La lutte contre la fraude, les infirmières libérales en première ligne - Albus, l'appli des infirmiers

La lutte contre la fraude, les infirmières libérales en première ligne

 

La lutte contre la fraude, les infirmières libérales en première ligne

Les infirmières libérales sont bien en première ligne s’agissant de la fraude à la sécurité sociale. L’Assurance Maladie explique en effet, que la profession infirmière est celle qui est à l’origine du plus grand montant de fraudes, une mise en lumière, que les IDEL(s) regrettent.

Les professionnels de santé, une activité quotidienne sous contrôle

Qu’il s’agisse des infirmières ou infirmiers libéraux ou de bien d’autres professions de santé, une des revendications les plus souvent portées réside dans la dénonciation des contrôles subis au quotidien. Les procédures en réclamation d’indus sont, pour de nombreuses infirmières libérales et plus généralement pour les syndicats représentant la profession, la preuve incontestable de cette surveillance et de ce contrôle permanent. Pour l’Assurance Maladie et les autorités publiques, cette surveillance représente un des moyens pour lutter contre les fraudes en tout genre. L’Assurance Maladie ne cache plus, depuis plusieurs années, que cette chasse aux abus et à la fraude est devenue un des principaux domaines, permettant de réaliser des économies.

Ainsi, l’Assurance Maladie a communiqué les résultats de cette lutte contre la fraude pour l’exercice 2018. L’organisme public souligne ainsi avoir détecté et arrêté 261.2 millions d’euros de fraudes. Le montant est colossal, et aucun spécialiste n’ose s’aventurer à estimer le montant total de la fraude, même si tous s’accordent pour préciser que la fraude détectée n’est qu’une partie infime de la fraude réelle. Ces résultats sont en hausse constante depuis des années, et à en croire l’Assurance Maladie, cela ne traduit pas une propension plus courante de fraudes de la part des professionnels de santé et/ou des assurés, mais bien par une ambition de plus et mieux contrôler. Les infirmières libérales comme les autres professionnels de santé sont-ils ciblés, expliquant ce sentiment de défiance évoqué pour commencer ?

Une fraude sous de multiples formes, une action unique

 

L’Assurance Maladie se défend de cibler les professionnels de santé mais s’attache à expliquer que 4 grands types de fraudes ont ou être mis à jour. Cette catégorisation repose sur l’analyse des enquêtes et des travaux de l’organisme sur plusieurs exercices successifs.

 

  1. La facturation et les remboursements de soins de ville représentent 128.8 millions d’euros soit 49.31 % du total
  2. La tarification à l’activité des établissements de santé est à l’origine de 79 millions d’euros soit 30.24 %
  3. Les prestations en espèces de type indemnité journalière ou accident du travail comptent quant à elles pour 16.23 % de la fraude décelée avec 42.4 millions d’euros
  4. Enfin, l’obtention de droits indus (AME, ACS, CMU-C, …) se chiffrent à 11 millions d’euros soit 4.22 % de l’ensemble

 

Parce que les soins de ville représentent près de la moitié de la fraude constatée par les services officiels, les contrôles sur les infirmières libérales et les autres professionnels concernés sont de plus en plus ciblés mais aussi nombreux.

Quand les soins de ville concentrent l’attention des contrôleurs

 

L’Assurance Maladie s’est dotée d’outils informatiques permettant de multiplier les contrôles et de détecter automatiquement les fraudes, les erreurs et les abus. Ces outils de détection automatiques sont également utilisés pour déceler des « données atypiques ou aberrantes » (d’un point de vue statistique) chez une infirmière libérale, un médecin généraliste ou tout autre professionnel. Cela déclenche une analyse plus poussée de la part de la caisse. L’Assurance Maladie veut croire, qu’il devient de plus en plus difficile de frauder.

Lorsque l’on s’attarde à étudier le détail des fraudes détectées en 2018, on constate que celles commises par les assurés sont majoritaires (51.34 %). Pourtant, ce sont bien les professionnels de santé de ville, qui sont sous haute surveillance, puisqu’ils sont, pour l’année 2018, à l’origine de 47.19 % du préjudice financier.

En revanche, lorsque l’Assurance Maladie propose une analyse de cette fraude par profession, c’est bien celle d’infirmière qui est mise en cause. En effet, 35.4 millions d’euros, voilà le montant du préjudice causé par les infirmières et infirmiers, loin, très loin devant les transporteurs avec 16.4 millions d’euros. Voilà comment, on en arrive à une situation où la profession d’infirmière est montrée du doigt, qualifiée de « première contributrice aux fraudes à la sécurité sociale » , une qualification dont les infirmières et infirmiers libéraux se seraient bien passés.

 

Et vous, que comprenez-vous de ces chiffres ? Comprenez-vous la méfiance du grand public à la lecture de ces données, qui font de la profession la plus « pervertie » des professionnels de santé ?

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

08 octobre 2019

Pourtant c tellement simple de faire le nécessaire pour moins de frode !!!! Arrêter de piquer de l'argent au infirmière libérale voir même à tous ceux qui travail dans notre beau pays qui est la France et arrêtons d'être un pays d'assister ! Prendre de l'argent à ceux qui travail et aider ceux qui préfère profiter du système de la France ! Les plus gros voleur ici C pas le peuples Mais tout simplement L'ÉTAT !

07 octobre 2019

Et j' en pense que j' ai vais arrêter ce travail bientôt que je fais depuis l age de 24 ans .

07 octobre 2019

Et les fraudes sont très minoritaires par rapport à certains politiques .

07 octobre 2019

Bientôt y aura plus de libéraux a force de nous controler en permanence et de nous faire chier alors qu on fait des heures pas possibles . On veut nous faire disparaitre. Les charges augmentent et pas les actes . Pffff .

07 octobre 2019

Il faudrait peut-être engager aussi la responsabilité des logiciels de facturation. Après tout, ils ont des failles qui peuvent entraîner des erreurs

07 octobre 2019

Il n’y a pas beaucoup de fraude relevée si on rapporte au nombre de libéraux en France. L’incompréhension de la nomenclature est principalement la raison des fraudes. C’est des erreurs d’interprétation de l’idel. Pourquoi ? Parce notre nomenclature se prête à beaucoup d’interprétation et en fonction de qui la regarde, la sécu ou l’infirmier et bien le résultat n’est pas le même. Au lieu de renforcer les contrôles, c’est la lisibilité de la nomenclature qui doit être revue. Mais cela permet de récupérer des sommes d’argent régulièrement par la sécu et je pense que c’est bien pratique pour la sécu...

07 octobre 2019

Laurent Raidi-Simard exact

07 octobre 2019

Stephanie Joly ils répondent rien pour nous renseigner mais ensuite ils viennent nous réclamer des indus sur ces mêmes questions

07 octobre 2019

Laurent Raidi-Simard même dans les formations sur la nomenclature sur certaines cotations ils ne savent pas quoi nous répondre ?? C'est consternant !!!

07 octobre 2019

Laurent Raidi-Simard tout à fait ! C bien organisé ce racket

07 octobre 2019

Forcément les infirmières libérales sont des voleuses pff

07 octobre 2019

Mais bien sûr c est nous les voleurs ?

06 octobre 2019

On en parle des consultations fictives facturées par les prescripteurs ? Ou des ordonnances de soins infirmiers ET celles de médicaments St renouvelées systématiquement SANS que le patient soit vu par le prescripteur ...... MAIS facturées et ce depuis des mois voir des années.........

06 octobre 2019

Les chiffres ne sont toujours qu'une histoire de présentation, des millions bouh pas bien .....Aaah mais attendez des millions rapportés à des milliard , ah oui ça change tout, ça fait vraiment pas beaucoup en fait. Les mots également peuvent nuire ....."Fraude " ? Vous avez dit fraude .....Aaaah mais la seconde photo que je vous collerai ensuite relativise bien en avouant que dans ce mot "fraude " on englobe également les erreurs ( de bonne foi) de cotation et les erruers de prescription qui ne sont pas du ressort du paramédical qui effectue l'acte et et et pour couronner le tout j'ai vu passer dans un post de l'ufml que ce serait des chiffres avant 'enquête' ? Autant dire que cette affaire c'est c'est peanuts !!! Mais avec une vulgaire manipulation et des mots et des chiffres on va vous retourner toute l'opinion publique contre ses saloperies de soignants libéraux qu'on veut enterrer à jamais !!!!

06 octobre 2019

06 octobre 2019

06 octobre 2019

Je me casse... Voilà voilà...

06 octobre 2019

Boycott albus

06 octobre 2019

Quandvun renouvellement d ordo = 25 euros 2min chrono et mm pas une prise de TA! Lorthodonthiste: rdv tous les mois pour 2 min et t entendre dire: bien on continue comme ça!! 4 ans de soins!!! Nous on est payé à l acte pour les AMI et le conseil, les questions, les doléances...c est pour les Idel et c est gratuit!!! Alors nous les fraudeurs???...va voir ailleurs!!

06 octobre 2019

Veronique Niederlender sans compter le kinés, qui font marcher 10 mètre et facture ensuite une séance complète...

06 octobre 2019

Et les médecins que l on appelle à 8h du matin et qui vont chez les gens à 19h30 et qui facture 1 visite et une nuit= 75 euros.. .ou les médecins qui oublient des médoc et qui retourne chez le patient et qui de facture une visite....

06 octobre 2019

Ça soule de trinquer pour certains qui escroquent...?? Une simplification de la nomenclature, ce serait déjà un bon début car franchement, sous leurs intitulés qui sont tirés par les cheveux, on peut tout mettre !!! Enfin, je pense que c'est la sécu qui nous arnaque avec leur cotations , se rendent ils compte de notre boulot sur le terrain ?? Le temps n'est pas compté, tous les à côtés, les surveillances qui ne se cumulent pas... Sans bien sûr parler de l'arnaque du siècle de la décote des soins. Mais ça, on en parle pas, on préfère mettre en avant les sans scrupules, les arnaqueurs au JT, ça donne une bonne image tient......???

07 octobre 2019

Stephanie Joly oui j' enrage également.

06 octobre 2019

Svp reporter vous au dernier communiqué de l Onsil et arrêtez de vouloir faire du buzz avec des titres racolleurs et inexacts ???

06 octobre 2019

Y a qu a compliquer encore la nomenclature tiens ^^ puis quel pourcentage de fraude est une ordo de medecins, qui s en battent les steaks de ta tronche, mal ecrite ? Après y a des vrais fraudeurs, qui me font halluciner d ailleurs qd on voit les histoires parfois mais en règle generale ils se font defoncer et tant mieux. Tant qu on y est dans les chiffres de l arnaque des idel, cite t on la somme avant nego avec la secu ou la finale ? Pour rappel la sécu peux très bien me demander 30000 € et après négociation/justification plus que 500 voir rien, ça arrive einh.

06 octobre 2019

Même quand c'est sous-côté c'est considéré comme frauduleux.. en même temps la nomenclature est tellement simple.. et les intitulés de prescription dans la norme tellement laborieux à retranscrire que forcément ça ne fonctionne pas...

06 octobre 2019

nous font ch....r !!

06 octobre 2019

qu'ils commencent par les toubibs

06 octobre 2019

Fred Estournel ouaip ! Ou par nos chers politiciens par exemple, là il y aurait de quoi éponger la dette de façon un peu plus conséquente... quand je pense qu’on nous fais ch.... pour 30 centimes....

06 octobre 2019

Quand les médecins, internes etc feront des prescriptions dans les clous nous pourront faire des cotations correctes et encore faut-il que le sécu revoit toutes ces cotations et les intitulés. C’est le bout de chaîne qui trinque pour les erreurs en amont !!

06 octobre 2019

À cause de cela nous passons 80 % de nos temps de repos à appeler les médecins services etc à refaire les ordos !!! Une honte et aberrant . Suis écœurée !

06 octobre 2019

ah ouai! pourquoi s'en prendre qu'aux idel et pas aux médecins, kinés....?

07 octobre 2019

Mariecarmen Delcano exact . Glissement des tâches on veut nous faire disparaitre.

07 octobre 2019

Delphine Francou on ne devrait s en prendre à personne et que chaque travail soit rémunéré à hauteur des compétences, des responsabilités et de l engagement. ????☹Faut croire que nous avons moins que cela, quand à la retraite que nous offre la Carpimko déjàavec 14% de cotisations . le gouvernement doit penser que nous n avons pas besoin d autant. J invoye tout l Élysée avive notre vie et facturation , coups de téléphones divers après le travail pour coordonner, pendant nos pauses , pendant les repas de famille, avec 28% sans avoir plus ,????????????? c est l horreur. Ils doivent considérer, que l on n aura besoin de rien , après tout, on devrait pouvoir se soigner ??

06 octobre 2019

Delphine Francou. Peut-être pour qu'ils puissent nous donner des arguments (bons pour eux) pour nous évincer et confier le taff aux AS à qui ils pourraient mettre des cotations moindres. J'ai peut-être l'esprit tordu mais s'ils décident des glissements de tâches en collectivité, pourquoi pas y arriver dans le Libéral......... ??

07 octobre 2019

ah ouai! pourquoi s'en prendre qu'aux idel et pas aux médecins, kinés....?

07 octobre 2019

Il n’y a pas beaucoup de fraude relevée si on rapporte au nombre de libéraux en France. L’incompréhension de la nomenclature est principalement la raison des fraudes. C’est des erreurs d’interprétation de l’idel. Pourquoi ? Parce notre nomenclature se prête à beaucoup d’interprétation et en fonction de qui la regarde, la sécu ou l’infirmier et bien le résultat n’est pas le même. Au lieu de renforcer les contrôles, c’est la lisibilité de la nomenclature qui doit être revue. Mais cela permet de récupérer des sommes d’argent régulièrement par la sécu et je pense que c’est bien pratique pour la sécu...

07 octobre 2019

Il n’y a pas beaucoup de fraude relevée si on rapporte au nombre de libéraux en France. L’incompréhension de la nomenclature est principalement la raison des fraudes. C’est des erreurs d’interprétation de l’idel. Pourquoi ? Parce notre nomenclature se prête à beaucoup d’interprétation et en fonction de qui la regarde, la sécu ou l’infirmier et bien le résultat n’est pas le même. Au lieu de renforcer les contrôles, c’est la lisibilité de la nomenclature qui doit être revue. Mais cela permet de récupérer des sommes d’argent régulièrement par la sécu et je pense que c’est bien pratique pour la sécu...

07 octobre 2019

Il n’y a pas beaucoup de fraude relevée si on rapporte au nombre de libéraux en France. L’incompréhension de la nomenclature est principalement la raison des fraudes. C’est des erreurs d’interprétation de l’idel. Pourquoi ? Parce notre nomenclature se prête à beaucoup d’interprétation et en fonction de qui la regarde, la sécu ou l’infirmier et bien le résultat n’est pas le même. Au lieu de renforcer les contrôles, c’est la lisibilité de la nomenclature qui doit être revue. Mais cela permet de récupérer des sommes d’argent régulièrement par la sécu et je pense que c’est bien pratique pour la sécu...

07 octobre 2019

Il n’y a pas beaucoup de fraude relevée si on rapporte au nombre de libéraux en France. L’incompréhension de la nomenclature est principalement la raison des fraudes. C’est des erreurs d’interprétation de l’idel. Pourquoi ? Parce notre nomenclature se prête à beaucoup d’interprétation et en fonction de qui la regarde, la sécu ou l’infirmier et bien le résultat n’est pas le même. Au lieu de renforcer les contrôles, c’est la lisibilité de la nomenclature qui doit être revue. Mais cela permet de récupérer des sommes d’argent régulièrement par la sécu et je pense que c’est bien pratique pour la sécu...

07 octobre 2019

ah ouai! pourquoi s'en prendre qu'aux idel et pas aux médecins, kinés....?

07 octobre 2019

Ça soule de trinquer pour certains qui escroquent...?? Une simplification de la nomenclature, ce serait déjà un bon début car franchement, sous leurs intitulés qui sont tirés par les cheveux, on peut tout mettre !!! Enfin, je pense que c'est la sécu qui nous arnaque avec leur cotations , se rendent ils compte de notre boulot sur le terrain ?? Le temps n'est pas compté, tous les à côtés, les surveillances qui ne se cumulent pas... Sans bien sûr parler de l'arnaque du siècle de la décote des soins. Mais ça, on en parle pas, on préfère mettre en avant les sans scrupules, les arnaqueurs au JT, ça donne une bonne image tient......???

06 octobre 2019

Les chiffres ne sont toujours qu'une histoire de présentation, des millions bouh pas bien .....Aaah mais attendez des millions rapportés à des milliard , ah oui ça change tout, ça fait vraiment pas beaucoup en fait. Les mots également peuvent nuire ....."Fraude " ? Vous avez dit fraude .....Aaaah mais la seconde photo que je vous collerai ensuite relativise bien en avouant que dans ce mot "fraude " on englobe également les erreurs ( de bonne foi) de cotation et les erruers de prescription qui ne sont pas du ressort du paramédical qui effectue l'acte et et et pour couronner le tout j'ai vu passer dans un post de l'ufml que ce serait des chiffres avant 'enquête' ? Autant dire que cette affaire c'est c'est peanuts !!! Mais avec une vulgaire manipulation et des mots et des chiffres on va vous retourner toute l'opinion publique contre ses saloperies de soignants libéraux qu'on veut enterrer à jamais !!!!

06 octobre 2019

Les chiffres ne sont toujours qu'une histoire de présentation, des millions bouh pas bien .....Aaah mais attendez des millions rapportés à des milliard , ah oui ça change tout, ça fait vraiment pas beaucoup en fait. Les mots également peuvent nuire ....."Fraude " ? Vous avez dit fraude .....Aaaah mais la seconde photo que je vous collerai ensuite relativise bien en avouant que dans ce mot "fraude " on englobe également les erreurs ( de bonne foi) de cotation et les erruers de prescription qui ne sont pas du ressort du paramédical qui effectue l'acte et et et pour couronner le tout j'ai vu passer dans un post de l'ufml que ce serait des chiffres avant 'enquête' ? Autant dire que cette affaire c'est c'est peanuts !!! Mais avec une vulgaire manipulation et des mots et des chiffres on va vous retourner toute l'opinion publique contre ses saloperies de soignants libéraux qu'on veut enterrer à jamais !!!!

06 octobre 2019

ah ouai! pourquoi s'en prendre qu'aux idel et pas aux médecins, kinés....?

06 octobre 2019

Quandvun renouvellement d ordo = 25 euros 2min chrono et mm pas une prise de TA! Lorthodonthiste: rdv tous les mois pour 2 min et t entendre dire: bien on continue comme ça!! 4 ans de soins!!! Nous on est payé à l acte pour les AMI et le conseil, les questions, les doléances...c est pour les Idel et c est gratuit!!! Alors nous les fraudeurs???...va voir ailleurs!!

06 octobre 2019

qu'ils commencent par les toubibs

06 octobre 2019

Quand les médecins, internes etc feront des prescriptions dans les clous nous pourront faire des cotations correctes et encore faut-il que le sécu revoit toutes ces cotations et les intitulés. C’est le bout de chaîne qui trinque pour les erreurs en amont !!

autres actualités