Comment les infirmières libérales prennent soin … d’elles-mêmes ?

Comment les infirmières libérales prennent soin … d’elles-mêmes ?

Comment les infirmières libérales prennent soin … d’elles-mêmes ?

 

En charge de la santé de leurs patientes et de leurs patients, les infirmières libérales doivent aussi prendre soin d’elles-mêmes. Une nécessité, qui n’est pas toujours facile à respecter faute de temps, de moyens et d’un accompagnement adapté.

 

Les infirmières libérales et leur santé, le remake du cordonnier mal chaussé

Soigner et prendre soin, la mission dévolue aux infirmières libérales et plus généralement aux infirmières est en apparence simple et claire. Pourtant, toutes les infirmières et les infirmiers libéraux de France (et d’ailleurs) savent qu’à ces missions de soins s’ajoutent de plus en plus de tâches administratives ou de missions « sociales » et/ou de « médiation ». Il est fréquemment souligné, ici comme sur bien d’autres médias, que les IDEL(s) sont de plus en plus soumis à un rythme de travail effréné. Certes, Marisol Touraine, Ministre de la Santé, a dévoilé un plan visant à améliorer les conditions de travail des infirmières libérales et des professionnels de santé, mais les mesures prises à ce stade restent bien en-deçà des attentes des principales concernées.

Si la santé représente le cœur de l’activité d’une infirmière ou d’un infirmier libéral, ces professionnels ont tendance, à en croire certaines études, à ne pas appliquer les conseils, qu’ils ne manquent pas de donner à leur patientèle. Il ne s’agit pas de manque de logique ou de lucidité, mais bien d’un choix imposé dans bien des cas.

La santé des infirmières libérales, un sujet équivoque pour des conséquences nombreuses

En effet, en cas de maladie notamment, l’infirmière prend pleinement conscience qu’elle est libérale, et que ce statut lui impose un délai de carence de 90 jours en cas d’arrêt de travail. Certes, une assurance complémentaire permettra de pallier à ce délai (exagérément ?) long, mais dans la grande majorité des cas, les conditions à remplir restent trop restrictives pour être mises en place (l’exemple de l’hospitalisation nécessaire avant l’acceptation de l’indemnisation). Même si certains demandent aux candidats à l’élection présidentielle de se positionner sur la réduction de cette carence à 60 jours, aujourd’hui les 90 jours restent la règle.

Cela explique qu’un rhume ou une douleur au dos n’entraine pas d’arrêt de travail de l’infirmière ou l’infirmier libéral concerné. Ce choix imposé souligne bien, à quel point l’arrêt de travail est devenu un droit, auquel les infirmières libérales ne peuvent pas, faute de trésorerie suffisante, prétendre. Chef d’entreprise (on l’oublie trop fréquemment, mais l’infirmière libérale est certes soignante mais aussi responsable de sa petite entreprise), l’infirmière sait aussi que cet arrêt de travail n’est pas suspensif en ce qui concerne le paiement des charges, à commencer par celles exigées de l’URSAFF.

Infirmière libérale, des risques nombreux et variés

Et pourtant, l’infirmière libérale reste soumise à bien des risques au quotidien, à commencer par la visite de ses patients. A chaque passage au domicile d’un patient, l’infirmière libérale prend le risque d’une contamination, risque pris en compte lors des épidémies de gastro-entérite ou de grippe notamment. Même si les infirmières parviennent à éviter ces contaminations, elles devront néanmoins manipuler leurs patients avec une nouvelle menace, celle des troubles musculo-squelettiques (TMS). Avant d’en arriver au stade des TMS, les douleurs au cou ou au dos, nées de ces manipulations, se feront ressentir, sans pour autant entrainer un arrêt de travail, comme nous l’avons vu ci-dessus.

Enfin, les infirmières libérales doivent régulièrement faire face à la souffrance de leurs patients et parfois à la mort. Cette réalité représente bien souvent un traumatisme émotionnel et psychologique, bien souvent caché ou masqué.

C’est donc à des risques physiques d’une part et psychiques d’autre part, que sont confrontés les infirmières et infirmiers libéraux. Faute de mesures d’accompagnement suffisantes, ces mêmes infirmières peuvent alors négliger leur propre santé. Cette campagne électorale représente peut-être le moment idéal pour faire entendre ces difficultés.

 

Avez-vous déjà préféré continuer à travailler plutôt que d’accepter un arrêt de travail ? estimez-vous que les infirmières libérales bénéficient d’un suivi et d’un accompagnement suffisant pour prendre soin de leur santé ? Quelles seraient, selon vous, les mesures à prendre pour améliorer cette situation ?

 

 

By |2017-04-11T12:23:32+00:0011 avril 2017|IDEL au quotidien|167 Comments

167 Comments

  1. Aline Burdin Le 11 avril 2017 - Répondre

    En fait nous ne prenons pas soin de nous… quoi que l’on ai on bosse!!!! Nous sommes des exemples pour cette société d’assistés
    Et nos assurances indemnités journalières, nous nous faisons vraiment escroquer, tres chers et peu rentable en cas de pathologies !!!!!
    Franchement pas l’Eldorado comme de nombreuses ide l’imaginent

    • Bastino Lamour Le 11 avril 2017 - Répondre

      Tout a fais d’accord avec toi les jeunes maintenant se mettent en libéral pour faire du fric comme j’ai beaucoup entendu en stage ou autres et ne se rendent pas compte de tout ce qui entoure les soins

    • Aline Burdin Le 11 avril 2017 - Répondre

      Le pb le plus grave c’est que les jeunes commencent les remplacements à 18 mois post diplôme…. qu’ils n’ont que très peu d’expérience et sont donc incapables de gérer une tournée
      Juste parce qu’ils pensent devenir riches….

    • Coucou Ide Le 11 avril 2017 - Répondre

      Et oui de plus en plus jeunes
      De moins en moins d expérience
      Mais elles croivent que l on est riche grrrr
      Ben elle oubli que l on est tres tres tres loin des 35h qu elles font a l hôpital
      C est du n importe quoi
      Il faut quand même un minimun de 5ans d experience
      Voir plus pour être en libéral

    • Bastino Lamour Le 11 avril 2017 - Répondre

      Moi j’avais 2 ans d’expériences et j’ai gérer de suite c’est pas le soucis pour moi mais l’aspect financier

    • Lili Piermattei Le 11 avril 2017 - Répondre

      J’ai commencé avec mes 18mois d’expérience et j’ai su gérer ma tournée ! Tout dépend de l’expérience qu’on a

    • Bastino Lamour Le 11 avril 2017 - Répondre

      Expérience non mais maturité

    • Bastino Lamour Le 11 avril 2017 - Répondre

      T’en as qui ont de l’expérience et ce sont des nuls comme libéraux

    • Lili Piermattei Le 11 avril 2017 - Répondre

      Oui aussi ?

    • Lili Piermattei Le 11 avril 2017 - Répondre

      Expérience de compétences ?

    • Sofia Julia Le 11 avril 2017 - Répondre

      D’accord avec toi les nouveaux pensent gagner un max de fric alors qu’en réalité le quotidien est difficile

    • Aline Burdin Le 11 avril 2017 - Répondre

      Oui d’accord avec vous… et puis au taux horaire nous sommes à un salaire plus bas qu’à l’hôpital
      Les jeunes qui n’ont pas d’expérience nous lâchent rapidement et souvent en pleine saison

    • Aline Burdin Le 11 avril 2017 - Répondre

      Avec il y a quelques exceptions… mais elles sont rares

    • Aline Burdin Le 11 avril 2017 - Répondre

      Oui tout dépend de l’expérience et de la débrouillardise de la personne…. mais cela reste exceptionnel

    • Bastino Lamour Le 11 avril 2017 - Répondre

      Je suis exceptionnel 😉 mdr

    • Aline Burdin Le 11 avril 2017 - Répondre

      LOL c rare?

    • Auriane Hebert Le 12 avril 2017 - Répondre

      moi aussi je suis en libéral depuis mes 2 ans de diplôme / et je ne suis pas passé par le rempla/ .. oui c’est difficile sous certains aspects. ..mais j’aime mes patients et ce que je fais 😉

    • Reid Newman Le 12 avril 2017 - Répondre

      Si tous les francais bossaient comme nous la société s’en porterait mieux

    • Genre les anciens sont exceptionnels et les nouveaux sont nuls !! Je dirai plutôt l inverse et de cracher la communauté au lieu d encourager c est pas beau à voir …bref les héros vous me faites bien marrer !!!

    • Aline Burdin Le 13 avril 2017 - Répondre

      Se sont justement des personnes comme ça qui sont dangereuses en libérale et bcp trop sûres d’elles

    • Je suis d’accord avec ce commentaire de départ

    • Mãrjø Hollard Le 14 avril 2017 - Répondre

      ça m’horripile de lire certains commentaires… J’ai commencé les remplacements 3 ans post bac, je suis maintenant à mon compte et très souvent j’ai eu l’impression de mieux respecter certaines règles que les « anciennes »… ne serait-ce que pour l’hygiène et l’aseptie… Je ne dis pas qu’ancienne=manque d’hygiène non plus ! je ne fais pas de généralité ! Mais à contrario ces mêmes « anciennes » m’ont aidé avec leurs expériences. C’est simplement dans la continuité de notre travail: on en apprend sans cesse ! A mon humble avis les « post » DE et les « anciennes » devraient plutôt s’entraider que de se tirer dans les pattes… Et en attendant, on est quand même bien content(e)s de trouver des « petites » jeunes pour faire nos remplas… Et les charges pas de soucis: on s’en rend compte bien assez vite !!!! Si les remplaçantes « exceptionnelles » acceptant nos lourdes charges étaient choses rares, il y aurait beaucoup moins de demande d’installation….

    • Moi on va dire que je suis une ancienne ….. 34 ans d’exercice …. mais je me suis toujours dit qu’on avait à apprendre des unes et des autres quelque soit l’âge d’ailleurs …. c’est aussi certaines expériences qui font que ….. si on se soutenait un peu plus on ne serait pas la à pleurer sur notre sort …..

    • Ça n’est pas ce que j’ai lu

  2. Ndjana Pierre Ngono Le 11 avril 2017 - Répondre

    Ha oui ma très chère c est vraiment pas toujours aussi facile

  3. Ma Laga Le 11 avril 2017 - Répondre

    C’est clair je paye très cher mon assurance privée , arrêtée 1 mois payée pour même pas 1/3 de mon CA!!!! et je viens d’en reprendre pour 6 semaines, je sais pas comment je vais faire pour payer mes charges…….

  4. Fabrice Fracalossi Le 11 avril 2017 - Répondre

    Pour y être passé c terrible et beaucoup des prévoyance santé joue le jeu de vous prendre de l’argent mais pas celui de vous rembourser comme prévu… le liberal c’est de l’esclavagisme

  5. Alex Gaybab Le 11 avril 2017 - Répondre

    J’ai le cas en ce moment pour une grossesse
    Les tres tres chères assurances estiment que si on s’arrête avant le congé légal , c’est forcément pathologique, (alors qu’on peut juste etre épuisée..bref) du coup pas de prime pour la naissance
    De plus aujourd’hui la sécu « prend en charge » des indemnités journalières en cas de grossesse patho ( on se dit « chouette ! Un peu de beurre (allégé) dans les épinards ») eh bien non! La tres tres chère assurance déduit ce que donne la sécu de çe qu’elle vous verse!!
    C’est pas du foutage de g***** Ca non plus?
    On nous passé la pommade à grands coups de « oui c’est dur, alors la sécu vous donne une aide supplémentaire » Ét on vous la déduit de çe que peut donner l’assurance
    Assurance qui ne baisse pas ses mensualités, bien evidemment

    • Et c’était dans le contrat que tu as signé… les assureurs ne disent pas tout … sinon sans déduction c’est plus cher dans

    • Alex Gaybab Le 11 avril 2017 - Répondre

      La prime peut être, mais le coup de la déduction des indemnités de la sécu sûrement pas !

    • Nadine Grillot Le 11 avril 2017 - Répondre

      Il est beau notre metier….j’attends la reponse de l’assureur moi… ca me console (pas du tout)….

    • Alex Gaybab Le 11 avril 2017 - Répondre

      C’est fou de devoir être stressée en permanence et de devoir en plus etre stressée pendant un si beau moment de la vie ?

    • Nadine Grillot Le 11 avril 2017 - Répondre

      Oh que oui car tu ne sais meme pas avec quoi tu vas vivre financièrement… heureusement que nous ne vivons pas seules….

    • Alex Gaybab Le 11 avril 2017 - Répondre

      Mais carrément! En attendant les charges continueront à tomber Ét Ca c’est vraiment dur a gérer!
      En tout cas félicitations je ne savais pas 😉

    • Sandra Silodeb Le 11 avril 2017 - Répondre

      Pas toutes les assurances!

    • Alex Gaybab Le 11 avril 2017 - Répondre

      Ah? Donnez nous le nom d’une assurance fiable si vous avez je prends 😉

    • Fanny Papillon Le 11 avril 2017 - Répondre

      Moi je suis chez Agipi et ça s’est relativement bien passé

    • Claude Ridacker Le 11 avril 2017 - Répondre

      je suis d’accord avec Sandra Silodeb (et je suis bien placé pour en parler) le soucis c’est que dans votre profession vous ne pouvez pas vous prendre le temps de vous pencher sur le sujet, tant que vous n’êtes pas confrontées à la situation. 🙁

    • Sandra Silodeb Le 12 avril 2017 - Répondre

      Je suis chez Allianz et j’ai eu mon 1er en 2015: ij cpam pendant mon arrêt (avant le congé légal de maternité)+IJ Allianz. J’attends mon 2e et j’ai été hospitalisée en début de grossesse: IJ allianz Et IJ cpam

  6. Pour nous c’est marche ou crève!

  7. Je suis repartie en tournée une semaine après mon accouchement…

    • Alex Gaybab Le 11 avril 2017 - Répondre

      Ça me retourne l’utérus de lire Ca
      On nous traite comme si on ne cotisait pas cet fou!
      Juste bonnes à se faire racketter à longueur de tournées ?

    • Ohlalaaa quel courage. C’est une des raisons qui fait que je ne veux plus d’enfant ?

    • Nadine Grillot Le 11 avril 2017 - Répondre

      C’est une honte et malheureusement c’est la réalité…. et apres on nous dit qu’en libéral c’est le Colorado.
      .. ben je pense a etre dans les prochains a arrêter…

    • Elodie Schreiber Le 11 avril 2017 - Répondre

      Agathe Dit C’est Glee sérieux?

    • Aurélie Valence Le 11 avril 2017 - Répondre

      Non non non je ne suis pas d’accord je veux encore des minis ava

    • Sandra Silodeb Le 11 avril 2017 - Répondre

      2eme grossesse en 2 ans pour moi… Je n’en dit pas plus…?

    • Lucile Bottinelli Le 11 avril 2017 - Répondre

      Ah non ! Moi aussi je veux encore des minis Ava !

    • Pour le moment c’est absolument pas envisageable

    • Aurélie Valence Le 11 avril 2017 - Répondre

      Il me faut bien une deuxième future belle fille

    • Cedric Milène Le 16 avril 2017 - Répondre

      Attention de ne pas avoir de regret part la suite….avoir un enfant c’est tellement beau…après c’est sur qu’avec nos PEC médiocres c’est la misère…je n ai pas vécu une grossesse sereine…mais j’ai qd même pris congés après l accouchement..impossible de laisser ma fille!!! Ma banquière m’appelait presque tous les jours…

  8. Marche ou creve!

  9. Sandrine Squilbin Le 11 avril 2017 - Répondre

    Je bosse avec une maladie chronique invalidante. ..et malgré un bon contrat de prévoyance, je me suis retrouvée en difficulté lors de mes arrêts parfois longs ( 2 mois ) …donc même en poussée je bosse …jusqu’à ce que la corde craque. ..gavée d antalgiques pour assurer ma tournée. ..Mais je pense que malheureusement il faut être confronté à ce genre de situation pour comprendre réellement. ..aujourdhui je cherche un poste adapté en salariat. ..Mais ma reconnaissance travailleur handicapé fait plus fuir les employeurs qu’autre chose. …si j’avais su que je tomberais malade , je n’aurais pas quitté mon poste de ffcadre. ..Mais maintenant c’est fait ..

    • Dacia Dragos Le 16 avril 2017 - Répondre

      Et oui malheureusement on n’imagine pas qu’un jour nous pouvons tomber malade et en Libéral c’est mortel
      Courage!
      J’espère que tu trouveras un poste adapté.

    • Sandrine Squilbin Le 17 avril 2017 - Répondre

      Merci Dacia ?

    • Marine Matteï Le 18 avril 2017 - Répondre

      Sandrine je te comprends moi même j’ai une sclérose en plaques mais lorsque je me suis mise en libéral j’étais déjà malade donc j’ai réussi à trouver une seule assurance mais qui a exclu ma maladie donc je ne peux pas m’arrêter je n’ai droit à aucune indemnité et c’est pareil pour mon credit mmobilier . Donc si demain je me retrouve handicapée je suis à la rue

    • Sandrine Squilbin Le 18 avril 2017 - Répondre

      Moi j’ai la « chance  » que ma maladie se soit déclarée après mon installation. . Mais Marine Matteï tu ne serais pas mieux en salariat ? ? Car là qd même c’est très précaire comme situation. .

    • Marine Matteï Le 18 avril 2017 - Répondre

      tu sais Sandrine Squilbin à 45 ans et en boitant quel hôpital me voudra ? Et mon crédit immobilier équivaut à ce que touche une infirmière à l’hôpital donc je n’ai pas le choix je suis bloquée . Je peux encore travailler et tant que je serai debout je continuerai à travailler et le jour où je ne peux plus je toucherai l’allocation handicapé de la CARPIMKO

    • Sandrine Squilbin Le 18 avril 2017 - Répondre

      Marine….je vais avoir 40 ans et me déplace avec une canne. ..évidemment je ne cherche pas un poste de soin pur .. Mais coordinatrice par ex. ..il y a peu j’aurais pu décrocher un poste de coordinatrice de ssiad. ..finalement j’ai renoncé. ..la peur ….pas prête à renoncer complètement au libéral sans doute puis aussi l’aspect financier qui me bloque …et pourtant il va falloir que je franchisse ce pas justement avant qu’il ne soit trop tard. …

  10. Fabrice Fracalossi Le 11 avril 2017 - Répondre

    Le liberal ça marche bien tant que tout va, un grain de sable est vous êtes fragiles… depuis que je suis salarié mon cerveau et mon corps se reposent et ils ne faut pas croire je ne gagne pas forcément beaucoup moins car je ne cours plus apres les charges, les vacances c’est les vacances, … plus jamais à mon compte en France !

    • Ange Élise Le 12 avril 2017 - Répondre

      Tt à fait d’accord. Lorsqu’on a connu le libéral, le salariat représente « les Vacances! »

    • Vi Tam Eternam Le 12 avril 2017 - Répondre

      LOL c ca !! Ca craint de dire ca mais c’est clair ..5 ans de liberal ét 5 ans sans repos Alors QUE cest pas vrai puisque je travaille 15jrs par mois ? mais cest l’impression que j’ai je souffle pas ( c psychologique ??)

    • Pour l’instant pas de retour au libéral car sinon pas de vie de famille du non stop et les vacances c inconnus quand on est à son compte !!! J ai deux enfants et mon grand bonheur c de les voire grandir depuis que je suis retourner à l hôpital !

    • Moi j’ai commencé le libéral parce que seule avec mes enfants je ne les voyais jamais en temps que salariée au bloc op …. alors à l’époque je les emmenais le matin et allais les rechercher le soir quelle récompense !!!…. il faut dire que les soins étaient moins à la chaîne ….. je crois que je devais voir une 10 été de patients le matin et tres peu de soins d’hygiène …..: maintenant c’est un peu de la folie …… alors je travaille moins …. Plus de soir et qu’une 10/15 jours par mois ….:

    • 15jours par mois mais combien d’heures entre patients paperasse et la tête au boulot.

  11. Corinne Owczarz Le 11 avril 2017 - Répondre

    Déchirure musculo -tendineuse au niveau du coude à droite (suis droitière) depuis janvier en soulevant une patiente….. devrais m’arrêter min. 3 semaines avec bras en écharpe…. mais je ne peux paS…. alors je continue…. que faire ? Et plus tard quelles séquelles!?? En espérant que le tendon tienne!
    C’est marche ou crève!!

    • Sandrine Squilbin Le 11 avril 2017 - Répondre

      Tu bosses seule ? Pas de remplaçant dans le coin ? ….au début de ma maladie je culpabilisais de m’arrêter, par rapport à mon collègue. ..du coup la maladie ne s’est pas calmé du tout. .au contraire. ..avec des atteintes irréversibles. ..aujourdhui j’apprends à ne plus culpabiliser et lève le pied quand c’est trop dur . Bon courage

    • Corinne Owczarz Le 11 avril 2017 - Répondre

      Oui j’ai une collègue mais au niveau financier c’est impossible

    • Cri Cri Le 11 avril 2017 - Répondre

      Ça aurait dû passer en AT mais là aussî il faut payer à la CPAM une assurance en cas d’AT!!!!

    • Corinne Owczarz Le 11 avril 2017 - Répondre

      Et oui!…

    • Tendinite chronique du pied suite à entorse non soignée la galère..

  12. Anaïs Minier Le 11 avril 2017 - Répondre

    Personnellement j’abandonne la partie!!! Infirmiere et pire encore Liberale!!! Trop de pression et trop de risque!

  13. Melanie Vattier Le 11 avril 2017 - Répondre

    Nathalie Reine Marie Ferret

  14. Julie Foltz Le 11 avril 2017 - Répondre

    Tant que tu bosses effectivement ça va. J’ai repris le travail apres mon congé maternité en septembre et j’ai toujours du mal à finir le mois sans être dans le rouge… j’adore mon boulot en libéral mais des fois je me dit qu’être salarié c’est bien aussi…

  15. Fanny Sambinello Le 11 avril 2017 - Répondre

    Pas le droit d être malade ! … et on évite le ski ! Ydnas Sambi …
    pour ce qui est de faire un enfant , il faut mettre beaucoup d argent de côté ! … car les charges sont toujours « bien présentes » ! … le congé mat est pris au minimum.

  16. Didier Ferrer Le 11 avril 2017 - Répondre

    De nombreux risque de santé en libéral non couverts et pour lesquels il faut cotiser en plus:

    Une assurance indemnités journalières qui couvre les revenus et les charges lors d’un arrêt de travail, certes déductible si loi madelin mais qui reste quand même assez cher avec un délai de carence souvent de 90J. Le délai de carence peut être plus court mais c’est de suite beaucoup plus cher.

    Une assurance volontaire médicale en cas d’accident de travail à souscrire auprès de l’Urssaf via un cerfa particulier. De l’ordre d’une centaine d’euros par trimestre elle est peu honnéreuse mais indispensable pour s’éviter des frais medicaux non couverts en cas d’AT.
    Exemple: vous avez un accident pendant le travail et êtes hospitalisé, si vous avez une assurance indemnité journalière, après la période de carence, vous recevrez des indemnités couvrant vos revenus et vos charges,
    MAIS vous devrez régler de votre poche tous les frais hospitaliers… idem si vous déclarez une maladie consécutive à un AT (hiv, hépatite…) donc c’est une assurance indispensable, à mon sens.

    Le problème, à ma connaissance, c’est que personne n’en parle, ni l’Urssaf, ni les CPAM, ni les syndicats… petit problème quand même!

    • Nath Rss Le 13 avril 2017 - Répondre

      Sauf que le montant n’est pas de 100€ par trimestre mais presque 400€!

    • Didier Ferrer Le 13 avril 2017 - Répondre

      Non il y a plusieurs niveaux de cotisations il faut choisir le niveau de base ce qui fait 98€ par trimestre.

    • Cedric Milène Le 16 avril 2017 - Répondre

      Merci ce cette information..en effet personne ne vous parle de tout cela!!

    • Donc là l’URSSAF prend le rôle d’une assurance complémentaire professionnelle ??

    • Didier Ferrer Le 18 avril 2017 - Répondre

      Nath Rss oui et non c’est une assurance spécifique pour les AT couvrant les frais maladie pro, hospitaliers, ambulance… tous les frais médicaux liés à un AT… sinon c’est de ta poche ?

  17. Agnes Grenier Le 11 avril 2017 - Répondre

    Malade ou pas, douleurs ou pas, il faut se lever le matin!

  18. Bricot Cecile Le 11 avril 2017 - Répondre

    je suis en arret depuis le 2 mars .chirurgie avec laparotomie.et bien pour l’instant aucune indemnité de ma prevoyance.me demande sans cesse des pièces supplémentaires. a force je n’ai plus rien à leur donner.et bien a ce jour le médecin conseil de ma prévoyance étudie encore le dossier.bientôt c’est pour dépression qu’il va recevoir un arrêt…

  19. Christine Poulteau Le 11 avril 2017 - Répondre

    Tous les 3 mois 750€ pour une assurance qui paiera qu’en cas d’hospitalisation

  20. Michele Daumont Le 11 avril 2017 - Répondre

    Je suis Ide libérale
    Je ne suis jamais malade
    A pire j’ai une remplaçante qui me remplace
    Je reconnais que si j’étais salariée ça ne serait pas pareil

  21. Dominique Ignerski Le 11 avril 2017 - Répondre

    apres une chute, arrachement osseux du pouce fissure metacarpe , attele 15 jours reprise aujourd’hui avec strapping ortho m’avait dit 1 mois et demi d’arret ben voila voila marche ou creve!!!!!!

  22. Pineda Annabelle Le 11 avril 2017 - Répondre

    Mon ostéopathe est devenue mon amie…j’en sors la !!! Lol

  23. Florence Chaillou Le 11 avril 2017 - Répondre

    Dure réalité…..marche ou crève….

  24. Ydnas Sambi Le 11 avril 2017 - Répondre

    Je ne vois pas de quoi tu parles!

  25. Marie Ange Hugé Le 11 avril 2017 - Répondre

    Idem que vous. Et je bosse aussi. !! Quand je vois certaines personnes dans les administrations se mettre en congé de maladie pour un petit mal de tête !!!!!

  26. Karine Fournier Le 11 avril 2017 - Répondre

    Lumbago depuis dimanche, il faut continuer, pas le choix

  27. Rachel Staub Le 11 avril 2017 - Répondre

    On serre les dents et on taffe !!!! …

  28. Nathalie Rosseel Le 11 avril 2017 - Répondre

    Santé des idel c’est quoi ce mot ?

  29. Farida Benaoudia Le 11 avril 2017 - Répondre

    Nous les libérales, nous sommes des forces de la Nature jusqu’au jour où…..?

  30. Benjamin Poignant Le 11 avril 2017 - Répondre

    Prévoyance… charge supplémentaire!

  31. Boucher Philippe Le 11 avril 2017 - Répondre

    pour les médecins, c’est pas mieux …

  32. Mamine Piqueuse Le 11 avril 2017 - Répondre

    Que du vrai, en arrêt depuis plus d’1 an, c’est une bataille pour toucher les IJ de la carpimko. Depuis le mois de janvier, pas d.indemnités et quand je téléphone je dérange.

  33. Brigitte Fressinier Le 11 avril 2017 - Répondre

    Tout à fait

  34. Cri Cri Le 11 avril 2017 - Répondre

    Quand tu vois que le RSI te dédommage au bout de 3 mois et que l’assurance privée est en général prise en garantie au bout de 15 Jrs à 1 mois suivant comment tu payes, tu comprends que l’idel ne pense même pas à être malade. Un petit truc tu t’arranger avec le ou la collègue et le seul truc qui t’arrête vraiment c’est la mort ou l’accident où tu morfles!!!!!!! Perso je vois un chiropracteur et une acupunctrice régulièrement ( à mes frais) mais je vais bien!

  35. Marie-claude Jany Le 11 avril 2017 - Répondre

    Moi aussi après une grave maladie je me suis trouvée en difficulté: peu d’IJ, pas d’aide à domicile, quant à la retraite que j’ai été obligée de prendre pour incapacité au travail: 248,37€ / mois pour 12 ans de boulot dur et intensif, alors que la carpimko se gave dans les cotisations: 2976/an perçus pour 10 à 12000€/an payés. Quel salarié ou autre accepterait cela??!!! dans notre cas j’inclus aussi les artisans et commerçants qui payent beaucoup de charges pour peu de retour, et encore si la santé est là, vu la fatigabilité de ces boulots. Horaires de folie, sommeil insuffisant, corps usé par les poids, etc…marche ou crève, et tais-toi!!!

  36. Chris Telle Le 11 avril 2017 - Répondre

    On va au taf pas le choix

  37. Jean-Baptiste Vrn Le 11 avril 2017 - Répondre

    Baptiste Bgn

  38. Et comme d’habitude personne dans le gouvernement n’en a rien à faire

  39. Claude Ridacker Le 11 avril 2017 - Répondre

    et la retraite c’est pas mieux

  40. Benoit Noel Le 11 avril 2017 - Répondre

    D’la merde !
    De toute manière, on finira tous dans le trou !
    Vivre jeune et mourir !
    Rock’n’roll !

  41. Pierre Stein Le 12 avril 2017 - Répondre

    Les boulanger c est pareil on serre les dents quand on a mal est on continue de bosser

  42. Mini Laeti Le 12 avril 2017 - Répondre

    C’est simple j’ai bosse avec grosse migraine entorse du genou plaie de la main. Enfin bref je pense qu’il faudrait que je sois plâtrée de la jambe pour ne pas aller bosser. Parce qu’on n’y a pas le choix. C’est comme ça

  43. Idem au boulot avec 2 côtes fracturées et cela a fini en pneumothorax

  44. 90 jours de carence ? un peu abusé quand même…

  45. Emmanuelle Hardy Le 12 avril 2017 - Répondre

    On ne se soigne pas tout simplement

  46. Ghislaine Morvan Le 12 avril 2017 - Répondre

    Compliqué en cas de problème de santé et surtout injuste !

  47. Elles prennent pas, juste elles prennent soin des autres!!!

  48. Pauline Miennee Le 12 avril 2017 - Répondre

    Et oui… On stress à l idée d’être malade. On évite tout ce qui peut nous rendre malade justement… On y va quand même malgré la fatigue, la douleur et tout le reste… On a le droit à… Pas grand chose… Sauf supporter supporter et supporter… Il faut être courageux et pas de « petite nature » pour faire ce métier.

    • Sylvie Lebreton Le 13 avril 2017 - Répondre

      Je suis entièrement d,accord avec vous!!!! , cela fait 34 ans que je travaille à l,hôpital !!!donc oui c,est vrai ce que vous dites!!!

  49. Nicolas Roncevic Le 12 avril 2017 - Répondre

    En prenant une prévoyance qui coute un bras et en faisant attention que les douleurs dorsales en autre mais aussi le burn out soit pris en charge, ce qui n’est pas toujours le cas !!

  50. Marie-claude Jany Le 12 avril 2017 - Répondre

    Tous ces commentaires montrent que le sujet est brulant. Avis aux candidats présidents.

  51. Manon Meribault Le 12 avril 2017 - Répondre

    Karine Mandelien

  52. Naima Assamir Le 12 avril 2017 - Répondre

    Je me sens esclave des charges des patients du rhytme de travail .oui je me sens esclave en plus la menace des controles des redressements fiscaux tout . C est dèprimant et sirtout trés précaire.

  53. Joelle Plesnar Le 12 avril 2017 - Répondre

    Du coup je ne suis « jamais malade  » meme KO je vais travailler pas d’arrêt en 20 ans De libéral .

  54. Aude Malbert Le 12 avril 2017 - Répondre

    Nathalie , on en parlait encore tout à l’heure ….

  55. Annabelle Vernejoux Le 13 avril 2017 - Répondre

    C’est exactement ça…

  56. Céline Gaspardo Le 13 avril 2017 - Répondre

    Chute dans mes escaliers un matin à 5h en partant au boulot. …luxation épaule gche et entorse pouce dt…….3 semaines d’immobilisation avec ateles (prescription du médecin des urgences) ……..au bout de 8j au boulot et tout ça sans ateles

  57. Aline del Giudice Le 13 avril 2017 - Répondre

    Il faut savoir aussi qu’il faut payer une cotisation supplémentaire pour avoir les droits lors d’un accident du travail….

  58. Nathalie Hoareau Le 13 avril 2017 - Répondre

    Je paie ma prévoyance assez cher mais je suis très bien indemnisée au cas où. Suite à une chute, ligament du genou qui a pris un coup, en arrêt avec attelle. Prise en charge au bout de 15j d’arrêt, aucun souci de remboursement.

  59. Audrey Ok Le 13 avril 2017 - Répondre

    C’est une honte on nous demande d’avoir une continuité des soins quitte à ce que ça nous rende malade mais au final on n’est pas pris en charge en cas de pépin (AT inclus)!

  60. Isa Agnola-Gilbert Le 13 avril 2017 - Répondre

    C’est marche ou crève !

  61. Stéphanie Andre Le 13 avril 2017 - Répondre

    Elles ne le font pas

  62. Elodie Arnould Le 13 avril 2017 - Répondre

    Catherine Pécondon-Montgaillard !!!!!

  63. Vivi C'est Bien Le 13 avril 2017 - Répondre

    Ma réflexion est terminée.. je ne ferais pas de libérale

  64. Sandrine Fievez Le 13 avril 2017 - Répondre

    Mal ou pas du tout c’est comme les cordonniers

  65. C’est tout à fait ça !!!!

  66. Myriam Bonnet Le 14 avril 2017 - Répondre

    Le Libéral est un leurre on a l’impréssion d’être libre et de gagner plus qu’en structure. Erreur et le problème c’est que le piégé se referme et on est dans un engrenage qui nous oblige à continuer. J’ai pu m’en sortir après 8 ans et suis retourné en structure ou je revis. On a l’impréssion d’être moins payé qu’en libéral mais c’est faux, on a les jours de repos, les congés payés, des indemnités de suite en cas de maladie, la retraite plus tôt, une équipe qui aide en cas de patient lourd. Après mon temps de travail plus de soucis de paperasses, de téléphone, enfin à mon avis que du bénef, Bon Courage à celkes qui sont obligées de continuer

    • Elodie Rolquin Le 15 avril 2017 - Répondre

      Je pense aussi repartir en structure

    • Caroline Touzet Le 16 avril 2017 - Répondre

      Je suis entièrement d’accord notre liberté nous coûte très très cher mais je suis prête à supporter ,la structure me fait plus de mal que le stress la charge de travail le travail administratif que me procure le libéral je serais vraiment très malheureuse de réintroduire une structure aujourd’hui

  67. Ce n’est pas pour rien que l’espérance de vie des infirmières est plus courte que celle des autres femmes

  68. Cecile Monges Le 14 avril 2017 - Répondre

    Audrey Grlt

  69. Sabine Hervault Le 14 avril 2017 - Répondre

    Perso je me soigne pas… maintenant sans dents… pas les moyens de payer les frais dentaires ; pas de Dr depuis plus de 5 ans et mes lunettes tombent en miettes.. En plus avec les délais de RDV c’est juste pas possible + à Strasbourg la clinique dentaire qui est en grève depuis Janvier et les CMU prioritaires…

  70. Anne Leithu Le 15 avril 2017 - Répondre

    L’experience m’a prouvé par 2x que nos assurances privées encaissent ( 150e par mois pour 45e d’IJ..augmentation de 15e cette année) mais trouvent toutes les excuses possibles pour ne pas payer..me suis bloquée en tirant une mamy qui avait passé la nuit par terre aprés une chute pour la mettre plus au chaud en attendant de l’aide et ils jouent sur les mots pour rejeter l’arrêt..on aurait du me donner moins de 400e alors qu’ils en encaissent 3x plus par mois…le pire c’est que ma résiliation a été rejetée pour 10j… le temps de contester, d’avoir la réponse toujours négative j’avais dépassé les 2 mois de préavis!!

  71. Elodie Rolquin Le 15 avril 2017 - Répondre

    On peut pas prendre soin de nous, on bosse puis les papiers, continuité des soins avec les medecins structures familles, et meme en payant une fortune les assurances, c est pas correct, des exclusions totales des surprimes bref moi je réfléchis a repartir en structure hospitalière et sont pas obligé de me reprendre d ailleurs. Trop trop et pas de temps pour nous. Je n ai helas pas d enfants et je n ai pas de temps…

  72. Les infirmières libérales n’ont pas le droit d’être malade de subir une intervention d’avoir un accident. ..sinon tout bascule

  73. Perrine Blt Le 15 avril 2017 - Répondre

    Stephanie Steph tu as de quoi témoigner

  74. Laurence Lambert Le 15 avril 2017 - Répondre

    90 jours de carence !!! c’est une HONTE !!

  75. Caroline Touzet Le 16 avril 2017 - Répondre

    Je dépense des fortunes en Osteopathe acupuncteur et homeo !!!par contre toujours opérationnelle pour bosser avec énergie Bonne humeur et sourire

  76. Sylvie Barbet Le 16 avril 2017 - Répondre
  77. Lucie Capron Le 16 avril 2017 - Répondre

    J’attends d’être payée depuis le 24 Novembre pr une lombosciatique !!!!!!

  78. Dacia Dragos Le 16 avril 2017 - Répondre

    Le jour où on tombe dans la maladie et que le corps nous lache on se sent anéanti car on dégringole et on est vite noyé par les soucis financiers que n’arrivons plus à gérer à cause de la maladie et même si on prend une assurance avec juste un mois de carence on arrive vite à ne rien toucher pendant deux mois. Le comble c’es si on est parent isolé en plus!!!… c’est la dégringolade et je crois qu’on ne s’en remet jamais (c’est mon cas en tous les cas)

  79. Arno Innamoramento Le 17 avril 2017 - Répondre

    on se soigne pas on va bosser et on sert les dents c’est tout…. j’ai bossé 3 mois avec une sciatique ou je pleurais en montant et descendant de ma voiture mais a part ça le liberal c’est le pied bref….

  80. Arno Innamoramento Le 17 avril 2017 - Répondre

    on se soigne pas on va bosser et on sert les dents c’est tout…. j’ai bossé 3 mois avec une sciatique ou je pleurais en montant et descendant de ma voiture mais a part ça le liberal c’est le pied bref….

  81. Corelli Sophie Le 17 avril 2017 - Répondre

    ET quand en plus TA collab te lâche juste quand tu vas mal! LE 23 dec !!! En plus elle like le com!!!! En colère LA choune!! Mais NON tout va bien ! Quel monde de merde

  82. Perrine Blt Le 17 avril 2017 - Répondre

    Gastro? Tu bosse… Fièvre à 39,5°C? Tu bosse… Chir rectale? Tu bosse… Bref restez salariés, si vous ne compter pas bosser dans des conditions improbables

  83. Confrerie des Amis Le 18 avril 2017 - Répondre

    Il suffit de bien s assurer et il y a de bonne solution , à partir du moment ou vous vous adressez au bon assureur , avec des prix tout à fait raisonnable , pouvant couvrir l intégralité du CA et déductible dans la loi Madelin, parole d assureur

  84. Marine Matteï Le 18 avril 2017 - Répondre

    Sclérose en plaques découverte lorsque j’étais à l’hôpital et quand je me suis mis en libéral je n’ai trouvé qu’une seule assurance mais qui a exclu la sclérose en plaques donc si demain je ne peux plus travailler je suis à la rue . Je regrette ne pas être restée à l’hôpital car je serais déjà en invalidité car je vais travailler en boitant et avec une fatigue immense par contre je me fait démonter par les URSSAF et les impôts c’est tellement injuste …

  85. Anne Seret Le 19 avril 2017 - Répondre

    Sandrine Squilbin je t ai donné une adresse pour que tu lâches ta canne mais bon…

    • Sandrine Squilbin Le 19 avril 2017 - Répondre

      Oui merci Anne…Mais je n’ai pas encore les sous pour le faire .. j’ai eu bp d’imprévus. ..une poisse pas possible. .et je bosse tellement moins. ..

Laisser un commentaire