Les infirmières libérales effectuent leur rentrée, les pharmaciens aussi

Les infirmières libérales effectuent leur rentrée, les pharmaciens aussi

 

Depuis près d’un an, les infirmières libérales font connaître leur mécontentement quant à l’autorisation donnée aux pharmaciens de vacciner contre la grippe. En cette période de rentrée, l’opposition entre ces deux professions semble plus tenace que jamais.

Quand les pharmaciens vaccinent à la place des infirmières libérales !

Si la vaccination (sur prescription médicale) reste une des prérogatives des infirmières et infirmiers libéraux, ces professionnels de santé peuvent, depuis 2008, s’affranchir de cette prescription dans certaines situations. Chaque année, les IDEL(s) vaccinent ainsi environ un million de personnes contre la grippe sans prescription médicale. Il s’agit bien des personnes fragiles, c’est-à-dire les personnes de plus de 65 ans, ou les patients atteints de pathologies chroniques (diabète, obésité, affections cardio-pulmonaires). Les primo-vaccinations ne sont pas concernées par ce droit à vaccination sans prescription. Le Ministère de la Santé se félicitait de la situation en soulignant que « La part des vaccinations contre la grippe saisonnière réalisée par les infirmiers augmente depuis plusieurs années et représentait 23% des vaccinations en 2016« .

En Octobre 2017, cette autorisation à vaccination était testée pour les pharmaciens dans deux régions françaises (Auvergne Rhône Alpes et la Nouvelle Aquitaine) pour une période de 3 ans. Cette mesure avait suscité la colère des infirmières et infirmiers libéraux, estimant que leur profession était oubliée, et que le recours aux pharmaciens n’était pas la meilleure solution pour « augmenter la couverture vaccinale en France », objectif affiché par le gouvernement pour justifier cette expérimentation. L’annonce prévoyait une expérimentation sur 3 ans avant d’envisager la généralisation de la mesure à tout le territoire.

L’ambition de généraliser la vaccination par les pharmaciens, déjà prise ?

Pourtant, les infirmières et infirmiers libéraux ont pu s’étonner, au début de l’année 2018, des explications du gouvernement en préambule de la Stratégie Nationale de Santé (SNS) 2018-2022 : « L’objectif du gouvernement est d’élargir les compétences vaccinales des professionnels de santé, en concertation avec tous les acteurs, et notamment de généraliser dès 2019 la vaccination antigrippale par les pharmaciens d’officine dont les premiers résultats sont positifs« . L’expérimentation semblait donc déjà avoir convaincu les autorités, et la généralisation était donc déjà annoncé au début de cette année.

Si la généralisation de cette expérimentation semble déjà décidée, la région Occitanie rejoint dès 2018, les deux premières régions citées, pour élargir la zone de test. Bien évidemment, les pharmaciens se félicitent de cette mesure, qui est, selon eux, une reconnaissance de l’évolution de leur mission. C’est ce que résume parfaitement Frédéric Abecassis, le président du syndicat des pharmaciens de l’Hérault en déclarant : « Le pharmacien n’est plus un dispensateur de médicaments, c’est un acteur de la prévention, de la santé publique, de la chaine de soin ». de leur côté, les infirmières et infirmiers libéraux ne comprennent toujours pas cette mesure.

 

Le conflit entre les infirmières libérales et les pharmaciens, un avenir inquiétant ?

Les pharmaciens veulent en effet poursuivre sur leur lancée. Mr Abecassis ose s’interroger publiquement :  « Aujourd’hui, le vaccin contre la grippe. Demain, pourquoi pas d’autres injections ? » Mais, les ambitions des pharmaciens ne s’arrêtent pas là, puisque les institutions représentatives de la profession ont fait connaitre au Ministère de la Santé leurs revendication, alors que de nouvelles missions leur étaient confiées, au détriment des IDEL(s). Les syndicats infirmiers ont dénoncé cette situation, et l’Onsil (l’Organisation Nationale des Syndicats d’Infirmiers libéraux) a ainsi publié un communiqué en juillet dernier : En plus des vaccins, ce sont maintenant les chimiothérapies, la préparation des piluliers, la surveillance de la iatrogénie, les surveillances des glycémies, les chimiothérapies orales, qui leurs sont attribués mettant en péril notre existence.

C’est bien l’avenir de la profession, qui est en jeu selon l’Onsil, qui s’interroge : Entre la surveillance des patients à domicile par les facteurs et les manœuvres du lobbying des pharmaciens, que restera-t-il de notre profession, seule au chevet des patients 24h/24 et 7j/7 ?

 

Le conflit entre les pharmaciens et les infirmières libérales devrait connaître un nouvel épisode, lorsque le Ministère de la Santé dévoilera sa Grande Réforme dans quelques jours. On sait déjà, que la délégation et la meilleure coordination entre les différentes professions de santé figureront dans les priorités du gouvernement, et on peut imaginer, que ces dernières ne seront pas de nature à apaiser une situation, qui se révèle déjà comme explosive.

 

Et vous, comment estimez-vous que ce conflit entre IDEL(s) et pharmacies va se terminer ? Se terminera-t-il du reste ?

By |2018-08-31T00:30:25+00:0031 août 2018|IDEL au quotidien|59 Comments

59 Comments

  1. Elen Elastigirl
    Elen Elastigirl Le 31 août 2018 - Répondre

    Qu ils fassent deja leur boulot de pharmaciens correctement avt de prendre le notre

  2. Marie Anne
    Marie Anne Le 31 août 2018 - Répondre

    Ne serait ce pas à notre ordre infirmier de taper du point ?

  3. Rosette Trois-valets

    Moi je refuse de me faire vacciner par le pharmacien.deja que je ne trouve pas normal au un pharmacien à le droit de change le médicament que le toubib à noté sur l ordonnance.on c est très bien que c est les laboratoires. Qui commande.nous on subit

  4. Bertille Ancelin
    Bertille Ancelin Le 31 août 2018 - Répondre

    Personnellement
    Nous travaillons tous bien ensemble pas de tension
    D autres soucis pour notre profession bien plus importants !!!!!

  5. Thierry Inizan
    Thierry Inizan Le 31 août 2018 - Répondre

    Elle est bonne celle là. Nous infirmiers nous faisons du soin les pharmaciens sont des commerçants.

    • Vanessa Féry
      Vanessa Féry Le 31 août 2018 - Répondre

      Tout a fait d accord bientôt ils proposeront aux patients de leur faire les pansements

    • Emmanuelle Galdemar
      Emmanuelle Galdemar Le 31 août 2018 - Répondre

      Vanessa Féry
      Ben figurez vous qu un jour j ai refait le pansement d une vielle dame qui s était ouvert la jambe avec une porte de voiture
      Des médecins lui avaient posé des strips je ne peux même pas vous décrire le truc tellement c était mal fait ! J ai pris 20 mns car c était un samedi après midi pour le faire
      Le lundi matin la fille de la dame m a rappelé … pour me remercier
      Le médecin a l’hôpital lui a dit que c était du travail de pro….qui avait évité à sa mère âgée des semaines de soin….
      Mais je ne suis que pharmacienne vendeuse de boîtes et le regard fixé sur mon tiroir caisse ….je roule en Porsche et j ai 2 résidences secondaires !!
      C est évidemment de l humour…… pour ceux qui n en aurait pas..
      Je travaille dans un petit village depuis 15 ans . Pharma toujours pas remboursé et je ne roule pas sur l or
      Mais j adore mon boulot mes patients oui ce sont des patients et eux au moins me le rendent bien!

    • Martindelatorre Sophie
      Martindelatorre Sophie Le 4 septembre 2018 - Répondre

      Les pharmaciens sont des PARFUMEURS … je n’ai pas dis « fumistes » mais je le pense☹

    • Emmanuelle Galdemar
      Emmanuelle Galdemar Le 4 septembre 2018 - Répondre

      de pire en pire !
      Désolant…….

  6. Christele DA Silva
    Christele DA Silva Le 31 août 2018 - Répondre

    Parce que en quoi notre avis interesse qq???

  7. Philippe Petit
    Philippe Petit Le 31 août 2018 - Répondre

    Oui. Moi.

  8. Sydalg BC
    Sydalg BC Le 31 août 2018 - Répondre

    Je vais vendre des médicaments à mon cabinet et vu que je suis plus humaine que certains pharmaciens ça devrait bien se passer 😬

  9. Sylvie Ravenel
    Sylvie Ravenel Le 1 septembre 2018 - Répondre

    C’est une honte tout le monde empiète sur le domaine des autres…. ça ne peut pas durer… chacun à sa place et pour ce pour quoi il a été formé et c’est tout

  10. Yolande Leclercq
    Yolande Leclercq Le 1 septembre 2018 - Répondre

    Moi pour ma part je prend une infirmière chacun son métier ne change pas la donne d accord

  11. Philippe Petit
    Philippe Petit Le 1 septembre 2018 - Répondre

    Je soutiendrai toujours mon infirmière préférée Christelle.

  12. Christele DA Silva
    Christele DA Silva Le 1 septembre 2018 - Répondre

    Merci Phiphi.bise

  13. Philippe Petit
    Philippe Petit Le 1 septembre 2018 - Répondre

    Gros bisous.

  14. Alain Verdiére
    Alain Verdiére Le 1 septembre 2018 - Répondre

    Baxman Parless

  15. Baxman Parless
    Baxman Parless Le 1 septembre 2018 - Répondre

    L ordre???
    Il ne sert à rien alors qu on nous l impose et pas gratuitement !!!!
    Je suis actuellement en litige pour différentes raisons et j attends toujours leur appel lol…
    Par contre, je trouve inadmissible que les pharmaciens prennent le métier des différents paramédicaux…
    Les vaccins, les médicaments, pour certains les semelles orthopédiques… tous va bien!!!
    Et nos syndicats servent à quoi??? Le Sniil ? Le FNI???
    Notre profession se perd et surtout se dégrade!

  16. Michelle Barru
    Michelle Barru Le 1 septembre 2018 - Répondre

    Chacun son métier

  17. Claude Klughertz
    Claude Klughertz Le 2 septembre 2018 - Répondre

    Ben puisqu’on mélange les genres… moi suis medecin: quand est ce que je pourrai vendre le doliprane que je prescris, les antibios etc….?

  18. Caroline Nerie
    Caroline Nerie Le 2 septembre 2018 - Répondre

    C’est juste une souscut les gars !!! Moi ça me rend service !

    • Brongniart Stf
      Brongniart Stf Le 2 septembre 2018 - Répondre

      Bonjour Caroline.
      Faites la vous même alors… tant qu’on y est, passez par Leclerc drive ça ira plus vite encore.
      Vous pensez que nous revendiquons pour rien? Les pharmaciens récupèrent les vaccins qu’ils vendent. Il y a là un premier problème.
      Le second est que cet acte était réservé aux médecins sages-femmes et infirmiers.
      Donc demain il sera réalisé par les pharmaciens. Ok!
      Ensuite quoi? Les dextro les prise de TA les toilettes aux aides soignants, les soins techniques réservés aux HAD. Et donc nous, petits infirmiers libéraux, nous fermerons pour votre plus grand plaisir??
      Non, car nous sommes les seuls à intervenir du 1er janvier au 31 décembre dans tous les quartiers des petites et grandes villes et tous les villages de campagne ou montagne.
      Alors s’il vous plaît, laissez nous travailler et que chacun fasse ce qu’il a à faire.

    • Lisa Dejean
      Lisa Dejean Le 4 septembre 2018 - Répondre

      Il est de même pour les ordonnances que nous faisons gratuitement je précise pour des sets à posts par exemple.. puisqu’ils ont l’ordonnance d’origine pourquoi les pharmaciens ne reconduisent ils pas ??? J’ai la sensation d’être un pis aller au milieu de cette caste médecin pharmacien !

    • Caroline Nerie
      Caroline Nerie Le 4 septembre 2018 - Répondre

      Trop de blabla pour rien ! Une sous cut les gars !!! De suite les drames et les grands mots !!! Et je me demande qui la facture de vous cette sous sous cut !!

    • Caroline Nerie
      Caroline Nerie Le 4 septembre 2018 - Répondre

      Une sous cut et on est pas juste la pour faire des gestes !!
      Ils ne feront pas autre chose !
      Faut arrêter de tt dramatiser !!
      S’ils pouvaient faire des psts ok qu’on gueule… ms une s/c je ne pense pas que le pharmacien aspire à faire l’infirmier!! Une s/c va dépanner des mémés … qui cherchent des idel qui veulent pas se déplacer pour si peu !! Bref…

  19. Maréchal Victoria
    Maréchal Victoria Le 2 septembre 2018 - Répondre

    J’ai parlé avec un copain pharmacien des vaccins , ça ne l’intéresse pas du tout , il y a un questionnaire à remplir , il faut que le patient reste une demi-heure dans l’officine donc monopolise le pharmacien , et ils sont payé moins de cinq euros pour l’injection . ce n’est pas une bonne affaire pour eux non plus …

    • Pauline Montaud Goeminne

      Ce n’est pas une bonne affaire en tant que telle, mais quand les pharmacies du secteur proposeront ce service, et récupèreront des clients, ce pharmacien s’y mettra aussi, business oblige!

    • Sylvie Brajon
      Sylvie Brajon Le 4 septembre 2018 - Répondre

      en fait le notre n’est pas du tout pour…

    • Christelle Villet
      Christelle Villet Le 5 septembre 2018 - Répondre

      Le mien non plus veut pas .Chacun son métier.

  20. Elodie Defer
    Elodie Defer Le 2 septembre 2018 - Répondre

    La CPAM veut juste supprimer la profession d’infirmière libérale. Infirmière à domicile oui,.mais salariée d’un SSIAD. Ouvrez les yeux! Ce n’est ni la faute de Pierre, Paul ou Jacques.

  21. Gérald Rouillard
    Gérald Rouillard Le 2 septembre 2018 - Répondre

    Et on en vient à mélanger le mercantile avec le soin 🤦‍♂️où va t’on ?

  22. JoCe LiGne
    JoCe LiGne Le 2 septembre 2018 - Répondre

    Les pharmaciens n’ont pas à faire des injections. Ce n’est pas leur travail. Qu’ils laissent ça aux IDE.

  23. Framboise Gad
    Framboise Gad Le 2 septembre 2018 - Répondre

    Chacun son métier et se faire vacciner par son pharmacien que j’adore ….. j ai mal à l avance . Ils n ont pas appris……..et si un choc , ils font quoi …..

    • Vanessa Féry
      Vanessa Féry Le 3 septembre 2018 - Répondre

      c est clair ils ne perfuseront pas le patient en urgence car ne savent pas faire alors que l infirmière si ils appeleront le samu et une perte de temps vitale pour le patient

  24. Elina Elina
    Elina Elina Le 3 septembre 2018 - Répondre

    C est la fin de notre métier …. les pouvoirs publics cherchent juste à nous faire disparaître…. nous finirons par être salariés des SSIAD, ou des mutuelles…… dans 10 ans il ni aura plus d IDEL ….. hélas ….

  25. Solange Milliere
    Solange Milliere Le 3 septembre 2018 - Répondre

    Effectivement a qd les infirmières vendront des médicaments de parapharmacie doliprane produit d hygiène…nicopass …pour finir les fins de mois n est ce pas mme la ministre notre pays recrute un ministre de la sante cérébralement normal ou normale pour l intérêt de l ensemble de tous les professionnels de sante infirmières médecins .. …..
    .adressez vos cv a mr macron paris vite car le remaniement
    c est bientôt 😂

  26. Chantal Heilig
    Chantal Heilig Le 4 septembre 2018 - Répondre

    Inadmissible d’autant que nous les infirmières sommes payés 8,80 € au mieux en nous déplaçant chez le patient …!!! Et les pharmaciens 30 € en restant bien gentillement au chaud dans leur pharmacie…. A votre avis qui va encore une fois payer les pots cassés de ce grand déficit de la sécurité sociale…. Quel médicament ou autre soin va encore devoir être dérambourcé pour enrichir encore et toujours les pharmaciens…. Ce sera nous nos enfants qui n’auront plus de sécurité sociale…. Réfléchissez bien ….

  27. Priscillia Moreau
    Priscillia Moreau Le 4 septembre 2018 - Répondre

    Jai eu l’occasion d’en discuter avec le pharmacien avec lequel je travaille et franchement il m’a bien dit que lui ce qu’il voulait c’est bien travailler avec les professionnels dans l’intérêt du patient. Ça ne l’arranger pas de faire ces vaccins mais quand le patient vient chercher son vaccin mais que l’idel n’est pas dispo de suite le forçant à revenir, ou qu’il faille attendre son passage chez le doc et bien il devait le faire. Il m’a également dit que si actuellement les négociations sur la NGAP n’aboutissaient pas c’était à cause de cette guerre entre Idel et pharmaciens car nos syndicats tapaient du point sur la table.
    Après je suis amener à le croire car quoi qu’on en pense on fait la guerre pour un vaccin payer des clopinettes. Que les pharmaciens les ont récupérer mais que pareils c’était pour les endormir car on leur avait enlever autre chose. Et que eux ont un vrai syndicat qui se bat pour les vrai choses !
    Personnellement le jour où nos syndicats se regrouperont pour aller dans le même sens et tenteront des actions qui valent vraiment le coup ( comme le baisse de jour de carence à 7 jours par exemple ou la baisse de nos cotisations sociales exorbitante ) cela résoudrait beaucoup de choses et nous empêcherais de nous entretuer entres professionnels ! Rappelons qu’aujourd’hui c’est le patient qui pâtit de tout cela

  28. Valerie Vilain Sol
    Valerie Vilain Sol Le 4 septembre 2018 - Répondre

    la vaccination n’appartient qu’aux medecins ….que ce soit aux infirmieres ou aux pharmaciens c’est une délegation !

  29. Framboise Gad
    Framboise Gad Le 4 septembre 2018 - Répondre

    soutenons l infirmière qui a été poignardé en juillet

    • Sylvie Corsin
      Sylvie Corsin Le 5 septembre 2018 - Répondre

      Oui venez à Angoulême à 14 h lundi 10 Septembre ! Ce serait bien de nous soutenir entre nous tous professionnels de santé ! Moi je bosse super bien avec les pharmaciens de mon secteur et entre nous si les IDELS faisaient plus de permanence elles feraient plus de VAG !!!!!

    • Emmanuelle Galdemar
      Emmanuelle Galdemar Le 6 septembre 2018 - Répondre

      Sylvie Corsin
      Merci !
      Ce forum est désolant
      Ça fait plaisir de voir des commentaires comme le vôtre
      Moi aussi je bosse super bien avec les infirmiers ieres de mon village
      Et effectivement sans permanence c est compliqué !

  30. Caroline Touzet
    Caroline Touzet Le 4 septembre 2018 - Répondre

    La pharmacie de mon village refuse catégoriquement de faire ces soins nous avons une très bonne coordination nous travaillons toujours ensemble pour nos patients et il en est de même pour les pharmacies des alentours sauf un qui cherche à pallier son incompétence et sa malhonnêteté en mangeant à tout les râteliers !!!!

  31. Adrian Forca
    Adrian Forca Le 4 septembre 2018 - Répondre

    C’est mon médecin qui me fait mes vaccins et cela continuera comme ça.

  32. Jc Clozel
    Jc Clozel Le 5 septembre 2018 - Répondre

    L’ordre qui fait cotiser les libérales, plus cher que les salariées, ne devrait il pas se sentir un peu concerné ?

  33. Jc Clozel
    Jc Clozel Le 5 septembre 2018 - Répondre

    Faut toujours se méfier des épiciers.. et recompter sa monnaie

  34. Christian Fily
    Christian Fily Le 6 septembre 2018 - Répondre

    Chacun son métier

  35. Caroline Vandelanotte
    Caroline Vandelanotte Le 6 septembre 2018 - Répondre

    Et pourquoi le médecin n’a pas un stock pour les patients pris en charge à 100% afin de vacciner immédiatement. Les pharmaciens sont comme les épiciers j’attend le jour où les supermarchés vendent des médicaments. Jamais une question sur les antécédents lors de la délivrance d une médoc.

    • Emmanuelle Galdemar
      Emmanuelle Galdemar Le 6 septembre 2018 - Répondre

      Il y a des mauvais pharmaciens des mauvais médecins des mauvais infirmiers si si je vous assure mais également de mauvais garagistes de mauvais plombiers de mauvais électriciens……..il suffit de choisir qqn de compétent dans tous les métiers
      Et mettre tout le monde dans le même panier et tenir votre discours ce n est pas très constructif. Les professionnels de santé doivent travailler ensemble pour le bien des patients

Laisser un commentaire