Infirmière libérale en MSP, un choix pour s’installer à bien penser !

Infirmière libérale en MSP, un choix pour s’installer à bien penser !

Si l’infirmière libérale a fait le choix de ne pas exercer en milieu hospitalier, elle peut néanmoins ressentir le besoin de devoir évoluer au sein d’une équipe. Il sera alors possible de rejoindre ou de participer à la création d’une maison de santé pluridisciplinaire.

La maison de santé pluridisciplinaire, une nouvelle opportunité pour l’installation d’une infirmière libérale

La question n’est pas nouvelle, puisque depuis de nombreuses années les infirmières souhaitant s’installer en libéral peuvent opter pour la voie traditionnelle en ouvrant un cabinet d’infirmières libérales ou préférer un cadre plus collectif en choisissant les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) . Sur le blog d’Albus, l’appli des infirmiers, la question avait déjà été évoquée il y a 3 ans et avait suscité de nombreuses réactions d’infirmières et d’infirmiers libéraux. A l’époque, une législation devant mieux encadrer ces MSP était en cours de discussion, et les infirmières libérales étaient partagées sur le sujet. Certaines se félicitaient de la promesse d’un quotidien « allégé », comme l’écrivait Valérie Barrand : « Moi je travaille dans une maison médicale et c’est un pur bonheur, nous gardons notre statut de libéral ( sans chef) en ayant tout de même un grand esprit d’équipe … Nous partageons nos connaissances, nos médecins nous demandent nos avis avant un pansement. Nous sommes peut être un cas à part mais pour tous (nous sommes 23 professionnels) notre maison médicale est NOTRE maison avant tout ». A l’inverse, d’autres infirmières redoutaient que ces maisons de santé ne soient qu’un leurre, contraignant les IDEL(s) à encore plus de contraintes. C’est ce qu’exprimait Céline Broché Cuervo : « Les maisons de santé pluridisciplinaires, c’est un cauchemar ! !! Si j’ai quitté l’hôpital c’est pour ne plus avoir de chef au-dessus de ma tête, pour ne plus que l’on me parle d’économie au détriment des soins ou que l’on m’interdise de passer du temps avec un patient ou une famille dans le besoin de réconfort, car en libéral c’est mon problème si je finis tard parce que j’ai pris plus de temps avec ce patient. Or avec ces maisons, c’est fini tout cela et nous serons dirigés pour faire gagner de l’argent à cette MSP et nous serons payées au bon vouloir du généraliste !!!! C’est donc la mort du métier d’infirmière, nous serons juste le larbin du généraliste »

Une généralisation des maisons de santé pluridisciplinaires, une bonne nouvelle pour les infirmières libérales ?

Depuis, les maisons de santé pluridisciplinaires sont devenues des maisons de santé pluriprofessionnelles. Si elles n’ont pas changé d’acronyme (les MSP), elles ont changé de statut auprès des professionnels de santé d’une part, mais aussi des autorités publiques et des patients d’autre part. Non seulement, ces MSP représentent une nouvelle voie pour les infirmières préparant leur installation en libéral, mais elles répondent aussi à une problématique cruciale pour notre système de santé : désormais, les maisons de santé pluriprofessionnelle sont devenues aussi un des outils pour lutter contre les déserts médicaux.

Ainsi, en octobre 2017, la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a-t-elle détaillé le programme du gouvernement visant à lutter contre cette désertification de nos terroirs. L’objectif pour Mme Buzyn est simple : « garantir un égal accès aux soins dans les territoires ». Cela se traduit par l’ambition de multiplier par deux les MSP d’ici 2020 en portant leur nombre à 2.000. Dns les faits, cette ambition s’accompagne d’un investissement conséquent, puisque 400 millions d’euros seront consacrés à soutenir cette nouvelle orientation de la politique de santé publique.

 

La MSP, un exercice libéral par nature plus encadré

Il convient tout d’abord de signaler que les maisons de santé pluriprofessionnelles regroupent des professionnels de santé médicaux ou paramédicaux (infirmiers libéraux, kinésithérapeutes, pédicures-podologues, sages-femmes, …). Le nombre de professionnels mais aussi de professions est spécifique à chaque MSP. En revanche, tous les professionnels exercent leur profession sous forme libérale. Le choix de la MSP reste donc bien le choix de l’installation en libéral pour l’infirmière. Chaque professionnel disposera de sa propre patientèle, même si dans les faits, certains patients peuvent être communs à plusieurs professionnels de la MSP. Si la définition d’un Projet de soins est nécessaire pour la création d’une MSP, les professionnels définiront également les modalités pratiques pour coordonner les soins.

Certes, la création ou la décision de rejoindre une maison de santé pluridisciplinaire implique de se soumettre à des obligations précises (rédaction du projet de soins, définition de la coordination entre les différents professionnels, …), mais ces contraintes s’appliquent uniquement au moment de l’intégration de l’infirmière libérale dans l’équipe.

 

Les avantages de rejoindre une MSP pour une infirmière libérale

On pense immédiatement, en évoquant les avantages de l’installation en MSP pour les infirmières libérales, aux bénéfices d’un exercice coordonné. Cela se ressent plus encore avec la prise en charge de patients polypathologiques lourds.

On comprend aisément, que la création et le fonctionnement d’une maison de santé pluriprofessionnelle sont plus lourds que ceux d’un cabinet d’infirmières libérales plus traditionnel. En revanche, ces coûts sont mis en commun par l’ensemble des professionnels. De la location du local aux frais de nettoyage, en passant par l’embauche d’une (ou de plusieurs) secrétaire(s), les coûts financiers et matériels d’une telle structure sont mutualisés, permettant ainsi à l’infirmière libérale de disposer d’outils et d’équipements, qu’elle n’aurait peut-être pas pu acquérir si elle avait choisi de créer son propre cabinet d’infirmière.

Enfin, le travail collectif et coordonnée apporte une réponse aux infirmières, qui préfèrent la voie libérale tout en craignant un isolement trop important. La notion d’équipe retrouve alors toute son importance.

La maison de santé pluriprofessionnelle virtuelle…

La MSP n’exige pas, en théorie, de réunir tous les professionnels concernés dans les mêmes locaux. La rédaction d’un Projet de soins, des réunions régulières de coordination et le partage du dossier médical entre les professionnels concernés peuvent permettre la création d’une maison de santé pluridisciplinaire virtuelle.
MSP ou cabinet d’infirmière, quelle solution privilégier ?

Il existe d’autres avantages à faire le choix d’une MSP, parmi lesquels il convient de citer la possibilité de déléguer plus facilement les tâches d’un médecin à une infirmière libérale notamment ou encore les moyens techniques et matériels plus importants qu’en cas d’exercice solitaire. Enfin puisque les MSP répondent à des enjeux de santé publique mais aussi à des objectifs de développement des différents territoires, des aides financières peuvent venir allonger la liste des avantages du choix d’une maison de santé pluriprofessionnelle.

En revanche, il ne fait pas écarter les inconvénients, que certains et certaines s’empressent de mettre en avant. La nécessité de s’intégrer dans une équipe, les relations éventuellement conflictuelles entre plusieurs professionnels, la lourdeur des démarches à accomplir en cas de volonté de quitter la MSP, la question de la patientèle, l’obligation d’accepter le projet de soins et la réglementation de la coordination, ….

Enfin, pour le patient, la maison de santé pluridisciplinaire reste aussi très avantageuse, puisqu’au même endroit, il peut bénéficier de la présence de tous les professionnels de santé, dont il peut avoir besoin. La concertation des différents professionnels restent aussi à leurs yeux un avantage non négligeable, qui s’ajoute au confort de pouvoir retrouver en un lieu unique l’infirmière libérale, le médecin généraliste, le kiné, ….

Il est donc difficile de répondre de manière catégorique à cette question du choix entre l’ouverture d’un cabinet infirmier et l’adhésion à une MSP. Cette difficulté se renforce par le fait que chaque cas est unique et spécifique. Cela dépendra bien évidemment des ambitions et des envies de l’infirmière libérale d’une part mais aussi de la situation de la maison de santé pluridisciplinaire. La question devra donc être étudiée sous tous ces aspects, et notamment en ce qui concerne le choix de la forme juridique de la MSP.

 

Et vous, avez-vous été tenté par une maison de santé pluridiciplinaire ? Quels freins avez-vous connu pour ne pas passer le cap ? Ou quelles raisons vous a poussé à intégrer ce genre de maisons de santé pluriprofessionnelles ?

By |2018-04-12T15:13:04+00:0011 février 2018|IDEL au quotidien|58 Comments

58 Comments

  1. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Je travaille en maison de santé, c est agréable d’avoir d’autres professionnels , en revanche aucun médecin ne vient s’installer, ni dentiste ect….la maison de santé est à moitié vide….

  2. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Je suis installé en maison de santé
    C est plutôt sympa est pratique
    Mais un médecin est parti travailler en nouvelle Calédonie, un qui va bientôt partir à la retraite il en reste encore un.
    Mais les médecins ne se bousculent pas au portillon.dommage, car les locaux sont Super, très bonne ambiance.
    Et chacun reste indepandent toit en travaillant ensemble.

  3. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Cauchemar….

    • Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

      ? Pourrais je savoir en quoi ces MSP peuvent elle devenir un cauchemar selon votre expérience?

    • Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

      Jessica Gugliotta en mp

    • Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

      Je veux bien savoir aussi …

    • Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

      En msp aucun problème d indépendance
      Que du positif.

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      Ce serait cool d’exprimer à tout le monde pour qu’on puisse comprendre ce ressenti

  4. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Nous sommes en 2018!! La volonté de travailler ensemble pour les professionnels de santé ne tient pas, à mon avis, à un projet immobilier commun. Communiquer n’a jamais été aussi facile et ce n’est qu’une question de volonté.

  5. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Cauchemar

  6. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Cauchemar!
    On peut très bien collaborer efficacement sans maison de santé!
    Ainsi le choix du patient est respecté. À plusieurs reprises nos patients nous l’ont déjà fait remarquer…

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      Quel mode de collaboration et de communication interprofessionnelle ? Peux tu développer?

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      C’est peut être plus facile à la campagne : 5 idels dans 2 cabinets, 4 médecin dans 2 cabinets, 1 pharmacie, 2 kinés, 1 orthophoniste, 1 SSIAD et 1 EHPAD. On se connaît tous, en première intention les nouveaux arrivants se présentent et en cas de besoin on s’appelle ou on se rencontre tout simplement! Si besoin on se sms , mail….
      Nos patients savent qu’on communique et savent se reposer sur nous. Ils savent aussi que s’ils changent ils peuvent pousser chaque porte sans risquer de se retrouver nez à nez avec des praticiens qu’ils auraient quitté pour des raisons qui leur appartiennent.
      Mais chacun est chez lui et tout va bien depuis 27 ans….

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre
    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre
    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      Cathy Mini mais ç est le village de ouioui chez les médecins. Il faut que tu nous dises où ç est … on va deja y apprendre la modestie

    • Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

      Alain Bidouard non juste des professionnels responsables et investis.
      Sans besoin d’être entassés! ?

  7. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Depuis 3 ans .. aucun problème d’indépendance

    • Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

      Idem pour moi

    • Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

      sous quel statut etes vous avec les autres praticiens? On nous conseille une SISA qu’en pensez vous? Avez vous étudiez les contraintes?

  8. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Pas envie d être Ave
    C les médecins

  9. Anonyme Le 11 février 2018 - Répondre

    Un cauchemar
    Certaines Maison de santé ont été réalisées mais personne n’y travaille !!!!

  10. Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

    Si je pouvais avoir le temps et les locaux comme sur la photo

    • Anonyme Le 16 février 2018 - Répondre

      Voilà la notre. Que des avantages et toujours la même liberté avec la convivialité en plus.

  11. Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

    Moi je travaille dans un groupe médical libéral (5 Médecins, un dentiste, un kinésithérapeute, un podologue et 2 ide).
    L’avantage partagé des moyens (Secretariat…).
    Échange avec les médecins pendant notre permanence..
    Et du boulot sans chercher

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      Libre chois de la clientele …..attention

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      Micheline Grosse absolument !
      Le cabinet existe depuis…plus de 50 ans

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      absolument

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      Sans chercher????

    • Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

      beaucoup font du racolage avec les cartes de visites dans les pharmacies, les médecins, les restos…
      Nos patients appellent au secrétariat

  12. Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

    Je trouve que les locaux sont un peu trop grand nous qui faisons le travail surtout a domicile on passe 1/2 hre mat et soir a tout casser

  13. Anonyme Le 12 février 2018 - Répondre

    Nous aussi aucun problème d indépendance ! Communication.. et nos patients en communs apprécient fortement mais après on a d autres patients qui ont d autres médecins .. mais la , la com est plus dure pour le coup

    • Anonyme Le 15 février 2018 - Répondre

      Véronique Bourrel et pour la vente de votre patientèle quand vous partirez en retraite, ça va se passer comment?

  14. Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

    Cauchemar !
    Il faut des statuts en béton armés
    Il faut au moins 2 medecins
    Il ne faut pas de perte de surfaces communes …ect ect sous peine de dissolution qui nous coûte un bras …et plus encore !
    Il faut à tous les associés du temps pour se rencontrer et élaborer des projets qui seront valides par les instances compétentes afin de toucher chaque année le gral. ..les NMR qui nous permettent de fonctionner financièrement. ..ect ect ect….

  15. Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

    Nathalie Mathubert

  16. Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

    Gaëlle Verdelhan

  17. Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

    Jennifer Boulet Taglioli pour CC !!!

  18. Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

    Se perdre.

  19. Anonyme Le 13 février 2018 - Répondre

    Jsuis bien tout seul

  20. Anonyme Le 14 février 2018 - Répondre

    Ça t empêche pas d engueuler ta mère sale gosse

  21. Anonyme Le 14 février 2018 - Répondre

    Moi g deux collègues je me sent pas isolée

  22. Anonyme Le 15 février 2018 - Répondre

    Elise Leduc Gaël Amandine Bergara

  23. Anonyme Le 15 février 2018 - Répondre

    A chier

  24. Anonyme Le 15 février 2018 - Répondre

    Un métier pas facile non plus et pourtant elles sont là toujours souriante et bien gentille que ce soit à domicile ou en Hôpital et ça fait du bien pour le moral

  25. Anonyme Le 16 février 2018 - Répondre

    Moi en MSP en multi sites donc pas de pb de locaux ni d’indépendance par contre Super échanges entre tous les pros! Bref les avantages de la MSP et les avantages du multi sites …

    • Anonyme Le 17 février 2018 - Répondre

      Bonjour ça fait longtemps ? Vous êtes dans quelle secteur ? Car nous sommes en plein projet nous avons obtenu le financements de l Ars et nous encahainons les réunions pour le logiciel…. Et nous sommes preneuses de témoignages et d aides car a priori en multi sites c est rarissime. Votre coordinatrice par exemple ou l avait vous installé? Quel logiciel…

    • Anonyme Le 18 février 2018 - Répondre

      Jorade Sylvain Naffetas je suis la coordinatrice, du coup je suis 1jour/sel et du coup je reste au niveau du cabinet ide mais je me déplace selon les besoins. On travaille sur le logiciel nous n’avons pas encore fait notre choix. Nous sommes dans les Pays de la Loire en rural et ici il y a beaucoup de multi sites. Vous pouvez me contacter en mp si vous voulez

  26. Anonyme Le 17 février 2018 - Répondre

    Nous avant de faire une msp avec personnes dedans on a pris le projet dans l autre sens on débute par des projets médicaux avec une coordination et ensuite viendra le temps de la réflexion pour un bâtiment ne gaspillons pas l argent inutilement.

  27. […] lorsqu’elles décident de s’installer. Vous avez été nombreuses à réagir à notre récent dossier sur ces maisons de santé pluridisciplinaires. Certaines infirmières libérales sont farouchement opposées, craignant de perdre leur liberté […]

Laisser un commentaire