Quand un logiciel aide à la bonne gestion du travail des infirmières

Quand un logiciel aide à la bonne gestion du travail des infirmières

Annoncé prochainement sur le marché français, un logiciel belge ambitionne d’optimiser la charge de travail des infirmières en milieu hospitalier. Les innovations sont nombreuses, et certains imaginent déjà une adaptation aux exigences spécifiques des infirmières libérales

 

Infirmières libérales et hospitalières, même combat quant à la pénibilité du travail quotidien !

Qu’elles exercent en milieu hospitalier ou qu’elles aient choisi une forme libérale pour l’exercice de leur profession, les infirmières de France sont comme les infirmières du monde entier : surchargées de travail. Cette surcharge rend le quotidien de ces professionnelles de santé plus difficile encore, expliquant notamment la démission de certaines et le découragement d’autres. Pourtant, la qualité de vie au travail fait partie désormais des attentes de tous les professionnels, y compris et surtout des professionnels de santé. C’est donc avec intérêt, que les infirmières libérales comme leurs consœurs hospitalières guettent toutes les innovations, qui pourraient améliorer ces conditions d’exercice.

L’informatique, les nouvelles technologies et la digitalisation de nos économies font partie des pistes à suivre ces dernières années. Le logiciel infirmier a ainsi pu alléger la charge de travail administratif des infirmières libérales, alors que le dossier de soins partagés en ligne a constitué un réel confort pour les IDEL(s) au quotidien. Les interminables transmissions en fin de journée sont devenues, pour les utilisateurs et les utilisatrices de ces nouveaux outils, de mauvais souvenirs. Mais une société belge se propose même d’aller plus loin en rendant la profession moins stressante, et c’est vers les hôpitaux publics, que la société a expérimenté une nouvelle solution. Cette expérimentation a eu lieu à l’hôpital Saint Pierre de Bruxelles mais les concepteurs du logiciel Careboard ont déjà fait savoir que la prochaine étape serait le marché français, luxembourgeois et québécois. Alors à quoi doivent s’attendre les infirmières françaises dans les mois à venir ?

Un logiciel infirmier pour rendre le travail de l’infirmière moins stressant et moins contraignant

 

A l’initiative de ce logiciel Careboard, la société Opal Solutions a cherché à définir en temps réel la charge de travail des infirmières et des infirmiers de chaque hôpital équipé. Pour y parvenir, le logiciel prend en compte le nombre d’infirmières disponibles mais aussi le nombre de patients. Cela garantit de connaître, à chaque instant, la charge de travail réel de ces professionnels de santé. Pour plus de précision, le logiciel recueille également, trois fois par jour, l’état de fatigue de chaque infirmière. Chacune d’entre-elles doit alors définir son ressenti : vert pour une situation normale, orange lorsque la charge de travail devient difficile et rouge, lorsque la situation est critique.

Cette grande facilité d’utilisation assure une adhésion massive des infirmières des hôpitaux concernés, rendant l’application encore plus efficace. Les résultats ainsi collectés et traités par l’application sont envoyés à la direction de l’établissement, qui peut prendre toutes les mesures qui s’imposent.

Une aide à la bonne gestion du temps de travail des infirmières pour une meilleure qualité de soins !

La directrice du département infirmier de l’hôpital bruxellois, Mme Carine Lambeau, souligne à quel point cette aide logicielle a été bénéfique pour l’organisation de l’établissement. : » Le fait de pouvoir demander aux infirmières de donner leur avis sur la charge de travail à chaque quart de travail et de pouvoir ajouter des commentaires, moi je trouve que c’est important, c’est respectueux du personnel sur le terrain et on est à l’écoute, même si on ne sait pas toujours donner les réponses adéquates ». Cette écoute de la parole des infirmières, qui se sentent enfin prises en compte, se double d’une efficacité renforcée en ce qui concerne l’organisation des soins eux-mêmes : « Nous avons maintenant des indicateurs qui nous permettent de nous dire « cette unité, elle est prioritaire sur une autre », donc on peut avoir une intervention plus ciblée sur cette unité avec, évidemment, les limites de nos moyens. »

Si la solution devrait permettre de rendre le travail des infirmières hospitalières moins stressant car plus organisé, elle vise aussi à limiter le nombre de démissions ou de départ anticipé de ces infirmières hospitalières. Quant à l’application de cette solution aux infirmières libérales, on voit bien que de nombreuses adaptations devraient être faites notamment en ce qui concerne le ressenti de l’infirmière libérale. Car verte, orange ou rouge, cette appréciation de la charge de travail ne se substituerait pas à l’obligation de continuité de soins, rendant le dispositif inopérant.

Et d’après vous, quelle solution logicielle pourrait faciliter le quotidien des infirmières libérales ? Pensez-vous que dans les années à venir, des réponses innovantes seront apportées aux revendications des infirmières libérales ?

 

 

 

By | 2018-08-23T23:54:09+00:00 23 août 2018|IDEL au quotidien|0 Commentaire

Laisser un commentaire