Infirmière Libéral versus HAD : les chiffres qui remettent les idées en place

Infirmière Libéral versus HAD : les chiffres qui remettent les idées en place

Les Infirmières libérales jugées par rapport aux hôpitaux ?

Même si le Ministère de la Santé affirme haut et fort, que la priorité reste la qualité des soins et l’égalité de traitement pour tous les patients, il n’en reste pas moins que les infirmières et infirmiers libéraux sont de plus souvent jugées en fonction des autres formes de prises en charge. Doit-on aller jusqu’au bout de cette logique ? Et les IDEL(s) sont-ils alors condamnés à être les plus mal jugés ?

 

Les infirmières libérales comme tous les libéraux de santé devant le recul de l’hôpital  

Peut-être faut-il commencer cette réflexion par un léger retour en arrière ? Souvenez-vous, il y a quelques dizaines d’années, l’hôpital public représentait l’alpha et l’oméga de la politique de santé. On imaginait un 3ème millénaire avec des hôpitaux partout et pour tous. Puis les contingences matérielles mais aussi l’évolution démographique ainsi que sa répartition (les campagnes se vident au profit des villes, qui deviennent des métropoles) ont redistribué les cartes. Aujourd’hui, l’hôpital à moins d’une heure pour tous les habitants apparait plus réaliste, même si des établissements hospitaliers dits de proximité peinent à assurer leur survie.

Dans le même temps, les progrès scientifiques – en un demi-siècle, les avancées médicales sont spectaculaires – mais aussi les innovations technologiques ont permis une diminution constante de la durée d’hospitalisation. Les services ambulatoires ont remplacé les hospitalisations de 3, 4 ou 5 jours, obligeant cependant des infirmières libérales et d’autres professionnels de santé à prendre le relais auprès du patient, une fois rentré chez lui.

Des systèmes de prise en charge multiple pour un objectif unique ?

En une vingtaine d’années, l’hôpital s’est transformé, certains diront même que cette transformation est une véritable révolution. Non seulement, les professionnels libéraux de santé peuvent s’occuper de patients à domicile plutôt que d’envisager une hospitalisation, mais les hôpitaux savent qu’une hospitalisation express dans leur service sera suivie d’une prise en charge par ces mêmes infirmières libérales, médecins généralistes et autres spécialistes.

Parce que les patients, souffrant de plusieurs pathologies, se multiplient, et au vu de la complexification même de ces pathologies, les autorités sanitaires cherchent depuis des années à organiser et réguler ces soins de proximité. L’Hospitalisation à Domicile (H.A.D.) était née et elle prend aujourd’hui encore de multiples formes. Entre les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) et l’HAD, les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) et les ESA (Equipes spécialisées Alzheimer), les patients peuvent se retrouver désemparés. Cette multiplication des structures se complexifie encore, quand elle est comparée à l’exercice des professionnels libéraux de santé, dont les infirmières libérales font partie. Car, ces derniers peuvent à la fois intervenir en tant que professionnel libéral mais aussi en tant qu’intervenant pour le compte d’une structure de HAD.

Il est donc difficile de se repérer parmi les différentes prises en charge, que nous pouvons cependant lister au nombre de trois :

  • L’hospitalisation
  • L’hospitalisation à domicile
  • Les professionnels libéraux de santé

Et quand la question du choix se pose, chacun a des arguments à faire valoir. Et pourtant, la comparaison de ces 3 prises en charge revient à reprendre les 3 questions essentielles, qui devraient être posées pour chaque patient :

  • Que souhaite le patient ?
  • Quelle solution peut garantir qualité et continuité des soins ?
  • Quel coût économique pour chacune de ces solutions ?

La volonté du patient ou des familles en faveur des professionnels libéraux de santé

Nous avons déjà souligné, à quel point une immense majorité des Français et des Françaises souhaitaient non seulement finir leur vie à leur domicile, mais plébiscitaient la possibilité d’être soignés sans pour autant être hospitalisés. Si l’hospitalisation reste la seule solution dans certaines situations, le maintien (ou le retour anticipé) à domicile peut s’offrir dans une grande part de ces patients. Des structures d’hospitalisation à domicile pourront être nécessaires pour des « cas très lourds » et les infirmières et infirmiers libéraux, au même titre que tous les professionnels médicaux et paramédicaux exerçant en libéral, seront en mesure de prendre en charge les patients concernés.

Les patients privilégieraient donc l’infirmière libérale, et notre système de santé peut dans tous les cas garantir la qualité et la continuité des soins. Les deux premières interrogations relèveraient donc plus de facteurs subjectifs, tout en plaçant les IDEL(s) dans le cœur des patients.

Enfin même si aucune étude n’a été publiée sur le sujet à l’heure actuelle, est-il si anormal d’évoquer le bien-être des patients ? Être soigné chez soi, en évitant le stress de l’hospitalisation et la peur du changement, pourrait aussi être considéré comme un facteur bénéficiant au rôle des infirmières et infirmiers libéraux.

Cependant si les réponses à ces deux questions ne permettent pas de se déterminer de façon ferme, il revient au facteur économique de trancher la situation.

Le coût économique, le critère pour sélectionner la prise en charge ?

On peut s’en désoler ou pas, mais la santé aussi se gère au regard des analyses financières et économiques. A une époque, où la Cour des Comptes est en mesure de définir, au centime près ou presque, les augmentations des soins infirmiers pour une année, aucun organisme ne peut répondre précisément et de manière fiable à la question : Entre l’hôpital, l’HAD et les professionnels de santé, quelle est la prise en charge la plus économique pour la collectivité ?

Certes, il ne peut pas exister de réponse unique, applicable à toutes les situations, mais on peut s’étonner de la lacune d’études chiffrées en la matière, à moins que ces études ne contredisent les ambitions affichées des autorités publiques. Une étude existe néanmoins pour dégager une tendance.

En effet, le cabinet de conseil JALMA avait réalisé une étude comparative à la demande du Synalam (Syndicat National des Prestataires de santé à Domicile). Même si l’étude date de mars 2012, elle reste souvent reprise tant par les syndicats d’infirmières libérales que par les autorités elles-mêmes. Cette étude comparait donc le coût économique en fonction des différentes prises en charge possible, et mettait en évidence le résultat présenté ci-dessous :

Source : Cabinet JALMA. Mars 2012

  Hôpital Hospitalisation à Domicile (HAD) Prestataire et professionnels libéraux
Parcours 1 : 2 jours de chimiothérapie toutes les deux semaines
Traitement anti douleur 43573 € 25781 € 16197 €
Nutrition parentérale 43573 € 26735 € 19503 €
Deux traitements associés 43573 € 29384 € 26278 €
Parcours 2 : 5 Jours de Chimiothérapie toutes les 3 semaines
Traitement anti douleur 33994 € 25444 € 14923 €
Nutrition parentérale 33994 € 26255 € 17933 €
Deux traitements associés 33994 € 28507 € 23956 €

Ces données chiffrées sont certes intéressantes à comparer, mais pour une vue d’ensemble plus facilement compréhensible, nous reproduisons le même tableau avec les indicateurs de comparaison. La base 100 a donc été appliquée pour l’hospitalisation traditionnelle, ce qui permet de disposer d’une échelle de valeur.

  Hôpital Hospitalisation à Domicile (HAD) Prestataire et professionnels libéraux
Parcours 1 : 2 jours de chimiothérapie toutes les deux semaines
Traitement anti douleur 100 59.16

-40.84 %

37.17

-62.83 %

Nutrition parentérale 100 61.35

-38.65 %

44.76

-55.24 %

Deux Traitements associés 100 67.43

-32.47 %

60.31

-29.69 %

Parcours 2 : 5 Jours de Chimiothérapie toutes les 3 semaines
Traitement anti douleur 100 74.85

-25.15 %

43.9

– 56.1 %

Nutrition parentérale 100 77.23

-22.77 %

52.75

47.15 %

Deux Traitements associés 100 83.86

-16.14 %

70.47

-29.53 %

 

Pour mieux comprendre, le coût d’un traitement anti douleur dans le parcours 1 est 62.83 % moins onéreux avec les professionnels libéraux de santé qu’à l’hôpital. Il ne s’agit pas de généraliser et d’étendre cette analyse spécifique à tous les soins prodigués par les infirmières libérales d’un côté et en milieu hospitalier de l’autre.

Cependant, l’étude fait mieux comprendre les raisons poussant les autorités à privilégier le développement de l’HAD plutôt que le « Tout Hôpital ». Et il souligne bien également que se soigner à domicile est aussi une décision économique, contrairement à ce qui se laisse sous-entendre ici et là.

L’hospitalisation à domicile serait donc moins couteuse que l’hospitalisation traditionnelle et le recours aux infirmières libérales et autres professions libérales de santé encore plus économiques. Bien que ne pouvant servir de socle pour la politique de santé, cette analyse du coût comparé des différentes prises en charge privilégierait donc une prise en charge de proximité directement par les IDEL(s) ou d’autres professionnels.

Estimez-vous normal de comparer le coût des différentes prises en charge ? Pensez-vous que la répartition entre hôpital, HAD et infirmière libérale doit être revue ou qu’au contraire, le système fonctionne correctement ?

 

 

 

 

 

 

 

By |2018-04-12T15:20:52+00:0010 octobre 2016|IDEL au quotidien|154 Comments

154 Comments

  1. Vero Baudart Le 10 octobre 2016 - Répondre

    quand je pense que had prend un charge des patients pour des perfs antibio…

  2. Nataly Frelicot Le 10 octobre 2016 - Répondre

    il y a qqu un qui en a informé MST…??

  3. Nathalie Souillac Le 10 octobre 2016 - Répondre
  4. Veronique Gilli Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Val Gentes

  5. Alesc Andre Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Seriez-vous intéressés pour réaliser un article sur Albus que je publierai sur mon blog? Je trouve que vous avez eu là une très bonne idée. Mon blog a été lancé début septembre et nous avons environ 3000 visiteurs par semaine depuis le début. C’est surement bcp moins que vous mais cela peut toujours être intéréssant. N’hésitez pas à me contacter via facbk https://www.facebook.com/santadomvotresanteadomicile/ ou le formulaire de contact du site. Bonne soirée

  6. Julie Horville Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Helene Gatine regarde ça! Ça confirme !!!

  7. Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

    mdr….et les libéraux, ils fournissent tout le matos fourni par l’HAD….?? L’IDEL va amener au domicile un lit médicalisé, un adaptable, un fauteuil confort, un léve malade, un extracteur à oxygène, un aspi etc…??? Ca coûte quoi à votre avis ça…??

    • Marie Hivert Le 10 octobre 2016 - Répondre

      les pharmaciens peuvent fournir ! ! eux aussi sont évincé par les prestataires de services qu’utilise l HAD

    • Jean Charles Frezouls Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Ton patient en fin de vie On peut aller ds ton sens aller ….. ? mais pour le reste …?? Psmt post oP? Antibio en perf? Psmt « lourd » TPN ( type pico VAC..) ça nécessite aucun matos Ca Ou très peu

      Le fond de l’article On le comprend tous…
      Apres il arrive qu’il y ai un surcoût bien entendu Mais C de plus en plus rare… Mais chipote pas ..

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      bien sûr, les pharmaciens peuvent fournir, mais je disais ca pour le prix que ca coûte!! L’HAD est bien + cher, c’est certain, mais quel est le coût du matos mis en place??? Faut pas croire, c’est phénoménal..!! Les traitements sont payés, les SAP, les CAD, les pompes, tout le matériel…. (et en passant, le NURSING parfois TRES LOURD est fait aussi, hein….on se comprends…………!)

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      et il fait ça gracieusement, le pharmacien…??

    • Anne Claire Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Tu es pour la dissolution des infirmiers libéraux?

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      mais pas du tout!!! mais soyons honnêtes, c’est pas les mêmes prestations!!!

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Je ne parle pas des abus qu’il y a (et que je ne cautionne pas), des gens qui sont en HAD avec 3 fois rien comme soins (mais qui sont les prescripteurs…??), mais quand je vois certains patients chez qui, nursing + soins, à 2 soignants, nous prennaient 1h30….!!! Il y a vraiment des IDELS qui iraient les faire seule, en y passant du coup 2 ou 3h??? Faut arrêter…

    • Stéphanie Dodin Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Et le fait que tout soit jeté à la fin car L’Had ne reprends rien alors que nous on prescrit en fonction des besoins réels, on en parle ??? ??????

    • Danielle Grimaud Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Et quand les Had n’ont pas d’infirmier et font appel aux idels ?????
      Les Had sont des pompes a fric , qui volent le travail aux soignants, kine, Ide , psychologues, pharmaciens etc,
      Nous sommes tout aussi capables qu’eux de coordonner des soins et d’êtres en
      Lien avec tout les professionnels de santé , d’ailleurs les idels le font au quotidien depuis tjs mais ne le facture pas et ne le crie pas sur les toits , le matos ?
      On passe par les pharmacie du patient qui se font un plaisir de rendre service à leur client , ou par un prestataire , les médocs idem , nous sommes en liens avec différents professionnels de santé dont le MEDECIN traitant et gérons très bien!
      L’had est une volonté politique pour détruire le libéral c’est tout , pas besoin d’une Had pour un Pst , un nursing et meme du Paliatif , nous faisons ça très bien , alors les Hads foutez la paix et laissez nous bosser tranquilles ,
      Merci

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Ca, c’est une directive des autorités de santé, ce qui rentre au domicile ne doit plus en sortir (enfin pour servir a qqn d’autre, bien entendu…) Quand le jour des commandes, tu dois inventorier TOUT le matos qu’il y a chez le patient, compter chaque seringue, chaque trocard, pansement, bouchons, alèses, protections, bref TOUT, en + de tes soins et de ta tournée habituelle bien sûr…hé bien tu fais au mieux, parceque même si notre métier est comme ça, quand tu es censé faire 7h30-14h30, t’as pas envie de rentrer à l’HAD à 16h….. Faut pas croire, à nous soignants, ça nous fait mal aux tripes qd on voit ce qui est jeté, mais malheureusement c’est pas à notre niveau que ça se joue….

    • Cédric PX Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Jérémie Deloison : là où je trouve que tu as raison, c’est sur la prise en charge de patients nécessitant 4 bras, bien que ponctuellement avec mes collègues on se file un coup de mains. Par contre l’histoire du matériel reste à débattre, qu’il soit fournit d’un sens ou d’un autre… on parle de coût global, car pour certaines prise en charge mettre 2 soignants là où un peu faire l’affaire…

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Danielle Grimaud Du palliatif…en libéral…. Laissez moi rire franchement…!!! La plupart des IDEL comptent leur temps pour chaque soins mais allez me dire que vous allez passer 2h s’il le faut chaque jour chez une personne en fin de vie….?

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Cédric PX C’est sûr, et celà dépend sûrement des HAD, où j’étais il y avait si possible une tournée IDE seule et une tournée AS seule, mais qd t’as que 3 équipes l’aprèm ou le WE, t’es bien obligé de faire des binômes, et les gens qui sont faisables seuls, ba automatiquement tu y passe à 2….

    • Jean Charles Frezouls Le 10 octobre 2016 - Répondre

      A ce
      Niveau la Jeremie je peux te trouver des filles qui viennent à 2 pour un Psmt complexe avec détersion le A +TPN+ Compresssion et voir des plaies pas forcément très
      Propre apres leur passage… Ça veut pas forcément dire Gd chose

      Ns les nursing en fin de vie quon ne peut assumer seul On les prend pas et franchement sachant que nous sommes seul il est un peu stupide de le laisser A quelquun qui ne pourra le faire correctement ( sans indure de la douleurs de par des mobilisations manutentions…)
      On va pas forcément épilogué sur le sujet je pense que chacun prônera son nombril
      Mais force est de constater qu’à mes début Ya 7 ans et demi on travailler autrement avec les HAD ( un vrai accompagnement, formation de nouveau produit-machine, une proximité auprès de nous qui n’existe plus)
      Pas de collaboration ou pas de comu nictation… C’est difficile et les patients sont pas forcément Tjrs tres content …

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Je ne dénigre ni l’un ni l’autre, j’ai fait du libéral, j’ai bossé en HAD et là je retourne vers le libéral, dc je ne jette la pierre a personne, mais il faut arrêter d’être aussi virulents avec les HAD. Les soignants qui y bossent font pour bcp un boulot formidables, sont pour la plupart au bord de la rupture car gros manque de moyens, et même si chez tout le monde il peut y avoir des couacs, j’assure que je leur tire mon chapeau pour le travail qu’ils font….et ça pour 1800€/mois…derrière une organisation que vous n’appréciez pas, il y a des soignants au moins aussi dévoués que vous, ne l’oubliez pas svp…..

    • Jean Charles Frezouls Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Jeremie je pense qu’aucun Idel en veut au pauvre IDE exploité.
      Les Idel en veulent à ce système tout simplement qui ns la joue A l’envers en ns faisant passer pour des voleurs ….

    • Eric Escoriza Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Jérémie Deloison tu as de la chance de commencer qu à 7h30
      Nous cela fait plus d une heure que l on est sur la route

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Hé oui, les disparités selon les HAD…mais vous ne faites peut être pas autant de coupés…..

    • Françoise Desire Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Et les pharmacies de secteur !!!! Elles comptent pour du beurre !!!

    • Françoise Desire Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Jérémie Deloison alors là !!! Je suis sctochée car l’HAD avec qui je suis obligée de travailler puisqu’elle capte mes patients à l’hosto ne se gêne pas pour me refiler du matos d’autre patients, ne range jamais rien des commandes. De plus je suis obligée de faire moi-même la commande car il n’y a aucun suivi cohérent !!!! J’en ai ma claque de ces gens payés sur mon dos qui se jette sur les patients dès l’hospit. Moi je sais travailler avec les médecins et la pharmacie de secteur !!! Du balai !!!!

    • Françoise Desire Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Jérémie Deloison mais ! Tu nous prend pour quoi !! Des caisses enregistreuses !!! Ne mets pas tt le monde dans le même panier. Pour l’instant mon rapport avec les HAD = ?

    • Jérémie Deloison Le 10 octobre 2016 - Répondre

      il faut le faire remonter à leur direction alors, ce n’est pas normal….

    • Rachel Chamb-esch Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Sans compter qu’au delà du suivi qui est inexistant chez nous… On attend toujours le règlement des soins de juillet-aout!!!!
      Alors je comprends Jeremy, et suis d’accord qu’il ya des soignants géniaux dans ses structures… Mais ici en tous cas, c’est tout sauf sérieux!!!

    • Julien Le Guennec Le 11 octobre 2016 - Répondre

      La case professionnels libéraux est associée aux prestataires… Donc prends en compte l’ensemble des besoins.
      L’had pour moi A sa place, et je fais appelle à eux régulièrement. Mais il n’y a pas d’abus comme ceux que je peux voir ici, et ils n’ont pas d’ide (à part les idec), et font appel aux idel des patients

    • Sandrine Bahr Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Jérémie Deloison oui du palliatif en libéral , ne vous en déplaise. S’il faut je passe deux ou trois heures au chevet de ces patients , plusieurs fois par jour et même la nuit. C’est au détriment de ma vie personnelle et j’en sors épuisée mais c’est le métier qui veut ça . Je n’avais qu’à choisir autre chose. Ma mère était elle aussi idel, je savais donc ce que je faisais. Mais je suis au bout du compte contente d’avoir aidé au mieux mon patient et sa famille, c’est la fierté. Le jour où je ne pourrais plus le faire , je changerai ma façon de travailler mais je ne m’acoquinerai sûrement pas avec une Had.

    • Adeline Tyméo Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Dans notre had tt le matériel fermé on le récupère. A moins que le patient soit bien sûr bmr

    • Vero Baudart Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Et oui on amène tout je prescrit et l organisme livre ça se fait aussi par des libérales ma difficulté est de trouver un kine à domicile

    • Corinne Owczarz Le 11 octobre 2016 - Répondre

      idem pour moi! Cela fait presque 30 ans que je suis libérale. Avant il n’y avait pas d’HAD et on s’en est toujours sorti!

    • Celine Broché Cuervo Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Et ben Jérémie Deloison nous on l à fait pendant 6 mois c sur on commençait notre tournée à 6h du mat pour finir à 15h et reprendre à 16h30 pour finir à 21h et le matin on se divisait la tournée à 2 mais on le fait je ne vois pas où est le problème !!

    • Amandine Buisson Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Nous on bosse avec l’HAD du coin et ca se passe très bien, ils s’occupent de tous le matos, médoc, et de nous former si nécessaire. On s’entend super bien avec eux, et les soins sont mieux cotés que si nous intervenions sans eux. J’espère que ça va durer ?

    • Isa Ludger Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Je te le souhaite…..?mais malheureusement ce n’est pas comme ça partout

    • Sandrine Jean Le 13 octobre 2016 - Répondre

      Jérémie Deloison eh oui ! Et régulièrement même, une fois que l’HAD n’est plus sur le coup, il faut bien qu’on remplace seuls les soins qui étaient faits par 3 personnes différentes dans la journée…. Même si on dépasse allègrement les 2 heures max pour lesquelles on est payés… Et ce pour une durée indéterminée bien sûr… parce que ce n’est pas la politique d’abandonner les patients qui souhaitent à tout prix rester à domicile avec nous leurs IDELs habituels.

    • Françoise Desire Le 13 octobre 2016 - Répondre

      Julien Le Guennec Pour ma part je bosse avec les HAD contrainte et forcée car je suis loin de leur base ( environ 40 kms ) mais mes collègues urbaines se font intercepter leurs patients …..

  8. Mikael Duscher Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Veronique Jeanvoine

  9. Martine Mathieu Le 10 octobre 2016 - Répondre

    enfin on decouvre la realite

  10. Séverine Dubaut Le 10 octobre 2016 - Répondre

    à bon entendeur salut. Nous avons encore le choix de l’avenir pour notre santé et pour les économies de santé. Cela aussi pèsera dans les votes. N’hésitez pas à partager pour que chacun face son choix en toute transparence.

  11. Bab Ouch Le 10 octobre 2016 - Répondre

    En fait les had du coup , (quand le travail peut être fait par une libérale) si c’est pas pour renflouer les caisses DE L’HÔPITAL, c’est pour quoi d’autre?!?!
    Évidemment on coute moins cher, pas besoin d’avoir fait l’ENA pour le savoir
    D’ailleurs puisqu’on se moque de savoir que l’had coute plus cher, qu’est ce qui les retient de revaloriser nos actes du coup?! Qu’on travail d’égal à égal, au moins au niveau du coût, à défaut des armes…

    • Edouard Gioanetti Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Renflouer les caisses de l’hôpital ?

    • Bab Ouch Le 10 octobre 2016 - Répondre

      Une façon pour les hôpitaux/cliniques de pallier au manque à gagner induit par la réduction du temps d’hospit , en envoyant des équipes au domicile des patients

    • Alice Goujon Prévot Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Tout simplement car même si l’ide a la même technique que ce soit à l’hôpital à l’Had ou en libéral, une libérale fait du travail à la chaîne genre 40 patients à la matinée en had l’ensemble de la pec du patient avec soins techniques, de nursing, pec psy, sociale, ….. y a toute une coordination autour du patient et de la globalité de sa pec, l’ide libérale avec toute son activité ne peut pas faire le même travail sur la globalité des pec….. faut comparer ce qui est comparable et arrêter de chercher les petites bêtes.

    • Michèle Pont Cornic Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Bien d’accord

    • Bab Ouch Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Alice Goujon Prévot vous croyez qu’on a attendu les had pour prendre en charge globalement nos patients?

    • Celine Broché Cuervo Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Pourquoi on ne pourrait pas prendre en charge un patient dans sa globalité Mme Alice Goujon Prévot mais pour qui on nous prend sans déconner

    • Isa Ludger Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Et tous les jours un ide différent qui ne vient jamais à la même heure,le matériel à foison qui ne sert pas et qui finit à la poubelle, etc etc….bref ne me parlez pas d had?

    • Alice Goujon Prévot Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Isa Ludger lol comme quoi je vois que l’ignorance fait ravage….. à l’inverse les ide qui viennent raler ou font du bourrage de crâne aux patients ….. lol pour le matériel et quand les infirmières font leur plein dans le stock HAD….. y a pas de matériel à foison faut arrêter d’être mauvaise langue, les prestataires sans HAD viennent livrer pour un mois complet,  »HAD limite les stocks en apportant à la semaine …. il faut parler de ce qu’on connaît ou se taire …. ca m’agace ce genre de mauvaise foi….

    • Alice Goujon Prévot Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Bab Ouch je n’ai pas dit ca je dis que ce n’est pas possible de faire une pec globale de qualité quand on doit s’occuper de 80 patients à la journee ….apres je dis aussi qu’au niveau technique une infirmière reste une infirmière bien que les infirmières d’Had sont souvent formées sur des soins spécifiques mais bon c’est à la portée de n’importe quelle infirmière!

    • Alice Goujon Prévot Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Celine Broché Cuervo vous êtes entrain de dire qu’une assistante sociale qu’une psychologue que la coordination la traçabilité dans un dossier médical qui suit le patient et j’en passe n’ont pas lieu d’être et que l’infirmière peut remplir ce rôle …. nempietez vous pas sur le métier d’autre et apres vous venez vous plaindre ….. renseignez vous sur les réelles missions et rôle de l’Had et vous verrez que C’est complémentaire au libéral et non de la concurrence …..je suis attristée de voir ce type de réaction mais la polémique n’est pas la faut être sincère !

    • Bab Ouch Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Alice Goujon Prévot 80 patients/jour ???! Ouaouh..ya que moi qui en suis loin??

    • Agathe Dit C'est Glee Le 12 octobre 2016 - Répondre

      Bab ouch Non moi aussi, tu peux diviser par 3 et je le vis très bien 😉

    • Loïse Noyz Le 12 octobre 2016 - Répondre

      Mais pourquoi opposer libéraux et had? L’had apporte une plue value à la qualité des soins que les liberaux exercent auprès des patients, grâce à la coordination avec assistante sociale, diététicien… de plus ils fournissent matériel et astreinte téléphonique (ou physique). Et financièrement, en général, les IDEL ne se plaignent pas de travailler avec l’HAD…

    • Bab Ouch Le 12 octobre 2016 - Répondre

      Loïse Noyz en effet tu fais bien de le souligner qu’on « ne se plaint pas de travailler avec l’had »
      Dans les conditions que tu cites
      C’est vrai que c’est top quand c’est comme ça..
      Mais quand on impose l’had aux patients sortants de l’hôpital au détriment de leur pec avec leur infirmière libérale (sous peine de ne pas sortir, ca s’est vu) c’est là que ca ne va plus
      Pour l’astreinte téléphonique et physique c’est pareil, quand ca se passe « comme sur le papier » pas de pb, par contre ce n’est malheureusement pas toujours le cas
      Ét pour le matériel, quand cest prévu comme ca, cest à dire que l’had s’occupe de fournir le matériel pour qu’ON puisse bosser au domicile, rien à dire! (Quand c’est pas toi qui doit appeler sans arrêt car personne ne passe comme prévu pour réassort de matériel…)
      Parfois ça se passe comme ça en effet, ét la c’est super, car ça nous soulage de ne pas devoir à penser à tout ca, en plus du reste
      Par contre quand on te met en place une had post op pour faire les soins que tu faisais avant hospit, ou que tu pourrais très bien réaliser, la c’est clairement se foutre de nous

    • Celine Broché Cuervo Le 13 octobre 2016 - Répondre

      C est ça Bab Ouch tout à fait d’accord avec vous ! Nous on vient clairement de le vivre, avant hospit on a fait les injections de lovenox à un patient et après son opération on découvre que c est l Had qui le prend en charge pour les lovenox et prise de sang !!!Si cela n est pas du foutage de gueule ou une manière de nous évincé qu est ce que c est Alice Goujon Prévot !!!

    • Bab Ouch Le 13 octobre 2016 - Répondre

      Celine Broché Cuervo c’est vrai c’est utile une bonne coordination pluridisciplinaire pour les lovenox ?
      Ét ne parlons pas du matériel, faut se rendre à l’évidence, on peut pas travailler comme eux pour ces pec la ?

    • Sandrine Gonckel Le 13 octobre 2016 - Répondre

      on a eu la même mésaventure !!! une de nos patientes s’est faite opérer.. elle ressort rapidement et l’HAD l’a pris en charge pour les pansements, la famille n’était même pas au courant. Si ça c’est pas nous prendre pour des imbeciles !!!!!!

    • Bab Ouch Le 13 octobre 2016 - Répondre

      Sandrine Gonckel comme quoi c’est pas des cas isolés…certains had grignotent clairement notre patientele, ce n’est pas une légende
      Comme quand ils nous appellent le jour de la sortie pour nous prévenir qu’ils sortent, que tout est déjà conclu pour la pec, mais qu’ils auraient besoin éventuellement qu’on passe, pour une prise de médocs ….et évidemment à un horaire tellement sympa…quand eux font au domicile une nutrition parentérale des sous cut ét des perfs d’antibiotiques!
      Ben voyons…

    • Isa Ludger Le 13 octobre 2016 - Répondre

      Alice Goujon Prévot je suis ravie que mon com t ait fait sourire lol
      Je parle de ce que je connais.j ai travaillé et travaille avec eux encore.et je me débrouille toujours pour faire sortir le patient si c est son choix des que possible.un prestataire,un réseau cancer efficace qui se déplace à domicile avec un médecin référent formidable,l idel habituel et ne t inquiete pas le patient est parfaitement pris en charge merci?
      Je n ai pas 80 patients par jour mais entre 20 et 30 et si j ai une prise en chargen lourde et complexe je refuse d éventuel nouveau patient.on ne peut pas être partout
      L had nous concurrence de façon déloyale au lit même du patient c est ca qui m agace en faisant même parfois du chantage à la sortie et je sais de quoi je parle
      ?

    • Nathalie Russo Le 15 octobre 2016 - Répondre

      les stocks sont tellement limités que lorsqu’on commence les soins chez les patients il manque la moitié du matériel…! Vive les Had ! Juste bonnes à faire du pognon sur notre dos …. !

    • Magali Boillot Le 23 octobre 2016 - Répondre

      Juste une précision, l’HAD n’appartient pas forcément à in hopital !!!

    • Magali Boillot Le 23 octobre 2016 - Répondre

      Et dommage de faire la guerre HAD-IDEL, nous sommes toutes infirlières, non ?!

  12. Veronique Jeanvoine Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Ca laisse perplexe et a reflechir

  13. Anne Claire Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Je vous ai envoyé un message privé

  14. Muriel Carné-Guérard Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Bien sûr
    Mais ils veulent la mort de notre profession !!!

  15. Edouard Gioanetti Le 10 octobre 2016 - Répondre

    D’où vienne ces chiffres svp ?

    • C’est marqué dans l’article.

    • Edouard Gioanetti Le 11 octobre 2016 - Répondre

      oui j’ai bien vu : source jalma…..mais qui sont ils ? (fonctions, quels sont leurs outils de travail pour etablir des chiffres etc…………… juste le titre de l’article est « faux  » « idel contre had…… » on peut pas comparer des choses et mode de pec differents…….. le had prends en charge les frais de transports sanitaires(dans certains cas), le cout du medecin traitant, les divers specialistes (pedicure, ostheo etc) le materiel medical et de confort (lit, matelas……..) , les traitements, le cout des labos, de certains examens, des couches dans certains cas, ont une assistante sociale qui s’occupe des dossiers (c’est pas pareil qu’une as de proximité qui coule sous les demandes et ne peut repondre à tout le monde rapidement). le fait qu’un medecin h24 7j7 qui peut repondre et eviter une hospi a t elle été pris en compte (economie de transport sanitaire, d’alourdissement du service des urgences, et cout d’une hospi qui peut etre eviter dans certains cas)? le fait que certains pst type vac diminue au moins par 2 le temps de cicatrisation et donc diminue chez le patient ses jours d’arret de travail, ou d’arret d’etudes chez un etudiant (amelioration de qualité de vie, reprise du travail plus vite ave un coup moindre pour la secu)?………

    • Edouard Gioanetti Le 11 octobre 2016 - Répondre

      ?

    • Alexandra Cantarel Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Edouard Gioanetti voilà en gros le cabinet Jalma.

    • Alexandra Cantarel Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Je vous laisse poursuivre les recherches

    • Edouard Gioanetti Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Recherches faites ……Ras

    • Edouard Gioanetti Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Ca ne répond pas aux nombres des questions precedement énumérées ….

    • Christop Roma Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Edouard Gioanetti l’étude est basé sur un parcours patient type : pec d’une chimiothérapie à domicile, et son coût. Aucune étude n’a prouve que l’had est un vecteur d’économie, ni même de qualitée. Le cabinet realise des expertises sur la viabilites de certains type de choix/modèle dans la macro économie de la santé.

    • Edouard Gioanetti Le 12 octobre 2016 - Répondre

      cette etude est incomplete est ne prends pas en compte les nombreux criteres evoqués precedemment.

    • Jean Charles Frezouls Le 12 octobre 2016 - Répondre

      Édouard Va nous expliqué qu’une HAD est bien moins onéreuse qu’une prise en charge multidisciplinaire avec des acteurs de soin libéraux ??
      Jamais durant une HAD Jai Vu de podo, les consultations spécialistes sont rare..Ou oeu occasionnelle, l’osteo?? enfin bon belle synthèse, c’est beau mais Ca c’est dans les papiers pas ds la vrai vie… J’ai failli pleurer..
      L’Had est un gouffre financier la plupart du temps , d’autant plus maintenant qu’ils prennent.. Récupèrent je sais pas comment dire des soins post oP, nécessitant pas les grave moyens de l’Had comme énoncer ci haut ?

    • Edouard Gioanetti Le 12 octobre 2016 - Répondre

      Ai je dis « moins onéreuse ?  » dans certaines circonstances peut etre ……moi jai vu ded podo,pedicite et autres en had. …..j’ai même vu des assistantes sociales avec une rapidité daction car moins prise que les as de proximité …… et oui j’ai vu ca dans la vraie vie …… DSL

    • Loïse Noyz Le 12 octobre 2016 - Répondre

      D’après l’article, ces chiffres datent de 2012…

    • Raphael Irles Le 16 octobre 2016 - Répondre

      Le médecin 24/24 7/7 c’est une blague j’espère ? La théorie et la pratique c’est deux choses différentes … les vac on peut en faire sans être a l had mon petit gars ! ET tt ce que tu annonces, cela paraît utopique mais c’est très très très loin de la réalité…

    • Edouard Gioanetti Le 16 octobre 2016 - Répondre

      Raphael Irles déjà merci d’utiliser le vous pour me répondre. De deuz le vac n’est pas remboursé par la sécu hors had . De trois les ide du had de chez moi fond du h24 et les médecins aussi …… c’est du vecu et pas de l utopie mon « petit gars « …….

    • Edouard Gioanetti Le 16 octobre 2016 - Répondre

      Autant pour moi ….petite erreur la sécu ne prends pas en charge le vac en had ; il est à la charge du had est fait donc parti de ses frais ….. voilà pour les humbles precisions de  » petit gars  » ….

    • Edouard Gioanetti Le 19 octobre 2016 - Répondre

      Raphael Irles what else ?

  16. Philippe Butin Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Parce que c’est l had qui paye?????

  17. Fred Houdin Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Tout est dans l’intitulé. « BIEN soigné par une infirmier libéral….  » c’est tout le problème !!!

  18. Edouard Gioanetti Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Il suffit de connaître le libéral et bien le had pour savoir que cette prétendue étude est fausse et ne tiens pas en compte tout ….. j arrête la avant de me faire insulter comme ça arrive à chaque fois que j’interviens au sujet du had …..

  19. Linda Rabia Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Vanessa Sommeil

  20. Audrey Joly Le 10 octobre 2016 - Répondre

    Laeti Pitpit

  21. Françoise Desire Le 10 octobre 2016 - Répondre

    À partager au plus laaaaaarrrrge !!!!

  22. Adeline Drugbert Le 11 octobre 2016 - Répondre

    Sauf que les gens qui sont en had justifie d’une prise en charge hospitalière. Quand il est temps de faire un relais libéral, on le fait. On n’est pas là pour prendre le boulot des libérales.

    • Celine Broché Cuervo Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Ah bon et pourquoi certains Had viennent faire des pansements post op pour une opération de PTH et s/c de lovenox !!!! Si cela n est pas prendre le boulot des infirmières libérales ce quoi alors ???

    • Isa Ludger Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Bien dit!

    • Adeline Drugbert Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Avant de parler renseignez vous !!! Et si faut s’en prendre à quelqu’un c’est pas aux infirmières qui font leur boulot mais aux médecins hospitaliers et traitants.

    • Alexandra Cantarel Le 11 octobre 2016 - Répondre

      Non il faut s’en prendre aux grosses têtes des HAD qui privilégient la gestion (donc le fric) à l’humanité. Là est la grosse différence entre HAD et nous les libéraux en plus d’une réelle économie ???

    • Anne-claire Cattani Le 14 octobre 2016 - Répondre

      Bonjour, et quand vous prenez en charge un patient depuis plus de 10 ans et que arrivant en fin de vie d’un neo pulmonaire, sa femme demandant de l’aide uniquement pour le nursing, et que l’HAD, tel Zorro, débarque et nous pique intégralement notre patient, et que la gentille IDE de l’HAD demande à son épouse de lui rendre les cartes de visite de ses IDE libérale, car désormais ils n’en auront plus besoin…. C’est pas un scandale à dénoncer ??? C’est pas vouloir la mort du libéral ???…

  23. Stephanie Lopez Le 11 octobre 2016 - Répondre

    Bravo Sandrine Bahr!

  24. Vero Baudart Le 11 octobre 2016 - Répondre

    Il faut savoir que l had fonctionne avec des libérales et des boites d interim ou sont les économies…

  25. Christine Rau Gou Le 11 octobre 2016 - Répondre

    battez vous les infirmiers

    • Skonky Mv Le 12 octobre 2016 - Répondre

      Se battre??? Une marche entre bastille et republique??lol c est trop tard et les gens sont soumis au system….

  26. Stéphane Rocheteau Le 11 octobre 2016 - Répondre

    Clarisse

  27. Franck Le Ny Le 11 octobre 2016 - Répondre

    pas d aujourdhui

  28. Pierre Couderc Le 11 octobre 2016 - Répondre

    Laurie Boulard lol

  29. Reine Ramond Le 11 octobre 2016 - Répondre

    moi je préfère nous sommes mieux soigné en tout cas !

  30. Christelle Lola Renard Le 11 octobre 2016 - Répondre

    30€ offert sur votre 1er Facture de Direct Énergie Avec le Code parrainage 102675561. GRANDE ÉCONOMIE SUR VOTRE ÉLECTRICITÉ / GAZ, SUR TOUTE L’ANNÉE
    Fin de la discussion

  31. Véronique Rnd Le 12 octobre 2016 - Répondre

    Virginie Finet

  32. Skonky Mv Le 12 octobre 2016 - Répondre

    Changez de metier le navire coule!!!!! et ce n est ni les patients ni le gouvernement ni personne qui vous feront gagner mieux vos vies….. toutes ces heures a travailler….. toutes ces taches….. pour quel salaire??celui d un benevole lol

  33. Marina Pantiers Le 12 octobre 2016 - Répondre

    Les IDEL ne prennent pas en charge le prix des traitements, l’HAD si. L’HAD a un service 24/24. Les patients en HAD sont des patients avec des pathologies définies pour la prise en charge en HAD où ils doivent rester à l’hôpital. Les IDEL sont très utiles mais pas toujours suffisant.

    • Bab Ouch Le 14 octobre 2016 - Répondre

      Nous aussi on est la 24/24…les patients en had n’ont pas forcément des pathos définies..mettre en place une had pour pec d’une stomie avec lovenox pour moi n’est pas adapté par exemple..

  34. Emi Dt Le 12 octobre 2016 - Répondre

    Laissez nous faire notre boulot messieursdames du HAD merci

  35. C’est vrai mais leur compte n’est pas à la hauteur de leur qualité et de leurs résultats

  36. Thérèse LE Bourhis Le 13 octobre 2016 - Répondre

    Je ne suis pas du tout étonnée, qu un patient soignée par un infirmier libéral coûte 25% de moins qu en HAD, car je l’ai vécu et le souvenir que j en ai c’est qu il y avait beaucoup de gaspillage au niveau de tout ce qui était fourni par l hôpital !

    • Evelyne Brussey Le 16 octobre 2016 - Répondre

      Moi je dirai le contraire…. Des cartons jusqu’au plafond de nutrition pour des patients suivi par les libéraux en had ont commencé la prise en charge par les stocks

  37. Magali Digard Le 13 octobre 2016 - Répondre

    Angélique Laurent c est pour toi tu vois ton docteur a raison

    • Angélique Laurent Le 13 octobre 2016 - Répondre

      Oh oui ma bichette il a tj dit sue j avais pas besoin de l Had que vs auriez pu me soigner ausdi bien et j aurais préféré vs avoir

  38. Nadine Tschernuth Le 13 octobre 2016 - Répondre

    Partagez au max

  39. Aline Esculier Le 13 octobre 2016 - Répondre

    L’hôpital s’arroge une qualité de soins qu’il n’a pas!

  40. Fifi L'Anthrope Le 14 octobre 2016 - Répondre

    On parle de quoi exactement … du coût des différentes prise en charge ou on rentre en guerre contre L had ??? Le vrai problème n est îl pas la répartition des soins afin d équilibrer les coûts tout en garantissant la qualité des soins dans L intérêt collectif …. ne serait il pas plus judicieux d utiliser nos compétences pour réaliser des soins techniques et ainsi décharger les hôpitaux (atbttt SURV chimiottt…)par exemple ) que de payer des ide pour réaliser des toilettes qui pourraient être prise en charge par les siad !!! Et maintenir les Had pour les patients lourds permettant une prise en charge globale …En bonne intelligence je pense qu on pourrait maintenir les différentes prise en charge en requalifiant le rôle de chacun

    • Sandra Krischan Le 15 octobre 2016 - Répondre

      Entièrement d’accord… peut être aussi parler de la revalorisation des salaires pour les ide du had, qui sont payés la misère, pour des tournées énormes avec des soins ultra techniques…. souvent les patients bénéficient d’une ide libérale pour les soins les plus communs et le had en parallèle pour les soins longs et techniques… les seuls à être gagnants sont les dirigeants de ces boîtes qui sont, ne l’oublions pas privées, des groupes mutualistes ou autres…

    • Fifi L'Anthrope Le 16 octobre 2016 - Répondre

      Il me semble que ce sont bien les ides libérales qui font les soins L had coordonne et fourni le matériel (je ne dévalorise pas le travail des ides de L had ni le temps leur travail ! ). Ceci dit complètement d’accord sur ceux qui engendre l argent et tout ca se mord la queue les hôpitaux gardent les patients qui pourraient être soignés à domicile pour remplir les chambres,pour éviter la fermeture des services …… et tout ca dans L intérêt financier des grands groupes

  41. Thierry Cardonne Le 14 octobre 2016 - Répondre

    Quel est le but de ces rapports? Les infirmieres liberales sont indépendantes… donc ne rapportent pas d’argent aux groupes « multinationales » et c’est donc ce sont des sources de revenus qui leur échappent. Comme ils ne peuvent pas le dénoncer frontalement ils essayent de mettre d’autres salariés en conflit avec vous. Le but final est donc de vous englober dans des structures (type UBER), de façon autonome pour ne pas payer de cotisations sociales (les fameuses charges décriées parle MEDEF) et ainsi capter la richesse de votre travail! OUI VOTRE TRAVAIL EST UNE RICHESSE ET PAS UN COÛT! Le vrai coût n’est pas votre travail, mais la privatisation de la sécu (assurance, mutuelle…) qui se gavent sur le dos de la société et de votre travail

  42. Gerard Millo Le 14 octobre 2016 - Répondre

    Vous avez le mérite d’exister et de faire un travail remarquable

  43. Sophie Foquereau Le 14 octobre 2016 - Répondre

    Il y en a assez des vas qui nous prenne notre boulot quand est ce que cela va s’arrêter ce n’est pas tout de montrer des chiffres , il serait temps de réagir. Sinon c nous qui allons subir!!!! Ca suffit

  44. Fifi L'Anthrope Le 14 octobre 2016 - Répondre

    J viens de lire ,pas tout …bien évidemment ,mais ç a L image des guerres nuit jour, libéraux had ,contres équipes …et autres … vous résonnez invidualement a l image de ce qui ce passe en milieu hospitalier, entre pseudo hiérarchie et plus au plus grand bonheur de L oligarchie ……mais quand est ce qu on va fonctionner en équipe ….. discussion…. réflexion…. action…revolution 😉 votez pour moi

  45. Gael Labrelle Le 14 octobre 2016 - Répondre

    on s’en tape de ta vie et de ton contenu sponsorisé qui pue du cul putain de merde

  46. Celine Duf Le 15 octobre 2016 - Répondre

    L argent ce pays est pourri et s en fou de ces malades basta .

  47. Kaly Lopaz Le 15 octobre 2016 - Répondre

    Bien donc tu lis pas et tu rete polis bref on s’en « tape de toi »

  48. Nathalie Chtlt Le 15 octobre 2016 - Répondre

    C’est peut être injuste et illogique mais la promotion des HAD entre dans les accords entre l’état et les hôpitaux suite à la T2A et autres fermetures de lits .. Pour le ministère de la santé même si les HAD sont plus coûteux que les soins dispensés par les IDELS, ils sont moins chers que les hospitalisations classiques. . Ce sont de petits arrangements entre amis… Notre gouvernement sait compter rassurez vous ..

  49. Fred Lefévre Le 15 octobre 2016 - Répondre

    Tony Cavallero

  50. Nawara Khriribi Le 15 octobre 2016 - Répondre

    Pierre Giraud

    • Pierre Giraud Le 15 octobre 2016 - Répondre

      Faut montrer ça à notre très cher ministre de la santé marisol Touraine elle préfère supprimer des postes à l hosto et dépenser plus à domicile en nous oubliant bien sûr , ah mes oui j’oubliais on existe pas pour elle …. ???

  51. Zohr Ben Le 15 octobre 2016 - Répondre

    Asmaa Ben

  52. Lili ArnLabat Le 16 octobre 2016 - Répondre

    l’HAD il y a toute une partie administrative : médecin, secrétaire etc .. ça coute ! en libéral c’est l’idel qui fait le relai entre les corps de métier s

  53. Léa Lagneau Le 16 octobre 2016 - Répondre

    Séverine Lagneau

  54. Jonathan Xella Le 16 octobre 2016 - Répondre

    Perso j’ai bossé chez des patients ayant des soins post chimio à domicile et avec les prestataires ça cest toujours très bien passé (bon c’était que deux fois mais pendant 4 mois à chaque fois ) après je sais pas si c’était de l’HAD qui utilisait des idel ou un prestataire privé , ce qui est sûre c’est que tout le monde à besoin de tout le monde et que si dans tout ça on peut faire des économies pourquoi pas tant que le patient trouve satisfaction dans sa prise en charge.

  55. Marie Noelle Lebeau Le 16 octobre 2016 - Répondre

    Je suis libérale depuis 30 ans et notre cabinet travaille avec l’HAD aucun problème nous assurons les soins en journée et l’HAD assure la
    nuit tout se passe bien .tres bonne entente

  56. Marion Andreoletti Le 16 octobre 2016 - Répondre

    Pauline Larrieu

  57. Pedro Castor Le 17 octobre 2016 - Répondre

    Bénédicte Toupite

  58. Séverine Lagneau Le 20 octobre 2016 - Répondre

    S’il vous plaît ne réagissez pas comme nos dirigeants le souhaitent ! Vous connaissez tous le vieil adage  » diviser pour mieux régner  » c’est exactement ce qui se passe partout et de plus en plus…et le pire c’est que ça marche ..enfin pour nos « cadres » car on voit bien ce que ça donne sur le terrain !! Travaillons ensemble et dans la bonne humeur , personne ne prend le travail de personne on essaie juste d’apporter les soins les plus adaptés et personnalisés à nos patients et si on travail avec ce même objectif on ne peut que faire du bon boulot !! Had et libéraux c’est un plus pour nos patients .

  59. Séverine Machin-Chose Le 23 décembre 2016 - Répondre

    Quand vous en aurez marre de vouloir continuellement opposer les had et les libéraux, on pourra peut-être avancer un peu ! J’ai bossé avec l’Had quand j’étais libérale et maintenant je suis passée de l’autre côté et travaille en parfaite collaboration avec les idel et tout se passe bien, Merci !

Laisser un commentaire