Débordement administratif, le malaise des infirmières et infirmiers libéraux

Débordement administratif, le malaise des infirmières et infirmiers libéraux

C’est l’IGAS, qui dénonce ce sentiment de débordement administratif, qui frappe les infirmières libérales comme toutes les autres professions de santé. Un état des lieux sévère et des solutions timides, qui peuvent irriter un peu plus encore certains de ces professionnels.

Le débordement administratif, un autre malaise profond pour les infirmières libérales

C’est en juin dernier que l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) a remis un rapport à Mme la Ministre de la Santé, Mme Agnès Buzyn. Accessible à toutes et tous, ce rapport « Simplification des relations entre les professionnels de santé de ville et les administrations » dresse un état des lieux du quotidien des médecins, des infirmières libérales et autres masseurs kinésithérapeutes. Ce constat sévère s’intéresse particulièrement aux relations tendues, qui peuvent exister entre les infirmières libérales et les professions de santé d’une part et les organismes publics d’autre part. Il en ressort, que d’une manière générale, « Les professionnels attestent à la fois d’une amélioration de leurs relations avec les CPAM et du maintien de motifs  cumulés d’irritations. » En d’autres termes, les professions de santé reconnaissent que des efforts ont été apportées mais déplorent que des tensions persistent malgré leur dénonciation. Ces reproches se traduisent par un sentiment de débordement, qui vient s’ajouter aux autres difficultés des infirmières libérales notamment. L’IGAS constate « Les charges administratives cristallisent le malaise des professionnels de santé. ». C’est la facturation et la gestion des paiements, qui sont le plus souvent montrés du doigt par ces professionnels et ce pour de multiples raisons : « rejet             d’un lot de factures pour une seule refusée, absence du nom du patient concerné… » Si le rapport dresse une liste de ces motifs, elle admet ne pas pouvoir en établir un état exhaustif.

 

Vers une simplification à destination des infirmières libérales et des professionnels de santé

Il est néanmoins souligné, que de nombreux efforts ont été entrepris, dans le domaine de la santé, pour simplifier le parcours du patient. Ces efforts ont été perceptibles par les patients eux-mêmes bien qu’ils existent déjà des démarches faites à destination des professionnels de santé. Ainsi, le rapport souligner les aides locales, qui peuvent être apportées aux professionnels de santé souhaitant se regrouper au sein de maisons de santé pluriprofessionnelles notamment. Il n’est donc pas étonnant que l’IGAS recommande dans son rapport de « faciliter les regroupements de professionnels de santé notamment en maison de santé pluriprofessionnelle« . La mutualisation des besoins constitue une piste (mais ce n’est pas la seule) pour faire face à ce sentiment de débordement administratif. Le rapport n’édulcore cependant pas les défis qui se posent pour les années à venir en soulignant notamment : « La coordination des professionnels nécessite de faire évoluer et redéfinir les rôles de chacun et de bénéficier d’outils numériques itinérants adaptés et interopérables »

Mais si des pistes, comme celle-ci, sont évoquées, le rapport démontre bien que l’accumulation des tâches administratives (ou considérées comme telles) reste le problème principal. « Le ressenti d’un débordement de tâches administratives est lié à leur multiplicité et non à quelques sujets majeurs. »

 

Infirmière libérale, une profession à part entière

A travers ses 91 pages, le rapport étudie, analyse la situation des infirmières libérales et des autres professionnels de santé et préconise certaines solutions. Mais il souligne également un autre aspect trop souvent négligé en la matière : le manque de formation de ces professionnels de santé pour s’installer en libéral. Ainsi les professionnels de santé « insistent sur deux obstacles principaux à l’installation en libéral, dès lors que ce choix est fait : le manque d’informations sur comment et où s’installer et exercer, ainsi que le manque de formation à l’exercice en libéral. »

Ce sont les sujets principaux, qui sont pointés par le rapport de l’IGAS, qui constate au passage les problématiques liées à la désertification médicale et notamment en ce qui concerne le prix du foncier, qui peut être un obstacle à l’installation ou encore à celles liées au stationnement dans les aitres urbaines.

Si le rapport a été mis en ligne au début du mois d’octobre, il a été consulté dès le début de l’été par le gouvernement. On peut alors légitimement s’interroger sur l’impact de celui-ci sur la décision de créer les postes d’assistants médicaux, annoncé pour la réforme de santé du quinquennat. Mais seuls les médecins sont concernés, et les infirmières libérales comme bien d’autres professionnels de santé peuvent, une fois de plus, se sentir oubliées !

Et vous, ressentez-vous ce débordement administratif ? Quelles seraient selon vous les pistes à suivre pour y remédier en partie tout du moins ?

By |2018-11-30T23:13:30+00:0030 novembre 2018|IDEL au quotidien|48 Comments

48 Comments

  1. Marie-Line Chevasson-Berna

    Sylvia Légé Valerie Jourdan Nath Vialatte – Auzeral Florence Bar

  2. Mireille Ruel
    Mireille Ruel Le 1 décembre 2018 - Répondre

    je viens de passer 3 jours au tel avec des mutuelles pour me faire payer!!!!!

  3. David Clerc
    David Clerc Le 1 décembre 2018 - Répondre

    Perso, je ne connais pas.
    Si on est correctement équipé pour facturer, ça simplifie énormément toutes ces démarches

  4. Eric Genthon
    Eric Genthon Le 1 décembre 2018 - Répondre

    Arrêtez de lire ce site !!
    C juste un site buisness pour vous vendre leur logiciel
    Ils s’en doutent de vos avis !!

  5. Jean-Philippe Joly
    Jean-Philippe Joly Le 1 décembre 2018 - Répondre

    Intégrer la mutuelle dans la carte vitale serait un gain de temps énorme et imposer les mutuelles de faire parti d’un portail unique une fois conventionné à ce portail tout est fait

    • David Clerc
      David Clerc Le 2 décembre 2018 - Répondre

      Jean-Philippe Joly vivement que le lecteur de code barres et de Qer codes soient intégrés à mon système. Ça va bien me faciliter la vie!!

    • Anne So
      Anne So Le 2 décembre 2018 - Répondre

      Jean-Philippe Joly il y a le portail tpcomplementaire qui est top (liste des mutuelles dispo sur le site)
      Site communique par la cpam
      Je m y suis inscrite il y plus d un an, simple et effectif en 2 semaines et surtout pas d impaye je suis conventionnee avec toutes les mutuelles…

    • Pascale Georgy - Vilmain

      Je connaissais pas merci !

  6. Planel Marie
    Planel Marie Le 2 décembre 2018 - Répondre

    Avec les GJ !

  7. Charlette Ambrosino
    Charlette Ambrosino Le 2 décembre 2018 - Répondre

    Venez nous rejoindre , ont sera plus fort essemble

  8. Driss Kanes
    Driss Kanes Le 3 décembre 2018 - Répondre

    Maryon Cgt

  9. Bast Dudzik
    Bast Dudzik Le 3 décembre 2018 - Répondre

    J ai 4 mois de retard administratif
    Il faudrait que je ferme le cabinet 15j pour tout traiter…

    • JP Tele
      JP Tele Le 3 décembre 2018 - Répondre

      Prenez un facturier, vitalfact le fait très bien !

    • Bast Dudzik
      Bast Dudzik Le 3 décembre 2018 - Répondre

      J ai une secretaire en plus…

      Mais l obligation de declarer au fisc les frais km du patient A au patient B au patient C prend du temps par exemple

    • Latifa Driou
      Latifa Driou Le 3 décembre 2018 - Répondre

      J’ai une secrétaire

  10. Emmanuelle Fevrier
    Emmanuelle Fevrier Le 3 décembre 2018 - Répondre

    Moi j’en peux plus de cette paperasse 😓

  11. Marie Popins
    Marie Popins Le 3 décembre 2018 - Répondre

    Ne faites pas les mutuelles comme moi .

  12. Chantal Ferrara
    Chantal Ferrara Le 4 décembre 2018 - Répondre

    Bonjour, je suis secretaire indépendante. Je suis spécialisée dans l’administratif pour les infirmiers (ères) libéraux (les). Je m’occupe aussi de la gestion des impayés et rejets caisses et mutuelles.

  13. Mary Discher
    Mary Discher Le 4 décembre 2018 - Répondre

    Moi je délègue à une société qui gère …je travaille seule ..maman solo d un ado handicapé …je ne peux tout faire …

  14. Chantal Lbe
    Chantal Lbe Le 4 décembre 2018 - Répondre

    Moi, j’ai pris COFIDOC, et Compta IDEL et je souffle 😅

  15. Fabienne Gervais
    Fabienne Gervais Le 5 décembre 2018 - Répondre

    Selon moi… une dilution : confier le travail à une secrétaire médicale ! A chacun son metier ! Ça à un coût certes mais gain de temps et de qualité, d’efficacité, tout se réfléchit…

    • Marie Ramaen
      Marie Ramaen Le 5 décembre 2018 - Répondre

      Fabienne Gervais on a essayer 6 mois .. Au vu du bilan de l an dernier sur les 6 mois elle a pas tout facture perte de ça de la moitié… Et impossible de reprendre 6 mois de papier dc on l à ds l os.. J ai opté pour 2 jours de remplaçante par mois pour facturer. Et J y gagne !

    • Fabienne Gervais
      Fabienne Gervais Le 5 décembre 2018 - Répondre

      Dommage que vous ayez cette mauvaise experience car je persiste a dire que chacun son metier !
      Il existe de bonnes secrétaires comme de mauvaises
      Tout comme les infirmières ! (Vous pourriez être déçue par la qualité des soins de votre remplaçante… vous ne garderiez pas non plus)
      Ça vaut pour tous les métiers…
      C est difficile d’avoir la garantie de la qualite à l’embauche…. mais tout dépend qui vous recrutez et sur quels critères ! Beaucoup ne le savent pas : la formation de secrétaire médicale se fait sur 3 ans (bac spécifique) pas sur quelques semaines sur internet !
      La différence se ressent à un moment où un autre !
      Et pardonnez moi mais ne pas facturer a hauteur de la moitié d un CA sur un an : c est enormissime ! votre comptable doit changer de lunettes ou retourner à l’école !
      Urgent : changez de comptable !!! L’erreur doit se voir des le premier mois, même par vous car c’est vous le chef d entreprise ! Oui votre activité est une entreprise ! Et un chef d’entreprise doit avoir toutes les casquettes… surtout celle du contrôle.
      Ceci dit des personnes compétentes et serieuses existent…
      Je parle après 30 ans d’expérience c était mon métier avant d être infirmière !
      Bon courage à vous
      Et bravo pour votre courage 👍

  16. Sabarde Babarde
    Sabarde Babarde Le 5 décembre 2018 - Répondre

    quotidien lourd sur le plan administratif mais le pompom c’est quand il s’agit d’avoir accès a nos droits pour maladie auprès de la CARPIMKO!!!

  17. Rachele Bienassis
    Rachele Bienassis Le 5 décembre 2018 - Répondre

    RaLeBoL

  18. Marie Sarrazin
    Marie Sarrazin Le 6 décembre 2018 - Répondre

    Mélanie Tardieux 😂

  19. Elodie Raulet
    Elodie Raulet Le 6 décembre 2018 - Répondre

    La reconversion professionnelle

  20. Lo Clochette
    Lo Clochette Le 6 décembre 2018 - Répondre

    Jahel Broda

  21. Charlotte Hirth
    Charlotte Hirth Le 6 décembre 2018 - Répondre

    Benjamin Metz

  22. Myriam le Guen
    Myriam le Guen Le 6 décembre 2018 - Répondre

    Bien dit Fabienne😉

    • Fabienne Gervais
      Fabienne Gervais Le 6 décembre 2018 - Répondre

      Myriam le Guen
      Merci !
      Et que dire de la partie administrative dans les services de soins ???
      Qui ronge le temps de présence et de soins auprès des patients et d’attention aux besoins des familles ?????
      Il ne s’agit pas de chiffre d’affaires là mais juste de le coeur du métier qui est vampirisé !

    • Myriam le Guen
      Myriam le Guen Le 6 décembre 2018 - Répondre

      Et oui ma belle😉

    • Mary Discher
      Mary Discher Le 6 décembre 2018 - Répondre

      Fabienne Gervais c’est le même problème …trop d administratif tue la relation humaine pourtant la base de notre métier..

  23. Lulu Lfbvr
    Lulu Lfbvr Le 6 décembre 2018 - Répondre

    Cora Fee 😂😂😂

  24. Isabelle Tardy
    Isabelle Tardy Le 7 décembre 2018 - Répondre

    GJ jusqu’au bout … raz le bol

  25. Florian Yanowsky
    Florian Yanowsky Le 7 décembre 2018 - Répondre

    Arf…quand même, SCOR a quand même aidé au niveau papier

  26. Julius Senotti
    Julius Senotti Le 7 décembre 2018 - Répondre

    Mais malheureusement c’est un peu partout maintenant!!!

  27. Pétula Lamey
    Pétula Lamey Le 7 décembre 2018 - Répondre

    C’est vrai !elles passent plus de temps à faire les transmissions et les dossiers ! … alors qu’elles sont là pour secourir et soigner ! Il fait embaucher des personnels administratifs pour faire cette paperasse … une infirmière comme un horloger n’a pas à se  » préoccuper « de cette tâche …

Laisser un commentaire