Les infirmières libérales prêtes à se faire entendre !

Les infirmières libérales prêtes à se faire entendre !

Les infirmières libérales, prêtes à se faire entendre !

Une nouvelle intersyndicale a été créée par 8 syndicats différents dont plusieurs représentatifs des infirmières et des infirmiers libéraux. Réussira-t-elle à clarifier la voix des infirmières libérales et sera-t-elle reconnue par toutes et tous ?

Pluralisme ou unité de ton, quelle représentation pour les infirmières libérales ?

Nous avons déjà dénoncé, à plusieurs reprises, les mésententes entre les syndicats censés représenter les infirmières et infirmiers libéraux. Ces querelles se sont renforcées au début de l’année par l’étude, ordonnée par les autorités sanitaires, pour connaître la représentativité des syndicats et ainsi désigner les interlocuteurs chargés de participer aux négociations conventionnelles. Il apparait clairement, que les infirmières libérales ont du mal à se faire entendre d’une seule voix.

Outre cette problématique liée au syndicalisme des infirmières libérales, force est de constater que les débats, qui font rage depuis sa création, quant à l’utilité et au rôle de l’Ordre National des Infirmiers (ONI) rajoute encore un peu plus à la confusion. Dans ces circonstances, les infirmières et infirmiers libéraux ont pris l’habitude de se faire entendre en créant des regroupements informels, voire en s’unissant par le biais des réseaux sociaux. La multiplication des collectifs, que nous évoquons parfois comme, par exemple, avec le collectif des IDEL(s) du Cotentin, n’est qu’un exemple de cette confusion qui règne au sein de la profession lorsqu’il s’agit de parler au nom des infirmières et infirmiers libéraux.

 

FPPS, une nouvelle structure pour porter la voix des Infirmières libérales

 

En 2017, la période estivale n’aura pas été propice à la réconciliation, à moins que cet été marque le début d’une nouvelle ère. En effet, plusieurs syndicats de professionnels avaient marqué leur désaccord profond en quittant le Centre National des Professions de Santé (CNPS). 8 de ces syndicats, représentant les infirmières libérales, les masseurs – kinésithérapeutes, les orthophonistes, les orthoptistes et les pédicures-podologues se sont unis, au milieu de l’été, pour créer une nouvelle intersyndicale : la Fédération Française des Praticiens de Santé (FFPS).

Une nouvelle fédération donc, qui risque de rendre le message encore un peu plus confus, à moins que la FPPS réussisse à imposer un message clair et unanimement reconnu. Le président de la Fédération Nationale des Infirmiers, Philippe Tisserand, que l’on cite lorsqu’il s’agit de nommer le prochain président de cette nouvelle fédération, explique :

« Nous avons passé le mois d’août à l’écriture des statuts, et avons programmé une journée de travail début septembre, ainsi qu’une assemblée constituante pour adopter les divers statuts »

 

Les objectifs de la FPPS sont clairs et annoncés par voie de communiqué avec une portée symbolique mais aussi une ambition opérationnelle.

« Symbolique sur le plan sémantique car exit le terme d’auxiliaire médical déconnecté de la réalité de leur activité, et opérationnelle car le premier objet de la fédération est d’obtenir une modification du livre 3 du code de la santé publique afin de remplacer les mots “auxiliaires médicaux” par “praticiens de santé” ».

 

Les infirmières libérales, de nouvelles partenaires du corps médical

 

En souhaitant remplacer la vision subalterne des professions paramédicales, la nouvelle fédération entend bien souligner la « vraie complémentarité des professions. »C’est un changement d’approche, qui est donc prôné, et que la FPPS entend porter haut et fort. Pour y parvenir, la nouvelle entité a défini 6 sujets prioritaires : 

  • Promouvoir les compétences spécifiques de ces professions au sein du système de santé afin d’accompagner le virage ambulatoire notamment dans un contexte de désertification médicale,
  • Favoriser la coopération avec les professions médicales en abandonnant la notion clivante et désuète de transferts de tâches au profit d’une recherche de zones de compétences partagées,
  • Promouvoir la participation des praticiens de santé à la permanence des soins en complément des médecins en autorisant l’accès direct,
  • Proposer des solutions concrètes, rapidement opérationnelles, favorisant le continuum de soins ville-hôpital/hôpital-ville en renforçant la coordination,
  • Favoriser la possibilité pour ces professions d’intervenir à distance auprès des patients (participation aux actes de télémédecine, télé expertise ou de téléconsultation), au regard de l’émergence des nouvelles technologies,
  • Mobiliser toutes les compétences et les qualifications des praticiens de santé pour favoriser l’éducation à la santé et renforcer la prévention pour ainsi contribuer à «la révolution de la prévention» voulue par le nouveau président Emmanuel Macron.

L’avenir dira, si l’ambition de la FPPS permet aux infirmières libérales notamment, de travailler en coopération du corps médical, ou si cette nouvelle création ne fait qu’accroitre les difficultés à se faire entendre.

Et vous quel sentiment vous inspire la création de cette nouvelle structure représentative ? L’approche et la démarche vous apparaissent-elles de nature à faire évoluer la situation ?

 

Les 8 syndicats à l’origine de la création de la FPPS :

  • La Fédération nationale des infirmiers (FNI),
  • Convergence infirmière,
  • l’Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux (Onsil),
  • la Fédération nationale des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR),
  • l’Union nationale des syndicats de masseurs-kinésithérapeutes libéraux (UNSMKL),
  • la Fédération nationale des orthophonistes (FNO),
  • le Syndicat national autonome des orthoptistes (Snao)
  • Fédération nationale des podologues (FNP).
By |2017-09-06T20:44:31+00:006 septembre 2017|IDEL au quotidien|53 Comments

53 Comments

  1. Séverine Guitton Le 6 septembre 2017 - Répondre

    On peut se syndiquer à l’intersyndicale?

  2. Madré Kathy Le 6 septembre 2017 - Répondre

    On se demande qui fait quoi..et qui est qui..!

  3. Nicole Bernard Le 6 septembre 2017 - Répondre

    Isabelle Rouzé,Elise Loïck Sueur

  4. Pauline Ochem Le 6 septembre 2017 - Répondre

    Ça sent encore la cotisation annuelle à payer dans le vent !

    • Gladys BC Le 6 septembre 2017 - Répondre

      Oui mdr Encore un truc à Payer Et on se demande pourquoi ?!

  5. Dominique Diry Le 6 septembre 2017 - Répondre

    Des propositions !

  6. Bragon L'Ours Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Ca sent surtout des syndicats, la corde au cou, car non représentatif, qui cherchent à rameuter

  7. Anne Leithu Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Moi je voudrais bien y croire.. Si on ne bouge pas tous unis très vite on va se faire bouffer !

  8. Joe Popo Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Vive les infirmières !!

  9. Emilie Mérat Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Franchement quand on sait comment fonctionnent réellement les syndicats (en general) actuellement je ne vois pas à quoi ça sert , il ne m’ont jamais aidé quand on n’a pas renouvelé mon contrat pour des raisons louches quand je bossais à l’hôpital, pour moi c’est du pareil au même que des beaux parleurs qui se graissent la patte chacun leur tour afin d’en profiter un max…

  10. venez avec nous a Paris le 12 manifesté avec nous pour défendre votre belle profession

  11. Isabelle Baratte Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Tout a fait d accord !!!!

  12. Edouard Gioanetti Le 7 septembre 2017 - Répondre

    D’ailleurs merci a votre site pour ne jamais hatiser les tensions entre collegues (ssiad,hospitaliers,had,idels etc….,) qui semble parfois etre votre fond de commerce . .

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Y’a rien à atiser en même temps tout le monde pense déjà être meilleur que le voisin, on appelle ça être français lol

    • Edouard Gioanetti Le 8 septembre 2017 - Répondre

      C’est pas faux…..?

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Et sur ce site, toutes les conversations quelque soit le sujet finissent par « c est la faute de l had » lol

    • Edouard Gioanetti Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Lol trop vrai…. enlève aux idels le mot « had » et « deuxième soin a 50% » et ya plus rien….ambiance pourrie chez les idels qui me manquent pas….

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Lol travailler gratuit c est un peu chiant^^ par contre pour l had j ai l avantaged avoir été des deux côté de la barrière, honnetement y’a a boire et a manger des deux côtés…

    • Edouard Gioanetti Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Moi ma compagne y a travailler 10 ans en had; alors quand jentends des conneries sur le had ca me fou les boules…. Après pour avoir été en liberal je me gosse , car c’est loin detre des oies blanches dans ce milieu…..

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Comme je le dis dans une autre convers, la sécu me fait bien marrer a casser les couilles aux idel, quand tu vois que les kinés ne veulent plus faire de domicile car quand ils sont dans leur cabinet ils peuvent facturer des soins a 4 personnes simultanément…

    • Johnny Taash désolé Aurélien mais nous aussi nous sommes contrôles ! Au delà de 35 / 40 actes par jour , la sécu vient vérifier tes horaires , tes méthodes , etc … c est vrai que la plupart des kines ne font plus de domiciles ( je n en fait pas parti ) mais car les indemnités de déplacement nous rapportent 2,5 euros . Quand tu calcules l essence , le parcmètre , la voiture , le temps de déplacement et l inconfort d un domicile pour pratiquer une séance de kine , tu comprends vite que ce n est pas pour facturer  » 4 actes en même temps  » mais simplement car nous aussi en avons marre d être pris pour des cons ! Il faut arrêter de penser que telle profession est mieux lotie que l autre . Pour les professions paramédicales , l entraide confraternelle serait bienvenue ?

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Moi aussi je paye mon gasoil, le parcmètre, la voiture, le temps et je fais mes soins dans des conditions d hygiène déplorable…et je touche 2,50 pareil

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Je dis pas que c est ton cas mais j ai passé pas mal de temps chez les kines et j ai jamais compris comment tu pouvais faire correctement des soin sur 3 ou 4 pers en même temps

    • Oui mais toi tu ne pourrai pas les faire en cabinet . Et tu y passes beaucoup moins de temps . Sur une demi journée de domiciles je vois 6/7 patients environ .

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Ah bon jpeux pas les faire au cabinet??

    • ?

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Si c est une notion de temps pour vous, c est donc une question d argent! Plus de temps moins de patient moins d argent

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Hier j ai appelé 8 kines pour une patiente alité qui a ds problemes pulm, y en a que un qui a voulu se deplacer

    • Oui voilà , le domicile ce n est pas rentable . Je perds clairement de l argent quand je fais mes aprem de domiciles , mais j estime que ça fait parti du service . Après je trouve ça normal que de moins en moins de personnes veulent se déplacer pour 2,5 euros . Et la sécu est relou avec tous les pros paramédicales alors que nous coûtons que dalle par rapport au boulot fourni, aux AT évités , aux hospitalisations écourtées …bref la sécu casse les c…. , nous paye une misère et c est surtout pour ça que les kines ne se déplacent plus et non pour facturer 4 actes en même temps au cabinet ( si tu as vu faire ca , fuis très vite )

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Après je suis d accord avec toi y’a des profiteurs avec peuvd conscience pro yen a partout!

    • Johnny Taash Le 8 septembre 2017 - Répondre

      OK c est mal rémunéré, mais comme tu dis ca fait partie du service! Vous devriez avoir l’obligation d exercer un pourcentage de votre activité en domicile ( pareil pour les médecins généraliste). C est quand même n’importe quoi, je suis dans une ville y’a des kines tous les 50m et personne veut prendre tes patients en charge…

    • Myriam My Le 9 septembre 2017 - Répondre

      Et les Kines qui facturent plusieurs séances dans la même ? J’en ai déjà rencontré plusieurs ! C sûr que c plus rentable le cabinet !???

  13. Cri Cri Le 7 septembre 2017 - Répondre

    Avant les inégalités libéraux/hospitaliers il y a privé/ public, car pour le même boulot il y a des inégalités de salaire.

    • Simon Camus ZouZou Le 8 septembre 2017 - Répondre

      Je me permet: qu’entendez vous par même boulot ? Dans le sens même diplôme je suis d’accord, mais le travail en soit m’a toujours semblé différents dans mes derniers posts (hospitalier en réa, dans le privé, dans le transport médicalisé, le liberal titulaire et remplacement) et en effet le salaire n’a jamais étais le même mais le boulot lui, a souvent était plus dur physiquement/ en responsabilité etc… selon les posts

    • Vivi Sylvie Le 8 septembre 2017 - Répondre

      ET bcp bcp de taf ds le privé
      Déjà ds le public cet grave
      Mais privé ça reste privé… helas bcp de personnels Soignants malheureux…

    • Elodie Szymczewski Le 13 septembre 2017 - Répondre

      En privé, différents employeurs pour le même boulot mais des salaires différents, pourtant la charge de travail, l’investissement demandé était le même …

  14. Caroline Deforge Le 8 septembre 2017 - Répondre

    Bof ! Y’a deja cet obscur ordre infirmier qu’on nous oblige à payer …..

  15. Sabine Dorffer Le 8 septembre 2017 - Répondre

    Tous des vendus ils ont même signés lorsque mon AT n’a pas été reconnu car déclaré trop tard pourtant j’avais une infirmière comme témoin alors les syndicats étaient où

  16. Vince Guilbaud Le 9 septembre 2017 - Répondre

    No j y crois pas

  17. Anthony A-r Le 9 septembre 2017 - Répondre

    Un doux rêve de voir les ide libérales se faire entendre en bloquant le système. Je n’y crois pas. Pourtant c’est leur seul espoir.

  18. Martine Legros Le 11 septembre 2017 - Répondre
  19. Martine Legros Le 11 septembre 2017 - Répondre
  20. Martine Legros Le 11 septembre 2017 - Répondre
  21. Martine Legros Le 11 septembre 2017 - Répondre
  22. Martine Legros Le 11 septembre 2017 - Répondre
  23. Gigi Dufayard Le 11 septembre 2017 - Répondre

    Je crois que je vais fondé un syndicat indépendant car cela fait des années que nous n arrivons pas à nous unir .. à qui la faute ? Peut être à notre non engagement du fait que nos moments de repos sont tellement bien remplis . Moi même je me sent tellement fatiguée que lors de mes repos j ai plus la force de me battre . C est sûrement mon âge qui me fait dire ça ….. mais après des années de libérales , j aimerais trouver auprès de mes consœur et confrère l envie de bouger …

  24. Isabelle Fernandes Le 12 septembre 2017 - Répondre

    Il faudrait en premier lieu être solidaire ce qui n’est pas le cad

  25. Maxime Le Gall Le 12 septembre 2017 - Répondre

    Pkoi créer un énième « truc » alors que l’ordre existe
    Quand allez vous comprendre qu’il est là pour nous représenter au près des décideurs et nous défendre
    L’ordre a bien pour but de faire avancer la profession et assoir l’importance de l’infirmière au sein du système de santé français

  26. Maryline Tridant Le 13 septembre 2017 - Répondre

    partage fait pr mes cousines

Laisser un commentaire