IDEL : des vacances 2018 sous le signe de l’optimisme et de la joie

IDEL : des vacances 2018 sous le signe de l’optimisme et de la joie

Des vacances 2018 sous le signe de l’optimisme et de la joie

Un simple match de foot peut changer bien des choses, nous en sommes tous conscients depuis dimanche 15 juillet. En remportant la finale de la coupe du monde, l’équipe de France de football a emporté le pays dans un tourbillon de joie et d’optimisme. Comme l’ensemble de la population, les infirmières libérales en profitent elles-aussi, avec une seule interrogation : combien de temps cela va-t-il durer ?

Quand une victoire de football rend la vie plus heureuse pour les infirmières libérales !

Si la période estivale avait fort mal commencé pour les infirmières et infirmiers libéraux, qui ne pouvaient que se désoler de l’impasse dans laquelle les avait emmenées les négociations conventionnelles, ces professionnels de santé ont retrouvé le sourire ce dimanche 15 juillet. Au contact de leurs patients ou sur la route des vacances, les infirmières libérales ont donc pu se réjouir de la victoire des Bleus à la finale de la Coupe du Monde de Football. La frénésie populaire ne les a pas épargnées, et c’est donc avec le sourire, que les IDEL(s) vont attendre la rentrée de septembre.

Ce vent d’optimisme s’accompagne en outre de la concrétisation d’une promesse de la Ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès Buzyn, qui avait déjà rappelé à plusieurs reprises sa volonté de « prendre soin de ceux qui nous soignent ». La ministre vient d’officialiser la création d’un observatoire dédié à cette mission. Celle-ci, même si elle concerne plus directement les infirmières hospitalières, ne pourra pas laisser les infirmières libérales indifférentes, puisqu’il s’agit bien d’une forme de reconnaissance de leur travail au quotidien. Quelques jours et une victoire de football auront donc permis de changer la vision des infirmières et des infirmiers libéraux.

 

Infirmière libérale et championne du monde, une réalité bien concrète !

 

Pour autant, les infirmières libérales, comme tous les autres professionnels de santé ne sont pas dupes et savent fort bien que la rentrée arrivera vite, et que les tracas et autres soucis du quotidien reprendront vote leurs droits. Pour renforcer cette sensation de fierté et de grand rassemblement populaire, les infirmières libérales aussi peuvent faire chavirer les cœurs. N’est ce pas ce que fait Aurore Dos Santos Kern, IDEL en Moselle.

Cette jeune infirmière libérale de 27 ans s’est illustrée en juin dernier à Rimini en Italie. C’est là-bas, qu’elle a décroché le titre de championne du monde de kick boxing dans la catégorie des moins de 60 kilos. Infirmière libérale et championne du monde, une réalité donc dans ce département lorrain. Concilier cette passion sportive avec son activité d’infirmière libérale n’a pas été tous les jours faciles, d’autant plus qu’elle avoue que sa passion est dévorante : « Depuis le jour où j’ai commencé à m’investir totalement dans ce sport, je m’entraîne tout le temps. Tous les jours, au moins 1 heure minimum. Il n’y a pas de pause, c’est les vacances, les dimanches et même les jours fériés« . Alors avec elle, c’est aussi sa collègue infirmière libérale, qui est récompensée à juste titre, comme l’explique Aurore : « elle est très arrangeante, elle me permet vraiment d’arranger mon emploi du temps avec mon entraînement et mes compétitions. C’est un vrai avantage de l’avoir« .

 

Des infirmières et des infirmiers libéraux prêts à affronter les défis de demain

 

Forts de cet optimisme, les infirmiers et infirmières libérales sont donc prêts à affronter les obstacles qui s’annoncent déjà pour la rentrée de septembre. Un conflit qui commence à prendre de l’ampleur avec les pharmaciens, l’attente des mesures les concernant que fera Agnès Buzyn à la rentrée, le dénouement final ( ??) des négociations conventionnelles, … les sujets ne manquent pas, et nul doute, qu’une fois encore, les infirmières libérales réussiront à faire face à l’adversité, même si pour le moment elles peuvent enfin savourer ces vacances estivales, car elles sont elles aussi ….championnes du monde.

Et vous, constatez-vous au quotidien ce changement d’état d’esprit, ce vent d’optimisme ? Ressentez-vous l’effet coupe du monde et combien de temps pensez-vous que ce dernier va durer ?

By | 2018-07-19T20:35:45+00:00 19 juillet 2018|IDEL au quotidien|0 Commentaire

Laisser un commentaire