Albus Temps Libre : la chasse aux agendas surchargés est ouverte

Albus Temps Libre : la chasse aux agendas surchargés est ouverte

Lorsque l’on évoque avec des infirmières et infirmiers libéraux leur quotidien, on ressent toujours cette passion qui anime ces professionnels. Réalistes et pragmatiques, ces derniers soulignent toujours les griefs, qu’ils portent. Si la reconnaissance de leur profession reste une des demandes les plus exprimées, une autre tend à s’imposer également comme une des principales revendications des IDEL(s) : surmonter les tracasseries administratives et pouvoir reprendre le contrôle de leur agenda. Ce n’et donc pas un hasard, si Albus Temps Libre a été développé, et c’est ce qu’ont bien voulu nous expliquer Cécile Marchal et Eve Nourtier, responsables de ce produit nouveau sans équivalent.

 

Albus Temps Libre, le nom est évocateur, mais pouvez-vous nous expliquer plus en détail le fonctionnement de ce service ?

Au quotidien, une infirmière est submergée par les tâches administratives, qui viennent s’ajouter aux soins qu’elle doit prodiguer. Ajoutez à cela les temps de déplacements, le casse-tête de la facturation et de cette satanée nomenclature, et vous avez tous les ingrédients pour faire de la gestion de l’emploi du temps un véritable cauchemar. Avec Albus Temps Libre, l’infirmière libérale reprend le pouvoir de sa gestion du temps. Elle se concentre sur les soins à prodiguer, sur la prospection, et Albus Temps Libre s’occupe du reste. Comme vous le dites, le nom est assez évocateur, puisque nous redonnons du temps aux IDEL(s), qui peuvent l’utiliser comme elles veulent.

Albus Temps Libre est-il un service, une application, un logiciel infirmier ? Concrètement comment fonctionne l’application et quel est le rôle de l’infirmière libérale ?

Albus Temps Libre, c’est un peu tout cela à la fois. Nous nous occupons de toute la facturation de l’infirmière. Concrètement, lorsqu’une IDEL souhaite bénéficier de notre programme, elle va devoir investir une heure ou deux pour nous transmettre ses prescriptions, les documents dont nous avons besoin pour gérer sa facturation. Avouons que cette première étape, indispensable au bon fonctionnement d’Albus Temps Libre, n’est pas la plus agréable mais elle est absolument indispensable. C’est avec ces documents, que nous pouvons avoir une connaissance parfaite de nos infirmières libérales. Après cette prise en main, l’infirmière libérale nous envoie ses prescriptions et les éléments de son emploi du temps, et nous gérons tout. Pour l’infirmière libérale, le gain de temps est immédiat, et dès le premier mois, elle peut disposer de plus de temps libre, et c’est un avantage incontestable, dont nous font part beaucoup de nos clientes.

Comment l’infirmière vous envoie-t-elle ses prescriptions notamment ? Et vous, que faites-vous derrière ?

On installe un logiciel de communication, permettant à l’infirmière d’échanger avec nous. Un logiciel très simple d’utilisation pour ne pas perdre de temps avec de multiples fonctions. Ici, l’infirmière libérale prend en photo une prescription par exemple, et elle nous l’envoie. Derrière nous allons nous occuper de toute la partie facturation. L’établissement et la transmission de la facture bien sûr, mais aussi le suivi, le traitement des rejets, la gestion des impayés. Une fois que l’infirmière nous a transmis les informations, elle peut être garantie d’être payée pour l’ensemble des soins qu’elle a prodigués.

Un service de facturation clé en main, n’est-ce pas ainsi que l’on peut qualifier Albus Temps Libre ?

C’est tout à fait cela. Attention toutefois, derrière Albus Temps Libre, on retrouve toute l’expertise de notre société mais aussi nos experts. Car l’infirmière libérale dispose avec Albus Temps Libre d’un véritable expert dédié, qui va s’occuper de la situation. Ainsi, au départ, nos experts vont s’occuper du conventionnement de l’infirmière libérale avec la grande majorité des mutuelles. C’est un travail administratif immense de tout mettre à jour pour repartir sur des bases saines.

cecile marchalDu temps libre pour l’infirmière libérale, voilà ce que vous promettez avec ce programme. Et vos clientes, elles en pensent quoi ?

Demandez-leur, mais le retour est plus que positif. Le gain de temps est évident et incontestable. Après une journée de travail, l’infirmière libérale n’a plus besoin de passer une heure (ou plus) derrière son ordinateur pour traiter sa facturation. Elle prend une photo de la prescription directement chez le patient, et dicte ses informations via notre outil de communication lorsqu’elle est en voiture, par exemple. C’est réellement un service qui va permettre à l’infirmière libérale de nous transmettre tous les éléments dont nous avons besoin sans même s’en rendre compte. Par contre, il n’y a plus rien à faire après. Elle peut réellement se reposer ou passer du temps avec ses proches, Albus Temps Libre s’occupe de tout.

Lorsque deux infirmières libérales utilisent Albus Temps Libre, chaque infirmière bénéficie de tous les avantages du service, mais chacune profite aussi des atouts de notre programme en matière de communication et de transmission. Savoir en temps réel où on en est sur chaque dossier de patient, c’est un autre avantage incontestable d’Albus Temps Libre.

Choisir Albus Temps Libre peut donc être comparé à un choix de vie, mais cela a également un prix non ?

Bien évidemment et nous ne le masquons pas. Mais entre passer plusieurs heures par semaine pour sa facturation et transmettre les éléments nécessaires à tout instant et en toute simplicité sans avoir rien d’autre à faire, c’est un gain inestimable pour les infirmières libérales. Souvenez-vous, les IDEL(s) regrettent ces agendas débordés. Et puis, si nous parlons prix, il faut aussi aborder les atouts économiques d’Albus Temps Libre. Tous les rejets sont traités avec Albus Temps Libre, et toutes les sommes facturées sont réellement encaissées. Les infirmières libérales, qui s’occupent elles-mêmes de leur facturation, savent que c’est rarement la réalité à moins d’y consacrer des heures et des heures.

De même, avec notre service, tous les soins sont facturés, mêmes ceux que certaines infirmières libérales ne facturent plus pour une raison ou une autre. Là encore, c’et un gain incontestable, et inutile d’attendre 6 mois avant d’en profiter, puisque c’est visible immédiatement.

Avez-vous un point à rajouter avant de terminer cet entretien ?

Il y aurait tant à dire. Mais Albus Temps Libre porte parfaitement son nom, même si nous aurions pu l’appeler Sérénité ou Tranquillité. Car c’est bien de cela dont il s’agit, nous nous occupons de la facturation de nos infirmières avec une rigueur et un professionnalisme reconnu. Être assurée, que tous les soins réalisés, tout le travail effectué sera facturé et encaissé, c’est une source de tranquillité non. Alors offrir cette sérénité, tout en garantissant aux infirmières de gagner un temps considérable qu’elles pourront utiliser comme bon leur semble, voilà la mission, qui nous anime au quotidien.

Merci Eve et Cécile pour cet échange passionnant.

Et vous, comment faites-vous pour disposer de plus de temps libre et vous sortir de cette surcharge de travail ? Etes-vous déjà client Albus Temps Libre ? Et combien passez vous d’heures par jour, par semaine, par mois à vous occuper de votre facturation ?

 

By |2019-01-20T12:14:11+00:0020 janvier 2019|Actualité Albus, IDEL au quotidien|20 Comments

20 Comments

  1. Diana Angama
    Diana Angama Le 20 janvier 2019 - Répondre

    Carol Pomo ça peut peut t’être utile 😉

  2. Dominique Diry
    Dominique Diry Le 21 janvier 2019 - Répondre

    Beaucoup trop

  3. Blanc Cyrille
    Blanc Cyrille Le 21 janvier 2019 - Répondre

    très peu avec simply vitale

  4. Marie Collot Pauwels
    Marie Collot Pauwels Le 23 janvier 2019 - Répondre

    Moi ça va suis super organisé

  5. Joelle Capdeville
    Joelle Capdeville Le 26 janvier 2019 - Répondre

    Submergées faut pas pousser non plus Celles qui oui ont connu la paperasse à la main etaient submergées (on y passait des WE entiers). Dés que je me suis informatisée , il y a 25 ans , ,moi qui n’avait jamais touché un ordi , j’avais 50 ans , ce fut l’eclate totale .Plus aucun papier fait a la maison , 10 mn tous les jours au cabinet en attendant les patients qui ne viennent pas , pour rentrer les ordos , facturer etc et 20mn à peine tous les 10 jours pour teletransmettre et verifier les retour s , ça m’amusait tant que je faisais les papiers pour ma collegue et moi

    • Anne Gautier
      Anne Gautier Le 26 janvier 2019 - Répondre

      Joelle Capdeville c’est exactement ça 😜et je ne suis pas certaine qu’il faille tout déléguer…

    • Marie Collot Pauwels
      Marie Collot Pauwels Le 26 janvier 2019 - Répondre

      Joelle Capdeville ben voila pareil pour moi…faut pas exagérer non Plus

  6. Aline Prevost Lavallard Chalvet

    Bonjour
    Des retours d expérience ?

  7. Fatima Jasmin
    Fatima Jasmin Le 28 janvier 2019 - Répondre

    Dommage qu’ils ne sont pas du tout compétitif dans leur tarif 4 % c’est trop

  8. Cyn JL
    Cyn JL Le 2 février 2019 - Répondre

    Super Félicitations

Laisser un commentaire