouvre mon cabinet ou que je m’associe hein…….. Attendez un peu, mdr.

  39. Laurent Fugen Le 30 août 2015 - Répondre

    Honteux. ..

  40. Estelle Brisset Le 30 août 2015 - Répondre

    Non mais on nous prend pour quoi ? Ils prennent ce qui les intéresse nous laissent le reste et nous paient ce qu ils veulent . Et quoi d’autre encore . Pis nos charges ils vont participer ????

  41. Pour ma part je ne signerais pas ce nouveau contrat

  42. Guillaume Capet Le 30 août 2015 - Répondre

    Mais oser le coup d une grève généralisé. La profession a la force de frappe des États Unis en matière de possiblité d action remarqué et remarquables mais le courage d agir d un peuple sous développé..
    Vous n êtes pas d accord ?! Prouvez le !

  43. Erika Hobon Le 30 août 2015 - Répondre

    Après plusieurs mauvaises expériences avec le HAD D’Agen il n’est plus question de travailler ni de négocier quoi que ce soit avec eux ce sont des arnaqueurs pour ma part pas besoin d’eux pour avoir du travail ce n’est pas moi qui leur pique les patients durant les hospi et à la sortie ! Pour l’instant je peux choisir de faire avec ou sans eux alors j’ai choisi . Quand

  44. Gwenaelle Parent Le 30 août 2015 - Répondre

    Perso mon had actuel me convient tout actes côtés

  45. Guillaume Capet Le 30 août 2015 - Répondre

    Informer peut être mais.. Une utilisation des média et une prise de conscience global , c est le seul moyen d avancer. Les licornes, bambi et le père Noël n existent pas. Rien n est rose et que nôtre profession utilise enfin toutes les méthodes que toutes les autres professions utilisent enfin, pour peux que nous ayons un minimum d ego ….

  46. Guillaume Capet Le 30 août 2015 - Répondre

    (Désolé pour les quelques fautes, je suis sur un tel ..)

  47. Edouard Gioanetti Le 30 août 2015 - Répondre

    Petits renseignements : le Had a un forfait journalier en fonction de la pec ( allez sur le site de la sécu tout y est marqué ) . Ce forfait comprends les ttt , paye les différents intervenants (généraliste, kine , podologue ….) , le matériel ( lit médical , matela , chaise ……), les transports sanitaires

    • Sylvie Podgorski Le 31 août 2015 - Répondre

      Donc la sécu a intérêt à privilégier les had car un forfait de soins est moins cher que de régler chaque intervenant ou paiement de matériel médical 😉 . Nous sommes dans une médecine comptable et le but est à mon avis de salarier les idel par le biais de structures telles les had et un jour : nous disparaitrons !

    • Edouard Gioanetti Le 31 août 2015 - Répondre

      Peut être !!! En tout cas ça coûte souvent moins cher ( même si ça fait oad plaisir a dire)

  48. Gwenaelle Parent Le 30 août 2015 - Répondre

    Et moi qui vient juste de m’installer je me demande si ils vont pas prendre notre boulot à se développer de telle sorte . Pourquoi obliger un patient à prendre had ? Quand on le suit on le connaît mieux et avec les prestataires et le médecins on peut coordonner le tout. Enfin affaire à suivre mais la nuit je dors

  49. Sebastien Desprez Le 30 août 2015 - Répondre

    Ne signez pas, sans nous les had ne peuvent pas tourner, sans parler de celles qui ne bosse qu’avec des idels. J’ai bossé aussi en had et j’en connais bien le fonctionnement. En tout cas aucune Astreinte, la plupart ont des équipes de nuit, à eux de bosser ! !! Ont à pas besoin d’eux !!! Mauvais payeur, mauvais employeur ! !!

  50. Guillaume Capet Le 30 août 2015 - Répondre

    Le pb dans tout cela est que certains seront toujours plus intéresse pour ramasser des miettes et signer plutôt que de laisser couler et attendre une meilleurs situation. Le nivellement par le bas eSt tout sauf une fatalité, mais il faut avoir des convictions ..

  51. Guillaume Capet Le 30 août 2015 - Répondre

    Oui mais tu as le réseau par défaut. Le jour ou le directeurs des soins change ou autres, tu n as plus rien.

  52. Guillaume Capet Le 30 août 2015 - Répondre

    Tout le monde se plaint .. Trouve tu que la situation de la profession se porte de mieux en mieux?

  53. Astrid Dupuy Le 30 août 2015 - Répondre

    Ce fameux contrat est juste bon pour s’essuyer le derrière….. Qu’ils se le gardent!

  54. Seb Ben Le 30 août 2015 - Répondre

    24/7 et bien ça s’arrêtera à 120€ et les IDE had n’auront plus qu’à prendre la relève….
    Qui bosse gratuitement aujourd’hui?
    Sûrement pas Élisabeth Hubert je peux vous le dire…..

  55. Gerald Prudhomme Le 30 août 2015 - Répondre

    Pour la qualité des soins et de la prise en charge des patients demandons aux vrais HAD reconnus et qualifiés de dire ce qu’ils pensent de la prise en charge par les IDEL. Je pense que la plupart sont très satisfaites du travail réalisé. Tout travail de qualité mérite d’être payé. Combien gagne les soignants privés de notre président ou de notre chère ministre ?

  56. Francis Sztimer Le 30 août 2015 - Répondre

    Même les SSIAD s’y mettent….

  57. Ç est un contrat mais l HAD à ses propres contraintes et est d une grande utilité pour lequel patients et aidants c est sûr l HAD pourrait payer actes pour actes mais certaines IDEL ne jouent pas le jeux et cote des actes non prescrit et n assurent pas les gardes même si ç est dans le contrat la conscience professionnelle devrait faire acte. Il y a des IDEL qui se font sans scrupule payer par HAD et cpam…. ça ç est de l abus . Réglementer les actes le travail ç est logique

  58. Pour ma part, je souhaiterai simplement que notre facturation soit exactement la même en HAD qu’avec la CPAM, un simple respect de la nomenclature, et de ce fait, pas de négociation possible !

  59. Marie Giannarelli Le 30 août 2015 - Répondre

    Lucile Blain

  60. Franck Baudichet Le 30 août 2015 - Répondre

    U

  61. Boston Vie de Chien Le 30 août 2015 - Répondre

    Moi je refuse catégoriquement de travailler avec ces voleurs !!!!!!!

  62. Aurélie VALLET Le 30 août 2015 - Répondre

    Oui on est les dindons de la farce, oui on pallie au manque de professionnalisme des HAD, oui on fait leur boulot pour s’entendre dire qu’on ne sera payé (j’ai 2 dossiers en attente d’être payés, un de octobre/nov 2014 et un d’avril 2015), oui ils nous prennent pour des gigolos en essayant de nous faire avaler des couleuvres (et le pire c’est que la CPAM n’est même pas fichue de répondre clairement aux questions que je pose sur le sujet).
    Plafonnement à 120 euros??? S’ils le font c’est qu’on bosse pour plus que ça!!!
    Je suis déjà en position de refuser de collaborer avec les différentes HAD. Cette nouvelle renforce ma position et annule une quelconque culpabilisation de leur donner une fin de non recevoir!
    Pardonnez moi mon vocabulaire, mais n’allons nous pas vers une prostitution des IDEL par les HAD???

  63. Tiff Pasella Le 30 août 2015 - Répondre

    L Had avec laquelle mon cabinet a fait faillite a été rachetée et moi depuis un an j attends d être payée des soins fait avant qu’il coule et juste a me taire et attendre .. Ça fait un an et deux mois mais rien a leur dire .. Il refuse de payer les perfusions au tarif sécu et rien a leur dire la mci j en parle pas .. Bref on se fait avoir comme des bleu.ancienne ide d Had les conditions de travail sont déplorables et la questions avez vous une idel avant votre hospitalisation n est quasi jamais posée .. Bref !

    • Paul Thollenaz Le 31 août 2015 - Répondre

      Ils nont pas fait faillite… Et y a tres peu de chance que tu sois payé. T aurai du demander pendant que la procedure de redressement judiciaire etait en cours cetait la que les fournisseurs et collaborateurs etaient payés, et dans tout les redressements ca marce comme ca. Maintenant y a aucune raison qu ils payent cetait pas le meme groupe, pas la meme tresorerie, pas la meme organisation pas la meme boite…

    • Tiff Pasella Le 31 août 2015 - Répondre

      Ca été demander par ma secrétaire pendant la période Paul Thollenaz mais j attends toujours …

    • Tiff Pasella Le 31 août 2015 - Répondre

      Demandé pardon

    • Paul Thollenaz Le 31 août 2015 - Répondre

      Tkt j avais compris ;-), en theorie largent ne viendra pas du noble age

  64. Yann Denais Le 30 août 2015 - Répondre

    Ç est juste du détournement de patient ! ils veulent faire du fric sur notre dos , et de ce fait réduire le montant de nos remboursements !

  65. Arnaud Velcin Le 30 août 2015 - Répondre

    Les HAD ne servent à rien : en libéral sans eux nous faisions des hospitalisations à domicile avec les prestataires de proximité de bien meilleure qualité

    • Arnaud Velcin Le 30 août 2015 - Répondre

      De plus nous étions un élément central dans la prise en charge : travail beaucoup plus valorisant . Maintenant nous faisant des perf AMI 2 et nous nous faisant apprendre notre travail par des aides soignantes qui font les visites hebdomadaires des patients … Ah oui pour justifier le fait de ne pas nous payer la MCI !

  66. Arnaud Velcin Le 30 août 2015 - Répondre

    A Strasbourg l’ HAD gonfle les prises en charge avec la complaisance des services pour que les patients puissent entrer en HAD . Comment se fait il que des patients avec des actes uniques soient en HAD ?

  67. Arnaud Velcin Le 30 août 2015 - Répondre

    Nous n’avons pas besoin des HAD !

  68. Cécile Salleneuve Le 30 août 2015 - Répondre

    Non hors de question

  69. Cécile Salleneuve Le 30 août 2015 - Répondre

    Unissons nous contre la loi de santé et contre les HAD qui nous boycotte nos patients.
    Les idels commencent à se réveiller, rejoignez nous sur infin’idels

  70. Ide Mymy Le 30 août 2015 - Répondre

    Du foutage de gueule, l’HAD doit payer au tarif sécu ; j’ai cessé le libéral depuis 2ans mais si j’exerçais encore, je refuserais de signer

  71. Romain Maigrot Le 30 août 2015 - Répondre

    contrat avec eux rompu il y a déja plusieurs années : on a pas choisi de faire du libéral pour étre exploités par une structure et des personnes autoritaires. Sinon quitte à être mal payés autant revenir à l’hosto et profiter des 35h, des congés payés, du travail en équipe, des arrêts maladie, de la retraite assurée…entre autres

  72. Hayet Mouhlih Le 30 août 2015 - Répondre

    Non pas besoin. D HAD

  73. Vivi Sylvie Le 31 août 2015 - Répondre

    Non

  74. Bernard Salcioli Le 31 août 2015 - Répondre

    Il me semble qu’ils facturent 1700 euros par jour en had est ce cela ?

    • Sylvie Podgorski Le 31 août 2015 - Répondre

      Non c’est environs 140 €/jour, toute pathologie confondue. En ssiad c’est environs 20€/jour ( aide soignante, soins infirmiers par idel, pédicure)

    • Bernard Salcioli Le 31 août 2015 - Répondre

      Ça me paraît très peu …

    • Bernard Salcioli Le 31 août 2015 - Répondre

      Je viens de vérifier c’est entre 86 euros et plus de 500 euros selon la pathologie

  75. Jacques Samoun Le 31 août 2015 - Répondre

    Pourquoi pas faire les soins gratuitement tant qu on yvest

  76. Sandrine Blamangin Le 31 août 2015 - Répondre

    La mort lente du libéral. ….

  77. Lydia Rocca Le 31 août 2015 - Répondre

    Pour notre infirmière préférée qui viendra nous changer les couches mais ….le plus tard c’est le mieux !!

  78. Ce sont des voleurs ils ne respectent pas la nomenclature et nous payent pas les mci nous prennent nos patients aux sorties d hospitalisation c une honte

  79. Candyco Viller Le 31 août 2015 - Répondre

    Pour moi une chose est claire : je ne travaillerai plus jamais pour une HAD …. Ils nous prennent vraiment pour des c…. Sous payé et encore quand ils payent … Plus du tout confiance et plus envie de me faire avoir !!!
    Ils ont plus besoin de nous que nous d eux … Alors qu ils se débrouillent !!!!

  80. Andrea Saunier Le 31 août 2015 - Répondre

    Traçabilités obligatoire avec ou sans Had .. Tarification 120ejour très intéressante car la sécu paye moin .. Après il y a exception si patient lourd en soins qui dépasse ce tarif à nous de pas le faire entrer en Had

  81. Frederique Chachoua Le 31 août 2015 - Répondre

    J’ai eu une conversation avec la coordinatrice de l’HAD il y a environ 1 mois suite au « vol » d’un de nos patients en sortie d’hospitalisation… Ce Mr devait recevoir 3 Perfs d’ATB/jours .
    Elle m’a expliqué que selon les nouvelles directives ministérielles les HAD seraient maintenant rémunérés selon le degré d’autonomie de la personne, et que pour un Mr autonome (le cas de mon patient), l’HAD toucherait 156e/jr de la sécu…notre facturation + le coût des ATB aurait été supérieur, donc dans ce cas l’HAD serait privilégiée obligatoirement….
    D’ailleurs le seul choix donné à ce Mr à été « sortie d’hospitalisation en HAD ou rester à l’hopital… » quand il a dit qu’il avait déjà des Idel, ils lui ont répondu que ce ne serait pas possible………..
    Non les HAD n’ont pas besoin de nous et effectivement on se dirige vers des jours difficiles………….

    • Morada Pili Pili Le 31 août 2015 - Répondre

      Le patient a le droit de choisir son patient. Porte plainte!!

    • Brie des Caillauzoux Le 2 septembre 2015 - Répondre

      C’est exactement ça ! HAD = les champions de prescription d’atb à raison de 3/ jour … N’oubliez pas de leur rappeler qu’il faut débrancher 1/2 après la perf . Donc passage 6 fois par jour ! Et quand le patient est à 10 km …. Et ben c’est non !

    • Sandrine Cordier Le 2 septembre 2015 - Répondre

      Je travaille en medecine et ce n' »est pas notre politique. Si idel pas d’ Had à moins que ce soit le souhait du patient et de la famille.

  82. Christel Cabezon Le 31 août 2015 - Répondre

    Chez nous à Maubeuge ils ont déjà fermer la porte aux libérales ,ils embauchent des ide leurs font faire les astreintes ne leurs donnent plus leurs primes ! Nous Nous devons nos battre pour réussir à garder nos patients ! ils font le forcing dans les hopitaux !! c’est scandaleux le patient n’ a bientôt plus son mot à dire !

  83. Sandrine Nicolet Le 31 août 2015 - Répondre

    De plus en plus d had utilisent leurs ide et bon les idel

  84. Valériane Pascal Le 31 août 2015 - Répondre

    Hors de question de signer ce type de contrat ABUSIF!

  85. Garnier Le 31 août 2015 - Répondre

    Je refuse

  86. Nichola Meyero Le 31 août 2015 - Répondre

    Les had ont une force administrative au moment de la sortie du patient que nous avons du mal a combattre car nous n’avons pas de lien direct avec les services hospitaliers qui nous considèrent comme des non professionnels car nous faisons de l’argent sur les patients!!! Voilà comment nous sommes vu et les had ont une reconnaissance étatique donc moins privée et donc moins cher !! Mais a quel prix autre que d’exploiter des ides sous payer par rapport à leur qualification et leur compétence. C’est inquiétant pour l’avenir ……

    • JU Fa Le 12 septembre 2015 - Répondre

      Gérante d’une société de prestataire de santé , notre descente aux enfers ne fait que commencer , les services hospitaliers ont une pression des ARS pour faire sortir le maximum de patient en HAD …et souvient pour une simple alimentation entérale pour laquelle le patient est presque autonome , surveillance TA etc … bien souvent une convention est signé entre centre hospitalier et HAD (rappelons que 80% des HAD en france sont privées !!! )
      Les IDE des HAD font partis des Staffs de sortie des patients et ainsi font « les courses » …Nous nous n’avons bien sûr pas l’autorisation d’y participer .
      Nos patients , vos patients sont pris en otages , alors que tous ces centres hospitaliers affichent la « charte de respect du patient  » , ils reconnaissent une meilleure prise en charge avec leur IDE et un presta .
      Une dernière chose , les réseaux de soins palliatifs assurent tous une astreintes 7j/7 et 24/24 aide précieuse sur des fin de vies .

  87. Cathy Peyre Le 31 août 2015 - Répondre

    Surtout pas signer. La mort du libéral assurée.

  88. Matt Panda Macone Le 31 août 2015 - Répondre

    Had = voleur de patients, ils ont des patients juste pour des nursing simples et des lovenox… En sortie d hospit… En cheville avec certains médecins d hôpitaux … Une honte …

    • Au Ré Liee Le 31 août 2015 - Répondre

      Ma pauvre… T’es tellement loin de la vérité!! « Des nursing simples et des lovenox en had »!! Ben j’aimerai bien, ça serait reposant de temps en temps!! Je ne sais pas où tu travailles, mais par chez moi c’est loin d’être le cas! Les 3/4 de nos patients sont en soin palliatif (enfants et adultes), des Pac, cadd, seringues électriques, pst vac etc. Je pense que nous aussi on aurait bien le droit de se plaindre tout autant pour le travail à temps plein et les astreintes de nuit (sur lesquelles évidemment tu ne dors pas beaucoup) et le salaire qui ne suit pas!!! Had= voleur? Pourtant si je ne m’abuse quand vous travaillez avec l’had tous vos actes sont pris à 100%….!

    • Bet Ty Le 31 août 2015 - Répondre

      Sans doute n’avez vous jamais travaillé en HAD ! Ne généralisez pas car si je dis pose de sonde vésicale par IDEL sans retrait du manteau ni port de gants et lavage de mains version chats et non SHA sans parler de la toilette intime (qu’est ce donc ??) Et que j’ajoute que toutes les IDEL procèdent de la même façon vous ne serez sans doute pas d’accord. Les HAD ont des règles à respecter entre autres pour les certifications mais outre cela, accepteriez vous de porter sur vos épaules en tant qu’infirmier d’astreinte employé de l’HAD la responsabilité d’un réglage de PCA de Morphine d’un patient commun sans avoir préparé cette PCA ?
      Sans en faire une généralité bien entendu, reconnaissons que certains de nos collègues courent plus après le bien être de leur compte en banque que celui de leur patient. A bon entendeur…

    • Matt Panda Macone Le 31 août 2015 - Répondre

      Je travaille dans les dom Tom, j ai bossé un an en Had avant de m installer donc je sais de quoi je parle Mmes 😉 ici on est loin des Had de métropole …. Je persiste ici les Had sont des voleurs de patients bonne soirée a vous

    • Matt Panda Macone Le 31 août 2015 - Répondre

      Et ça fait longtemps que je cours pas après mon compte en banque

  89. Marilyn Zwiebel Le 31 août 2015 - Répondre

    Hors de question d accepter de telles conditions
    Je ne signerais pas

  90. Sophie Paulo Cor Le 31 août 2015 - Répondre

    Ingrid Cb Fanny Longardi

  91. Emilie Colomb Le 31 août 2015 - Répondre

    Amélie Pettinari Benaissa Jessica Baumès

    • j’ai lu qq com…c aberrant! faut savoir ce kil veulent…application de la nomenclature cpam ou non…jamais contents!!!

    • Jessica Baumès Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Pour travailler avec nombre de lib »raux, il faut avouer que les 3/4 sont incapables de gérer des soins techniques (PAC, chimio, VAC ou autres ) sans notre présence. Les idels nepensent qu’à l’argent et non plus à la PEC du patient. Leur mot d’ordre: la rapidit pour plus de rentabilité! On dvrait pouvoir les dénoncer comme eux dénoncent les HAD san même en connaître les fondamentaux.

  92. Frederique Chachoua Le 31 août 2015 - Répondre

    Ma Ma Jypsie, Francois Agnès Decriem, Alexandra Descamps, Anne Descamps…..

  93. je ne travaille plus avec les HAD depuis longtemps car j’ai osé remettre en cause les passages qu’on m’imposait ! ils ne jouent pas le jeu et ce nouveau contrat formalise ce que je ressentais déjà !!

  94. Emilie Colomb Le 31 août 2015 - Répondre

    Encore heureux que l’HAD existe !!!
    Bon nombre d’idel sont satisfaits d’être supervisés et encadrés lors d’une prise en charge complexe à domicile (soins palliatifs, np, vac, post chimio etc…).
    C’est une collaboration à part entière entre idec et idel.
    Merci de parler en connaissance de cause et de ne pas porter des accusations infondées sur les structures HAD.

    • Sylvie Podgorski Le 31 août 2015 - Répondre

      Euh… Emilie Colomb, comment faisions nous quand l’HAD n’existait pas ? Les malades n’étaient pas soignés chez eux ? Dans les coins où cette structure n’existe pas ou quand toutes les places had sont prises, les gens restent-ils à l’hôpital ? Vous êtes donc en train de nous dire que certains libéraux ont besoin d’être « encadrés et supervisés » comme à l’hôpital alors pourquoi sont-ils en libéral ? Nous sommes tout aussi capables que l’had de prendre en charge nos malades « complexes » post chimio, palliatifs etc.. Ce que nous faisons très bien du reste. Dernièrement un médecin traitant outré a refusé l’had instauré par l’hôpital pour une unique injection journalière d’HBPM ! Un prix de journée had pour une s/cut à 7€ : cherchez l’erreur ! Je suis libérale, j’assume mes choix et NON je ne veux pas être utilisée par une had. LE CONTRAT C’EST AVEC LE MALADE QUE JE LE PASSE ! Pour certains je les ai vu naître, je les ai soignés tout au long de leur maladie, enterrés jeunes parfois et j’ai toujours été là.Combien d’ide had se rendent aux obsèques et visitent encore la famille après ? En Had c’est un défilé de nouvelles têtes qui est imposé au malade où l’on ne voit que la pathologie pas le malade ni son entourage qui lui aussi existe. Nous allons vers des soins comptables au détriment de l’humain et ce n’est pas ma façon de travailler. Cordialement vôtre.

  95. De WILDE corinne Le 31 août 2015 - Répondre

    Qu’ils se débrouillent ou qu’ils payent
    Le pb c’est qu’ils laissent croire aux patients que HAD = équipes de l’hôpital ( avec le staff et ts les moyens ) qui se déplacent à domicile.
    Ça rassure faussement les patients et bien svt c’est  » imposé » car on ne leur propose pas d’autres alternatives et ns IDEL ne ne sommes prévenues que tt est en place !

  96. Mike Rod Le 31 août 2015 - Répondre

    Paz du tout d’accord avec Andrea Saunier 120 euros c’est rien du tout pour ce type de patients….moi j’ai une patiente je passe 3h30 e tout avec elle vvc bricker ileostomie et un pac …soins de bricker et stomie 3 jour plus les perf plus le nursing ….je perd en gros 150 euros par jour en comparaison avec la sécu et en comptant tous lss soins cumulables …de plus c’est pas nous qui décidons de les faire rentrer ou non en had …c une décision hospitalière bien souvent en fonction de tu contexte social et en fonction de l’environnement au domicile….Cette patiente avant on la gérait seuls retour d’hospitalisation avec had …donc on ne maîtrise rien ….surtout qu’il faut tout tracer et qu’au final il n’y  à pas de collaboration avec l’had on fait tous les soins et eux ils passent deux fois ds la semaine déposer du matériel et evacuer les dasri

    • Sylvie Podgorski Le 31 août 2015 - Répondre

      Aucune infirmière had ne fait de soins à votre patient, pas d’aide soignante had non plus ? Si non, pourquoi une had ? Vous et un prestataire de matériel médical serait largement suffisant et ne coûterait pas plus cher à la sécu. Surtout que ces prestataires sont en pleine expansion.

    • Mike Rod Le 31 août 2015 - Répondre

      Non aucune aide

  97. Mike Rod Le 31 août 2015 - Répondre

    Donc franchement on y gagne rien

  98. Stéphane Lafaille Le 31 août 2015 - Répondre

    Evidemment qu’il l’est.HAD =PROFIT,en embauchant des petits branleurs qui ne font même pas le travail de base correctement,mais qui sont recrutés parce que la toubib du jury est une nympho.

  99. Doum Lareine Le 31 août 2015 - Répondre

    Prendre un patient lourd en charge, qui donc relèverait d’une HAD, peut être coter par nous IDEL un AIS3,1 le temps de tout mettre en place ( intervenant, médecin, etc…). Nous n’avons pas besoin d’eux.

  100. Carole Remy Zephir Le 31 août 2015 - Répondre

    Je travaillerai avec l’HAD quand ils appliqueront le tarif CPAM sinon c’est de l’exploitation.

  101. Isabelle Yvon Le 31 août 2015 - Répondre

    pour moi c est de la concurrence deloyale purement et simplement et ca me gonfle!!!!!!

  102. Isabelle Yvon Le 31 août 2015 - Répondre

    on devrait faire un recours a la cour europeenne de justice!

  103. Pat Vasques Le 31 août 2015 - Répondre

    Jamais je ne signerais une arnaque pareille…!!
    Sinon je repars a l’hôpital…

  104. Joëlle Mazzolo Le 31 août 2015 - Répondre

    La honte!!!! Tout est débile!!!! Et que pensez de la mise aux normes handicapé pour des cabinets qui ne servent à rien !!!!?????

  105. Aller hop à Paris avec les agriculteurs les filles!!!!!!!!

  106. Amélie Mélo Le 31 août 2015 - Répondre

    Leslie Machu-Marcel

  107. Cédrine Thyarion Le 31 août 2015 - Répondre

    Nonnnnn

  108. Fabrice Fracalossi Le 31 août 2015 - Répondre

    Qu’ils aillent se faire f…

  109. Florent Garcia Le 31 août 2015 - Répondre

    Nous avons eu un gros conflit d interet avec le had d une clinique sur beziers. Pas avec le had public.
    Donc tres mauvaise experience en terme pécunier. Et très mauvais vécu témoigné par la famille du patient.
    Je déconseille cette « collaboration » dans laquelle nous sommes vampirisés.

  110. Sonia Rouak Le 31 août 2015 - Répondre

    Candice Khalaf cela pourrait t’intéresser

  111. Mylène Dufour Le 31 août 2015 - Répondre

    Il ne manquerai plus que ça !!!
    Gratuité des soins ,
    Épuisement h24
    Quelle reconnaissance …. ?!

  112. Muriel Hamel Le 31 août 2015 - Répondre

    jamais

  113. Arnaud Seibel Le 31 août 2015 - Répondre

    En Charente, santé service fait bien pire que ca!! Payé avec 2 à 3 mois de retard, non respect de la nomenclature, ils gardent la MCI, ils ont toujours pratiqué la dégressivité des actes, font eux même la cotation pour nous. Voyez le genre!

  114. De Albuquerque Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Il n y a qu à voir leurs nouveaux locaux sur les quais de Seine !!! Et on aura tout compris!!! Je parle ici de santé service pour ceux qui connaissent!!!! Des voleurs et des maîtres chanteurs qui font tout pour mettre la pression au patient lors de sa sortie et lui racontent toutes sortes de bobards avec la gracieuse complicité des médecins …..serment d hippocrate… Laissez moi rire

  115. Rudy Robin Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Pourquoi se plaindre d’une Had ?
    Vous voulez encore plus de fric ?
    Je travaille avec l’had depuis 2 ans , en quoi c’est la mort du liberal ?!
    Le patient ne rentre plus dans les critère hop il me suit .
    On vous paye pas la MCI ?! Putain c’est fou … Waa je perds 5€ brut à chaque passage.. Elle est ou l’envie de soigné ? A l’hôpital tu t’écrase pour moins de salaire que ca!
    On peut débattre d’autre chose sinon , les structures HAD permettent aussi un encadrement et genre évitez à certains Idel de prolonger certains pansement « lourd  » pour avoir des chroniques dans leur tournée…( ouhhh sujet tabouuu).
    Perso je préfère être moins payé , mais au moins en SP , le patient à du kinésithérapeute, des as, un idel. Chacun son poste aucune pression .
    Ça fait chier de justifié les soins ? Bah ça devait être sympa vos transmissions a l’hôpital !

    • Nicolas Dardenne Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Hooouuuuuu kilécolère.

    • Rudy Robin Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Mdr , c’est juste qu’il y a quand même des choses positives à en tiré…
      Tu te fais connaître auprès des familles , tu peux meme leurs propose un suivi psy..
      Perso je préfère étre payé par un Had…
      La sécu commence a brimé tout les soins , il demande aux médecins de faire moins de soins à domicile , de laissez les gens autonome( alors qu’on a du faire 3 and d’études pour savoir gérer ce genre de problème )
      Les tarifications changent tout le temps .
      Et sert a rien de gagner trop , sinon on te pompe comme une sangsue ..

    • Nicolas Dardenne Le 1 septembre 2015 - Répondre

      Je n’y connais pas grand chose mon lapin.
      Mais promis si je passe le concours un jour, je viendrais me renseigner chez toi.
      Lol.

  116. Pascalita Vaissierès Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Qu’ en pensez-vous ?????
    C’est une blague cette question !!?!!

  117. Chinesinha Chris Le 1 septembre 2015 - Répondre

    On est mal payé par la sécurité
    Par les HAD les hôpitaux
    Tout le monde se fout des infirmières
    Je comprends de plus en plus le mouvement des libérés
    Quand je pense que au Portugal dont le dmic est à 400€ les libéraux pratiquent les mêmes prix que nous
    Dextros+insuline =6,30€

  118. Arnaud Maurer Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Contrat HAD= contrat Haute Arnaque Déguisée
    quoique pas vraiment déguisée!
    Pour avoir bossé en libéral dans différentes régions, le constat est vite fait! Ce n’est que du but lucratif, et de l’argent ils en ont. Il suffit de voir leurs locaux….

  119. Sylvain Fouge Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Stanis Devictor

  120. Sylvain Fouge Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Il y a un calcul simple l had ne peut pas intervenir sur l ensemble du département.
    Cela leur coûterait trop cher en embauche
    Si tout les idels refusent sur le département
    Il n’y aura pas d had

  121. Sylvain Fouge Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Tom Ejerry Dalila Hemaidi

  122. Vessiere marjorie Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Je suis idel a la Ciotat nous avons un patient avec de lourdes pathologie qui a été hospitalisé en juillet à Marseille au bout de trois semaines le service a donné son accord de sortie que si il passait en had mon patient a dit qu’il avait des idel qui avaient déjà gèré les perfusions par pic Line les pansements etc,…. Le service a refusé : soit l’had soit il reste à l’hôpital donc sortie et had au bout de 2 semaines son épouse m’appelle en me disant c plus possible en gros mauvaise gestion du patient ,…. Elle me supplie de le reprendre et me demande comment se débarrasser de l’had ??? Incapable de lui répondre je lui ai dit de revoir son médecin traitant. Je ne signerai aucun accord avec l’had !!!!! Je suis dégoûtée de toutes ces pratiques .

  123. Charles Cousina Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Cette mesure est inacceptable. Nous médecins avons la même mesure… 1er acte 100%, 2eme acte 75%, 3eme acte 50%…
    Rejoignez les médecins UFML dans leur combat contre la loi santé, ensemble nous serons plus forts !!!

  124. Deux Ailes Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Cathy Thierry Guilhem Martignole

  125. Jean-Philippe Joly Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Je ne signerai pas non plus

  126. Susana Ferreira Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Moi ça fait tres longtemps que je ne travaille plus avec HAD !!!!!!! On ne sert qu’à leur remplir encore plus les poches!!!!

  127. Mi Ka Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Arnaud Kévin Giulia

  128. marine Le 1 septembre 2015 - Répondre

    je suis outré de tous ces commentaires…Je suis infirmiere en HAD et sachez que toutes les HAD ne fonctionnent pas toutes de la même façon déjà alors evitez de mettre tout le monde dans le meme sac. Certains disent que l’on ne voit que par la rentabilité du chiffre mais j’aurais envie de dire comme tout le monde!!! Meme vous les idel il faut bien gagner sa vie. A chacun de faire ressortir le coté humain! tous ca pour vous dire egalement que dans l’HAD dans laquelle je bosse nous travaillons en COLLABORATION avec le Médecin traitant du patient, son IDEL, son Kiné, et il bénéficie egalement d’une assistante sociale, d’une psychologue et d’une dietéticienne au besoin!!! D’autre part, dans notre structure nous travaillons en binome ide-as soit une grand soulagement pour certains patients et leur famille. En ce qui consiste des déplacement de nuit je pense qu’heureusement que nous sommes la! Preuve a l’appuis il est un grand nombre de fois ou nous sortons toute la nuit soit de 20h a 8h le lendemain pour des nursing! en feriez vous autant? Moi je trouve stupide la facon dont vous dénigrez l’HAD, nous sommes toutes et tous infirmiers nous avons choisit ce metier et devrions tous travailler main dans la main pour bien des patients. Il ne me viendrais jamais a l’idée de dire a mes patients que leur IDEL ne sert a rien alors que vous le dites nous concernant! Et pour votre gouverne le nombre de remerciment des famille et des patient me laisse a croire que nous sommes utiles.

  129. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Simon Thelier

  130. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Bastien Devin

  131. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Vincent Maurer

  132. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Guillaume Olivier

  133. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Nadege Pires

  134. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Francois Clabaut

  135. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    François Bouly

  136. Galann Le Prunenec Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Charles Adams-Mayhew

  137. Marie Meot Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Celine Bruchet Emilie Poux

  138. Daniele Kecemoimeme Le 1 septembre 2015 - Répondre

    FUCK HAD FUCK SSIAD FUCK FUCK FUCK FUCK

  139. Aude Girard Le 1 septembre 2015 - Répondre

    C’est du foutage de g…. clairement! Sans parler des infirmiers de soins qui n’ont aucune gêne d’appeler la libérale à 21h pour aller faire le soin Car deja chez lui et en gros la flemme… Bah après une journée depuis 6h du mat merci! Aucun intérêt!

  140. Cynthia Hergault Crevon Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Mais ça va pas !!!!

  141. Sabrina Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Ils vont nous couler , les patients sont appâter par ce que les had leur propose et même si un infirmier intervenait sans soucis chez eux et que tout est déjà au point à domicile ( matériel/ horaire/protocole/référents …) , dès qu’il y a une hospitalisation , les had n’hésite pas à leur mettre le grappin dessus. Résultat: au retour de NOTRE patient à domicile on nous IMPOSE had .
    Ça a de quoi vous faire baisser les bras …
    C pour ça que je pense que je vais retourner en structure, j’aime trop mon métier pour me laisser dégoûter par ce genre d’attitude de profiteurs.

  142. Harold Heberle Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Gonzalez Isabelle tu es au courant de cette aberration ?

  143. Regis Farcy Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Les infirmières libérales sont indispensables. Laissons les bosser !

  144. Cécile Macquet Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Francine Macquet Gautier

  145. Xavier Caugant Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Marie Caugant-Berlet

  146. Grégoire Gautier Le 1 septembre 2015 - Répondre

    On ne parle pas des IDEL a qui nous donnons la MCI a chaque passage et qui osent nous contacter pour appeler le médecin traitant. Ou des IDEL chez qui les tri des déchets ne veut rien dire (les BMR n’en parlons pas), les IDEL qui piquent dans les CIP avec leur belle french manucure ou alors pour finir les cabinets qui passent 15 minutes a faire un pansement de 45 alors dans ces cas la je dis merci l’HaD pour nos chers patients. Pourtant il existe sûrement une manière de collaborer bénéfique pour tous. Des malades ce n’est pas ce qu’il manque il y a du travail pour tout le monde maintenant il faut travailler en bonne intelligence.

  147. Master thief Le 1 septembre 2015 - Répondre

    Moi c’est l’aspect légal qui me titille dans ces nouveaux contrats: obligation de rendre compte, rémunération fixée de manière unilatérale, obligation de se rendre en tel lieu à toute heure, matériel fourni exclusivement par le prestataire…..cela commence à ressembler beaucoup à un contrat de travail déguisé.

  148. verdu Le 2 septembre 2015 - Répondre

    2 mois à me battre avec un had qui à force d’insistance a fini par me refaire le contrat que je refusais de signer et pour cause : 4 passages/jour pour un patient en nutrition (2 poches/j) par jejunostomie avec pst jejunostomie + distribution de ttt par sonde, aide à la marche, levé et couché, prise de constantes, avec hydratation en eau gélifiée pour tentative de réintroduction alimentaire mixée dans les mois à venir et cerise sur le gâteau, prise en charge nursing et toilette complète (douché, rasage….) parce qu’une fois le patient pris en charge pour la jejunostomie on m’a annoncé que leurs aides soignantes n’étaient pas disponible car beaucoup de travail. J’ai donc accepté la prise charge globale de ce patient que je connais depuis quelques années déjà (il y a donc aussi en jeu l’affect ), qui voulait rentrer à domicile avec son ide libérale et à qui on a imposé l’had ! Verdict après avoir lourdement insisté, lors de leur premier appel afin de me demander de prendre en charge par leur biais « mon » patient, pour connaître le montant de leur rétribution , leur réponse avait été il ne fait pas dépasser 120€/j. Chose à laquelle, ne devant prendre que pst et nutrition je vais répondu que ça ne poserait pas de problème car la ngap serait l’on de ce tarif. Mais c’était sans me douter quensuite il me demanderait finalement la prise en charge complète et globale pour 4AIS3 / jour ! Ma colère était évidement sur le fait que je réclamais aussi 2ami4 ×2/jour et 4 ifd. Voilà j’attaque le 3 ème mois de prise en charge et toujours rien de payé malgré mes bordereaux de facturations envoyés !! Une honte. Je ne sais quand je se gais réglée et mon patient n’y peut rien le pauvre. Je ne peux le laisser car il est anxieux à l’idée que je ne puisse plus venir et moi j me demande jusqu’à quand je vais travailler gratuitement alors que pendant que je le prends en charge je ne prends personne d’autre afin de faire rentrer de l’argent et que mes prélèvements urssaf et carpimko qui se présente.
    Même cas avec prise en charge hydratation de chimiothérapie sur pac que j’assure depuis 2 mois et dont je n’ai encore rien encaissé. JE ME DEMANDE SI LEURS SALARIÉS ACCEPTENT DE TRAVAILLER SANS ÊTRE PAYÉ !

  149. Sabrina Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Pourquoi devrait on se faire payer par l’had ????
    Si ils interviennent qu’ils se fassent payer et nous qu’on se fasse rémunéré pour ce qu’on fait !!! Là ça serai un travaille de collaboration mais si c eux qui nous rémunèrent on deviendrai comme leurs salariés donc sur ces montants d’honoraire on ne devrai plus cotiser quoi que ce soit : 0€ pour la CGSS, 0€ pour la CARPIMKO mais la réalité est tout autre , pour ceux qui pense que l’IDE ne pense qu’à ses sous , dites moi qui travaille gratuitement !!!! Quel entrepreneur est d’accord d’assurer un chantier et de dire a la fin : non laissé c moi qui offre!!!
    C vrai que chaqu’un doit gagner sa croute alors il faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canard sauvage!!!
    On ne cherche pas à être gaver mais payer ce don on a droit comme tout bon citoyens français!

  150. Brie des Caillauzoux Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Sûrement pas ! Ils ont eu besoin de moi qques temps ça c’est bien passé parce que j’avais imposé mes conditions ( pas de travail de nuit … Les patients ne dépendant pas de l’had ont besoin de notre présence efficace aussi en journée et on n’est pas des robots pour travailler 24/24 ! ) et puis , depuis un an , ils envoient leurs propres IDE pour les soins . En milieu rural ça me fait rire , sachant que l’had de dont je dépend est à 1 h 30 de route ! Maintenant leurs IDE démissionnent et ils se tournent vers nous ! Ah ah !!!! En plus des soins batards avec 6 passages par jour …. Non mais !

  151. Sabrina Le 2 septembre 2015 - Répondre

    J’avais pas lu tous les commentaires, mais quand même certains me font peur, ou plutôt me font vraiment rire?
    Dénigrer la connaissance de l’IDEL c grave , c vrai dans notre profession c comme partout il y a des gens compétents et des gens cons simplement, mais chaqu’un se fait sa réputation très vite …
    Les had n’ont pas toujours exister il me semble …
    Aujourd’hui quand l’IDEL a à faire un soin nouveau c vrai qu’on apprécie d’être accompagné mais c aussi le rôle de la formation continue , on se forme on s’informe on s’adapte , nous sommes de vrais professionnels de la santé, nous avons des aptitudes pour gérer le travail en solo comme en collaboration….
    Et notre activité on l’a choisit et la façon de l’exercer aussi , aujourd’hui l’IDEL ne doit plus réfléchir seulement comme un soignant mais il doit aussi mettre sa double casquette de chef d’entreprises, donc oui on doit défendre notre intérêt et assumer le fait que l’on doit et que l’on sait prendre un patient en charge dans sa globalité en toute autonomie et que l’on apte à déterminer le moment où il faut passer le relai aux structures compétentes quand la situation de notre patient le nécessite
    c pourquoi ce qui a remettre en question ce n’est pas l’existence de tel ou tel structure car nous avons tous besoin des uns et des autres mais avant que la situation deviennent « phagocytaire  » pour qui que ce soit une réflection collégiale s’impose , que celui qui intervienne se fasse rémunéré par son organisme commenditaire :
    L’idel dépend des caisses et mutuelle donc qu’elle soit indemnisé par elles , il n’y aura ainsi pas de polémique!

  152. Samantha Oups Le 2 septembre 2015 - Répondre

    au risque de vous faire bondir et de polémiquer, quand je vois ce que vous ressentez aujourd’hui, ça me fait penser un peu à ce qu’ont ressenti les ISP quand les infirmiers libéraux ont tout fait pour ne pas qu’ils aient le diplôme d’état……..et ce même si je ne suis pas d’accord avec la façon dont on traite la profession dans son ensemble!!

  153. Nadège Marcadier Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Je ne travaille plus avec l’HAD depuis que j’ai compris qu’ils se souciaient plus de ce que leur rapporte le patient à la journée que le patient lui même.
    Chez nous ils font sortir les personnes de l’hôpital sans appeler leur Ide puis au bout d’un moment quand le patient devient moins intéressant financièrement pour eux ils se disent tient si on le refourguait le bébé à ses Ide même si il y a plus de 4 passages par jours et que c’est difficile à gérer seule.
    Une fois ils ont même expliqué leur décision de passer le relais à l’ide auprès de la famille par le fait qu’il n’était pas prévu que la patiente dure dans le temps
    QUELLE HONTE
    Donc lors de notre dernière conversation je leur ai dit qu’ils pouvaient effacer mon numéro de leur répertoire parce qu’on a pas du tout la même vision du respect et du travail en équipe

  154. Fée Licetu Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Sylvie Bailo SuzzoniElsa MathieuValérie c’est partout pareil apparemment… l appât du gain

  155. Philippe Amadei Le 2 septembre 2015 - Répondre

    NE PLUS TRAVAILLER POUR LES HAD RESTE LA SOLUTION

  156. Julie Lescène Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Magali Osmont, à lire !

  157. Magali Osmont Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Non mais on rêve !!!! Non seulement on ne nous paie pas tous les soins,on nous assomme avec la charge administrative,et maintenant il faudrait brader nos compétences !!! Aux armes mes collègues !!!

  158. […] également fait obligation de participer à la politique de maitrise des dépenses de santé. Le contrat type avec les établissements de HAD, dont nous avons parlé il y a quelques jours, n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Le […]

  159. Sandrine Cordier Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Apprenez à vous faire connaitre par les services d’ hospitalisation quand un de vos patients est hospitalisé. Je travaille en medecine. Notre politique n’ est pas de mettre de l’ had s’ il y a des idel sauf si c’ est le souhait du patient ou de la famille qui se sent plus rassuree surtout dans du palliatif….mais parfois on ne sait meme pas qu’ il y a un idel….l’ info ne circule pas toujours et de notre côté on est tellement compressé par le temps que l’ info peut etre zappé.
    Meme pour les autres patients: vive la feuille de liaison entre IDE! Je pense que c’ est le BAba de notre reconnaissance professionnelle. Si l’ on ne respecte pas notre travail entre nous comment voulez vous qu’ on nous respecte!…PS: je fais systematiquement une feuille de liaison pour l’ idel quand je sais qu’ elle existe.

  160. Arnaud Velcin Le 2 septembre 2015 - Répondre
  161. Arnaud Velcin Le 2 septembre 2015 - Répondre
  162. Arnaud Velcin Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Syndicats de trou du cul !

  163. Arnaud Velcin Le 2 septembre 2015 - Répondre

    Il y a 10 ans je vous avais mis en garde contre les HAD … Syndicats de trou du cul que vous êtes : bla bla bla et bla bla ! Le retour de bâton est proche ! Écoutez vos collègues et vous verrez pourquoi on adhère pas chez vous ! Syndicats de trou du cul que vous êtes !

  164. Van Steckelman Cyril Le 4 septembre 2015 - Répondre

    Je ne signerai pas ce contrat!!! Je suis actuellement en « collaboration » avec eux pour certains de mes patients, car je ne voulais pas donner l’impression à ceux ci que je les abandonnais.. mais l’entente avec ce service d’HAD se dégrade de jours en jours car comme beaucoup le disent, c’est de la rentabilité qu’ils veulent. Et nous sommes là pour y participer en acceptant des soins qu’ils ne veulent pas faire par manque d’effectifs et manque de temps (secteur rural)… Nous devenons en quelque sorte des « bouches trous ». Et des bouches trous trop chers pour eux…d’ou ce contrat à venir. Je pense que nous pouvons trouver les caisses comme alliées, car ils prennent en charge des patients qui parfois n’ont pas du tout besoin d’HAD, et bien sûr ils facturent des forfaits journaliers qui vont bien au delà de notre tarification conventionnée! Jusqu’à 10 fois nos tarifs!! Je l’ai vu de mes propres yeux sur des relevés de caisse de patients! C’est une honte et une véritable fraude!! Nous sommes à l’heure des économies nationales que nous imposent les caisses..le gouvernement.. Et ces HAD eux, facturent à tort et à travers!! Ne laissons surtout pas faire cela! Si vous constatez des abus de ce genre de leur part avec des preuves, surtout faites le savoir!! Pour ma part, la guerre est déclarée.

  165. guy Le 20 octobre 2015 - Répondre

    nous donnent t ils la balaiyette pour nous la mettre quelque part pour faire le menage en meme temps

  166. Silviana Tereva Le 8 novembre 2015 - Répondre

    .

    BNP PARIBAS désormais avec un taux d’intérêt de 2 %

    La banque BNP PARIBAS vient d’ouvrir ses portes pour les offres de prêt particuliers et ceci en toute sécurité puis-qu’étant moi même à la recherche de prêt , un ami m’a recommandé l’organisation CRÉDIT BNP entre particulier très honnête sur internet , une organisation de la banque BNP-PariBas . Et je viens d’obtenir mon prêt de 15.000€ au près cette organisation comme ça j’ai peu réalisé mes rêves . Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent entre particulier , je ne sais comment vous faire part de ma joie car c’est cette opportunité qui me permet de faire ce témoignage de CRÉDIT BNP-PARIBAS qui est prête à satisfaire tous ses clients dans les 72 heures suivant la réception de leur demande formulée . Je vous recommande alors d’adressez vos demandes à l’adresse E-mail : financerapide72h@gmail.com et celle ci en toute sécurité afin d’arrêter de vous faire escroquer par des hommes malintentionnés sur internet .

    Email : financerapide72h@gmail.com
    Tel : (0033) 0980301051

Laisser un commentaire