Les maisons de santé sont encouragées par le gouvernement et plébiscitées par la population. Pratiques, proches, pluridisciplinaires, elles ont beaucoup d’atouts tant pour les professionnels de la santé qui décident de s’y installer que pour leurs patients. Et vous, les infirmiers libéraux avez-vous sauté le pas ? Nous avons décidé de faire un petit point sur vos avantages et sur vos inconvénients à entrer dans ce type de structures. Bien sûr, les témoignages de ceux et celles qui ont franchi le cap de la pluridisciplinarité seront aussi les bienvenus !

L’envie de dispenser des soins à plusieurs : les avantages pour l’infirmier libéral d’une équipe pluridisciplinaire

Travailler seul(e) tôt le matin jusqu’à très tard le soir en prenant en charge des patients aux soins complexes ou aux pathologies lourdes est parfois un poids difficile à porter pour un seul et même infirmier libéral.

L’avantage indéniable des Maisons de Santé Pluridisciplinaire (MSP) est de ne pas avoir à porter le poids de maladies et de patients complexes seul, de pouvoir partager ses inquiétudes, ses observations avec les autres professionnels de la santé présents. Ainsi le Docteur Naïma Bouraki, médecin généraliste dans la toute nouvelle maison de santé de l’Argonne ouverte en janvier 2015 confiait à La République : « Pour la « cohésion du groupe », une réunion est calée chaque lundi midi. On parle des soucis techniques, du fonctionnement, on essaie de trouver des solutions ensemble. Il faut tout créer, il n’y a pas de règles préétablies ».

Les infirmiers libéraux présents dans ces MSP, semblent être satisfaits de ces conditions d’échanges et de partages entre professionnels telle Marie-Christine Dufresne, IDEL en maison de santé depuis 3 ans: « Pour aller voir les médecins, il fallait se déplacer et on ne les connaissait pas tous très bien. Aujourd’hui, les médecins sont plus à l’écoute. C’est rassurant de les avoir vers nous. Cela nous a rapproché, on se connait plus et on ose davantage discuter ».

Le second avantage des maisons de santé pluridisciplinaires est le partage des locaux, plus spacieux et mieux adaptés à l’exercice du soin infirmier. Marie-Christine Dufresne, infirmière libérale à la MSP de Segonzac (Charente) témoigne : « Nos conditions de travail ont changé et se sont améliorées. […] Les locaux sont plus adaptés, lumineux et de plain-pied ».

Toutefois les charges établies pour la mise à disposition de ces locaux sont bien souvent beaucoup plus élevées que celles d’un cabinet infirmier traditionnel, sans compter que l’inconvénient majeur pour l’infirmier libéral de ce type de regroupement est que ses principales activités établies lors des tournées ne peuvent plus être les mêmes…

La maison de santé est-elle la meilleure source de revenu pour un IDEL ?

En effet, « sur le papier », les maisons de santé pluridisciplinaires ont beaucoup d’avantages à apporter à un professionnel libéral infirmier. Dans la réalité, malheureusement, tout n’est pas aussi simple !

Une enquête réalisée par la FNI en janvier 2013, met en valeur le fait que si les infirmiers libéraux plébiscitent largement le regroupement avec d’autres collègues c’est pour créer des cabinets infirmiers non pour s’installer en maisons de santé. En effet l’enquête de la FNI montre que les infirmiers libéraux sont 63% à envisager de se regrouper en cabinet avec des confrères dans les 5 prochaines années, en revanche toutes professions confondues seulement 23 % des professionnels voient la maison de santé  comme une alternative. La FNI conclut : « On voit bien, à l’aune de ces résultats, que présenter la maison de santé comme la configuration idéale d’exercice de tous les professionnels ne reflète pas du tout la réalité des désirs et des projets ». Pourquoi ?

Tout d’abord parce que la configuration de la maison de santé implique pour l’infirmier libéral de dégager du temps en soin et en prévention donc de faire des tournées patients minimales. Or l’essentiel de l’activité infirmière actuellement se situe dans le nursing. Comment rendre « rentable » son activité d’IDEL autrement ?

Ce n’est pas évident mais possible, encore faut-il que les autres professionnels, en particulier le médecin généraliste sur place « joue le jeu » afin de prescrire des soins complexes que l’IDEL pourra dispenser sur place. Pierre de Haas, président de la Fédération Française des Maisons et Pôle de Santé (FFMPS) avoue qu’en effet « […] Si le médecin ne donne pas plus de prescriptions de patients complexes à l’infirmière, alors économiquement, cela peut être dangereux pour elle ».

Enfin, les charges de ce type de maison de santé, sont, comme nous l’avons déjà remarqué, beaucoup plus élevées que pour un cabinet d’infirmiers libéraux traditionnel de par les locaux mais aussi de par le personnel administratif employé nécessaire au bon fonctionnement d’une telle structure.

L’installation en maison de santé pluridisciplinaire pour l’infirmier libéral présente des avantages mais des inconvénients qu’il ne faudrait pas voir à la légère. Bien évidemment, il s’agira de peser le pour et le contre, tout en s’intéressant aux acteurs et aux perspectives données par le projet dans lequel vous souhaiteriez vous inclure.

Et vous, infirmières et infirmiers libéraux, faites-vous partie des professionnels médicaux qui ont tenté l’aventure de la maison de santé ? Si oui, expliquez-nous le fonctionnement ainsi que les avantages et les inconvénients de ce type de structure dans votre cas ? Si vous ne souhaitez pas vous installer dans ce type de structure, quelles sont vos raisons principales ?

Demander un devis

Le saviez-vous ?

Albus, le logiciel infirmier, propose dès aujourd'hui des services dédiés aux centres de soins infirmiers. Accès pour les secrétaires, travail en réseau, application de création et partage de dossiers de soins électroniques pour suivre les états cliniques des patients... Des dizaines de centres de soins nous font déjà confiance. Pourquoi ne pas interroger nos experts ?
Demander un devis