Les Infirmières libérales, des professionnelles au cœur de la Silver Economie

Les Infirmières libérales, des professionnelles au cœur de la Silver Economie

Le vieillissement de la population a des conséquences sur l’activité des infirmières et infirmiers libéraux. Mais ce vieillissement est aussi à l’origine de la Silver Economie, qui cherche aujourd’hui à se préparer à un avenir appelé à de profonds changements.

 

Le vieillissement de la population, une transformation profonde avec des conséquences visibles pour les infirmières libérales

Lorsque l’on évoque le quotidien des infirmières et des infirmiers libéraux, on met souvent en évidence les difficultés auxquelles sont confrontés ces professionnels de santé. Les soins prodigués, les problématiques liées aux relations avec les patients, les tracas administratifs, …. A ces difficultés s’ajoutent la nécessaire réforme de notre système de santé, qui doit prendre en compte la démographie et ses conséquences inévitables dans les années à venir. En effet, si on compte aujourd’hui dans la population française 20 % de personnes âgées de plus de 60 ans, cette proportion devrait atteindre 35 % en … 2050, autant dire demain.

Cette transformation démographique, les spécialistes parlent du vieillissement de la population, ne sera pas, on le comprend, sans conséquences sur l’activité des professionnels de santé. Il faudra en effet répondre à des demandes de plus en plus nombreuses de personnes âgées en perte d’autonomie mais aussi satisfaire à la volonté d’une grande majorité de la population, en permettant à ces patientes et patients de finir leur vie à domicile. Ces prévisions, difficilement contestables, sont déjà prises en compte dans les réformes engagées du système de santé publique. Mais elles sont aussi à l’origine de nombreux projets, tant ce vieillissement de la population a suscité la convoitise d’entreprises privées.

 

La Silver économie, quand les infirmières libérales doivent aussi s’adapter à un projet de société

 

On parle alors de Silver économie, tant les montants évoqués pour faire face à ces nouveaux enjeux sont colossaux. Le phénomène n’est pas uniquement français, puisqu’au niveau mondial, les études soulignent que de 600 millions de personnes de plus de 60 ans en 2000, on en comptabilisera plus de deux milliards en 2050. Mieux vivre pour les personnes âgées passera (et c’est déjà le cas aujourd’hui) par :

  • Mieux se soigner. La Silver Santé doit accompagner les personnes âgées à prévenir les pathologies les plus fréquentes mais aussi à accompagner les patients afin de leur permettre de rester à domicile notamment
  • Mieux s’équiper pour renforcer la possibilité du maintien à domicile (vidéo surveillance et alarme, ….) mais aussi pour garantir plus de confort au quotidien (aides auditives, aides à la mobilité, …)
  • Mieux s’entourer pour ne pas rentrer dans le cercle vicieux de l’isolement social (aide-ménagère, soins quotidiens, ….)

 

On comprend aisément, qu’actuellement les entreprises engagées dans cette voie de la Silver Economie, doivent prendre en compte chacun de ces aspects liés au vieillissement de la population.

Silver Economie ou Ministère de la Santé, des voies contradictoires pour les infirmières libérales ?

Sans se substituer à la politique de santé publique, les acteurs de la Silver Economie cherchent néanmoins à s’y engager d’une manière plus ou moins détournée. Comment en effet garantir un confort au quotidien pour des personnes dépendantes, sans prendre en compte la dimension des soins à prodiguer au quotidien ? Comment apporter des solutions pratiques pour les personnes en perte d’autonomie, sans intégrer le rôle des infirmières et infirmiers libéraux dans la modélisation des habitations de demain ? Ces questions posent problème sur un plan purement médical mais aussi sur un plan éthique, notamment pour les professionnels de santé concernés.

Il ne s’agit pas d’accuser ces entreprises privées de ne pas se sentir concernées par les problèmes de santé publique mais bien de souligner que leur approche reste avant tout guidé par un marché en plein développement. On estime, qu’en 2020, la Silver Economie représentera un marché de 300.000 emplois. Inciter les personnes âgées de demain à rester à leur domicile plutôt que de rejoindre une structure de soins nécessite pourtant :

  • Des actions de prévention comme le lancement du Programme National de Nutrition Santé
  • Des actions d’accompagnement comme avec des aides financières destinées à aider les Seniors à s’équiper convenablement
  • Des décisions à venir pour garantir la continuité et la qualité des soins, et en la matière, la Silver Economie ne pourra pas avancer sans la mobilisation des soignants, qui sont en première ligne : les infirmières libérales.

C’est bien un modèle de société, qui s’invente aujourd’hui, avec des craintes pour les IDEL(s) : les infirmières libérales conserveront-elles leur autonomie face à ces grands groupes, qui veulent gérer les conséquences de ce vieillissement de la population ?

Et vous, quel jugement portez-vous sur cette Silver Economie ? Est-ce un danger pour les infirmières libérales ou ces dernières doivent-elles nécessairement s’adapter ?

 

By |2019-03-14T14:35:50+00:0014 mars 2019|IDEL au quotidien|20 Comments

20 Comments

  1. Christiane Lacroix Bolo

    Pierre Lacroix

  2. Pascale Perrin
    Pascale Perrin Le 16 mars 2019 - Répondre

    Julie Ozbay

  3. Marie-France Michelon

    Trouvez vous normal que le traitement post opératoire de la cataracte ne soit pas pris en charge, surtout pour une vieille dame de 80 ans qui ne pourra pas se mettre les gouttes elle même ? Et que des infirmières refusent de faire les soins..
    Souvent elles scient la branche sur laquelle elles sont assises

    • Rach Pikpik
      Rach Pikpik Le 17 mars 2019 - Répondre

      Marie-France Michelon en faisant prescrire « soins de pansement « l’instillation de collyres peut être prise en charge, encore faut -il que l’ophtalmo ou le médecin traitant accepte. Et bien sur que ce n’est pas normal !!!! Tout comme le non remboursement de pose de bas de contention, de prise de tension artérielle etc .., tout ce dont nos anciens ont besoin n’est pas remboursé !! Belle mentalité de l’Etat , non ???

    • Marie-France Michelon

      Rach Pikpik le médecin l’a fait mais les infirmières affirment que ce n’est pas pris en charge..! Et vous avez raison belle mentalité, mais ce n’est pas fini, avec la baisse des cotisations on sera tous de moins en moins remboursés

    • Sophie Foures
      Sophie Foures Le 18 mars 2019 - Répondre

      Marie-France Michelon peut-être que vos infirmière ont dû rembourser des soins comme instillation de collyre, et oui la sécurité sociale peut réclamer des indus… donc après je comprends qu’elles ne veulent plus le faire.

    • Marie-France Michelon

      Sophie Foures non là les renseignements sont pris avant et finalement il faut une ordonnance en indiquant seulement soins infirmiers… cela dit une dame âgée de 80 ans qui vit seule.. Comment expliquer que des soins qui sont quand très précis et qui doivent être faits impérativement sous peine que l’opération tourne mal ne soient pas pris en charge en tant que tels… ça me reste sur l’estomac

    • Sidonie Mascetti
      Sidonie Mascetti Le 18 mars 2019 - Répondre

      Marie-France Michelon: l’administration des collyres en post-op est pris en charge par la sécu 1 fois par jour pendant 15j (et encore ça dépend des caisses selon certain(e)s collègues). Normal ou pas c’est comme ça….
      Les autres passages sont à la charge du patient….
      Sauf que dans 99% des cas les patients ne veulent pas payer ( pour certains ne peuvent pas) car ils ont pris l’habitude que tout soit pris en charge à 100% en terme de soins infirmiers….
      Pour les cabinets qui acceptent plus de passages c’est toujours avec le risque d’indus de la part des caisses!!!! Alors je comprend que beaucoup ne le fassent pas…..

    • Morlighem Delphine

      Sidonie Mascetti dans le nord on rembourse ce qui nous a été versé. !!! L sécu et ses priorités de remboursement qui ne sont pas les nôtres

    • Anne-karen le Pors

      Ecrivez donc à Buzin, elle a des solutions à tout…

    • Anne-karen le Pors

      Surtout qu’elle est dans l’ignorance crasse du travail des infirmiers libéraux. Elle va nous trouver de solutions à tout, c’est sûr et nous rémunérer tous les actes que l’on fait gratuitement, c’est sûr et blabla et blabla.

    • Anne-karen le Pors

      D’ailleurs les premières mesures hyper urgente qu’elle a prises… c’est d’augmenter les médecins et de le octroyer des tarifs à géométrie variable.

    • Nath Pépin
      Nath Pépin Le 20 mars 2019 - Répondre

      Marie Marie-France Michelon trouvez vous normal que les infirmières libérales a longueur de journée effectuent des,actes gratuitement? Quand vous allez chez le medecin tous les soins qu il vous fait lui sont payés!! Ben l infirmière qui va faire une toilette ,1 pansement et 1 injection sur la même personne a 1soins 1/2 de payé!!! Donc normalement on devrait faire qu un 1/2-pansement et l injection la personne devrait se l a faire car acte gratuit ….. donc oui tout est a revoir niveau santé.

    • Marie-France Michelon

      Nath Pépin non plus je ne trouve pas ça normal

    • Firenza Moore
      Firenza Moore Le 20 mars 2019 - Répondre

      Marie-France Michelon toutes les infirmières ne sont pas comme ça heureusement car je vis la même situation en ce moment avec ma mère elle passe 3 fois par jours lui mètre les gouttes , il y a encore des infirmières qui aime leurs métiers et pas simplement l argent

    • Aurélie Bee
      Aurélie Bee Le 20 mars 2019 - Répondre

      Avec le 3ème soins gratis c’est les soldes et black friday tous les jours au profit de la SS on dit merci qui?!!!!

    • Sidonie Mascetti
      Sidonie Mascetti Le 20 mars 2019 - Répondre

      Firenza Moore On peut aimer son métier et vouloir être payée pour celui-ci!!!!! Le temps des nonnes est révolu. Tout professionnel est censé pouvoir être rémunéré à chacun de ses déplacements (que ce soit par la sécu ou par les patients). Transposez tout ça à d’autres métiers et bizarrement cela vous paraîtra normal qu’ils soient payés pour leur travail….. vous ne direz sûrement pas qu’ils ne pensent qu’à l’argent

  4. Emilie Blard
    Emilie Blard Le 19 mars 2019 - Répondre

    Lisa Dejean lis les commentaires sur les collyres tu vas hurler

  5. Annik Espitalier
    Annik Espitalier Le 20 mars 2019 - Répondre

    Ça me semble très clair !

Laisser un commentaire