De la bonne sœur à l’ONI, les infirmières libérales en quête d’une représentativité

De la bonne sœur à l’ONI, les infirmières libérales en quête d’une représentativité

 

Associer les infirmières libérales aux bonnes sœurs fait partie des stéréotypes, qui ont la vie dure. Et pourtant, la profession dispose aujourd’hui d’un ordre national et d’un code de déontologie. Est-ce suffisant pour porter les spécificités et les exigences de la profession ?

 

L’infirmière libérale d’aujourd’hui, une généalogie pittoresque façon image d’Epinal

Au fil des siècles, même si elles ne portaient pas le nom d’infirmières libérales, les femmes étaient les principales « soignantes » du quotidien. Cela faisait partie du rôle de la femme dans la société, même si les femmes étaient interdites d’écriture. Elles recevaient donc leurs consignes et apprenaient auprès des lettrés, principalement les médecins et les curés. Si la situation de ces infirmières d’antan a bien évolué au fil des années, il faudra attendre la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat pour que l’idée même des infirmières libérales commencent à se développer. Les « Infirmières de l’Etat français », diplôme créé dans les années 1920, soignaient mais portaient aussi la « bonne parole » (l’aspect religieux a longtemps été attaché à la profession) pour l’hygiène publique et support de la lutte contre les fléaux sociaux.

Peu à peu, l’aspect social a été séparé du domaine purement médical, même s’il faudra attendre l’arrêté du 31 décembre 1947 pour organiser le cadre du travail des ancêtres des infirmières libérales d’aujourd’hui. C’est ainsi, que l’image d’Epinal, « la bonne sœur » visitant ses patients chaque jour, a peu à peu disparu du quotidien de la population française, même si elle reste toujours présente dans l’imaginaire collectif.

Quand les infirmières libérales s’organisent, l’Ordre National des Infirmiers

Si depuis le début des années 1980, les infirmières et infirmiers libéraux ont vu leurs compétences évoluer, la profession ne disposait pas d’un organe représentatif. De nombreuses professions médicales et paramédicales possédaient leur ordre professionnel, mais il faudra attendre le 13 juin 2006 pour que soit créé l’Ordre National des Infirmiers (ONI), chargé de porter les revendications et de représenter les infirmières libérales d’une part mais aussi les infirmiers hospitaliers. C’est alors une victoire pour la profession, qui se voit reconnaître officiellement et qui dispose désormais d’un organe pour défendre ses intérêts.

Les premiers mois, et même les premières années, de l’ONI ont été difficiles, puisque de nombreux infirmiers libéraux et hospitaliers s’insurgeaient contre cette création. Ces tensions ont perduré pendant de nombreuses années, puisqu’en 2015, un amendement proposé par les députés visait même à supprimer purement et simplement l’ordre National Infirmier. Si les tensions semblent s’adoucir ces derniers mois, l’ONI reste conscient des efforts à déployer pour apaiser durablement les relations avec les infirmières et infirmiers libéraux d’une part mais aussi avec les infirmières hospitalières d’autre part.

 

Les infirmières libérales au cœur des ambitions de l’Ordre National des Infirmiers

Outre ses tâches quotidiennes et ses obligations réglementaires, l’Ordre National des Infirmiers s’évertue aussi à porter des revendications portées par les infirmières et infirmiers libéraux. Ainsi, Anne Jauer, vice-présidente libérale de l’Ordre national des infirmiers (ONI) expliquait la volonté de l’ONI de sécuriser le quotidien des infirmières libérales :  « De nombreuses violences ont eu lieu récemment à l’encontre des infirmières libérales et cela nous touche énormément.  Nous sommes la seule profession  paramédicale à assurer encore une continuité des soins au domicile des patients 24 heures sur 24 « 

Cette représentation de la profession souligne aussi parfois es relations difficiles que l’ONI peut connaitre avec d’autres organisations professionnelles. C’est le cas depuis plusieurs mois avec les représentants des pharmaciens, auxquels certaines infirmières libérales contestent de monopoliser l’élargissement des autorisations de vacciner.

Si de nombreuses infirmières libérales se sont indignées lors de la présentation de la Réforme de la Santé en France « Ma Santé 2022 », l’ONI a également fait connaitre son incompréhension, soulignant que les IDEL(s) étaient les grandes oubliées d’un plan, qui ambitionne de remettre la proximité au cœur de la politique de Santé publique en France : « Parmi eux, 120000 exercent à titre libéral en proximité directe avec les patients, se rendant à leur domicile le plus souvent quotidiennement, assurant les retours d’hospitalisation le week-end notamment. Ils sont très fortement impliqués dans l’offre de soins dans les territoires, leur répartition ne délaissant pas les zones rurales ou périurbaines et participent pleinement aux équipes de soins primaires. » L’ONI va-t-il réussir à réunir l’ensemble de la profession ? La question reste posée, mais dans tous les cas, l’ordre national semble bien vouloir susciter l’adhésion de toutes les infirmières libérales.

Et vous, que pensez-vous de l’action de l’ONI ? Estimez-vous que la profession d’infirmière libérale est suffisamment représentée ?

 

 

 

By |2019-02-01T23:49:19+00:001 février 2019|IDEL au quotidien|53 Comments

53 Comments

  1. Blanc Cyrille
    Blanc Cyrille Le 2 février 2019 - Répondre

    mieux vaut ne pas répondre au risque d être désagréable avec notre cher ordre!!!!

  2. Karine Poirier
    Karine Poirier Le 2 février 2019 - Répondre

    À juste titre elles ont la vie dure ! Bonne soeur toujours, pour ma part, entre patients qui nous prennent comme telles, corvéables à merci, les actes payés au rabais pour ne pas dire à coup de fusil, et l ordre qui n en a strictement rien à faire des boniches qui se tuent à la tâche, à part nous empocher encore un peu plus d argent….
    Perso j ai jeté l’éponge

  3. Céline Valette-Ducros
    Céline Valette-Ducros Le 2 février 2019 - Répondre

    Vous avez beaucoup d humour Infirmières Libérales pour nous parler de notre ordre comme d une avancée ..!
    Un ordre oui .. mais un vrai ! Pas juste une nouvelle taxe cachée qui ne nous sert à rien !

    • Muriel Rigal
      Muriel Rigal Le 2 février 2019 - Répondre

      Tout a fait d’accord avec vous!!
      Fumisterie simple ne sert strictement a rien.

    • Corinne Sotiriou
      Corinne Sotiriou Le 4 février 2019 - Répondre

      Ben moi je peux affirmer le contraire. Lors d un grave litige avec une infirmière ils ont été la et on été un véritable tribunal qui m ont permis de ne pas me faire arnaquer .

    • Ju Bonaparte
      Ju Bonaparte Le 6 février 2019 - Répondre

      Et qui ne défend aucunement votre profession!

    • Nath Rss
      Nath Rss Le 6 février 2019 - Répondre

      Corinne Sotiriou vous avez eu de la chance … moi au bout de 4 ans j’attends toujours qu’ils répondent à mon mail et qu’ils décrochent leur téléphone …

  4. Christiane Hoffmann
    Christiane Hoffmann Le 2 février 2019 - Répondre

    Les clichés 40 ans après sont toujours bien ancrés !

  5. David Mazurier
    David Mazurier Le 2 février 2019 - Répondre

    Quel rapport entre l’ordre et les IDE ?

  6. Zoreydesiles Run
    Zoreydesiles Run Le 2 février 2019 - Répondre

    Aux infirmières d’abord d’être conscientes de leur rôle, de leurs compétences, de leur valeur et de savoir dire NON !!!!! aux demandes abusives des patients et familles…quitte à perdre un patient !!! Se respecter en premier est essentiel.

  7. Elodie Dubourg
    Elodie Dubourg Le 2 février 2019 - Répondre

    Bonniche bonne soeur corvéables à souhait !!! Pas de vie privée !!! Majorité des patients nous reprochent nos repos ….

    • Steph Burger
      Steph Burger Le 2 février 2019 - Répondre

      Elodie Dubourg fais les tous péter!!! 💣💣 On fera autre chose hein, Tant pis!!!

  8. Philippe Andrieux
    Philippe Andrieux Le 2 février 2019 - Répondre

    Bla bla bla

  9. Magali Angelotti
    Magali Angelotti Le 2 février 2019 - Répondre

    Certains patients pensent que nous n’avons pas de vie en dehors du travail… ceux qui demandent de ne pas passer avant 21h parce qu’ils n’ont pas envie de se coucher trop tôt😒

    • Blanc Cyrille
      Blanc Cyrille Le 5 février 2019 - Répondre

      Magali Angelotti fais leur payer le tarif de nuit à leur charge …

    • Magali Angelotti
      Magali Angelotti Le 5 février 2019 - Répondre

      Blanc Cyrille personne ne le fait chez nous…

    • Edith Malzac
      Edith Malzac Le 7 février 2019 - Répondre

      Nous non plus!

    • Géraldine Gomeche
      Géraldine Gomeche Le 11 février 2019 - Répondre

      Magali Angelotti ben moi je refuse ma famille d’abord à 20 h grand Max je suis chez moi !!

    • Magali Angelotti
      Magali Angelotti Le 12 février 2019 - Répondre

      Géraldine Gomeche quand tu es remplaçante tu ne refuses pas tu fais comme tes remplac ees…

    • Béatrice Thierry Fonvieille

      Magali Angelotti il n’y en aura pas d’autres sans prescriptions médicales demandant des soins de nuit, je suis d’accord et j’en ai déjà discuté 🙂😉

    • Magali Angelotti
      Magali Angelotti Le 13 février 2019 - Répondre

      Béatrice Thierry Fonvieille tant mieux😅, parce que 20h30 surtout l’hiver, c’est rude

    • Béatrice Thierry Fonvieille

      Magali Angelotti je suis d’accord car quand tu comptes les transmissions et ensuite ton temps de trajet de retour, ton temps de repas,….bin tu peux aller au lit ensuite……on ne doit pas être beaucoup sur les routes encore à cette heure là….

  10. Nuncia Georget
    Nuncia Georget Le 2 février 2019 - Répondre

    Le silence est le meilleur des mépris ….

  11. J-p Mars
    J-p Mars Le 2 février 2019 - Répondre

    Rien du tout. On s’en fout.

    • Nathalie Noel-Chatain
      Nathalie Noel-Chatain Le 2 février 2019 - Répondre

      J-p Mars je suis sure que là cornette t’irait à ravir …

    • J-p Mars
      J-p Mars Le 2 février 2019 - Répondre

      Ils pondent ça à 23h40 !? Le mec (ou la dame) il s’est réveillé et il a du se dire : ah ouai c’est une super idée ça… et si on se comparait aux bonnes sœurs… un génie !!

    • J-p Mars
      J-p Mars Le 2 février 2019 - Répondre

      La prochaine fois il va nous comparer a Midas… vu que nous sommes des spécialistes des pots… 🤪

  12. Elodie Guérin
    Elodie Guérin Le 2 février 2019 - Répondre

    Dieu nous le rendra…😝

  13. Adena Stone
    Adena Stone Le 2 février 2019 - Répondre

    L’ONI se moque de nous aussi. Je n’ai toujours pas reçu de réponse à la question « combien allons-nous pouvoir facturer la consultation? » après avoir été « invitée » à une formation (sur mon temps libre) sur les bonnes pratiques de prescription des substituts nicotiniques. Encore un glissement de tâche vers l’infirmière qui n’est PAS rémunérée pour son travail. Comme pour les pansements pour lesquels nous faisons des CONSULTATIONS et plus seulement des soins puisque les médecins ne prescrivent plus les thérapeutiques mais seulement « l’infirmière »…pour la modique somme de 25 euros, eux! C’est un scandale!

    • Dominique Lesueur
      Dominique Lesueur Le 3 février 2019 - Répondre

      Adena Stone je ne savais pas que l ordre participait au négociations conventionnelles, quant au terme consultation je ne l ai hélas vu nulle part, si pour l’infirmière scolaire ou le terme consultation. Est présent

    • Adena Stone
      Adena Stone Le 3 février 2019 - Répondre

      C’est bien ce que je disais, on bosse gratos avec un ordre qui devrait nous défendre mais qui a l’air de trouver ça plutôt normal. A quand une reconnaissance?

    • Marie Agnes Arlanda Chastrusse

      Adena Stone c’ est bosse et ferme surtout ta gueule

  14. Julien Béalé-Regnault

    Bah moi j’en connais qui les portent pas les spécificités des bonnes sœurs Nathalie Brunet Julie FeuillardVeronique Lachambre Sanchez

  15. KreOlity Shynice
    KreOlity Shynice Le 2 février 2019 - Répondre

    On travaille gratuitement certains actes non rémunérés

    • Véronique Armand
      Véronique Armand Le 4 février 2019 - Répondre

      KreOlity Shynice il faut justement arrêter de faire ça, expliquer au patient pourquoi, faire payer si nécessaire et si il y a de l’insatisfaction, se plaindre à la CPAM ou au ministère ! Prendre soin est une vraie profession que chaque infirmière doit défendre et non faire croire aux patient que cela peut être gratuit… sortir des cases dans lesquelles on nous a formatés à l’ifsi et faire reconnaître notre valeur.. pour cela, je pense: patience, calme, formation, explications, zen attitude…! Pas toujours évident, j’avoue😉

  16. Lisa Dejean
    Lisa Dejean Le 2 février 2019 - Répondre

    Qu’en pensent les infirmiers ? Vous êtes sérieux ou c’est une galéjade ? 😡

  17. Tara Javra
    Tara Javra Le 3 février 2019 - Répondre

    Un ordre infirmier ????ptsrrrrrrrrrrr

  18. Goulven Rongier
    Goulven Rongier Le 3 février 2019 - Répondre

    Un Ordre Infirmier??? A ouuuuui! C’est bien cet organisme d’INUTILITE PUBLIQUE que je paye tous les mois alors que personne n’a encore découvert leur utilité? L’un des plus grands mystères de ce 21eme siècle! Mais pourquoi dont payons nous une cotisation à un organisme qui ne rend aucun service à personne??? Qui ne defend pas la profession comme il le devrait?
    Un ordre courageux et combatif oui! Un organisme percepteur de plus, non!

    • Dominique Lesueur
      Dominique Lesueur Le 3 février 2019 - Répondre

      Goulven Rongier toous’les
      Mois ç est 6,25 rassurer moi pas 75

    • Blanc Cyrille
      Blanc Cyrille Le 5 février 2019 - Répondre

      Dominique Lesueur 6,25 par mois ou 75 par an, c est ca…
      et c est déjà bcp trop au vu de l incapacité de l oni à defendre la profession !!!

  19. Dominique Lesueur
    Dominique Lesueur Le 3 février 2019 - Répondre

    Une question vous faites quoi pour que notre profession avance ……. vous restez tranquillement chez vous derrière votre téléphone ou vous vous investissez dans un syndicat ou l’ordre gracieusement car il me semble bien que les
    Négociations conventionnelles ce sont par le biais des syndicats combien de syndiqués dans les libéraux ???
    Par contre tous le monde sait râler à outrance bon week end

    • Véronique Armand
      Véronique Armand Le 4 février 2019 - Répondre

      Dominique Lesueur si les syndicats servaient vraiment la profession, ça se saurait, et ça ferait longtemps que les conditions se seraient améliorées… c est surtout à chacun de nous de la défendre et relever le niveau !

    • Dominique Lesueur
      Dominique Lesueur Le 4 février 2019 - Répondre

      Donc de se mettre dans les syndicats et l ordre …. à méditer

    • Blanc Cyrille
      Blanc Cyrille Le 5 février 2019 - Répondre

      Dominique Lesueur les syndicats pourquoi pas mais l oni sûrement pas…
      un ordre crée de toute pièce sans volonté de la profession n est pas représentatif pour moi !!

  20. Marie Otho
    Marie Otho Le 5 février 2019 - Répondre

    Si on avait autre chose qu un caducee avec cet ordre ce serait mieux

  21. Martine Pellegrin
    Martine Pellegrin Le 7 février 2019 - Répondre

    Tresdecu par l’OMI et monsieur Karsenti

Laisser un commentaire