Une nouvelle année 2019 pour les infirmières et infirmiers libéraux

Une nouvelle année 2019 pour les infirmières et infirmiers libéraux

Toute l’équipe d’Albus vous souhaite une belle et heureuse année 2019. En cette période si particulière, les infirmières et infirmiers libéraux peuvent se montrer dubitatifs quant aux perspectives qui s’annoncent.

 

Les fêtes de fin d’année, une période particulière pour les infirmières libérales

 

Les infirmières libérales comme leurs consœurs hospitalières peuvent se réjouir d’avoir passé cette période si particulière des fêtes de fin d’année. Si les dernières semaines de l’année 2018 ont été marquées par les gilets jaunes et une grigne généralisée, le temps des fêtes a rappelé à tous les professionnels de santé, combien cette période était difficile à gérer. Au stress du quotidien s’ajoute alors le désarroi et la détresse de certains patients, qui redoutent de passer ces moments isolés et sans soutien. Les infirmières et infirmiers libéraux ont alors du endosser, dans bien des cas, une nouvelle casquette, celle de trait d’union entre ces patients délaissés et la société.

Mais les infirmières libérales, comme l’ensemble des soignants de France qu’ils exercent en centre de soins ou qu’ils soient indépendants, ont aussi des obligations familiales et personnelles à honorer au cours de cette période si particulière. Et pourtant, choisir de devenir infirmière implique aussi d’accepter de ne pas pouvoir « faire toutes les fêtes en famille, que ce soit à Noël ou le jour des anniversaires des uns et des autres ». Ces contraintes d’emploi du temps font partie de la réalité du quotidien d’une infirmière libérale aujourd’hui.

2019, un renouveau pour les infirmières et infirmiers libéraux ?

 

Être présent aux côtés des patients fait bien partie de la mission dévolue aux infirmières et infirmiers libéraux, qui ont, le 25 décembre comme le reste de l’année, assuré la continuité des soins et un peu plus encore. Pour autant, les IDEL(s) n’en restent pas moins des femmes et des hommes comme tout le monde, nourrissant de secrets espoirs pour l’année à venir. Seulement, la profession a été échaudée au cours de ces dernières années, alors côté bonnes résolutions, on se montre plutôt prudent chez les infirmières et infirmiers libéraux. Il suffit de parcourir les réseaux sociaux pour comprendre le désarroi et surtout la désillusion, qui règne parmi la profession. Ainsi, le 2 janvier, une infirmière libérale exprimait (presque) son soulagement de quitter une profession, qu’elle avait pourtant particulièrement appréciée : « Après une année mouvementée, des déceptions, un burn-out difficilement tenable, c’est avec regret que je mets la clé sous la porte. En 2014, poser mon caducée sur le pare-brise était une grande fierté, aujourd’hui je le retire sans regrets. Fini les réveils aux aurores, fini les râleurs et les radins, (…) Fini les soins, fini le gasoil tous les 4 jours, fini les cotisations improbables et réguls douloureuses. Fini les années sans congés, sans arrêts maladie. Malgré tout, ce métier m aura permis de faire de belles rencontres (…) «

Les bonnes résolutions de 2019, un vœu pieu pour les infirmières et infirmiers libéraux ?

 

On se souvient combien d’infirmières et d’infirmiers libéraux se réjouissaient, aux premiers jours de l’année 2017, d’un changement (annoncé et promis) de cap pour le système de la Santé en France. Quelques mois plus tard, Mme Buzyn Agnès remplaçait Mme Touraine Marisol au poste de Ministre de la Santé. Les IDEL(s) voulaient croire en un changement salvateur, alors qu’ils s’impatientaient aussi de voir se terminer les négociations conventionnelles.

En ce début d’année 2019, le vent d’espoir est retombé, et les infirmières libérales attendent toujours la fin des négociations conventionnelles. Mais 2018 aura marqué aussi de son empreinte le système de la santé en France, et le plan de Réforme annoncé en septembre dernier n’a pas concrétisé les espoirs de la profession. Les mesures annoncées ne concernent pas (ou très peu) la profession infirmière, certaines mesures étant même jugées contre-productives, comme la création des postes d’assistants médicaux. Ce n’est donc pas sous les meilleurs auspices, que commence cette nouvelle année, d’autant plus que les conflits des dernières semaines laissent peser de graves suspicions sur les décisions budgétaires à venir. La profession infirmière va-t-elle encore être mise à contribution ? Les premières semaines de l’année devraient néanmoins permettre d’en savoir plus quant aux ambitions du gouvernement en matière de santé publique, et les IDEL(s) restent dans l’attente de ces prises de position.

Et vous, qu’attendez-vous de cette nouvelle année 2019 pour la profession ? Pensez-vous que de profonds changements se feront jour pour les IDEL(s) ?

 

By |2019-01-06T21:23:45+00:006 janvier 2019|IDEL au quotidien|27 Comments

27 Comments

  1. Coucou Ide
    Coucou Ide Le 6 janvier 2019 - Répondre

    Car on nous a toujours prise pour des bonnes soeurs et cela va continuer encore et longtemps
    Car on est la seule profession à bosser 365 jours sur 365 jours……

  2. Allison Hivart
    Allison Hivart Le 6 janvier 2019 - Répondre

    Les sorties d’hospi : plus de surveillance plaquettaire pour les anti-coagulants , plus de pansement on met de la colle et les vaccins c’est pour les pharmaciens !!!!!! On fait quoi nous ?!!!!! 😡😡😡😡

  3. Elina Elina
    Elina Elina Le 6 janvier 2019 - Répondre

    On veut tuer notre profession … dans quelques années nous n existerons plus , associations divers pour les toilettes ,HAD pour les soins ….. nous allons mourir…

  4. Doc Martin
    Doc Martin's Le 6 janvier 2019 - Répondre

    Inquiétude +++ en effet car les tournées s’amenuisent telles des peaux de chagrin ! Que va t’on devenir sur le moyen et long terme ???

  5. Lolo Schreider
    Lolo Schreider Le 6 janvier 2019 - Répondre

    Moi qui suis en plein doute : liberal ou pas??? Ca me fait un peu peur! Ca s’annonce si noir que Ca,2019?

    • Lor Pgn
      Lor Pgn Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Lolo Schreider il faut aussi regarder le tarif horaire
      Ma collègue 20 ans de liberal est reparti en CDD à l’hôpital
      Lissé sur l’année salaire équivalent ramené aux heures travaillées
      Mais elle se sent mieux protéger
      Le plus gros point négatif perte de relationnel avec les patients
      Idem pour mon ancienne collègue à 50 ans passé gros soucis de dos 1 an 1/2 d’arrêt impossible de reprendre une tournée avec 30000km par an et reparti en institution
      Elles ont trouvé une situation institutionnelle dégradé depuis leurs études mais c’est le fait qu’on fait de la santé un enjeu financier et le liberal c’est le dernier maillon de la chaîne donc on ramasse pas mal …
      Perso je prépare doucement une reconversion car l’âge légal de retraite c’est 67 ans et donc je préfère organisé mon avenir
      Infirmiere n’a pas d’Eldorado à toi de choisir celui qui te va

    • Marie Ballereau
      Marie Ballereau Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Lolo Schreider je suis salariée dans un centre de soins depuis 15 ans . Pas toujours facile, mais le salaire est stable…. ce serait peut être une solution pour que tu te rendes compte de la situation. ..

  6. Patricia Morisset
    Patricia Morisset Le 6 janvier 2019 - Répondre

    Pub pour les SSIAD et les HAD dans notre journal ! Où tu apprends qu’ils touchent 195€/jour/patient en forfait!!! On nous laisse les miettes et en plus la CPAM nous demande de rembourser des indus!!!! Qui pour nous défendre ?????

    • Fred Maite Hameau
      Fred Maite Hameau Le 6 janvier 2019 - Répondre

      Patricia Morisset 195 euros ….tu es long du compte ça c’est pour un petit forfait soin ,ça monte jusqu’à 585 euros / jours pour les cas les plus complexes…

    • Ja Desetats
      Ja Desetats Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Personne ne nous défend ! syndicats inexistants….

    • Christelle Faucon
      Christelle Faucon Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Fred Maite Hameau, Patricia Morissette et quand ils font appel à une libérale pour faire les soins il faut pleurer ou mordre pour arracher qqs miettes pour le travail qu’il nous « laisse ». Il faut se battre pour être payer remplir une tonne de paperasse et encore tu attends qqs mois pour avoir tes sous….
      Les had vive l’arnaque. Encore de la pub pour un gros mensonge : des économies pour la sécurité sociale qui coûte bcq plus cher… Façon le gouvernement veut mettre par terre le système de santé la sécurité sociale pour la faire passer en main des systèmes privés …..

    • Françoise Dulaurans-Lamy

      L’état veut notre peau , car ces un peu grace (a nous linfirmiere a domicile) que certaines personnes âgées vivent plus longtemps et continues à toucher leurs retraites

  7. Dominique Diry
    Dominique Diry Le 6 janvier 2019 - Répondre

    et dire qu’i va falloir faire une année de plus soit 43 ans pour être à la retraite , pour avoir 1300 euros une misère compte tenu des cotisations à la CARPIMKO .Les soins non payés par les patients notamment les parties mutuelles , l’administratif de plus en plus envahissant , le flicage des caisses , les soins sous payés …j’en ai marre !!!

    • Rc Mily
      Rc Mily Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Dominique Diry je vous rejoins ça m en a dégoûter 🙁

    • Dugenie Evelyne
      Dugenie Evelyne Le 7 janvier 2019 - Répondre

      1300Brut perso ….donc …….honteux ….ce n est pa sla peine de se lever le matin ……croyez moi si j avais su …

  8. Françoise Pâris
    Françoise Pâris Le 7 janvier 2019 - Répondre

    Et oui je suis libérale depuis 25 ans et j’ai vue mon pouvoir d’achat diminuer comme peau de chagrin les charges elles sont de plus en plus lourdes ..!!!! Et les caisses qui nous colle des indus sur un travail effectué charges payées ..!!!! Mais où va t’on ???? J’aime mon métier plus que tout mais maintenant avec un investissement fait pour mon travail mes charges sont plus fortes que mes revenus.. chercher l’erreur … des patients sortant de l’hôpital sans pansement ou ils les font eux même plus d’injection plus de kiné non plus .. des soins de plus en plus réduits .. alors à celle qui veulent se mettre en libéral réfléchissez à deux fois .. nous se sont des journées à rallonge 24/24h pour info
    1 im a domicile 7,00€
    1 toilette déplacement compris 10,20€ brut bien sûr … alors rester salarié ce n’est pas le moment de se metttre en libéral

    • Dugenie Evelyne
      Dugenie Evelyne Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Et vous allez voir la retraite miraculeuse que vous aurez ….Un scandale et mais de cela chut ………

    • Sylvie Novy
      Sylvie Novy Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Françoise Pâris oui tout à fait moi même ide depuis 30 ans je pense la
      Même chose ! Et n oublions pas que le tarif est en brut !!

    • Françoise Pâris
      Françoise Pâris Le 7 janvier 2019 - Répondre

      Sylvie Novy et oui et cela bcp l’oubli..!!!

    • Lucie Guerioune
      Lucie Guerioune Le 10 janvier 2019 - Répondre

      Je souhaite m’installer en libérale, les différents témoignages me freinent un peu mais j’en ai tellement marre du milieu hospitalier… bénéfices/risques…

    • Françoise Pâris
      Françoise Pâris Le 10 janvier 2019 - Répondre

      Lucie Guerioune attention ce n’est pas l’eldorado le libéral bcp d’heure de travail 12 à 14h par jour peu de repos compta flicage les vacances quand on trouve une remplaçante… pour rien au monde je repartirai dans l’hospitalier mais cela fait 26 ans que je suis en libéral j’adore mon boulot … mais la qualité de vie a bien changé , nous sommes écroulés par les charges les tarifs augmente peu et si vous êtes jeunes je vous conseille de faire vos armes et surtout votre vie de femme et de maman et après vous serez plus disponible pour le travail ceci n’est qu’une opinion bien sur … mais en 26 ans de carrière j’ai vue bcp de jeunes Ide arrivées et lâcher en peu de temps car le travail / salaire /repos bcp d’entres elles ont déchanté et sont repartis en milieu hospitalier.. maintenant il faut trouver un bon cabinet avec une bonne entente pro … j’ai 5 associées avec moi qui sont venues de milieu différent j’ai créer le cabinet je suis restée seule pdt 5 ans en travaillant 7/7 sans repos avec 2 petits je ne regrette rien maintenant nous sommes une super équipe alors si vous avez la niaque… foncée … bon courage à vous après si vous voulez des infos pas de soucis en mp

    • Françoise Pâris
      Françoise Pâris Le 10 janvier 2019 - Répondre

      Lucie Guerioune on peut communiquer en mp si vous voulez … aider à l’installation j’aurai aimée qu’on me le propose .. n’hésitez pas

    • Lucie Guerioune
      Lucie Guerioune Le 13 janvier 2019 - Répondre

      Françoise Pâris mp envoyé. Merci.

  9. Sandrine Devarrewaere

    Oui l’avenir fait peur….questionnement +++

  10. Marie Ballereau
    Marie Ballereau Le 7 janvier 2019 - Répondre

    Je le crains….😞

  11. Lucie Guerin
    Lucie Guerin Le 7 janvier 2019 - Répondre

    Bonne année 🎆🎊🎈 tenez bon! De tout cœur avec vous comme infirmière en retraite !

  12. Nicolas Gerard
    Nicolas Gerard Le 7 janvier 2019 - Répondre

    C’est l’année où je vais laisser tomber le métier. Désillusion complète… D’après mon comptable, je bosse 7 mois par an pour payer des charges et des impôts… cherchez l’erreur.

Laisser un commentaire