E-santé : les infirmières libérales sont-elles vraiment concernées ?

E-santé : les infirmières libérales sont-elles vraiment concernées ?

L’infirmière libérale doit-elle se sentir concernée par la e-santé ?

Alors que la e-santé est présentée comme un axe prioritaire pour la transformation de notre système de santé, elle est bien trop peu souvent associée directement à l’activité des infirmières et infirmiers libéraux. Est-ce en train de changer ?

Numérique et digital au cœur de la réforme de la politique de santé en France

C’est en ce mois de février 2019, que les grandes mesures dévoilées, en septembre dernier par le président de la République, Mr Emmanuel Macron et la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ont été officialisées. La présentation du projet de loi au Conseil des Ministres du 13 février a permis de vérifier que les grandes orientations et les objectifs principaux avaient été maintenus. Mme Buzyn résume parfaitement les objectifs du projet, qu’elle porte depuis de nombreux mois : « Agir pour rendre les soins plus accessibles dans tous les territoires, garantir à chacun la qualité et la sécurité des soins qu’il reçoit, démocratiser la télémédecine et les outils de la e-santé, œuvrer pour donner aux professionnels les conditions de travail qu’ils méritent».

De nombreuses mesures sont en cours en cours de discussion, car le Ministère de la Santé a d’ores et déjà fait savoir que la concertation serait généralisée à toutes les problématiques. Il ne s’agit pas d’imposer mais bien de faire avancer les professionnels de santé et les structures de soins sous le paradigme de cette concertation. Parmi les enjeux prioritaires, la e-santé et plus généralement la place offerte au Digital pose aussi beaucoup de questions.

 

Les infirmières libérales et la e-santé, une réalité à transformer au quotidien

 

Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation est désormais prise en charge par l’Assurance Maladie sous conditions. Mais la télémédecine ne peut pas être cantonnée à cette seule consultation à distance de son médecin traitant. Pour les infirmières et les infirmiers libéraux, la télé-médecine est aussi le moyen pour renforcer les échanges avec les autres professionnels de santé mais aussi avec les autres infirmières libérales. Cette volonté de renforcer la e-santé en France se traduit par une généralisation des consultations à distance.

Ainsi, depuis le 10 février, la télé-expertise est, elle-aussi, prise en charge par l’Assurance Maladie. L’objectif du Ministère de la Santé consiste à favoriser et inciter à la consultation de médecins spécialistes. Cette transformation numérique va encore s’accélérer à partir du printemps 2019, date à laquelle les premières concertations seront organisées entre les professionnels de santé, parmi lesquelles les infirmières libérales occupent une place stratégique, les établissements de soins et l’Assurance Maladie. Les ambition affichée par le Ministère de la Santé sont clairement affichées :

  • Accès pour les patients à leurs données médicales
  • Dématérialiser l’intégralité des prescriptions
  • Simplifier le partage d’informations entre tous les professionnels de santé.

La e-santé pour les infirmières libérales, avant tout une simplification des outils existants

 

Comme bien d’autres professionnels de santé, les infirmières libérales utilisent déjà aujourd’hui des outils numériques leur permettant une meilleure prise en charge des patients mais aussi une aide à la gestion administrative de leur activité. Pourtant, les auteurs du rapport « Stratégie de Transformation du Système de Santé – Accélérer le virage Numérique «  soulignent que si ces outils sont nombreux et diversifiés, ils ne sont pas harmonisés. Ils déplorent ainsi qu’ « à chaque usage correspond souvent un outil, ce qui complexifie grandement la pratique professionnelle quotidienne ». C’est donc une des missions prioritaires des autorités, qui ambitionnent de faire émerger un environnement numérique, qui pourra satisfaire à toutes les exigences des infirmières libérales et des autres professionnels de santé.

La création d’un label e-santé pourrait être envisageable dans les mois ou les années à venir, afin de rendre la démarche plus visible auprès des infirmières et infirmiers libéraux notamment. A ce titre, les infirmières libérales peuvent se réjouir des préconisations de ce rapport, qui propose ainsi de :

  • Valoriser le professionnalisme et l’engagement des acteurs de terrain ;
  • Sanctuariser la relation humaine soignant-soigné.

 

Car même si le numérique est une priorité dans la Réforme de la Santé, la relation avec le   patient reste toujours au cœur du quotidien d’une infirmière libérale. Et le réaffirmer est une première victoire en soi. Les propositions, à venir à partir du printemps 2019, tiendront-elles compte de cette vérité incontestable ?

 

Et vous, quels sont selon vous les principales avancées que l’on peut attendre de ce plan de développement de la e-santé ?

By |2019-02-16T21:37:36+00:0016 février 2019|IDEL au quotidien|17 Comments

17 Comments

  1. Blanche Sayada
    Blanche Sayada Le 18 février 2019 - Répondre

    On leur souhaite vraiment Métier très difficile

  2. Said Azoury
    Said Azoury Le 21 février 2019 - Répondre

    Ma chère femme un métier dur courage à toi mon amour

  3. Michele Guerin
    Michele Guerin Le 25 février 2019 - Répondre

    Ben moi, j’aime pas les infirmières qui arrivent en courant, me pressent pour sortir ma carte vitale et repartent en courant.
    Ma toilette, je me la ferai toute seule, par morceaux.

    • Marie Hélène Folie

      Michele Guerin vous n’êtes pas l’unique patiente malheureusement mais il est vrai qu’elle pourrai prendre 5mn pour papoter….

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 2 mars 2019 - Répondre

      Marie-Hélène Folie, le problème n’est pas la. Le problème est qu’on me bouscule, en me disant « dépêchez-vous » et qu’on me stresse, ce qui me rend malade, vous pouvez comprendre ?

    • Noura Thsaine
      Noura Thsaine Le 4 mars 2019 - Répondre

      Michele Guerin , ben allez voir un psy, c est pas une infirmière qu il vous faut

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 4 mars 2019 - Répondre

      Noura Thsaine,
      si vous continuez toutes a courir comme ça, vous serez encore plus en mauvais état que moi a 80 ans ! Vous ne vous rendez même pas compte que votre comportement peut friser la maltraitance pour vos patients âges.

    • Noura Thsaine
      Noura Thsaine Le 5 mars 2019 - Répondre

      Michele Guerin , évidemment qu elles sont obligées de courrir les infirmières libérales! Vous accepteriez d être payée 4h net/ heure vous?? Je crois pas. Je vous rappelle qu elles sont payées à l acte.Les cotations sont misérables et dégressives en plus. Un déplacement c est 2,50 euros quand c est facturé bien sur! N est ce pas une honte? Courrir n est pas un choix.si on veut survivre, on est obligé de courrir. Time is money malheureusement.
      Vous êtes égoïste car vous pensez qu à votre personne.
      Les autres patients de la tournée et le quotidien des infirmières vous importent peu.
      Vous ne connaissez RIEN à la difficulté de ce métier et vous n avez aucune reconnaissance envers ceux qui vous soignent.
      Par ailleurs, je ne vous permets pas de me juger ni de dire que je suis maltraitante. Vous ne connaissez rien de moi.

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 5 mars 2019 - Répondre

      Encore vous !
      Tous les métiers sont difficiles, et tout le monde a des problèmes, ce n’est pas une raison pour insulter les autres. Vous êtes irrécupérable. Bye.

    • Noura Thsaine
      Noura Thsaine Le 5 mars 2019 - Répondre

      Michele Guerin , votre âge n excuse en rien votre bêtise, bien au contraire.De plus , je ne vous ai aucunement insultée.je vous dis simplement le fond de ma pensée. Vous parlez du »fric »or quand on ne maîtrise pas un sujet, mieux vaut faire se taire! Vous ne connaissez pas la nomenclature, ni les contraintes des infirmières. Vous n exercez pas ce métier pour vous permettre de les juger. Je reitere mes propos: Bien sûr que sans elles, ça ne tournerait pas! Heureusement qu elles sont là!

    • Noura Thsaine
      Noura Thsaine Le 5 mars 2019 - Répondre

      Ps oui encore moi😂 même si cela vous déplait.
      On est en démocratie, on est libre de s exprimer!!!!

  4. Noura Thsaine
    Noura Thsaine Le 4 mars 2019 - Répondre

    Michele Guerin, vous êtes aigrie. Si vous changez souvent d infirmière c est sûrement vous le problème.
    Je suis consternée par un tel degré d égoïsme… savoir se remettre en question, c est pas donné à tout le monde visiblement. Vous accepteriez d être payée 4h/ heure vous?? Je ne crois pas!! Les infirmières libérales ont de très misérables cotations d une part , elles sont donc prises par le temps indépendamment de leur volonté. En plus de ces cotations miserables, l etat ne les aide pas avec les cotations degressives.EH oui vous n êtes pas la seule patiente madame! Time is money, si on veut survivre!
    Respectez les et ayez un minimum d empathie envers elles! Sans elles, ça ne tournerait pas!

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 5 mars 2019 - Répondre

      Vous vous prenez pour qui pour insulter une femme qui va bientôt avoir 80 ans ?
      Si vous n’avez pas eu une bonne éducation, vous auriez pu comprendre toute seule.

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 5 mars 2019 - Répondre

      Ah le FRIC ! Nous y voilà ! Bien sur, vous courez pour faire plus de fric, quitte a maltraiter vos patients. Ce n’est pas une mentalité d’infirmière.
      Il faut dire que j’ai eu une cousine qui, pendant la dernière guerre, faisait partie de la Croix Rouge et soignait les blessés bénévolement. Vous pensez quelquefois a cette période noire ?
      Et en plus, vous mentez sur ce que vous gagnez, pour vous faire plaindre.
      Non, non et non, je ne soutiens plus les gilets jaunes, A CAUSE DE LEUR MANQUE ‘DE MORALE ET DE LEUR ÉGOÏSME.
      A Paris, les gilets jaunes font peur aux enfants, c’est une honte.

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 5 mars 2019 - Répondre

      Vous vous prenez pour qui pour croire que le monde ne tournerait pas sans vous ?

    • Michele Guerin
      Michele Guerin Le 5 mars 2019 - Répondre

      Je respecte tout le monde mais je ne peux pas avoir d’empathie pour quelqu’un que je n’estime pas. Par contre, l’empathie devrait faire partie de votre métier, non ?

    • Noura Thsaine
      Noura Thsaine Le 5 mars 2019 - Répondre

      Je ne vous ai pas insultée.
      On est en démocratie, je vous dis simplement le fond de ma pensée. Votre âge n excuse en rien votre bêtise, bien au contraire.
      Le fric?? Vous n exercez pas ce métier et vous n avez aucune connaissance de la nomenclature ni des contraintes. Quand on ne maîtrise pas un sujet, mieux vaut se taire.

Laisser un commentaire