« Mon espace Santé », les infirmières libérales s’y préparent - Albus, l'appli des infirmiers

« Mon espace Santé », les infirmières libérales s’y préparent

Présenté comme le point d’orgue de la stratégie française en matière de numérisation de la santé, le lancement de « Mon espace Santé » sera effectif à partir du 1er janvier 2022. Tous les patients disposeront alors d’un véritable espace sécurisé et partagé pour optimiser leur parcours de soins. Pensé pour le patient, le dispositif n’est cependant pas sans conséquences pour les professionnels de santé, et les infirmières et infirmiers libéraux doivent se préparer, dès aujourd’hui, à cette rupture dans l’organisation de la Santé publique en France.

 

« Mon Espace Santé », une ambition pour faire de la France un leader du numérique en santé

Depuis 2018, date à laquelle un rapport a été remis au gouvernement sur le thème du numérique en Santé, les autorités publiques redoublent d’efforts pour faire de la France le leader du numérique en santé. La feuille de route, adopté en 2019, atteste de ce volontarisme et de cette ambition. L’ambition n’est pas nouvelle, mais aujourd’hui, le programme est clairement défini avec la mobilisation de tous les acteurs, à commencer par les patients eux-mêmes et les professionnels de santé. A compter du 1er janvier 2022, « Mon Espace Santé » deviendra pour tous les citoyens un espace sécurisé pour qu’ils puissent devenir acteur de leur propre santé.

Testé à partir de cet été 2021 dans 3 départements (Loire-Atlantique, Haute-Garonne, Somme), Mon espace de santé s’articulera autour de 4 grands thèmes, pour commencer :

  • Le Dossier Médical de Santé (DMP), regroupant toutes les informations enregistrées par les infirmières libérales, médecins, établissements de santé mais aussi par les patients eux-mêmes,
  • Un agenda médical, recensant tous les rendez-vous entre le patient et les professionnels de santé,
  • Une messagerie sécurisée de santé, permettant à chacun de pouvoir échanger avec son médecin traitant, son infirmier libéral, son kiné, …..
  • Un catalogue d’applications, compatibles avec les référentiels existants et à venir et apportant une véritable valeur ajoutée dans le parcours de soins.

Réaffirmée avec force pendant le Ségur de la Santé à l’été dernier (avec un financement de plus de 2 milliards d’euros), cette ambition de consacrer le numérique en santé se traduit et se traduira par bien d’autres actions. Le déploiement de la e-CPS pour les infirmières libérales comme pour tous les soignants en général sera renforcé et accéléré (en avril 2021, on recensait déjà près de 163.000 e-CPS). A partir de 2022, l’application Carte Vitale permettra aussi de dématérialiser cette carte de santé des Françaises et Français, notamment en ce qui concerne l’accès sécurisé à Mon Espace Santé. Testée depuis juillet 2019, la e-Prescription sera elle-aussi généralisée à l’ensemble des professionnels de santé et à l’ensemble du territoire. Enfin, l’explosion de la télémédecine et de la téléconsultation continuera à être accompagnée et renforcée. Initiée avant la crise du Covid-19, cette stratégie ambitieuse s’est ainsi vu conforter par cette crise sanitaire mondiale. A titre d’exemple, de 400.000 téléconsultations annuelles avant crise, la France a enregistré jusqu’à un million de téléconsultations par semaine depuis.

Un changement de paradigme dans l’organisation du système de santé en France

La feuille de route du numérique en santé repose avant tout sur la mobilisation de tous les acteurs. Si elle doit permettre de garantir la confiance des usagers / patients, mais aussi faciliter le quotidien des professionnels de santé. Pourtant, les IDEL(s) comme tous les acteurs de la santé en France savent que ce projet n’est pas le premier en matière de numérisation du système de santé. Le Dossier Médical Partagé n’est ainsi pas une création de cette stratégie. Ce DMP a connu bien des revers (aujourd’hui on recense environ 10 millions de DMP). Le patient ne se l’était pas approprié et la création d’un DMP était chronophage pour les professionnels, et l’incitation financière insuffisante pour pallier ce manque d’intérêt.

Aujourd’hui, les autorités publiques veulent se donner les moyens de réussir en ayant fait adopter (Loi OTSS de juillet 2019) le principe de l’ »Opt Out ». A partir de janvier 2022, tous les français seront avertis de la création de « Mon espace Santé » et donc du DMP. Ils auront alors un mois et 10 jours pour s’y opposer. En l’absence d’opposition de leur part, leur espace de santé sera automatiquement créé. En avril 2022, toute la population française sera donc bien concernée par cet espace numérique, rendant son utilisation plus utile et bénéfique par tous.

Espace de santé individuel, créé pour chaque patient à partir de janvier 2022 (sauf opposition expresse)

Espace de santé articulé autour de 4 blocs (qui pourront être complétés dans l’avenir)

  • Dossier Médical Partagé
  • Agenda Médical
  • Messagerie sécurisée de santé ouverte aux patients
  • Catalogue d’applications

En revanche, lors de sa création automatique, le DMP sera vide (comme aujourd’hui), nécessitant que les professionnels de santé mais aussi les patients le complètent, le renseignent. Aujourd’hui, puisque les DMP ne sont pas nombreux, les infirmières libérales comme les autres soignants rechignent à le remplir pour ne pas « perdre de temps », le rendant aussitôt moins attrayant et utile aux yeux des patients. Le ministère de la Santé entend bien inverser ce phénomène en faisant de cette généralisation un axe fort pour la mise en œuvre des ambitions pour faire évoluer le système de santé publique.

Et pour que les patients s’approprient pleinement le DMP, ce dernier sera plus ouvert, mais aussi lié à deux autres composants de »Mon Espace Santé « : l’agenda et la messagerie sécurisée de santé. Là encore, c’est une véritable rupture, puisque les assurés pourront entrer en contact avec leurs praticiens en toute sécurité.

« Mon espace Santé », quels changements à venir pour les infirmières libérales ?

 

Pour les soignants, et donc pour les infirmières libérales, la création de « Mon Espace Santé » n’est pas sans conséquences. Les IDEL(s) ont bien entendu le message des autorités publiques et savent pertinemment, qu’il leur faut s’approprier ce nouvel outil. Pour que les patients recourent à son utilisation, les infirmiers libéraux devront remplir le DMP de leurs patients mais aussi renseigner les rendez-vous pour que l’agenda médical soit à jour et réellement utile. C’est donc un effort conséquent, qui va leur être demandé pour alimenter en partie cet espace. Un effort, qui intervient après la demande qui leur était faite jusqu’à présent de créer les DMP, en contrepartie d’une incitation financière. Cela peut apparaitre comme contradictoire. On incitait jusqu’à présent les professionnels de santé à créer ces DMP, qui, dans quelques mois, seront créés automatiquement.

Quant à la messagerie sécurisée de santé, les infirmières libérales sont déjà habituées à recourir à celle-ci pour échanger avec leurs confrères ou consœurs ou avec d’autres professionnels de santé. On recense ainsi aujourd’hui plus de 440.000 messageries de ce type en France pour 7 millions de mails par mois (là-encore, la crise du COVID a accéléré le recours à ces messageries avec une augmentation du nombre de mails de 210 % en un an). Mais ouvrir l’utilisation de ces messageries de santé représentera-t-il un atout au quotidien pour les infirmières libérales ou une tâche supplémentaire à honorer ?

C’est toute la stratégie des autorités publiques, qui peut poser question. Ambitionner un système transparent, sûr et collaboratif pour la santé de tous reste d’intérêt général, mais est-ce de nature à réellement fluidifier et simplifier le quotidien des IDEL(s) ? Seul l’usage permettra de répondre à cette interrogation et il faudra donc attendre les premiers mois de 2022 pour pouvoir apporter une réponse justifiée.

Et vous, que pensez-vous de cette stratégie française du numérique en santé ? Estimez-vous que « Mon Espace Santé » sera un succès populaire auprès des patients ou craignez-vous que ces derniers s’en méfient et s’en détournent ? Et dans votre quotidien, estimez-vous que « mon Espace Santé » vous simplifie la tâche ?

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

tous les commentaires

09 août 2021

[…] Et le Ministère des Solidarités et de la Santé veut encore accélérer le déploiement de ces messageries spécifiques, indispensables à la concrétisation des projets d’évolution à venir. Un professionnel de santé sur deux a déjà recours à ce type de messagerie, alors qu’une nouvelle échéance se rapproche à grand pas : le lancement de « Mon Espace Santé » à compter du 1er janvier 2022. […]

27 juillet 2021

[…] d’une e-CPS. Et on connait les ambitions fortes du gouvernement en la matière, puisque le portail « Mon Espace Santé » sera déployé à partir du 1er janvier […]

10 juin 2021

[…] Précédent […]

07 juin 2021

Constatant le niveau de sécurité des systèmes informatiques en général - je fuis.

06 juin 2021

SPONSORISE Et les donnees dont nous ne sommes plus proprietaires des l inscription ??? Et le lien social perdu ??? La suppression desxemplois ???

06 juin 2021

Une des plus grandes difficultés pour nous est d’avoir accès aux informations médicales de nos patients. La plupart du temps nous ne savons que ce qu’ils peuvent nous dire. Parfois j’intercepte un courrier au médecin. Le DMp est intéressant dans cette optique. La e- prescription serait pratique pour moins galoper après les ordo. Mais le risque de fuite des données de santé interroge beaucoup

06 juin 2021

🤔🤔🤔

05 juin 2021

Le jours ou sa va tomber en panne , comme l appel des ponpier ext.. sa va faire des dégâts , fiché comme les CHINOIS ! N importe quoi .

05 juin 2021

Super pour certaines à force de vouloir xxxxx prescriptions pour des soins qu"elles font pas...la CPAM va bientôt mettre de l"ordre elle 'lus dit que la carte vitale est un peu trop vite passée

05 juin 2021

Non ont besoin d'un médecin à qui parler et dire ce qui va et nous suivre et nous appeler quand on fait des examens c'est trop triste jamais le même médecin même si il sont peut-être sympa mais être connue par son médecin qui connaît nos antécédents c'est quand même mieux il y aura plus de gens qui ne soignerons plus et nos médicaments 💊c'est fini on va mourir plus vite c'est ce qu'ils souhaitent et nos petits médecins qui ne travaillerons plus ect..

05 juin 2021

Encore un "Machin" de plus qui va couter la peau du cul....... comme le carnet de sante qui est imbuvable

05 juin 2021

Toute cette médecine dématérialisée et déshumanisée me saoule . C'est même ce que devient notre société toute entière qui me gave . Je suis ravie d'avoir exercé mon métier d'infirmière en majeure partie au 20 ème siècle . J'ai adoré mon métier d'un bout à l'autre , 43 ans durant , sans tout ce cirque et tout se passait très bien . Il suffisait d'être consciencieux , attentif , en tout et pour tout .

06 juin 2021

Georgette Legrand je vous comprends je suis très attentive au choix des médecins et je choisis mes stratégies médicales mais c vrai que je ne cours pas après les dépistages à gogo car là aussi belle arnaque avec des faux positifs...il faut rester très vigilant

06 juin 2021

Martin Robert je l'ai quitté il y a 1 an et exercé 46ans, maintenant il me degoute tellement que je refuse de me faire surveiller ou soigner. Il n'y a plus aucune humanité.

05 juin 2021

Vu venir

05 juin 2021

Emmanuelle Fourneret moi aussi même parcours j aurai du mal à le faire à présent je l ai tout de même venir hélas

04 juin 2021

Combien ça va couter?

04 juin 2021

Pour soigner......les ordinateurs c est bien .......les soignants c est mieux.......

04 juin 2021

Informatisation dématérialisation consultation virtuelle à distance en fait on dénature on déshumanise on déresponsabilise on transfert on maltraite !!!! On veut le métier mais pas les efforts ni les inconvénients ! On veut gagner du temps pour de l’argent .... est cela le prendre soins ? Informatiser parfois cela est utile mais il faut savoir arrêter ✋ Et puis quoi de plus sure et de sécurisé que le secret 🤫 humain ? Tout le monde sait aujourd’hui que certains pourraient avoir accès aux infos informatiques s’il le souhaitent !! Une machine reste une machine peu importe la machine Le système où je ne sais quoi 😶

03 juin 2021

Ce qui pose question c’est que certaines données médicales fuitent et que les mutuelles santé se servent de celà pour ne pas accepter , rejeter ou faire payer plus cher des patients à risque.....et puis trop de flicage

03 juin 2021

Martine Kanny entièrement d,"accord. Ce sera même revendu à des assurances pour le une surprime ou pas du tout accepté en cas de crédit.

03 juin 2021

Mon espace santé, nouvelle usine à gaz, ils n'ont rien de plus utile à faire à la sécu?

03 juin 2021

J'ai créé celui de ma femme en 2 coups de cuiller à pot, par contre le mien jamais eu le moyen d'obtenir les codes, malgré plusieurs tentatives.... G laissé tomber, je resterai dans l'ombre définitivement ....

02 juin 2021

Pas d, accord

02 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

06 juin 2021

Roselyne Veissid il est temps d aller en EHPAD !!!

06 juin 2021

Roselyne Veissid certainement

06 juin 2021

Martine Boyenval Le secret médical a ses limites : quand vous êtes incapable de répondre aux questions de votre médecin sur vos antécédents médicaux (c’est loin, c’est compliqué), il est carrément contre-productif.

06 juin 2021

Le secret médical a ses limites : quand vous êtes incapable de répondre aux questions de votre médecin sur vos antécédents médicaux (c’est loin, c’est compliqué), il est carrément contre-productif.

06 juin 2021

A chacun son avis. déjà je maintiens. Le secret médical est absent .

05 juin 2021

Martine Boyenval Rien à voir. A mon avis il faut un dossier numérique, et partagé donc, qui vous suive depuis l’enfance. Avec des comptes-rendus de consultations, des résultats d’examens.

05 juin 2021

Roselyne Veissid il suffit de faire soit même son dossier médical et le tenir à jour. Pourquoi toujours attendre des autres. Un peu d'effort que diable

02 juin 2021

Pas d'accord. .numérisation à outrance. .et en cas de bug ? Et la protection des données ?

02 juin 2021

Je rejette. Encore un moyen de tracer la population.

01 juin 2021

Ce serait bien que la cpam nous explique déjà le fonctionnement du dmp. On a une cotationpour ça , mais rien sur comment le remplir. Même le mien perso reste opaque et aucun professionnel de santé ne vous demande si vous en avez un.

01 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

05 juin 2021

Martine Boyenval ils privatiser les greffes......seul le privé pourra les faire......pour ceux qui auront les moyens..... seulement.......

05 juin 2021

Guy Armillon tout privatiser c'est leur décision pour l'avenir .payer payer payer les actionnaires

05 juin 2021

Chantal Laule Weinmann oui j'en conviens une mauvaise blague.

05 juin 2021

Martine Boyenval maintenant la plus mauvaise

05 juin 2021

Martine Boyenval d autant plus qu on a de moins en moins de soignants et de lit d hospitalisation......

05 juin 2021

Guy Armillon bien sûr une blague.

01 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

07 juin 2021

Mireille Grudet tout depend des infos rentrees lors de l inscription et des autorisations donnees

06 juin 2021

Dodos Gros c sûr on est dépossédé de tout

06 juin 2021

Martin Robert autre que fuite nos donnees ne nous,appartiennent plus

06 juin 2021

Delphine Francou bien sûr c ça plus aucune liberté et intimité

06 juin 2021

Martin Robert c'est clair! on va être marqué comme des bestiaux!! lol 🤣😂

06 juin 2021

Mireille Grudet ça n'as rien à voir!!

03 juin 2021

Blandine Beranger Bechetoille vous pensez cela mais la confidentialité ne sera pas respecté et c la porte ouverte à plein de dérive

03 juin 2021

Martin Robert c’est certain. Mais cela peut permettre aussi de pointer certains abus, et être particulièrement utile en cas d’accident de santé loin de chez soi: on ne peut se déplacer en tous lieux avec TOUT son dossier médical, il serait ainsi consultable où qu’on se trouve. A condition qu’il soit fait correctement , que tous les médecins ou spécialistes jouent le jeu....ce qui n’est pas le cas actuellement .

03 juin 2021

Mireille Grudet comparez ce qui est comparable vous avez un dossier médical sur facebook

03 juin 2021

Martin Robert en étant sur Facebook vous n'êtes pas tracé peut être !!??"LOL "

02 juin 2021

Cricri Dùmé alors quelle utilité ?

02 juin 2021

Martin Robert aucun risque !! DMP obsolète ...!!

01 juin 2021

🤔😏

01 juin 2021

Je crois que c est une bonne chose. Ca permet une meilleure coordination un partage des info entre professionnels on gagne du temps .il faut tous qu on s y mette.

04 juin 2021

Corinne Sotiriou ce qui est sensé faciliter/accélérer la prise en charge est ralenti de fait par l'accumulation de procédures, de relevés.... La coordination devient alors contre-productive....

04 juin 2021

Corinne Sotiriou pour qu'il y ait une bonne coordination il faut d'abord qu'il y est des professionnels et il en manque beaucoup trop.....tous les administratifs plantés derriere un ordinateur ne remplaceront pas les soignants qui manquent.......

01 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

06 juin 2021

Marie Barat mon traitement je l ai avec moi

04 juin 2021

Cricri Dùmé j’ai un compte ameli un espace DMP un espace santé... aucun n’a d’interface avec l’autre aucune trace de mes examens et analyses, et mes certificats vaccinaux sont dans l’hyperespace web ou personne ne parvient à les localiser.... avec le carnet de santé, la première carte vitale les loupés de la deuxième et les lenteurs de la troisième ce sont des milliers de milliards d’euros pour un résultat plus que médiocre... ça ne réjouit pas les fonctionnaires de savoir que leur travail est inutile.

03 juin 2021

Paule Raquin pas de problème.

03 juin 2021

Marie Barat on en reparlera 👎👎👎👎

02 juin 2021

Bah oui, sauf pour les interventions et les hospitalisations trop anciennes. Pour ça il y a ma mémoire. Je demande à ma pharmacienne de jeter un œil à chaque renouvellement d’ordonnance, comme nous nous connaissons bien il n’y a pas de problème, même les résultats d’analyses sanguine passent par elle.

02 juin 2021

Marie Barat vous avez des informations sur votre DMP ??

02 juin 2021

Cricri Dùmé sur le mien tout est consultable, mais il faut que j’insiste à chaque fois pour la mise à jour...

02 juin 2021

Marie Barat c'est de la théorie.... j'ai eu l'ancien DMP d'il y a une dizaine d'années, et aucun praticien n'y mettait aucun compte rendu, aucune analyse, aucune information. RIEN DE RIEN !! J'ai le nouveau depuis plusieurs mois, et c'est pareil !! Mon généraliste ne sait pas comment s'y prendre..... chirurgien, radiologue , pharmacien, personne ne sert ce nouveau DMP..... l'idée était belle , mais idem que le carnet de santé . Du blabla. Des dépenses pour rien, peut-être seulement profitable pour les petits copains ....

02 juin 2021

Guy Armillon le Vidal sert à signaler les molécules incompatibles. Les visiteurs médicaux ne présentent que les avantages et pas les incompatibilités.

02 juin 2021

Marie Barat ça souvent ça dépend des visiteurs médicaux....du moment.....

02 juin 2021

Guy Armillon je sais bien mais j’estime important qu’on ne me prescrive pas de médicament qui soit incompatible avec mon traitement

02 juin 2021

Marie Barat Le DMP.....on te colle une étiquette la dessus et plus personne ne la remettra en question.....une étiquette juste ....ou fausse.....la médecine n'est pas une science exacte....

01 juin 2021

Marre de cette numérisation . Pas d’accord

01 juin 2021

😂😂😂😂

07 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

06 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

06 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

06 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

06 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

06 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

06 juin 2021

Toute cette médecine dématérialisée et déshumanisée me saoule . C'est même ce que devient notre société toute entière qui me gave . Je suis ravie d'avoir exercé mon métier d'infirmière en majeure partie au 20 ème siècle . J'ai adoré mon métier d'un bout à l'autre , 43 ans durant , sans tout ce cirque et tout se passait très bien . Il suffisait d'être consciencieux , attentif , en tout et pour tout .

06 juin 2021

Toute cette médecine dématérialisée et déshumanisée me saoule . C'est même ce que devient notre société toute entière qui me gave . Je suis ravie d'avoir exercé mon métier d'infirmière en majeure partie au 20 ème siècle . J'ai adoré mon métier d'un bout à l'autre , 43 ans durant , sans tout ce cirque et tout se passait très bien . Il suffisait d'être consciencieux , attentif , en tout et pour tout .

06 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

06 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

06 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

06 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

06 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

06 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

05 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

05 juin 2021

Toute cette médecine dématérialisée et déshumanisée me saoule . C'est même ce que devient notre société toute entière qui me gave . Je suis ravie d'avoir exercé mon métier d'infirmière en majeure partie au 20 ème siècle . J'ai adoré mon métier d'un bout à l'autre , 43 ans durant , sans tout ce cirque et tout se passait très bien . Il suffisait d'être consciencieux , attentif , en tout et pour tout .

05 juin 2021

Toute cette médecine dématérialisée et déshumanisée me saoule . C'est même ce que devient notre société toute entière qui me gave . Je suis ravie d'avoir exercé mon métier d'infirmière en majeure partie au 20 ème siècle . J'ai adoré mon métier d'un bout à l'autre , 43 ans durant , sans tout ce cirque et tout se passait très bien . Il suffisait d'être consciencieux , attentif , en tout et pour tout .

05 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

05 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

05 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

05 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

05 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

05 juin 2021

J’ai dossier médical partagé depuis des années, mais il est vide ! Quand j’en parle à un médecin, il me regarde comme une extra-terrestre ! Il est plus que temps pourtant d’établir une vraie traçabilité des consultations et actes médicaux tout au long de la vie ! Qui s’en souvient ? Pas moi en tout cas! Mais c’est peut-être une maladie ? 😁

05 juin 2021

Nous avions le meilleur système de santé au monde ils l ont détruit et maintenant ils veulent faire de la France le leader du numérique en santé.....c est une blague??????

04 juin 2021

Je crois que c est une bonne chose. Ca permet une meilleure coordination un partage des info entre professionnels on gagne du temps .il faut tous qu on s y mette.

04 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

04 juin 2021

Je crois que c est une bonne chose. Ca permet une meilleure coordination un partage des info entre professionnels on gagne du temps .il faut tous qu on s y mette.

03 juin 2021

Ce qui pose question c’est que certaines données médicales fuitent et que les mutuelles santé se servent de celà pour ne pas accepter , rejeter ou faire payer plus cher des patients à risque.....et puis trop de flicage

03 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

03 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

03 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

03 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

03 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

03 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

02 juin 2021

Encore un traçage avec risque de fuite et de discrimination

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

02 juin 2021

J’estime que le DMP est utile, surtout lorsqu’un accident, par exemple, vous empêche d’être consulté sur les traitements en cours. Et s’il peut permettre de ne pas multiplier les examens ce sera encore mieux.

autres actualités